Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Cluster, association

Viva Tech : Job Hopps et Minut’Pass, lauréats de France Entreprise Digital 2018

Publié

le

L’événement France Entreprises Digital s’est déroulé au deuxième jour de Viva Tech, sur le stand d’Hewlett Packard où quelques start-up régionales ont été primées. C’est le cas des entreprises aixoises Minut’Pass et Job Hopps que soutenait le CIP – Club Informatique Provence Méditerranée.
La 4e édition de France Entreprise Digital, le Grand Prix de l’Entreprise Numérique a été organisé comme chaque année par Le Monde Informatique en collaboration avec les plus grands clubs de DSI et RSSI français (ADN Ouest, Club DSI Gun, Numica, DSI Est, Clusir Est, Adira, Clusir Rhône-Alpes, CIP, Clusir Paca, La Mêlée Numérique, Adirc et Digital Aquitaine). L’édition 2018 était placée sous le haut patronage de Mounir Mahjoubi, secrétaire d’Etat chargé du Numérique.
Minut’Pass est lauréat dans la catégorie Start-up et Job Hopps obtient le Grand Prix de l’Entreprise Numérique.

Minut’Pass et sa solution de dématérialisation des files d’attente
Minut’Pass est un gestionnaire complet de flux clients permettant de dématérialiser les files d’attente et de gérer ses prises de rendez-vous. Minut’Pass répond à une double problématique : celle du particulier qui selon une étude IPSOS va passer 6 mois de sa vie dans une file d’attente; celle du professionnel qui a du mal à anticiper et gérer ses flux de clientèle, ce qui impacte directement son chiffre d’affaire et la satisfaction client.
La solution de Minut’Pass se compose notamment d’une application mobile qui permet de s’insérer à l’avance et à distance dans une file d’attente ; d’être informé en temps réel de sa position et d’être alerté de l’imminence de sa prise en charge. Pour le professionnel, via un extranet, il peut anticiper la venue des clients, de connaitre la raison de leur visite et de permettre un accueil personnalisé.

Job Hopps, la 1e application mobile pour trouver un 2e emploi en CDI à temps partiel
Lancée en janvier 2018 par HOPPS Group, Job HOPPS est la première application mobile en France à proposer un deuxième emploi en CDI à temps partiel près de chez soi ou de son lieu de travail. L’application s’adresse à toute personne à la recherche d’un complément d’activité, et notamment aux 17 000 distributeurs travaillant à temps partiel au sein d’Adrexo, filiale de HOPPS Group.
Développée en interne par les équipes RH et Digitales HOPPS Group, Job HOPPS est disponible gratuitement sous IOS et Android et permet aux utilisateurs d’accéder à des offres à temps partiel géolocalisées autour d’eux via leur smartphone, de créer des alertes emploi pour être informés en temps réel des nouvelles annonces à pourvoir, et de postuler en un clic depuis leur mobile.
Au-delà de faciliter les recrutements à temps partiel, Job HOPPS se présente comme une solution qui permet aux employeurs de fidéliser leurs collaborateurs à temps partiel, en leur facilitant l’accès à un complément d’activité et de revenus.

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cluster, association

[Vidéo] Jean-Philippe Desbiolles, IBM Watson France : ‘’L’IA, c’est le passage d’un monde de programmation à un monde d’apprentissage’’

Publié

le

‘’Etat de l’art de l’Intelligence Artificielle & perspectives’’ c’est le thème de la conférence donnée par Jean-Philippe Destiolles à l’occasion d’un événement organisé vendredi 22 Juin 2018 à La Coque de Marseille par le CIP, Club Informatique Provence Méditerranée en partenariat avec IBM.
Chez IBM, Jean-Philippe Desbiolles fait partie des pionniers de l’Intelligence Artificielle. Ce marseillais de 47 ans, vice-président de Cognitive Solutions chez IBM France et vice-président Europe est, au sein du géant américain de l’informatique, un spécialiste de la transformation et de l’innovation. Sa carrière l’a mené à travailler en Europe, en Asie et en Amérique du Nord. Il a enchaîné ensuite avec la mise en œuvre de la solution d’IA maison, Watson, dans le secteur financier au niveau mondial. Il devient l’un des trois initiateurs de la construction de la division mondiale dédiée à l’IA, IBM Watson Group.
A La Coque, face aux adhérents du CIP et des invités, Il a échangé sur sa vision de l’entreprise « apprenante » en présentant des use cases de clients IBM ayant adopté des solutions cognitives dans le but de réinventer la relation client, augmenter les collaborateurs et rendre leurs processus intelligents et apprenants.
Jean-Philippe Desbiolles situe les développements actuels dans le domaine de l’intelligence artificielle dans le contexte de la 4ème Révolution Industrielle et parle de la question de la responsabilité humaine par rapport à l’IA. Il a conscience que l’IA fait peur et pose des questions mais il martèle que ‘’La technologie est au service de l’humain et pas le contraire et la technologie, c’est un choix social. Donc si peur il y a, c’est peut-être une peur vis-à-vis de nous-mêmes qu’on a, et que nous sommes en train de projeter sur un sujet qui est l’IA […] La technologie sera ce qu’on en fera.’’

Interview de Jean-Philippe Desbiolles, vice-président de Cognitive Solutions chez IBM France.

Facebook Comments
Lire la suite

Cluster, association

Osol, Cartesiam et le Cipen, lauréats de la seconde édition d’EDF Pulse Provence-Alpes-Côte d’Azur

La cérémonie de remise des prix du concours EDF Pulse PACA a eu lieu à thecamp. Onze entreprises régionales étaient sélectionnées pour la dernière ligne droite.

Publié

le

Pour la deuxième année consécutive, EDF a remis lundi 18 juin à thecamp (Aix-en-Provence) les prix de son concours EDF Pulse PACA 2018.
Trois catégories étaient proposées pour l’édition 2018 :

  • Industrie du futur, smart et durable : pour des solutions améliorant la performance des entreprises industrielles en faisant appel à des nouvelles technologies
  • Energies de demain: pour des produits ou services innovants, qui contribuent au développement de nouvelles filières énergétiques bas carbone
  • Open Innovation EDF: pour des innovations à dominante numérique répondant à l’une des problématiques identifiées par les Directions métiers d’EDF en Provence Alpes Côte d’Azur.

‘’L’innovation est partout dans la région’’ : Jacques-Thierry Monti, délégué régional d’EDF PACA

Énergies de demain :C’est la start-up O’Sol basée à Cannes (06) qui a reçu le prix devant DualSun et Skavenji.
O’sol vise à faciliter l’accès à l’énergie solaire et la rendre accessible au plus grand nombre grâce à son installation solaire autonome. C’est là leur mission, en vue de créer un monde plus écologique et où tous bénéficient d’un approvisionnement énergétique suffisant et abondant grâce à l’énergie illimitée du Soleil. Chez O’Sol, les nouvelles technologies et les énergies renouvelables sont des vecteurs principaux de progrès et des sources de solutions aux plus grands défis de notre siècle.

Industrie du futur smart et durable : L’entreprises de La Garde (83),Cartesiam, a été choisie face à I-MC et Sonora Labs.
Cartesiam associe intelligence artificielle et l’IOT, c’est son ADN. L’arrivée dans les usines, de l’internet des objets et de l’intelligence artificielle engendre des ruptures par rapport aux anciennes pratiques et génère de nouvelles opportunités de croissance. Cartesiam ce sont des experts de l’intelligence artificielle embarquée et de l’internet des objets pour constamment apporter des solutions toujours plus innovantes aux clients.

Open innovation EDF :  Le CIPEN (Cluster d’Innovation Pédagogique et Numérique) à Arles (13)
L’IRA, créé en 1967 à l’initiative de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Pays d’Arles, est devenu en 50 ans un centre de ressources de renommée mondiale présent dans plus de 40 pays. Le CIPEN, créé par les femmes et les hommes de l’IRA, vise notamment à la constitution d’un Cluster pour favoriser le rapprochement du monde de l’industrie à partir des métiers du contrôle commande industriel (IRA) et le monde de l’art à partir des métiers de l’image numérique de synthèse en trois dimensions (MOPA). En juin 2015, le CIPEN a obtenu le label French Culture Tech avec La French Culture Tech d’Avignon.
Les cinq autres candidates sur la thématique, Atrioom, 360 Smart Connect, Finao, NF Com et EJM Conseil, bénéficieront tout de même d’un accompagnement en POC, « preuve de concept », par des directions d’EDF sur les mois à venir pour montrer la viabilité industrielle et économique de leur technologie.

A la clé pour les lauréats : 5 000 € de dotation financière pour les lauréats des deux premières catégories et la réalisation de POC avec l’appui des Directions métiers d’EDF pour les lauréats de la catégorie Open Innovation.

Facebook Comments
Lire la suite

Cluster, association

Secteur IT : plus de 4% de croissance en 2018 grâce aux SMACS, selon Syntec Numérique

Porté par le cloud et la sécurité, le secteur du logiciel et des services informatiques en France a gagné 3,9% en 2017. Les 4,2% seraient atteints en 2018.

Publié

le

Le secteur IT et numérique en France se porte bien, merci pour lui ! Le secteur du logiciel et des services informatiques en France a gagné 3,9% en 2017 à 54,1 milliards d’euros. C’est le taux de croissance le plus élevé depuis 2008, année où le secteur avait enregistré une croissance de l’ordre de 6%.
En 2018, il devrait croître de 4,2% pour atteindre 56,4 milliards d’euros, rapporte Syntec Numérique, l’organisation qui représente 2000 entreprises de services du numérique (ESN), éditeurs de logiciels et sociétés de conseil en technologies.

« L’accélération de la croissance a été porté par les projets en transformation numérique et mise en conformité RGPD », a expliqué Godefroy de Bentzmann, président du Syntec Numérique, à l’occasion d’un point presse le 14 juin dernier à Paris. « Le moral est bon et, pour 2018, on table sur une croissance qui va augmenter notamment grâce aux SMAC (réseaux sociaux, mobile, analytique et cloud) ».

Dans le détail : l’édition de logiciels, qui représente 22% du marché, affiche à nouveau la plus forte croissance. Le segment a progressé de 5,2% en 2017 et devrait gagner 5,5% en 2018. Le SaaS est le principal moteur de croissance des éditeurs.
Le conseil en technologies (17% du marché) a gagné 4,7% en 2017. Cette année, l’activité pourrait afficher une croissance supérieure à 5%. Grâce à la transformation du modèle d’affaires de clients industriels et à des offres globales (matériel, logiciels, services).
Enfin, le domaine du conseil et des services informatiques génère à lui seul 61% des revenus du secteur. La croissance est moins marquée, mais bien au rendez-vous. Ainsi, les services IT affichent une hausse de 3,2% en 2017 (+3,5% attendus en 2018).

SMACS : 91% de la croissance
On notera qu’en 2018, 91% de la croissance du secteur de logiciels et services (hors conseil en technologies), soit 1,6 milliard d’euros, viendra des SMACS (pour Social, Mobility, Analytics, Cloud & Security), ces technologies à la base des projets dits de transformation numérique. Les SMACS enregistreront 16% de croissance en 2018 pour atteindre 11,8 milliards de dépenses, soit un quart du marché total des logiciels et services. Les dépenses associées aux environnements traditionnels ne progresseront pour leur part que de 163 millions.
Par ailleurs, la mise en conformité au Règlement général sur la protection des données (RGPD) représenterait, selon IDC France, environ 1 milliard d’euros de dépenses en logiciels et services IT par les entreprises (contre 671 M€ en 2017).

Enfin, le secteur a créé 13 410 nouveaux postes l’an dernier et les recrutements sont élevés dans un domaine qui emploie 70% de cadres. Syntec Numérique estime que le secteur devrait créer entre 55 000 et 60 000 recrutements de cadres cette année, soit a minima autant qu’en 2017 (55 240). Sur l’année écoulée, on notera cependant une petite déception concernant le niveau de création nette d’emplois cadre du secteur IT qui a légèrement reculé par rapport à 2016 en passant de 13 790 à 13 410 d’après les chiffres de Syntec Numérique et de l’Apec.

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X