Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Accélérateur, incubateur, pépinière

Station F : Renaud Muselier rencontrera la semaine prochaine les 50 start-up régionales du programme ‘’Fellowship’’

La rencontre est prévue le mercredi 16 mai à la Station F à Paris, le plus grand incubateur de start-up au monde. Renaud Muselier, président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur ira à ‘’La Rencontre des 50 entreprises régionales’’.

Publié

le

La rencontre est prévue le mercredi 16 mai à la Station F à Paris, l’ancienne Halle Freyssinet devenue le plus grand incubateur de start-up au monde. Renaud Muselier, président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, et Christian Estrosi, président délégué, iront à ‘’La Rencontre des 50 entreprises régionales’’ qui depuis 8 mois bénéficient gratuitement du programme baptisé ‘’Fellowship’’ (en français camaraderie). L’événement se déroulera également en présence de Xavier Niel, fondateur de Station F, Cédric Villani, député de l’Essonne et Nicolas Dufourcq, directeur général de BPIfrance.

 Station F : 34.000m² d’espaces dédiés aux start-up
Créé par Xavier Niel, fondateur de Free, ce campus de start-up inédit, offre un espace de 34 000 m² aux entreprises innovantes notamment dans le secteur du numérique. Il peut ainsi accueillir plus de 1000 start-up et doit être complété d’une extension logements pour 600 personnes dans le courant de l’année.
La Station F est divisée en trois grands espaces: la zone Create, pour travailler, la zone Share, pour échanger, et la zone Chill, pour se détendre et se restaurer. Le campus héberge une zone startup de plus de 3 000 stations de travail, 1 marketplace, 26 programmes internationaux d’accompagnement et d’accélération, des espaces événementiels et plusieurs lieux de restauration dont un de 1000 places assises, ‘’La Felicità’’, qui ouvre au public le 26 mai prochain. Le bâtiment dispose également d’espaces de réunions et d’un auditorium de 370 places. Dans l’incubateur, sont également présents des services indispensables au fonctionnement des startups : des fonds d’investissement, un fablab, des imprimantes 3-D et des services publics.

”Fellowship”, un programme offrant une visibilité hors norme. 
C’est dans le but d’encourager l’innovation et d’accompagner les start-up régionales dans leur développement que la région Sud a conclu en juillet 2017, un partenariat inédit avec la Station F, en offrant à 50 start-up régionales sélectionnées suite à un appel à manifestation d’intérêt, le programme ‘’Fellowship’’ pendant un an. Ce programme leur permet d’être présentes cinq jours par mois à la Station F, elles peuvent utiliser les postes de travail à disposition et ont aussi accès aux salles de réunions, aux imprimantes, ainsi qu’aux divers évènements organisés sur place. Les entrepreneurs peuvent ainsi entrer en contact avec des investisseurs potentiels et de nombreux entrepreneurs en résidence à la Station F et donc de bénéficier “de ce catalyseur d’innovation afin de développer leur croissance et nouer des partenariats au plus haut niveau”, selon Renaud Muselier.
En souhaitant rencontrer ces jeunes pousses le 16 mai prochain, quelques mois avant la fin du programme, Renaud Muselier veut se faire une idée de ce que cela a apporté à ces entrepreneurs. Faire un bilan en quelque sorte et pourquoi pas annoncer le renouvellement de l’expérience pour une seconde promotion de start-up régionales ?
Rappelons que l’ambition de Renaud Muselier est ‘’de faire de Provence-Alpes-Côte d’Azur la première Smart Région d’Europe’’ et qu’à ce titre il a toujours clamé que son rôle en tant que président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, ‘’c’est de valoriser le potentiel numérique du Sud et d’accompagner nos entreprises’’. Il le fera encore les 24, 25 et 26 mai prochains à Paris à l’occasion du prochain salon Vivatech, le CES français ! La région Sud accueillera sur son stand une quarantaine de start-up.

Facebook Comments

Accélérateur, incubateur, pépinière

Après une phase d’expérimentation, l’incubateur Provence Travel Innovation lance sa première promotion

Publié

le

Créé en septembre 2017 par l’école supérieure de commerce ESCAET en partenariat avec Marseille Innovation, la CCI Marseille Provence et l’agence de développement touristique Provence TourismeProvence Travel Innovation est le deuxième incubateur de start-up spécialisées dans le tourisme en France, après le Welcome City Lab de Paris.
Après une phase d’expérimentation de 3 mois au cours de laquelle 3 start-up, Beforgo, Ouispeak et Gwiido, ont été accompagné sur la base d’une version Beta du programme, Provence Travel Innovation lance un appel à candidatures pour sa promotion 2018. Les entreprises innovantes de moins de 5 ans qui désirent développer leurs activités dans la région pourront y répondre et ont jusqu’au 3 septembre pour s’inscrire. Dix d’entre elles seront sélectionnées à la suite de cet appel à candidatures et d’une deuxième journée de pré-sélection qui se déroulera le 12 septembre.

6 mois d’incubation auprès d’experts du voyage
Les start-up incubées suivront des formations menées par des experts du secteur du voyage, notamment sur le financement et les aspects juridiques, techniques et technologiques. Avec l’aide de Provence Tourisme, les jeunes pousses de l’incubateur seront mises en relation avec des acteurs de la région pour mener leurs expérimentations sur le territoire. Elles seront également encadrées pour la préparation de leur pitch final et décisif.
Ce programme d’accompagnement se déroulera d’octobre 2018 à mars 2019, soit 6 mois, et sera facturé 5000 euros par start-up. Pour aider à financer le dispositif, chaque jeune pousse sera bénéficiaire d’une bourse d’amorçage fournie par la région ou encore d’une bourse French Tech de BPI.
Provence Travel Innovation cherche à attirer de jeunes start-up et les inviter à s’implanter en Provence afin de créer un écosystème de start-up aux concepts novateurs pour dynamiser et mettre en valeur le territoire.

Facebook Comments
Lire la suite

Accélérateur, incubateur, pépinière

Six start-up des Alpes-Maritimes intègrent le programme French Tech Champion 2018

Publié

le

Pas de vacances pour six start-up azuréennes sélectionnées pour intégrer le programme d’accélération gratuit French Tech Champions lancé par la French Tech Côte d’Azur le 12 juillet dernier au sein de la pépinière niçoise, la CEEI NCA.
Les jeunes pousses sélectionnées ont un potentiel de croissance avéré. Elles doivent avoir moins deux ans d’existence et avoir réalisé un chiffre d’affaires d’au moins 300.000€ sur leur premier exercice (ou avoir réalisé une levée de fonds auprès d’un fonds institutionnel). Toutes enfin sont implantées dans les Alpes-Maritimes : deux sont issues de la Métropole Nice Côte d’Azur (Avencod et Gérer ma boîte), deux sont sur la CASA, la Communauté d’Agglomération Sophia Antipolis (Teach on Mars, Net Solution Partner), une autre dans le pays de Grasse (It.brm) et la dernière a son siège dans le Pays de Lérins (Adastra Films).
Toutes seront suivies pendant ces six mois par des mentors issus des collectifs et associations du territoire, Nice Start Up, Telecom Valley, le Club des Entrepreneurs du pays de Grasse et Cannes is Up, dernière-née de la galaxie French Tech Côte d’Azur.
A l’issue du programme, les équipes startup/mentors seront évaluées sur l’atteinte d’objectifs quantifiables : Avoir atteint une croissance du chiffre d’affaires d’au moins 20% et/ou avoir réussi une levée de fonds auprès d’un fonds institutionnel.
L’une des six start-up se verra alors remettre une enveloppe de 10.000€ par la Fondation UCA, Université Côte d’Azur pour contribuer au développement de ses activités, ainsi qu’une couverture médiatique permettant de gagner en visibilité. L’entreprise bénéficiera également du réseau des mentors et des différents partenaires associés au programme French Tech Champion.

Les six start-up lauréates :

Adastra Films : société de production de contenus, courts et longs métrages inclus. Sa dernière production, The Strange Ones, est sortie en salles le 11 juillet.

Avencod : services de développement informatique à l’usage des entreprises, test compris, basés sur les talents d’autistes à fort potentiel et les compétences de collaborateurs porteurs d’un handicap.

Gérer ma boite : plateforme de gestion dédiée aux dirigeant de très petites entreprises, corbeille cloud pour récupération des documents, portefeuille de factures, notes de frais, extraits bancaires… Objectif : traduire le tout en informations synthétiques pour un pilotage optimal.

It.brm : logiciel de connexion entre les équipes ventes et administration.

Net Solution Partner : développe une solution qui permet de transformer la Big data en Smart data. La plateforme collecte, retraite et enrichit les données clients et permet d’activer des campagnes cross canal intelligentes sur le net ou sur mobile.

Teach on Mars : plateforme de formation digitale nouvelle génération, pour concevoir des programmes sur mesure à destination des entreprises et des formateurs.

 

Facebook Comments
Lire la suite

Accélérateur, incubateur, pépinière

L’Incubateur du Barreau de Marseille fête son 1er anniversaire en organisant une Legal Pitch Party

L’incubateur du barreau de Marseille a fêté son premier anniversaire sur fond de Legal Pitch Party. A cette occasion, cinq projets innovants dans le monde du droit ont été récompensés : JuriPredis, Ma belle parcelle, GoodPayeur, Votre Robin et Lex4.

Publié

le

Pour une fois, ils n’ont pas plaidé mais plutôt ‘’pitché’’…comme tout porteur de projet ou startuper qui se respecte ! Le 28 juin dernier, l’incubateur du Barreau de Marseille a organisé à la Maison des avocats de Marseille, la première « Legal Pitch Party ». Treize candidats avaient été retenus pour cette première édition, ils avaient cinq minutes pour convaincre le jury composé d’avocats, d’entrepreneurs, de journalistes et de partenaires. Plus de cent personnes étaient présentes pour les écouter ‘’pitcher’’ et découvrir leurs projets. A l’issue des délibérations du jury, cinq prix ont été remis aux porteurs des projets les plus innovants pour la profession d’avocat que ce soit à destination des Cabinets ou des clients.

Ainsi, Ma belle parcelle a obtenu le Prix du Cabinet innovant. Anthony Bichelonne, avocat porteur de cette solution, entend permettre de valoriser, sécuriser et céder au meilleur prix sa parcelle de terrain.
www.mabelleparcelle.fr

 

Le Prix de la Legaltech (comprenant au moins un avocat associé dans la structure juridique) a été attribué à GoodPayeur, service de prévention des impayés et d’incitation aux bonnes pratiques de paiement basé sur le scoring du comportement des entreprises. Le score GoodPayeur permet d’évaluer la réputation des pratiques de paiement d’une entreprise selon Charles Ize, co-fondateur de GoodPayeur.
http://www.goodpayeur.com

Le Prix du prestataire juridique qui vise à récompenser une offre destinée à l’évolution du marché du droit et conforme à la déontologie des avocats (logiciels, éditeur juridique, solutions de trésorerie…) a été décerné à JuriPredis, moteur de recherche juridique intelligent. L’objectif est de pouvoir fournir les solutions possibles pour un problème juridique donné afin d’assister la stratégie juridique des professionnels du droit. “La recherche intelligente par des juristes pour des juristes
www.juripredis.com

Le Prix du jeune barreau est revenu à Votre Robin, plateforme de mise en relation avec des avocats. Pour Julien Latouche, fondateur de Votre Robin, il s’agit « d’aider les gens à gagner là où ils pensaient avoir perdu ».
www.votre-robin.com

 

 

Enfin le Prix CMA CGM, partenaire de l’événement, est allé à la legaltech Lex4 qui veut offrir aux entrepreneurs africains la possibilité de générer des actes juridiques en quelques clics. Cécric Dubucq, avocat à l’origine de la jeune pousse, indique que la société développe également une activité d’édition et expérimente la Blockchain.
www.lex4.com

 

Fort de ce premier succès, l’incubateur du barreau de Marseille a déjà annoncé l’organisation de la seconde édition Legal Pitch Party en 2019.

 

Source Photos/Le Monde du droit

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X