Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Aéronautique, spatial

[Livres Blancs] Parutions de deux nouveaux livres sur l’optronique et la stratégie d’employee advocacy BtoB

Publié

le

C’est noël avant l’heure !

Nexvision (Marseille) et Sociallymap (Gardanne) viennent de sortir deux livres blancs : “Optronique, comprendre l’essentiel“(version FR à télécharger ici, ou EN ici ) et “Stratégie d’Employee Advocacy BtoB : de la construction au pilotage” (à télécharger ici).

Pour rappel, Nexvision est une société spécialisée dans la conception de systèmes de vision, principalement pour les marchés aéronautique, défense et médical et Sociallymap édite un logiciel qui permet d’industrialiser votre stratégie d’Employee Advocacy, de Social Selling, de Veille et d’Automatisation des publications sur les réseaux sociaux.

A propos du livre blanc “Optronique : comprendre l’essentiel”

S’adresse à :

Directeur innovation

Pitch :

Avec l’évolution de la technologie (puissance des processeurs, miniaturisation des composants, …), il est aujourd’hui possible de réaliser des applications toujours plus poussées à partir de systèmes de vision : détection, tracking, reconnaissance, mesure de l’environnement, reconstruction 3D … Cela ouvre un champ des possibles inouï dans de nombreux domaines : aéronautique, spatial, défense & sécurité, industrie, transport (notamment avec les véhicules autonomes), médical.
Cette première version de livre blanc a été conçue comme un guide pragmatique qui a pour objectif de vous inspirer mais surtout de vous faire comprendre les concepts de base des systèmes optroniques afin de vous aider à mieux appréhender les points clés si vous avez besoin de faire développer un système de vision.

 

A propos du livre blanc : “Stratégie d’Employee advocacy”

S’adresse à :

Responsable Marketing, responsable innovation

Pitch :

Les entreprises cherchent de plus en plus de visibilité sur le web en mettant en place toute sorte de stratégies, souvent chronophages. Alors pourquoi ne pas utiliser le levier le plus puissant que vous avez en votre possession ? Vos collaborateurs !

Après avoir lu ce livre blanc, vous maîtriserez les différentes étapes à suivre pour mettre en place une stratégie d’Employee Advocacy au service du développement de votre entreprise. De la construction au pilotage en passant par la phase de déploiement, nous vous expliquons toutes les étapes pour y parvenir. En bonus, la checklist ultime de l’Employee Advocacy !

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aéronautique, spatial

Aix-en-Provence : Les forces armées françaises commandent 50 micro-drones NX70 à Novadem

Publié

le

Alors que le Salon du Bourget ouvre ses portes pour sa 53ème édition (17 au 23 juin), la société Novadem annonce avoir signé la plus importante commande de son histoire. Plus de 50 micro-drones NX70 ont été commandés par la DGA – Direction Générale de l’Armement – pour équiper prochainement les soldats déployés en opérations extérieures (OPEX). Il s’agit en fait de 27 systèmes composés de deux micro-drones, d’un segment sol et du soutien technique associé.

Une commande de 2 millions d’euros
C’est une commande de plus de deux millions d’euros que la PME aixoise a reçu. Cette acquisition a été réalisée dans le cadre d’une urgence opération visant à ” rapidement doter les forces de capacités de détection plus performantes, mieux sécurisées et capables d’opérer de jour comme de nuit ”, précise la DGA dans un communiqué. Les premiers systèmes ont été réceptionnés par la DGA et viennent de passer les évaluations technico opérationnelles réalisées par la STAT, la Section Technique de l’Armée de Terre.
‘’ Au cours des dix dernières années, nos drones ont fait l’objet de campagnes d’évaluation menées par la Section Technique de l’Armée de Terre dans des environnements difficiles (jungle guyanaise, désert de Djibouti, entre autres) permettant d’adapter le produit aux réalités du terrain. Ce déploiement en OPEX du NX70 représente une grande fierté pour l’ensemble de l’équipe de Novadem et une grande marque de confiance accordée par le Ministère des Armées à une PME française ”, indique Pascal Zunino, président et co-fondateur de Novadem.
La solution NX70 est présentée sur le stand du Ministère des Armées (A3) à l’occasion du Salon du Bourget.

Avec le NX70, Novadem se positionne à l’international
Le NX70 est un micro-drone de 1kg disposant d’une autonomie en vol pouvant atteindre jusqu’à 45 minutes et d’un rayon d’action de plus de 3 kilomètres. Le NX70 peut voler par conditions météorologiques difficiles (vent jusqu’à 65 km/h, pluie, poussière, gamme de température étendue) lui garantissant un taux de disponibilité élevé. Ses liaisons de données sont chiffrées, aucune information n’est stockée à bord du drone et aucune connexion à internet n’est requise pour faire fonctionner le matériel, limitant ainsi tout risque de compromission. L’empreinte logistique se limite à une caisse unique durcie intégrant l’ensemble du matériel le rendant ainsi facilement transportable par le fantassin. Au-delà de ses capacités de détection et de reconnaissance de jour et de nuit, le NX70 peut être doté de capacités étendues lui permettant, par exemple, d’assurer des missions d’observation de plusieurs heures grâce à son dispositif d’alimentation en énergie depuis le sol via un câble libérable en plein vol ou encore d’emporter des petits dispositifs (médikit, fumigène, etc…). Son interface sol durcie est quant à elle compatible avec des formats de cartographies et de coordonnées du domaine de la défense.
Cela fait maintenant dix ans que Novadem commercialise ses micro-drones et depuis trois ans la PME se développe à l’international en signant ses premiers contrats avec la police de Bruxelles, l’Armée hollandaise ou plus récemment le Ministère de la Défense d’Abu Dhabi. ”Ce déploiement de micro-drones NX70 au profit de l’Armée française positionne Novadem à l’échelle internationale parmi les rares fournisseurs de micro-drones de défense déployés en opération” souligne Johann Boucher, en charge du développement en France et à l’export. Ce marché va permettre à Novadem d’industrialiser à plus grande échelle ses systèmes et de lancer une campagne de recrutement pour renforcer ses équipes aixoises.
www.novadem.com

 

Facebook Comments
Lire la suite

Aéronautique, spatial

La Région Sud renforce sa présence au 53ème Salon du Bourget (17 au 23 juin)

Publié

le

Rendez-vous annuel incontournable dans le secteur de l’aéronautique et de l’aérospatial, le Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace, plus connu sous l’appellation de Salon du Bourget, ouvre ses porte la semaine prochaine pour sa 53e édition. L’événement, qui a lieu tous les deux ans, se tient du 17 au 23 juin sur l’aéroport du Bourget, en périphérie de Paris. C’est un événement à part dans le monde de l’aéronautique, puisqu’il est l’un des rares salons dans le monde à proposer encore des présentations aériennes. En tout, 150 avions, hélicoptères et drones seront exposés et 19 seront présentés en vol en semaine et 34 le week-end prochain, selon le programme officiel de l’événement. Cette année, le salon accueille 2.453 exposants, 142.000 visiteurs professionnels et attend 180.000 visiteurs grand public. Véritable moteur du développement de la filière en France, il est le lieu de rencontre et de convergence privilégié par les décideurs du secteur qui y exposent, vendent et achètent les toutes dernières innovations technologiques.

La Région Sud renforce sa présence au Salon du Bourget
Avec 8 leaders de rang mondial comme Airbus Helicopters, Thales Alenia Space, Dassault ou la CNIM et un pôle de compétitivité leader, l’aéronautique est une force industrielle de tout premier plan pour la région Sud. C’est donc naturellement que la Région Sud sera présente au 53ème Salon du Bourget, aux côtés de SAFE Cluster, Aix-Marseille Provence Métropole, Rising Sud, Provence Promotion, la Team Côte d’Azur, les Alpes-de-Haute-Provence, les Hautes-Alpes, la CCI du Var et Vaucluse Provence Attractivité, pour mettre en valeur toute la diversité et la richesse de cette filière hautement stratégique pour leur territoire.
‘’Nous accompagnons ainsi les entreprises du territoire sur ce salon stratégique afin de les aider à se positionner sur le marché mondial tout en illustrant la capacité d’innovation de notre région’’ souligne Renaud Muselier, président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur qui se rendra au Bourget le mercredi 19 juin, ‘’Pour cela, nous avons insufflé une politique industrielle de spécialisation à travers les Opérations d’Intérêt Régional, et en particulier ici, l’OIR Industrie du futur. Grâce à nos politiques d’appui novatrices et à l’efficacité de nos partenaires, la Région Sud relèvera, j’en suis sûr, le défi de l’emploi international et de l’innovation. »
Cette année encore, la Région Sud renforce sa présence au Salon du Bourget avec un pavillon de 450 m² placé sous sa bannière regroupant l’ensemble des acteurs institutionnels et économiques de la filière aéronautique et spatiale. Parmi eux Ansys, BookMyHelo, Eonef, Epcots, Nexvision, Numalis, ou Safetyn… Ce pavillon (Hall 4, stands B52, B54 et B78 du Parc des expositions), regroupera une zone d’accueil de 50 m² dédié aux visiteurs et aux partenaires ainsi que des espaces mutualisés dédiés à des pôles d’entreprises dont Team Henri-Fabre et ses partenaires, Editag, Takoma, Volumic ou 3DMedLab
Sur le stand régional, la semaine sera rythmée par des temps forts comme le lancement officiel du Club Sud Drones, le dévoilement de la Safetyn’Box, une box bardée de solutions afin de sauver la vie des pilotes d’aviation générale et enfin la mise en avant de solutions pour l’Industrie du Futur.

Des démonstrations en vol toujours très attendues du grand public
Pour les passionnés de l’aéronautique, les démonstrations en vol toujours très attendues du grand public, permettront de découvrir le nouveau Falcon 8X de la société Dassault. Le vol de ce vaisseau amiral sera mis en scène par l’Armée de l’Air avec le Rafale Solo Display. Airbus fera également voler à peu près toute sa flotte, y compris l’A380 et l’A400M ainsi que ses appareils les plus récents. Le KC-46 de Boeing sera également présenté en vol tout comme l’Embraer Praetor 600 ou le Gulfstream G650. Du côté des engins à voir, les Japonais P-1 et C-2, ainsi que les JF-17 pakistanais apporteront un peu de nouveauté au programme. Plusieurs hélicoptères de combat, comme le Turc ATK T12 Hel, seront également en démonstration.
À noter qu’un grand meeting aérien aura lieu, comme d’habitude, le dimanche avec un numéro exceptionnel de voltige regroupant trois champions du monde français en démonstration. Le grand public pourra également voir évoluer plusieurs warbirds, dont un F4U-5 Corsair, un MS406 ou un Spitfire ainsi qu’un C-47 et un C-53 américains qui ont participé aux commémorations du 75e anniversaire du D-Day.

Falcon 8X de Dassault Aviation

Facebook Comments
Lire la suite

Aéronautique, spatial

Monaco adopte le programme Flysafe d’Air Space Drone pour gérer les vols de drones en Principauté

Publié

le

A compter du 17 juin, Monaco sera capable d’identifier et de suivre tous les vols de drones qui auront été autorisé grâce au programme FlySafe, créé par la société de Gardanne Air Space Drone (ASD). Ce système, qui rentre dans le domaine de l’UTM (Unmanned Traffic Management que l’on traduit par ‘’gestion du trafic indomptable’’) a fait ses preuves lors d’une présentation à la presse organisée le 3 juin dernier.

Une géolocalisation constante des drones
La direction de l’Aviation civile monégasque et Air Space Drone ont ainsi présenté FlySafe en avant-première grâce à une simulation en direct suivi sur un écran de contrôle, d’une livraison par drone d’un colis, de l’héliport de Monaco jusqu’à un navire au large du port de Cap D’ail, zone gérée par la tour de contrôle de Nice. Un passage de frontière et un changement d’espace aérien entre la France et la Principauté avaient été organisé pour l’occasion.
A partir de l’outil FlySafe, chaque étape de la mission était suivie sur l’écran de contrôle. D’une part, le statut du drone géolicalisé et identifié par le système grâce aux traceurs intégrés était mis à jour sur l’écran. D’autre part, des zones de vol ont pu être configurées sur la carte et codes couleurs permettent de suivre l’évolution du drone. Lorsque celui-ci sort des périmètres autorisés au survol ou lorsque son altitude devient trop élevée, il devient rouge et une alerte s’affiche sur l’écran. De même, lorsque l’aéronef s’avère trop proche d’un autre drone, une alerte s’active de façon à prévenir tout risque de collision. Enfin, tout le vol est tracé dans une base de données sécurisée.

Monaco, premier état à pouvoir contrôler les vols de drones
Même si Airbus Helicopters a déjà sélectionné FlySafe pour son projet Skyways à Singapour de livraison de colis par drone, Monaco sera le premier client d’ASD à déployer la solution. Un outil d’autant plus indispensable au regard de la taille de l’espace aérien monégasque, lequel est largement emprunté par les hélicoptères (jusqu’à 700 vols par jour sont ainsi comptabilisés à l’occasion du grand prix). Aussi pouvoir partager l’espace aérien avec l’aviation conventionnelle (avions et hélicoptères) représente un véritable enjeu.
Mais la Principauté précise que cette démarche s’inscrit également dans une vision d’avenir de la ville. L’ambition est dès lors de faire de la principauté une smart city, prête à accueillir l’aviation de demain qui s’organisera autour de navettes inhabitées, conçues pour le transport de passager ou autre… Grâce à ce dispositif, selon le Gouvernement princier, Monaco serait l’un des seuls Etats au monde à posséder un système de gestion des aéronefs sans pilote.
 ‘’Les drones, et demain d’autres aéronefs électriques, constituent un tournant, une opportunité pour notre transition énergétique. […] Vous savez combien le Gouvernement est attaché à la transformation numérique de son écosystème. La mobilité est au coeur de notre attractivité et de notre qualité de vie’’ a assuré Samy Touati, secrétaire général du Département de l’équipement de l’environnement et de l’urbanisme.
Le 9 mai dernier, La Poste de Monaco avait déjà réalisé la première livraison par drone à l’intérieur de la principauté. Le vol d’essai, qui avait duré quelques minutes, a eu lieu entre la place du Campanin et le square du forum de Grimaldi et a été salué par les dirigeants de la principauté.

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X