Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Economie numérique

VivaTech : Mounir Mahjoubi annonce 100 mesures pour les start-up

Le secrétaire d’État chargé du numérique a annoncé des mesures destinées à simplifier la vie des start-up.

Publié

le

L’un des temps forts de cette première journée de Viva Technology a été l’annonce par Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État chargé du numérique, de la centaine de mesures destinées à simplifier la vie des jeunes entrepreneurs, pour « ne plus jamais entendre ‘on n’a pas pu le faire en France’ ».
Cette centaine de mesures correspond au bilan du Tour des start-up. De février à novembre 2017, Mounir Mahjoubi a participé à 16 ateliers, rencontré une centaine d’entrepreneurs de tous les secteurs « pour leur demander comment faire pour améliorer les choses ». En complément de ces entretiens, 1 500 personnes ont contribué en ligne pour soumettre leurs inquiétudes, leurs doléances. Au final, les conclusions de ce Tour des start-up, ce sont 100 mesures pour les aider à se financer, à grandir, à s’exporter. Surtout, à leur faciliter la tâche et leur éviter les freins du quotidien.
Ces mesures sont organisées au tout de quatre grands thèmes d’actions: la simplification, le financement pour accompagner la croissance, l’aide au recrutement des talents et enfin, un accompagnement à l’international pour les start-up les plus matures. Par ailleurs, le gouvernement mettra en place des mesures spécifiques par métiers, dédiées aux Greentech, Fintech, Edtech, Medtech….
A défaut de présenter les 100 mesures depuis le stand de BpiFrance, elles sont consultables en ligne, Mounir Mahjoubi a en revanche mis en avant les dix mesures phares :
1/ Relance de France Expérimentation : “On va l’institutionnaliser et le généraliser”. Toute start-up peut demander à tout moment le droit de déroger à un règlement ou une loi en place pour déployer un business model. Le gouvernement se donnera quelques mois pour donner une réponse, ce qui ne signifie pas qu’elle sera positive.
2/ Création d’un correspondant start-up dans chacun des ministères dont le rôle sera de répondre aux start-up et d’animer l’écosystème de son secteur. ”Ce sera à lui de se charger de la complexité du côté administratif de trouver le bon interlocuteur et d’avancer.” Les premiers ont déjà été nommés.
3/ Révision du passage de seuil, par le truchement de l’introduction d’une notion de durée. Dans le cadre du projet de loi PACTE, les seuils de onze, vingt et cinquante salariés seront considérés comme effectivement franchis quand ils auront été atteints ou dépassés pendant cinq années civiles consécutives. “Plusieurs annonces vont être faites dans les prochaines semaines et les prochains mois, notamment au sein de la loi Pacte qui vont permettre de geler ces effets de seuil. Au contraire, dépassez ces seuils, et plus irez vite et plus irez loin, plus vous créerez de l’innovation.
4/ Mise en place d’un outil technique de financement et lancement du “venture loan” avec Bpifrance: il s’agit de mettre en place des prêts à long terme pour amplifier les levées de fonds. Le montant de ces prêts supplémentaires pourra varier entre 20 et 100 millions d’euros. “On va lancer cette expérimentation et on pense que ça va avoir un effet important sur les leviers de croissance”
5/ Promouvoir l’essor des ICO, les Initial Coin Offerings. « Ils peuvent être bénéfiques si on apporte la confiance », souligne le secrétaire d’Etat. Pour cela, la loi Pacte prévoit la création d’un visa pour les entreprises émettrices de jetons respectant certains critères. L’objectif est de permettre de lever des fonds sur la blockchain.
6/ Relèvement du seuil d’exonération des procédures de marchés publics qui passe de 25.000 euros à 100.000 euros, pour une durée de trois ans. “C’est extrêmement important pour les innovateurs. Au-delà de 25 000 euros, la procédure est tellement lourde qu’il n’y a jamais aucune start-up qui postule” indique Mounir Mahjoubi qui compte la simplifier et relever le seuil à 100 000 euros pour éviter les appels d’offres et permettre de favoriser l’innovation.
7/ Mise en place d’une Mission sur la relation durable sur les tensions des métiers du numérique visant à mettre en adéquation les besoins des entreprises et les formations. De nouvelles filières pourraient être créées.
8/ Assouplir le French Tech Visa afin de permettre aux start-up d’embaucher plus facilement des spécialistes étrangers. Elles doivent parfois faire appel à des ingénieurs avec des compétences très rares; « parfois, le nom des métiers est tellement complexe ou inconnu qu’il est refusé à la préfecture », plaisante même Mounir Mahjoubi.
9/ Création d’un Indice Next40 pour mettre en avant quarante start-up. Un équivalent du Cac40 pour les start-up. Les représentants du gouvernement, du président aux ministres, pourront ainsi mieux valoriser ces entreprises à l’étranger. “Nous souhaitons les aider à conquérir le monde. Pour cela, on propose la création d’un indice Next40 qui identifiera les entreprises qui ont le plus fort potentiel à venir pour les montrer. Parmi les 10 000 start-up, on en a une centaine qui ne sont déjà plus des start-up et il faut qu’on les voit plus.
10/ Enfin, le gouvernement lance les « scale-up tour », des tournées à l’étrange dédiées aux entreprises qui ont déjà connu une forte croissance sur le plan national et qui veulent s’internationaliser.

L’ensemble de ces mesures sera engagé dans les mois qui viennent, notamment avec la loi Pacte (Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises) portée par Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, et qui devrait être présentée le 20 juin en prochain en conseil des ministres. Certaines mesures seront intégrées à d’autres textes, notamment pour les mesures sectorielles.

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ecole, formation

Pôle Emploi lance la Semaine des métiers du numérique

Publié

le

Les métiers du numérique sont en recherche constante de ressources et certains domaines connaissent même des pénuries de profils. Cet événement qui se déroulera du 25 février au 1er mars a pour objectifs de faire connaître les métiers de ce secteur et rendre davantage visibles les opportunités d’emploi et de formation. Près de 1000 événements et animations seront ainsi organisés sur l’ensemble du territoire national s’adressant aussi bien au grand public qu’aux entreprises.
Cette semaine sera l’occasion de :

  • Valoriser les nouveaux métiers, les secteurs innovants, les nouveaux outils : des ateliers seront organisés dans les agences Pôle emploi pour présenter ces secteurs et leurs métiers, ainsi que les opportunités d’emploi et les formations associées.
  • Orienter les jeunes vers les métiers du numérique : grâce à des visites de lieux emblématiques comme l’École 42ou encore la mise en place de portes ouvertes dans des centres de formation.
  • Agir en faveur de l’inclusion numérique : en organisant, entre autres, des ateliers de sensibilisation aux services numériques de Pôle emploi et, plus particulièrement, aux services de l’Emploi Store.

Durant cette semaine, Pôle emploi organisera des job dating, des web émissions thématiques, des sessions découverte des métiers, des ateliers pratiques… Ainsi en Région Sud, ce sont des dizaines événements qui seront organisés dans tous les départements.

Pour consulter l’ensemble des événements département par département de la Région Sud

Facebook Comments
Lire la suite

Economie numérique

La Région Sud primée pour son film « Ici c’est le Sud »

Publié

le

A l’occasion de la 21e édition du TOP/COM Grands Prix Corporate Business 2019, qui s’est déroulée du 11 au 14 février à Paris, le film du lancement de la marque de la Région Sud, « Ici c’est le Sud », a remporté l’argent dans la catégorie Publicité Corporate.
‘’C’est pour supprimer définitivement l’acronyme PACA que j’ai lancé la marque Région Sud et doter Provence-Alpes-Côte d’Azur d’une signature qui reflète sa diversité, son territoire, son attractivité. Nous avons ainsi créé une identité renouvelée, modernisée et résolument tournée vers le monde. a rappelé Renaud Muselier, président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur.
‘’Ce film symbolise la renaissance de notre territoire, celui de la Provence, des Alpes et de la Côte d’Azur, celui du Sud. Je remercie les personnalités emblématiques qui ont participé à sa réalisation. Ils ont su évoquer en quelques mots leur amour pour notre région et les trésors qu’elle recèle. Eux aussi, ils sont du sud et ils ne l’oublient pas ! »
Réalisé pour lancer la marque Région Sud en juin 2018, le film a généré plus de 3 millions d’impressions sur Facebook et Instagram, 700 000 vues sur YouTube. Il a également été diffusé sur BFM TV, France 3 et dans les salles de cinéma de la région entre juin et juillet 2017.
Pour la production, la Région a fait appel à l’agence WDM-Digital et à Raphaël Vital-Durand, réalisateur et artiste peintre, qui a su sublimer le territoire à travers neuf ambassadeurs : les acteurs Michèle Laroque, Kad Merad, Dounia Coessens, l’architecte Rudy Ricciotti, le chef étoilé Alexandre Mazzia, la chanteuse Imane, les apnéistes Julie Gautier et Guillaume Nery, ou encore le champion olympique de snowboard Pierre Vaultier.

Facebook Comments
Lire la suite

Economie numérique

32 entreprises de la Région Sud sont dans le palmarès des Champions de la Croissance 2019

Publié

le

Comme chaque année depuis 3 ans, Les Echos Week-End et son partenaire Statista publient Le palmarès des 500 entreprises tricolores qui, entre 2014 et 2017, ont réalisé les plus belles trajectoires de croissance.  Parmi ces Champions de la Croissance 2019, on dénombre 32 entreprises régionales dont 11 sont implantées dans les Alpes-Maritimes, 10 dans les Bouches-du-Rhône, 4 dans le Var, 3 dans le Vaucluse et 3 dans les Hautes-Alpes, enfin 1 entreprise se trouve dans les Alpes de Haute-Provence.

Classement des 32 entreprises de la Région Sud

21ème : Mediterranean Food Solutions (Avignon – 84) – CA de 3,192 M€ et un taux de croissance annuel moyen de 121% – Spécialisée dans l’Importation et la distribution de produits alimentaires italiens pour les professionnels.

52ème : Univers Auto (Gap – 05) – CA de 11,650 M€ et un taux de croissance annuel moyen de 85 % dans la Vente de véhicules neufs et d’occasion.

72ème : Entreprise Rénovation Génie civil (Nice – 06) CA de 7,27 M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 73%dans la construction de bâtiments.

75ème : Avis Vérifiés (Marseille – 13) – CA de 854 K€ et un taux de croissance annuel moyen de 72% – Spécialisé dans la collecte, la gestion, l’analyse et la publication d’avis consommateurs.

85ème : FourniResto.com (Cannes – 06) – CA de 4,7 M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 71% – Spécialisé dans la vente en ligne de matériel de cuisine à destination des professionnels et collectivités.

115ème : Café Du Cycliste (Nice – 06) – CA de 2,8 M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 59% – Spécialisé dans la distribution de vêtements et produits liés au cyclisme.

121ème : BMB Entreprise Mugnier (Sainte-Maxime – 83) – CA de 3,22 M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 57% – Maçonnerie générale et construction de piscines.

135ème : Nature Dog (La Roche-des-Arnauds – 05) – CA de 3,47 M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 52% – Vente d’alimentation et accessoires pour chiens et chats.

173ème : Welljob (Biot/Sophia Antipolis – 06) – CA de 58 M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 43% – Spécialisé dans le recrutement, gestion et délégation de personnel aux entreprises.

184ème : Edition Bougainville (Cannet – 06) –  CA de 3,6 M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 41% – Spécialisé dans la conception, création et fabrication de tapis haut de gamme.

204ème : Lease Protect France (Marseille – 13) – CA de 16,5 M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 37% –  Spécialisé dans les dispositifs contre la démarque inconnue.

206ème : Néosanté (Salon-de-Provence – 13) – CA de 975 K€ avec un taux de croissance annuel moyen de 37% –  Location et vente de atériel médical.

216ème : Wretman Estate & Consulting (Cannes – 06) – CA de 2,05 M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 36% – Agence immobilière spécialisée dans le conseil aux clients étrangers et plus spécifiquement la clientèle scandinave.

222ème : Insight SiP (Grasse – 06) – CA de 2,8M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 35% – Spécialisé dans la fourniture de composants électroniques pour les objets connectés.

229ème : Aston And Crown (Nice – 06) – CA de 1,7M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 34% –  Magasin de chaussures.

256ème : French Boat Market (Mandelieu-la-Napoule – 06) – CA de 11,3 M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 32% – Spécialisé dans la distribution de bateaux à moteur à usage professionnel.

264ème : Winergia (Marseille – 13) – CA de 1,84 M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 30% – Conseil en efficacité énergétique.

268ème : On-E-Nergy (Marseille – 13) – CA de 2,74 M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 30% – Fournisseur de gaz et électricité.

275ème : Couteauxduchef.com (Mandelieu – 06) – CA de 1,98 M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 29% –  Spécialisé dans la vente en ligne de couteaux et accessoires de cuisines.

277ème : Alertgasoil (Marseille – 13) – CA de 4,64 M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 29% – Solution de mesure et de contrôle des réservoirs de carburants pour la réduction des gazs à effet de serre.

310ème : Neoditel (Sophia Antipolis – 06) – CA de 2,14 M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 25% – Spécialisé dans le conseil en pilotage et optimisation des moyens de télécommunications pour les entreprises.

311ème : PacWan (Aix-en-Provence – 13) – CA de 6,97M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 25% – Opérateur de télécommunications

331ème : Gest On Line (Salon-de-Provence – 13) – CA de 2,75M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 23% –  Editeur de logiciels, spécialisé dans l’audit légal.

340ème : Cartonnerie Moderne (Entraigues-sur-Sorgues – 84) – CA de 6,88M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 23% – Fabrication d’emballages personnalisés à partir du carton pour les métiers de bouches.

360ème : Hecht & Bannier (Aix-en-Provence – 13) – CA de 2,94M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 21% – Négoce en vin.

380ème : Mehari 2CV Passion (Six-Fours-les-Plages – 83) – CA de 2,74M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 20% – Achat et vente de pièces détachées de véhicules.

390ème : Proman (Manosque – 04) – CA de 1,62 M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 19% – Agence de recrutement CDI, CDD et Intérim.

417ème : Lafet Construction (Le Plan-de-la-Tour – 83) – CA de 2,29M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 17% – Construction de bâtiment et rénovation.

436ème : Aladinoo group (Avignon – 84) – CA de 5,10M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 15% – Recrutement et travail temporaire spécialisé dans la force de vente du secteur du luxe.

452ème : Fromagerie de la Durance (Guillestre – 05) – CA de 1,78M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 15% – Production et commercialisation de fromages aux laits crus de vache, brebis et chèvre.

479ème : Newsteo (La Ciotat -13) – CA de 1,50M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 13% – Solution de capteurs sans fil industriels (IIoT) et de gestion des mesures à des fins de traçabilité, d’alerte et de supervision.

480ème : Distrimed (Cuers – 83) – CA de 8,17M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 13% – Grossiste en équipements médicaux pour le e-commerce.

Voir le palmarès complet des Champions de la Croissance 2019 (Echos Week-end)

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X