Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Ecosystème

[CES 2019] Les lunettes connectées de la start-up Ellcie Healthy partent à l’assaut du marché américain

Start-up de Villeneuve-Loubet, Ellcie Healthy fait partie des 10 start-up ayant obtenu un ‘’CES Innovation Award 2019’’

Publié

le

Elles ne pèsent que 23 grammes, mais sont de véritables bijoux de technologie. Avec leurs 15 capteurs intégrés, ces lunettes connectées sont capables de détecter les mouvements des yeux, et donc de prévenir l’endormissement au volant et détecter ou prévenir, les chutes des utilisateurs. Elles ont été créées par une start-up de Villeneuve Loubet (06), Ellcie Healthy qui depuis 2016 date de sa création connaît une ascension fulgurante. La société a commencé avec deux salariés et en compte aujourd’hui vingt.
Loin d’être un gadget, ces lunettes peuvent sauver des vies sur la route.

Philippe Peyard, fondateur et président Ellcie Healthy, avec ses lunettes intelligentes

‘’Les lunettes intelligentes d’Ellcie Healthy permettent d’offrir aux personnes âgées en perte d’autonomie, la liberté de vivre chez elles avec une surveillance non intrusive, elles permettent de rassurer leurs proches et enfin, elles réduisent considérablement les dépenses pour les familles comme pour la Sécurité sociale’’, a déclaré Philippe Peyard, fondateur et président Ellcie Healthy lorsque sa start-up a été sélectionnée par la fondation MAIF pour développer le projet de lunettes dotées d’intelligence artificielle qui détecte et prévient les chutes chez les personnes âgées. La Fondation MAIF a pour vocation d’apporter son soutien au monde de la recherche sur les conséquences des risques de toutes natures encourus par les personnes.
En plus de la fondation MAIF, Ellcie Healthy a également remporté cette année le prix de l’Innovation routière et est distinguée d’un CES Innovation Awards 2019 à Las Vegas. La jeune pousse a désormais l’ambition de s’attaquer au marché américain, où les grands espaces et les longues routes promettent de beaux débouchés à ses lunettes connectées d’autant plus qu’elles sont passées en phase de production dans une usine spécialisée en Picardie. Plus de 20 000 exemplaires seront entre autre commercialisés en France chez Optic 2000 sous le nom de Prudensee, au prix de 249 euros.

Reportage de France 3 Provence-Alpes Côte d’Azur (déc.2018)

Facebook Comments

Ecosystème

Sophia-Antipolis : Euclyde Datacenters fait entrer au capital le Crédit Agricole pour poursuivre son développement

Publié

le

En ouvrant son capital au Groupe Crédit Agricole, via IDIA Capital Investissement et SOFIPACA (filiale des caisses régionales de Crédit Agricole Provence Côte d’Azur et Alpes Provence), l’objectif d’Euclyde Datacenters est de poursuivre sa stratégie de développement avec un partenaire financier de long terme.
 ‘’ L’arrivée d’une banque de premier plan comme le Crédit Agricole au capital d’Euclyde Datacenters est un gage de pérennité financière et de stabilité pour nos clients’’, explique Magdi Houry, fondateur et PDG d’Euclyde Datacenters dans un communiqué. ‘’Cette opération représente un tournant important dans l’histoire de la société. Grâce à ce partenariat, Euclyde sera en mesure dans les prochaines années de poursuivre organiquement l’ouverture de nouveaux sites en régions et d’étudier d’éventuelles opportunités de croissance externe si elles se présentent.’’

Un réseau de 7 datacenters en France

Euclyde Datacenters (25 salariés) se présente comme un opérateur français indépendant spécialisé dans le développement et l’exploitation de centres de données Tier 3 et Tier 4 en colocation, principalement en régions. Avec son siège social à Sophia-Antipolis et une première implantation ouverte à Antibes en 2009, la société s’est développée sur l’ensemble du territoire national, et compte aujourd’hui 7 centres de données – Antibes, Besançon, Villeurbanne, Aix-les-Milles et à Lognes en région Ile-de-France, la dernière acquisition faite il y a deux mois par le président fondateur d’Euclyde. Un investissement de l’ordre de 10 millions d’euros. Les 7 datacenters proposent des solutions d’hébergement d’infrastructures IT et de connectivité une large gamme de clients : grandes entreprises, banques, institutions gouvernementales, services de santé, entreprises de services informatiques, tout comme des ETI régionales.
Euclyde Datacenters est devenu leader de l’exploitation de datacenters régionaux de proximité, idéalement positionnés pour répondre aux futurs besoins du Edge Computing et aux enjeux de souveraineté des données. Cette opération de capital développement accompagne la croissance de l’entreprise, notamment pour financer l’ouverture de nouveaux centres de données sur le territoire français.

Une stratégie basée sur la recherche de proximité avec les clients

Pour Magdi Houry, le choix du Crédit Agricole n’est pas anodin. Les deux ont une stratégie basée, entre autres, sur la proximité géographique avec ses clients. C’est cette recherche de proximité avec les clients, privés ou institutionnels, qui a orienté le choix d’Euclyde Datacenters alors que des contacts avaient été établis avec d’autres investisseurs.
‘’ Comme pour la société Euclyde Datacenters, la proximité est une valeur forte pour nous’’, souligne Florence Politi, directeur d’Investissement chez SOFIPACA, ‘’et nous sommes convaincus que le maillage territorial du groupe Crédit Agricole pourra être un réel appui dans le développement de la société dans les prochaines années ». Magdy Houry a déjà en vue plusieurs opportunités. “Avec ce partenariat, dans les cinq ans qui viennent, nous allons pouvoir accélérer notre plan de développement”.
Soulignons enfin que dans cet investissement, aucun montant de la transaction n’a été donné mais Magdi Houry a juste précisé qu’il s’agit d’une entrée minoritaire dans le capital d’Euclyde Datacenters.

Facebook Comments
Lire la suite

Digital marketing & sales

Le tribunal de commerce de Marseille valide la reprise d’Oxatis par le groupe CMA CGM

Publié

le

Sans grosse surprise, le tribunal de commerce de Marseille a validé le 26 mars dernier l’offre de reprise d’Oxatis, spécialiste des solutions e-commerce basé à Marseille, déposée par le groupe CMA CGM, associé à la start-up montpelliéraine Lundi matin, éditrice de logiciels de gestion d’entreprise innovants. L’armateur marseillais détiendra 90 % des parts, la start-up de Montpellier récupérant les 10 % restants. l
Ensemble, les deux entreprises ‘’repreneuses’’ déclarent dans un communiqué, vouloir proposer une offre de bout en bout de la chaîne commerciale et logistique : création de sites internet e-commerce, logiciels de gestion et logiciels de caisse, et solution intégrée de logistique et de transport”. Le siège social de l’activité demeurera à Marseille et la majorité des salariés sera reprise, a fait savoir CMA CGM.
Oxatis se trouvait en redressement judiciaire depuis le 28 novembre 2019 sur demande de sa gouvernance. Son président du Conseil d’administration, Philippe Ozanian avait démissionné “pour motifs personnels avec effet immédiat” de cette fonction ainsi que de son poste d’administrateur, le 6 janvier 2020. Un jugement du tribunal de commerce avait permis de maintenir la période d’observation de six mois avec pour objectif de réaliser la cession de l’entreprise. Huit offres de reprise et une proposition de plan de continuation (déposée par un tiers) ont été reçues.
A l’ouverture de la procédure par le Tribunal de Commerce de Marseille, L’entreprise spécialisée dans les solutions de e-commerce affirmait avoir développé plus de 10 000 sites marchands et solutions marketing en mode SaaS en France, Allemagne, Espagne, Italie et Royaume-Uni. Son chiffre d’affaires 2019 s’élevait à 14,9 millions d’euros. La cotation des actions Oxatis sur Euronext Paris (en vigueur depuis avril 2018) a été suspendue le 8 janvier 2020.

Facebook Comments
Lire la suite

Ecosystème

Sophia-Antipolis : Huawei choisit Qwant comme moteur de recherche par défaut pour sa gamme P40

Publié

le

Lors de la présentation de sa nouvelle gamme P40, le constructeur chinois Huawei a annoncé avoir signé un partenariat inédit avec Qwant (Nice), le moteur de recherche européen qui respecte la vie privée de ses utilisateurs. Dans le cadre de cet accord, Qwant sera le moteur de recherche installé par défaut sur tous les P40 vendus en France, et sera préinstallé et conseillé sur ceux vendus en Allemagne et en Italie. Pour les deux marques, c’est l’occasion “de proposer aux utilisateurs européens le meilleur de la technologie mobile associé à une technologie de recherche d’informations en ligne respectueuse des données personnelles“.
Disponible à partir du 21 avril 2020 en France, les différents modèles de la gamme Huawei P40 seront livrés par défaut avec l’application Qwant préinstallée et Qwant sera également le moteur de recherche par défaut de Huawei Search sur le navigateur mobile intégré́ au Huawei P40. Cette configuration sera proposée à l’échelle européenne sur un marché́ de 220 millions de consommateurs, en France, en Allemagne et en Italie. Qwant sera également en France le moteur de recherche par défaut de Huawei Search sur le navigateur mobile intégré́ au Huawei P40*.

Pourquoi Qwant ?

La nouvelle gamme Huawei P40 se positionne comme l’une des gammes de smartphones les plus sûres au monde grâce à des niveaux multiples de chiffrement des données utilisateur, s’appuyant sur l’intelligence artificielle pour protéger les données les plus sensibles directement au niveau du processeur Kirin 990.  ‘’Il était important que nous puissions garantir ce même niveau de sécurité́ à nos clients quand il s’agit de leurs données de recherche sur internet’’ déclare Alex Huang, directeur général, Huawei Consumer BG France. ‘’Qwant est le meilleur partenaire que nous puissions choisir en termes de moteur de recherche respectueux de la vie privée de nos utilisateurs’’.
Pour Qwant, premier moteur de recherche européen privacy-by-design, un tel partenariat avec Huawei lui donne du crédit à l’international et confirme qu’il représente une alternative éthique de choix pour un web respectueux des internautes et de l’écosystème numérique. Qwant revendique aujourd’hui une audience de près de 5 millions de visiteurs uniques par mois en France, 1,9 million de visiteurs uniques sur smartphones. ‘’Huawei est une marque mondiale et une entreprise technologique formidable connue de tous. Il s’agit donc pour Qwant d’un partenariat grand public très important et commercialement très structurant’’ souligne Jean-Claude Ghinozzi, le président de l’entreprise niçoise.

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X