Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

*

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Evénements, initiatives et projets

Creative Enterprises Network 2016 : Où en est la filière Jeu Vidéo ?

Organisée par le Pole transmedia Méditerranée Primi, à La Friche de la Belle de Mai, Creative Enterprises Network 2016 associait show-room convivial orienté réalité virtuelle et conférences.

Publié

le

Organisée par le Pole transmedia Méditerranée Primi, à La Friche de la Belle de Mai, Creative Enterprises Network 2016 associait show-room convivial orienté réalité virtuelle et conférences.

La première faisait l’état des lieux des entreprises du Jeu Vidéo made in France. En voici les points clés.

Marseille était la 7ème étape du Tour de France organisé par le Syndicat National du Jeu Vidéo (SNJV). Un syndicat jeune, efficace et mobilisé qui, avec 200 adhérents – producteurs, éditeurs, distributeurs et prestataires de services – regroupe tout l’écosystème de la minuscule start-up au géant Ubisoft.

julien-villedieu-delegue-general-snjv-0467-light

Julien Villedieu, Délégué Général du SNJV

Julien Villedieu, son Délégué Général et Levan Sardjevéladzé, Président et CEO de Celsius online, ont ainsi passé en revue les dernières avancées de la filière Jeu Vidéo dans tous les domaines. Financement, contrat de travail, assurance, juridique, formation, promotion… Une heure de PowerPoint avec zéro animation mais que des bonnes nouvelles !

Déjà trois chiffres soulignent le travail de fond mené depuis 8 ans : le CNC a distribué plus de 20 M€ de Fonds d’aide au Jeu Vidéo, l’Etat a accordé plus de 60 M€ de Crédit d’impôts aux productions et la banque privée IFICIC vient de créer un fond de 20 M€ pour soutenir la croissance par des avances participatives avec, au bout de 10 mois, déjà 6 M€ investis dans 7 projets.

Autres évolution positives pour le business, les dirigeants et les salariés de la branche : l’accès au dispositif fonds TEPA ISF pour financer la filière par la défiscalisation des investissements et la mise en place de trois garanties : une assurance chômages pour les dirigeants membres du SNJV, une assurance Responsabilité Civile Professionnelle pour les entreprises et un contrat type de complémentaires santé pour les salariés.

L’accès à la profession s’améliore également avec un soutien du réseau des Ecoles du jeu vidéo, des réflexions sur le référentiel métiers, la définition de modèles de contrats de travail et, dans le segment de l’e-sports, la création d’un CDD adapté aux joueurs. Idem en juridique avec un veille réglementaire et législative très vigilante et une démarche pour trouver un système de rémunération de la musique plus équitable avec la SACEM.

Enfin, côté feuille de route 2017, le SNJV va profiter de l’année électorale à venir pour démontrer que la filière Jeu Vidéo est créatrice de valeurs et questionner les candidats sur leur programme de soutien à la filière, à travers la Plateforme de propositions France Digitale 2017. Les prochains rendez-vous du SNJV ? La Indie Games Play 7, les 24 et 25 octobre 2016 à Montreuil (www.indiegamesplay.fr) et l’incontournable Game Developers Conference, fin février 2017 à San Francisco (www.gdconf.com).

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ecosystème

KissKissBankBank fête son premier anniversaire dans le Sud

Pour son premier anniversaire dans le Sud, la plateforme de crowdfunding KissKissBankBank a lancé jeudi 19 avril un nouvel événement qui se déroulera désormais tous les trimestres : son nom “Les 3h14”

Publié

le

Pour fêter sa première année dans le Sud, la plateforme de crowdfunding KissKissBankBank (filiale de La Banque Postale) a lancé jeudi 19 avril un nouvel événement qui se déroulera désormais tous les trimestres : son nom “Les 3h14” en référence à la durée d’un trajet Marseille / Paris en TGV… Pour cela, KKBB s’est associé avec Le Wagon Marseille, l’école de développement web pour entrepreneur. Au programme de la soirée : des débats autour d’un thème et des rencontres avec l’écosystème local. Le 19 avril dernier, il était ainsi question de financement et d’innovation dans le secteur des Techs.
Lors du point presse organisé le même jour au Wagon, Fanny Havas, responsable de KissKissBankBank Région Sud a avancé, pour cette première année, un bilan plutôt satisfaisant. Depuis l’ouverture de l’antenne, 312 projets ont été financés pour 1,43 million d’euros levés. 22 000 contributeurs ont donné sur des périodes d’environ 40 jours de campagne. A noter que le montant moyen demandé par projet est de 5.000 euros et les contributeurs apportent, quant à eux, 50 euros en moyenne.
Sur l’année, ce sont 70% des projets qui ont réussi contre 60% au niveau national et désormais Fanny Havas vise 80 % de taux de réussite. Un chiffre qui valide, selon les responsables de KKBB, la stratégie adoptée, celle du terrain ! Une présence terrain, pas uniquement à Marseille, Toulon ou Nice mais aussi sur des “territoires plus reculés”, comme le précise la directrice de la plateforme de crowdfunding en région, Fanny Havas, afin d’évangéliser sur le crowdfunding, informer et beaucoup former.

Facebook Comments
Lire la suite

Ecole, formation

Marseille : Kedge organise le Challenge Open Innovation Entreprise

Les étudiants de Kedge Business School participent à la 4ème édition du Challenge Open Innovation Entreprise avec l’école Epitech. Ils plancheront sur des problématiques dans les domaines de l’IA, de la robotique ou de la biotech.

Publié

le

Le « Challenge Open Innovation Entreprise » dont c’est la quatrième édition met l’entreprise au cœur de l’enseignement pour apprendre aux étudiants à résoudre une problématique complexe et innovante en bénéficiant de l’intelligence collective. Cette année, ce sont les étudiants de Kedge issus de tous les programmes spécialisés en Master et Master of science qui relèvent le défi de ce Challenge organisé avec des étudiants d’Epitech, école informatique. Regroupés en équipes transdisciplinaires, ils auront trois semaines pour répondre à la problématique stratégique réelle dans les domaines de l’intelligence artificielle, de la robotique ou de la biotech posée par une entreprise.
Le challenge a été conçu dès le début autour du concept ‘’Ecole-Entreprise’’. L’intérêt est d’amener les étudiants à réfléchir autrement grâce à la pluridisciplinarité et d’encourager l’expérimentation, l’audace et la créativité en développant des projets innovants qui répondent aux attentes des entreprises. Ainsi, une centaine d’étudiants répartis sur les campus de Kedge Bordeaux et Marseille développeront des projets innovants à la fois pour des grands groupes, tel qu’Airbus, ou des startups, comme Knock. En région PACA, ce sont deux startups (Gene & GreenTK et XEGEN) de l’IHU (Institut Universitaire Hospitalier) et sa Fondation Méditerranée Infection, qui participent au Challenge. Parmi les missions, il s’agira autant d’imaginer des solutions d’IA au service des clients dans l’aéronautique, que de travailler sur la conception de chatbots, ou de réfléchir à solutions appliqués à la nanotechnologie, la robotique ou l’e-santé.
Pour mener à bien leurs travaux, les étudiants seront encadrés tout au long du Challenge par des experts et assisteront à des séances de coaching et à des cours, ainsi qu’à des conférences. A l’issue du séminaire, l’école de management marseillais délivrera un certificat Open innovation à tous les étudiants participant au Challenge.

Lors de l’édition précédente, un groupe d’étudiants de Kedge a accompagné une entreprise qui avait remporté la médaille d’or du concours Lépine 2017 avec Viktor, le coussin connecté destiné aux personnes âgées. Les étudiants avaient proposé un service complémentaire qui permettait aux personnes âgées de sélectionner des menus et de se faire livrer des repas par La Poste.

Thématiques innovantes proposées par les entreprises pour cette 4ème édition :
– Nanotechnologie et e-santé (Genes’ink)
– Détection de microorganismes (Click4Tag)
– Robotique de télé présence (Noisolation)
– Anticorps (Theranyx Biotech)
– Alternative aux antibiotiques (Gene & Greentk)
– Biofouling (Gene & Greentk)
– Plancton marin et protéine (Planktovie)
– Aéronautique : Intelligence Artificielle au service des clients (Airbus)
– Culture de Micro Algue (Urban Algae)
– Radiocommunication Professionnelle du secteur de l’aéronautique et du ferroviaire (Dimotec)
– Chatbot Assistant Virtuel Immobilier (Knock)
– Bioinformatique 2.0 spécialiste des données NGS (Xegen)
– Innov’In Med 2018 (MCO Congrès)
– Logiciel multiplateforme, modulaire et évolutif pour la collecte, le traitement et la communication de données (Akeros)
– Application d’optimisation des parcours clients sur Gare et Aérogares (Kouik Agency)
– Valorisation de l’Apprentissage par les Pairs (Upper)
– Gants de moto chauffant par contact (NTact)
– Apprentissage des compétences managériales par la réalité virtuelle et augmentée (CFAIM)

Facebook Comments
Lire la suite

Evénements, initiatives et projets

Smartseille accueille le générateur d’idées “Med in Lab” d’EDF Commerce Méditerranée

EDF Commerce Méditerranée vient d’ouvrir un espace de créativité, le “Med In Lab”, au cœur du périmètre d’Euroméditerranée.

Publié

le

Très haut en couleurs, chaudes et vives, ambiance conviviale, technologie haut de gamme à disposition, le Med In Lab d’EDF inauguré le 9 avril dernier, est mis à la disposition des 1 200 salariés de l’électricien œuvrant sur tout le territoire concerné méditerranéen ainsi qu’aux écoles, start-up et clients faisant appel à ses compétences.
Situé au rez-de-chaussée du siège d’EDF Commerce Méditerranée, au cœur de Smartseille, le quartier démonstrateur de la ville durable méditerranéenne, ce nouvel espace, de 200 m2 a pour but de stimuler l’intrapreneuriat au sein de l’entreprise et ainsi de laisser l’occasion à tous les employés de s’exprimer et d’exposer leurs idées.
« Plus il y a d’idées plus il y a de chances qu’il y en ait une qui fonctionne » confie Jacques-Thierry Monti, directeur EDF Commerce Méditerranée et délégué régional, il faut permettre aux salariés d’avoir accès à un nouvel environnement pour travailler avec les autres et amener son initiative jusqu’au bout. »
Med in Lab est un facilitateur, poursuit le délégué régional d’EDF, Nous nous dotons en interne des moyens humains et des procédures pour accompagner et valider les projets les plus prometteurs jusqu’à leur réalisation, mais nous nous appuierons aussi sur des expertises extérieures. Nous sommes convaincus de pouvoir ainsi enrichir encore notre offre de solutions et répondre à de nouveaux usages, ceux que nous imaginons et ceux que nous suggèreront nos clients et partenaires.
Sur les murs de cet “espace collectif et collaboratif” sont inscrits les mots “Jardins des idées”, “Atelier”, “Parc des expositions”, qui sont autant d’invitations à la réflexion, à l’invention et au travail en commun. Le lieu est animé par une équipe dédiée d’EDF.

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X