Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Ecole, formation

L’école GENIMAGE, spécialisée dans l’animation, le jeu vidéo, et le manga, la BD et l’illustration, ouvre à Marseille

Implanté en plein cœur du quartier de La Joliette, à Marseille, GENIMAGE est un nouvel établissement d’enseignement supérieur spécialisé dans l’animation, le jeu vidéo, et le manga, la BD et l’illustration.

Publié

le

Implanté en plein cœur du quartier de La Joliette, à Marseille, au 113 avenue de la République pour être exact, GENIMAGE est un nouvel établissement d’enseignement supérieur spécialisé dans l’animation, le jeu vidéo, et le manga, la BD et l’illustration.
Cette école est née de la volonté de trois partenaires fondateurs de donner une impulsion nouvelle à cette filière de formation : Stéphane Salord et Baptiste Galland, les créateurs des écoles de design ESDAC, le réalisateur Hervé Trouillet, et Cédric Biscay, fondateur notamment de la société Shibuya Productions (Astroboy Reboot/Shenmue,), en collaboration avec le développeur de jeux vidéo marseillais EXKEE.

GENIMAGE propose à ses étudiants un cursus leur permettant de devenir des professionnels confirmés en utilisant l’ensemble des ressources actives qu’amènent les fondateurs.
3 filières spécifiques structurent les enseignements de GENIMAGE : Animation / Graphisme jeu vidéo / Effets spéciaux Programmation jeu vidéo Manga / BD / Illustration.
Des cours et projets en commun sont prévus afin de développer la transversalité des équipes de production. Le Bachelor en 3 ans pour chacune de ces 3 formations, peut être suivi de deux années de Mastère pour : • La programmation jeu vidéo ; • Le Graphisme « jeu et film d’animation / VFX »
Le premier trimestre de la 1ère année de Bachelor est commun à toutes les formations, et permet d’immerger les étudiants, lors de cours intensifs et à travers la réalisation de projets, pour qu’ils puissent faire un tour d’horizon de toutes les matières qui seront abordées. Ce trimestre peut ainsi permettre à certains étudiants d’identifier la voie définitive de leur spécialité qui leur sera enseignée dès le second trimestre, et pour toute la durée des 3 années de Bachelor.
GENIMAGE a l’ambition de donner à ses étudiants des formations liées à des savoir-faire d’excellence, en prise direct avec les meilleurs talents internationaux, permettant de forts débouchés professionnels. Ainsi le français Raoul Barbet, Game Designer du célèbre jeu vidéo Life is Strange (DONTNOD /Square Enix) sera parmi les intervenants qui viendront partager leurs expériences et donner les conseils des plus avisés.
L’inauguration officielle de cette nouvelle école aura lieu samedi 21 Avril 2018, en présence de tous les fondateurs et de Didier Tarquin, célèbre auteur du blockbuster BD Lanfeust de Troy. Une Journée Portes Ouvertes est également organisée.

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ecole, formation

[Vidéo] Martine Vassal inaugure la Wild Code School de Marseille

Publié

le

(de G à D) Caroline Larcié, André Jeannerot et Martine Vassal

Située en plein cœur du Panier à Marseille, juste à côté de la Vieille Charité, ouverte seulement depuis début septembre avec une première promotion composée de 16 étudiants, la Wild Code School de Marseille, l’école de formation aux métiers du numérique, a été officiellement inaugurée mardi 16 octobre à Marseille. Inauguration en présence de Martine Vassal, présidente du Conseil Départemental des Bouches du Rhône et présidente de la Métropole Aix-Marseille Provence, de Sabine Casali, élue à la CCI Marseille Provence et d’André Jeannerot, président du cluster numérique Medinsoft.
Pour la fondatrice du concept, Anna Stépanoff, la Wild Code School est une école nouvelle génération qui propose de former de manière intensive les développeurs web et mobile de demain via un parcours débouchant sur un titre de développeur logiciel reconnu par l’Etat (équivalent bac+2). Il s’agit d’une formation intensive de 5 mois, du « blended learning » qui associe e-learning et classiques cours présentiels en petits groupes de 15 à 20 élèves. Aujourd’hui, la Wild comme ils disent, représente un réseau de 14 écoles implantées en France et en Belgique, avec une moyenne d’âge des étudiants de 29 ans et une très forte féminisation. A Marseille, elles sont 10 parmi les 16 étudiants qui composent la première promotion. Féminiser un secteur qui ne l’est que trop peu, c’est une des volontés de la Wild, comme le rappelle dans cet interview vidéo, Caroline Larcié, campus manager de la Wild Code School de Marseille.

Selon la Wild Code School, 87% des élèves formés trouvent un débouché professionnel (emploi très majoritairement ou création d’entreprise) en lien avec leur formation de développeur dans l’année suivant la fin de la formation, alors que 62% d’entre eux sont demandeurs d’emploi au début de la formation et que 23% sont en poste mais souhaitent changer de profession.
Des chiffres qui parlent à Martine Vassal dont on connaît le combat qu’elle mène depuis des années pour l’emploi…et c’est ce que la nouvelle présidente de la métropole Aix-Marseille Provence et présidente du Conseil départemental 13 a tenu à rappeler en conclusion de son allocation.

Fin septembre, le groupe Wild Code School a réalisé une levée de fonds de 3 millions d’euros auprès d’Alter Equity. Avec ce tour de table, la Wild souhaite financer l’ouverture d’une vingtaine d’écoles supplémentaires en France et en Europe d’ici 4 à 5 ans. Elle prévoit également d’élargir son offre en proposant des formations aux nouveaux métiers du numérique comme Data scientist ou encore Product manager.

La Wild Code School de Marseille

Facebook Comments
Lire la suite

Ecole, formation

Marseille : Crocos Go Digital accélère son développement : levée de fonds, embauches, rachat d’#enmodecode…

Publié

le

Quatre mois seulement après sa création, la start-up co-créée par Vincent Berge et Toni Doublet vient de finaliser sa première levée de fonds (Tour de ‘Love Money’) avec différents Business Angels. L’opération globale à la création de Crocos Go Digital représente un montant de 300 000 €, qui va permettre l’intégration des neurosciences et de l’Intelligence Artificielle dans les formations de programmation robots et drones, pour enfants et seniors.
Les investisseurs ont été séduits par ce concept sociétal à impact positif, qui améliore les qualités de concentration chez l’enfant ainsi que leurs processus d’apprentissage et d’acquisitions. C’est un marché d’avenir, qui valorise le potentiel de l’inclusion.
‘’Avec cette levée de fonds, souligne Vincent Berge, président de Crocos Go Digital, nous nous mettons dans une position forte pour devenir un acteur majeur dans ce domaine des Formations à la Programmation pour enfants et seniors, avec notre positionnement unique sur les Stimulations Cognitives’’.
En parallèle de cette levée de fonds, l’équipe s’est étoffée. Neuf personnes ont rejoint Crocos Go Digital sur des postes de formateur, informatique, commercial, orthophoniste – Delphine Vié-Carras – et des partenariats orientés neuropsy. Un comité scientifique composé de spécialistes en neurosciences, de chercheurs et médecins est en train de se mettre en place. Il aidera à aller encore plus loin dans le développement de formations spécifiques intégrant un moteur IA et permettant d’analyser les comportements des enfants et d’identifier les éventuelles difficultés. A l’heure actuelle, toutes les formations proposées sont orientées pour stimuler les fonctions cognitives et exécutives du cerveau : logique, stratégie, résolution de problèmes, raisonnement….
Enfin, Crocos Go Digital vient d’acquérir une société complémentaire, ‘#enmodecode’, pour accélérer sa croissance. L’activité ‘#enmodecode’ est d’apprendre à coder aux enfants via des outils visuels et ludiques et des robots. Avec un concept très proche et dans la même mouvance, les deux dirigeants se sont naturellement trouvés.
‘’Fascinée depuis toujours par l’impact des nouvelles technologies sur le médical et l’éducation, explique Roberta von Arx, fondatrice de #enmodecode , j’ai immédiatement été séduite par l’orientation Nneurosciences de Crocos Go Digital. C’est un domaine que je voulais explorer. La structure et les moyens de Crocos Go Digital vont me permettre d’y travailler’’. Elle intègre aujourd’hui le Comité de direction en tant que Co-founder Associé, et VP Opérations.

 

Après les premières expériences réussies à l’Ecole L’Université des Petits à Bouc-Bel-Air (une école bilingue CP au CM2) et un 1er « Centre Agitateur de Neurones » en centre commercial – aux Terrasses du Port à Marseille -, de nouvelles ouvertures sont prévues dans quelques semaines : Toulouse, Roquevaire, Bouc-Bel-Air, …, mais aussi des sessions spécifiques de stimulations pour les enfants DYS à Bouc-Bel-Air, le 20 Oct.
Crocos Go Digital a du reste été sélectionné pour la Journée Nationale des DYS (troubles spécifiques cognitifs, troubles d’apprentissage, dyslexie, dysphasie, dyspraxie…) le 13 octobre, à l’Hôtel du Département à Marseille, pour faire une intervention et des démonstrations.

Facebook Comments
Lire la suite

Cluster, association

Sophia Antipolis : Telecom Valley lance la 17ème édition du Challenge Jeunes Pousses dédiée à l’entrepreneuriat étudiant

Publié

le

Vous êtes étudiant et passionné par l’innovation et l’entreprenariat ? Alors, le Challenge Jeunes Pousses est fait pour vous ! Et il revient avec la 17e édition le samedi 13 octobre sur le Campus de Skema Business School à Sophia Antipolis.
Ce concours d’entrepreneuriat étudiant porté par l’association Telecom Valley cible les talents en devenir de niveau Licence pro, Master ou Doctorat et des étudiants disposant du statut étudiant entrepreneur, passionnés par l’innovation et l’entrepreneuriat. Des jeunes souhaitant développer leur réseau et rencontrer des professionnels engagés dans une volonté de partage.

Le Challenge Jeunes Pousses c’est quoi ? 
Rassemblés en équipes pluridisciplinaires, les étudiants devront durant les six mois du concours (d’Octobre à Mars) porter et développer un projet d’innovation technologique, sociale ou touristique ; six mois de coaching Juridique, Industriel, Marketing, Communication, Design, Financier par des professionnels, tous volontaires, des chefs d’entreprises et des membres de Telecom Valley.
A la clé du challenge, des récompenses (dotations financières, incubations, formations, accompagnement) mais surtout une belle aventure humaine et entrepreneuriale à laquelle prend part chaque année une centaine d’étudiants azuréens. La précédente édition avait été remportée par HSM Project et son projet de vitrage hybride visant à minimiser l’empreinte écologique.
Depuis la création du concours en 2002, 2.000 étudiants ont participé au CJP. Onze projets ont débouché sur une création d’entreprise (entre 30 et 40 emplois), donnant lieu à de belles réussites comme ExactCure (finaliste 2016), Wever (lauréat 2014), AnaSounds (2013) ou LudoTIC (2004).

Inscriptions ouvertes jusqu’au 12 octobre.  
Les inscriptions au concours se font avec ou sans idée de projet innovant, pour tous les étudiants motivés et dynamiques, souhaitant élargir leurs compétences, lancer leurs projets innovants et partager leurs idées. Les étudiants azuréens ont jusqu’au vendredi 12 octobre 2018 à 12h pour s’inscrire gratuitement dès à présent sur www.telecom-valley.fr/challenge-jeunes-pousses?
Samedi 13 octobre (de 9h à 14h) aura lieu sur le Campus de Skema Business School le lancement officiel de l’édition 2018/2019, une étape essentielle, avec la constitution des équipes pour les six mois de ce Challenge devenu au fil des éditions un événement phare en faveur de l’entrepreneuriat.

+ d’infos : www.telecom-valley.fr/challenge-jeunes-pousses

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X