Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Cluster, association

[Vidéo] Medinsoft propose aux futurs élus 51 solutions concrètes pour faire d’Aix-Marseille un territoire ‘’leader’’

Publié

le

’L’histoire de demain s’récrit aujourd’hui’’ martèle en introduction Kevin Polizzi, directeur général de Medinsoft lors de la soirée baptisée ‘’Académie des futurs élus’’ au cours de laquelle le cluster numérique a présenté aux élus et candidats aux municipales 51 propositions au service du développement du territoire pour en faire un territoire ‘’leader’’.
André Jeannerot, président de Medinsoft et Kevin Polizzi, directeur général, ont accueilli le 6 février dernier près de 300 invités à La Coque numérique à Marseille dont des élus et des futurs élus : Isabelle Savon, vice-présidente de la Région Sud en charge de l’économie et des entreprises qui représentait Renaud Muselier. Jean-Marc Zulesi, député des Bouches-du-Rhône pour La République en marche fraîchement nommé à la tête de l’association France Mobilités. Maryse Joissains, la maire sortante Les Républicains d’Aix-en-Provence, la première smart City du territoire, Sébastien Barles, tête de liste d’Europe Ecologie Les Verts à Marseille, Yvon Berland, candidat à Marseille de la République En marche accompagné de Caroline Pozmentier, adjointe au maire déléguée à la sécurité publique et à la prévention de la délinquance, vice-présidente du Conseil Régional PACA qui vient de se rallier à lui. Enfin Stéphane Soto, ex DG de Medinsoft, porte-parole économie de Martine Vassal et colistier dans les 2ème et 3ème arrondissements de Marseille.

51 solutions pragmatiques, réalisables et chiffrées
Faire du territoire l’un des leaders de la prochaine révolution industrielle, telle est l’ambition de Medinsoft au travers de cette démarche non partisane qui entend seulement promouvoir une vision stratégique et fournir des solutions immédiates pour adresser les enjeux métropolitains.
Quels objectifs en matière de logement afin de renforcer l’attractivité et la cohésion sociale ? Quels enjeux pour une mobilité durable et accessible au plus grand nombre ? Quels emplois de demain pour faire de la particularité du territoire un avantage au niveau européen ? Quelles infrastructures et quels grands projets au service de la métropole ? Voilà quelques-unes des questions auxquelles l’Académie des futurs élus a l’ambition d’apporter des solutions.
Le numérique n’a rien inventé, il accélère l’action !” souligne le directeur général de Medinsoft à l’énoncé des premières propositions. En tout 51 propositions et solutions concrètes, chiffrées, pas plus de 1,6 millions d’euros au total, et applicables rapidement ont donc été remis aux élus et futurs élus pour qu’ils les intègrent dans leurs feuilles de route. Répartis en six thématiques : la mobilité, le logement, l’emploi, l’émergence d’une écologie durable, le développement du capital humain et les infrastructures, ces solutions ont pour objectif d’accélérer la transformation du territoire pour qu’il devienne l’un des leaders mondiaux en matière d’innovation durable.

VIDEO : Kevin Polizzi – Directeur général de Medinsoft développe la philosophie de ces 51 propositions et explique ce qu’en attend l’association.

Les enjeux écologiques, sociaux et économiques du numérique étant incontournables à Marseille, Medinsoft souhaite que les élus et futurs élus signent une Charte d’engagement et de valeurs. L’association du numérique donne déjà rendez-vous dans un an à l’ensemble des élus pour une deuxième académie désormais baptisée ‘’Académie des élus’’ au cours de laquelle un bilan sur les actions mises en place et faire de nouvelles propositions.

Pour télécharger les 51 propositions de Medinsoft 

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cluster, association

FOCUS : SoFAB, le FabLab de Sophia Antipolis, facilitateur d’accès au numérique et de projets d’innovation

Publié

le

Lieu multi-activités emblématique de Sophia Antipolis, 1ère technopole d’Europe, avec sa position centrale au sein de la Côte d’Azur, SoFAB est un véritable outil pour l’écosystème économique et universitaire. Labellisé « SUD Labs » par la région SUD et « French Fab », label des industriels français en mouvement, SoFAB a été un acteur incontournable en 2020, et accélère son développement avec de nombreux projets en 2021.
Créé en 2014, SoFAB, le FabLab de Sophia Antipolis est un atelier de fabrication numérique porté et animé par l’association Telecom Valley, en collaboration avec l’Université Côte d’Azur. Situé au sein de « La Fabrique » de l’école d’ingénieurs Polytech Nice Sophia, l’espace s’adresse à différents publics : industriels, startups, bureaux d’étude, artisans, étudiants, artistes ou particuliers. Ces usagers sont appelés les « makers » et constituent une communauté pluridisciplinaire animée par un FabManager, et un chef de projet bénévole.
Du lundi au vendredi, de 12h à 19h, les outils, les machines et l’accompagnement par le FabManager pour le développement des projets des utilisateurs sont accessibles à tous (sur réservation d’un créneau au préalable pour respecter les restrictions sanitaires en vigueur). Des animations, ateliers découverte et formations permettant d’aider les makers à mener à bien leurs projets de A à Z, sont proposés, à raison de 4-5 animations par mois. Celles-ci permettent également de faire émerger des innovations et promouvoir le savoir-faire de l’écosystème économique et universitaire local.

Pour mieux répondre aux besoins de l’écosystème, SoFAB a opéré en 2020, de nombreux changements. Un nouveau système d’abonnements, plus clair et adapté, permettant de fluidifier l’accès aux activités et de fidéliser les clients, a été mis en place. Les 275 m² du FabLab ont été réorganisés en 3 espaces avec chacun leur utilité et leurs équipements : mécanique, numérique et créatif. Le parc des machines s’est développé et de nouvelles activités sont désormais possibles : découpe et gravure laser, impression 3D et résine, gravure de circuits électroniques, assemblage de prototypes ou encore impression sur textile et couture sur des matières non conventionnelles.


D’un passionné de voitures anciennes fabriquant des pièces sur-mesure pour ses voitures de collections introuvables sur le marché ordinaire, aux artistes utilisant les outils de SoFAB pour des créations éphémères ou pour produire une série de bijoux en bois ; des étudiants de l’école Polytech’ Nice Sophia développant leur projet d’étude au Lab à l’industriel Renault Software Labs collaborant en open innovation avec le FabLab pour leurs projets d’innovation, ce sont quelques-uns des nombreux cas d’usage existants grâce à ce tiers lieu au service du territoire.
La même année, face à la crise sanitaire, les makers de SoFAB ont fait preuve d’un élan de solidarité et d’entraide envers nos soignants : avec le collectif Visières Solidaires 06 ils ont réalisé, grâce aux outils numériques de découpe laser et aux matières premières mises à disposition, des visières « très haute visibilité » pour les professionnels de santé très exposés. D’autres protections d’urgence ont également été produites (poignées de porte adaptées, valves de respirateur…) et ont pu être livrées avec les visières aux hôpitaux de Cannes, Grasse, Antibes et Nice. Cette collaboration face à cette situation d’urgence a permis aux makers locaux et à SoFAB de mettre en commun leur expertise et de valoriser la valeur sociale du Lab.

En 2021, cette collaboration pour la lutte contre le covid-19 continue, et de nouvelles possibilités sont ouvertes grâce aux nouveautés initiées en 2020. L’expérimentation dans tous les domaines reste le maître mot. L’accès au numérique sous toutes ses formes est facilité et des projets autour de la médiation sociale, culturelle et de l’entrepreneuriat s’organisent avec des publics encore différents. Avec SoFAB en position de facilitateur, les collaborations entre les différents acteurs locaux s’accélèrent : de nouveaux partenariats et des collaborations avec les autres FabLab des Alpes-Maritimes pour proposer des solutions complémentaires vont être mis en place. Malgré les conditions sanitaires et règlementaires, de nombreux projets voient le jour au sein du FabLab : confection de pièces d’un futur best-seller made in France de jeux de société, création d’un satellite CubeSat ou encore le lancement d’une ligne de tee-shirt avec l’impression textile.
Pour en savoir plus : www.SoFAB.tv

Facebook Comments
Lire la suite

Cluster, association

Sophia : Check, Flot’Home, Petit Chaud & Co et Veggie & Go sont les 4 finalistes du Challenge Jeunes Pousses!

Publié

le

Elles étaient 9 équipes encore en lice sur les 19 engagées au démarrage du concours àdéfendre mardi 19 janvier leur projet en demi-finale du Challenge Jeunes Pousses 2021 de Telecom Valley, qui s’est tenue en webinaire devant près de 200 personnes.Après une session de pitches orchestrée par Jean-François Carrasco, chef de projet bénévole du concours, le jury, présidé par Florence Tressols, Maison de l’Intelligence Artificielle accompagnée de Vincent Berges, Métropole Nice Côte d’Azur, d’Agnès Carraro, Communauté d’agglomération de Sophia-Antipolis, de Karen Cerliani, MyDataModels, de Raoul Do Nascimento, NPX Lab, d’Alan Ferbach, Videtics et de Philippe Servetti, Team Côte d’Azur, a délibéré pour choisir les 4 équipes, parmi 9 toutes talentueuses, qui accèderont à la Finale annoncée le 23 mars prochain :

  • Check, est une application de dématérialisation des tickets de caisse permettant aux consommateurs de stocker en ligne l’ensemble de leurs tickets de caisses. L’application établie une double proposition de valeur pour les professionnels, leur permettant d’optimiser la gestion des notes de frais.
  • Flot’Home est un projet de conception, construction et vente de maisons flottantes personnalisables, développées sur un modèle de construction modulaire à base de panneaux bois permettant d’être particulièrement résilients dans nos processus de conception et de réalisation.
  • Petit Chaud & Co est une « boutique traiteur » de luxe proposant des plats (chauds, froids, sucrés, salés) de qualité, élaborés à partir de produits (non vendus ou frais) du magasin Grand Frais associé et autres commerçants locaux.
  • Veggie & Go propose la vente de paniers sur mesure de fruits et légumes provenant uniquement des producteurs locaux du département. Les paniers seront à récupérer dans des casiers frigorifiques positionner dans des lieux stratégiques, à l’aide d’un QR code.

Les finalistes ont désormais accès à une enveloppe de 900 € leur permettant de développer leurs projets à commencer par le dépôt de marque. Ils bénéficient également de la continuité de leur accompagnement par des coaches individuels.
La Finale du Challenge Jeunes Pousses aura lieu le mardi 23 mars 2021. Cette ultime étape du concours se fera sous forme de présentation orale devant un nouveau jury de professionnels pour élire l’équipe gagnante, selon les critères de sélectivité du concours : le profil éclectique et complémentaire des membres de l’équipe, le degré d’innovation du projet, son niveau de maturité ainsi que sa faisabilité.

Facebook Comments
Lire la suite

Cluster, association

Partenariat entre E-Enfance et Teach on Earth pour mettre en place une formation sur le cyber-harcèlement

Publié

le

Un doute, Net Ecoute : 0800 200 00”, c’est le nom de la formation sur le cyber-harcèlement mise à la disposition du grand public par l’association parisienne E-Enfance, spécialiste de la protection de l’enfance sur Internet en partenariat avec l’association Teach on Earth, émanation de la start-up de Sophia-Antipolis Teach on Mars spécialiste du mobile – learning.
Aujourd’hui, les enfants comme les adolescents sont très présents sur Internet et notamment sur les réseaux sociaux. Des contenus de tous genres, des likes par milliards, des partages de photos, vidéo : une surexposition qui peut déraper ! La pandémie et les confinements successifs ont permis d’observer en France une hausse significative des usages numériques chez les enfants et les adolescents.
“La période difficile que nous traversons entraine toujours plus de tensions qui se répercutent aussi sur les réseaux sociaux. Le confinement a fait basculer durablement nos pratiques, intégrant encore davantage la dimension numérique dans notre quotidien’’ explique Justine Atlan, directrice générale de l’Association e-Enfance. ‘’Nous devons rester vigilants sur les conséquences qui ne sont pas encore visibles de façon définitive pour les enfants et les adolescents. Nous devons rester attentifs au besoin de nos adolescents d’échanger avec leurs pairs, en particulier pour les 10-15 ans en pleine construction dans leur rapport à autrui. Un aspect qui peut les rendre plus vulnérables notamment dans un univers virtuel.”
Dans ce contexte, il est important de rappeler les bonnes pratiques afin de protéger les enfants sur Internet et les réseaux sociaux. Via l’application Teach on Earth disponible en téléchargement gratuit sur l’App Store et Google Play, la formation “Un doute, Net Ecoute : 0800 200 00” permet à tous de mieux identifier les problèmes et les dérives potentielles pour conseiller les jeunes internautes. Il s’agit d’une expérience d’immersion dans l’univers de Net Ecoute, le numéro vert national spécialisé dans les problématiques que rencontrent les jeunes populations dans leurs pratiques numériques, et notamment le cyber-harcèlement. Vous vous placerez au poste de Net Ecoutant et serez confrontés à des messages d’enfants et d’adolescents semblables à ceux que reçoivent les équipes de Net Ecoute. Vous devrez y répondre en accompagnant au mieux la personne en ligne et découvrirez ainsi si vous avez les bons réflexes.

 

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X