Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Ecosystème

Villeneuve-Loubet : Ellcie Healthy lève 2,7M€ pour accélérer le développement de ses lunettes connectées

Publié

le

Au premier rang : Marie Desportes, (Turenne Capital pour Région Sud Investissement), Philippe Peyrard (Ellcie Healthy), Jérôme Féraud (ACG Management). En haut : Michael Zadgorski (Sygma), Céline Corvisier (Ellcie Healthy), Hector Gallice (Turenne Capital), Myriam Cuvelier (BBLMA Avocats) et Julien Tamagno (EY Ventury Avocats)

Grâce à son concept de lunettes connectées destinées à prévenir les risques d’endormissement au volant, la start-up de Villeneuve-Loubet Ellcie Healthy a séduit des investisseurs régionaux et vient de boucler au premier tour de table une levée de fonds de 2,7 M€ auprès ACG Management basé à Marseille, Région Sud Investissement (géré par Turenne Capital), Sygma, Bpifrance ainsi que des Business Angels. Le cabinet EY Ventury Avocats continuant de son côté à soutenir l’entreprise.
Avec cette levée, Ellcie Healthy entend consolider son avance technologique en misant sur l’intelligence artificielle. Elle souhaite intégrer de nouvelles applications pour ses lunettes intelligentes qu’elle développe depuis trois ans et accélérer son positionnement à l’international.

15 capteurs intégrés dans les branches et la face de la lunette

Elles ne pèsent que 23 grammes, mais sont de véritables bijoux de technologie. Avec leurs 15 capteurs intégrés, ces lunettes connectées, commercialisées depuis mars dans les 1.200 points de vente du réseau Optic 2000 sous le nom de ‘’Prudensee*’’, sont capables de détecter les mouvements des yeux, et donc de prévenir l’endormissement au volant. Grâce à cette levée de fonds, la start-up va poursuivre ses investissements de R&D et faire appel à l’intelligence artificielle pour donner le jour, dans le courant de l’année, à d’autres montures intelligentes axées cette fois sur la détection et la prévention des chutes chez les personnes âgées mais aussi les travailleurs isolés. Pour cela, Ellcie Healthy a signé l’an dernier un partenariat avec la Fondation MAIF et noué aussi des relations avec une demi-douzaine de laboratoires publics ; le LEAT, le LAMHESS de l’UFR Staps (sport et santé) de Nice, l’INRIA, ou le CHU de Nice. Outre cette innovation, Ellcie Healthy s’intéresse également au secteur du bien-être très en vogue en ce moment et souhaite que ces lunettes puissent aussi mesurer l’activité physique et intégrer des mesures d’électrocardiogramme.
Afin de conforter son avance technologique, la start-up prévoit de doubler son équipe R&D d’ici deux ans, avec plus d’une dizaine de personnes spécialisées en IA qui rejoindront l’équipe actuelle de 22 collaborateurs.

Cap sur l’international…
En parallèle des investissements de R&D, Ellcie Healthy souhaite accélérer son développement à l’international notamment en Europe, aux Etats-Unis, en Australie et en Nouvelle-Zélande où les besoins de prévenir les risques de santé sont réels. Elle cherche en priorité des distributeurs en Europe, aux Etats-Unis et au Canada. Rappelons que la start-up de Villeneuve-Loubet a obtenu au dernier CES de Las Vegas, un ‘’CES Innovation Award 2019’’.

*Prix de vente : 289 euros TTC (monture + kit chargeur + 12 mois d’assistance avec Europ Assistance).

Photo de Une : Philippe Peyard, fondateur et président Ellcie Healthy, avec ses lunettes intelligentes

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ecosystème

Euroméditerranée lance la 2ème édition de Med’Innovant Africa pour imaginer la ville méditerranéenne durable de demain

Publié

le

L’Établissement Public d’Aménagement Euroméditerranée poursuit sa politique d’ouverture en direction du continent africain et lance la 2ème édition de son concours Med’Innovant Africa. Son objectif : répondre aux nombreux défis environnementaux et économiques auxquels les territoires sont confrontés, et accélérer le développement de projets éco-innovants de startups apportant des solutions à long terme aux problématiques liées à la ville durable méditerranéenne et africaine.
« Au même titre que Miami se positionne comme la porte d’entrée de l’Amérique latine, qu’Hong Kong et Singapour donnent un accès privilégié à l’Asie, Marseille a toutes les cartes en main pour offrir aux entreprises internationales une base idéale pour atteindre les marchés africains avec un objectif à moyen et long terme : faire de la Métropole Aix-Marseille Provence le hub de l’innovation digitale entre l’Europe et l’Afrique », souligne dans un communiqué Hugues Parant, Directeur général d’Euroméditerranée.
Alors que cette nouvelle édition place la résilience au cœur de sa démarche, les pépites et porteurs de projet africains développant des solutions innovantes pour rendre les villes de demain plus durables et résilientes, sont invités à proposer leur candidature du 1er juillet au 31 août. Après analyse des dossiers et sélection par un jury d’experts, deux lauréats, « Le prix du jury » et « Le prix coup de cœur », accéderont au territoire d’expérimentation d’Euroméditerranée, pour tester et déployer leur solution au cœur de Marseille, la 2ème métropole de France ! Ils bénéficieront d’un accompagnement dédié dans l’optique de trouver, à terme, des investisseurs et partenaires industriels européens mais également africains et remporteront une dotation financière pouvant aller jusqu’à 7000 €. Ils seront également amenés à ‘’pitcher’’ leur projet sur scène à l’occasion du sommet international Emerging Valley (7 et 8 décembre au Palais du Pharo à Marseille), une occasion unique de visibilité et de networking.

Créé en 2019, Med’Innovant Africa est un concours de solutions innovantes pour imaginer la ville méditerranéenne durable de demain, tout en accompagnant les projets de startups africaines investies dans la production de solutions urbaines novatrice. Pour la première édition, près de 129 candidatures de 23 pays différents ont été reçues en provenance du Cameroun (28), de la Côte d’Ivoire (17), du Nigéria (15), du Maroc (13) du Sénégal (11), ou encore de la Tunisie (8).
Le « Prix du jury » est allé à Sen Or’Dur (Sénégal) pour son projet de gestion des déchets plastiques, le « Prix coup de cœur » a été aattribué à Promagric (Cameroun) pour sa solution permettant aux agriculteurs de diagnostiquer les maladies des cultures agricoles.

Facebook Comments
Lire la suite

Avis d'Experts

RisingSUD lance sa chaîne de podcasts ‘’InnovatiON’’

Publié

le

Chaque dernier lundi du mois, risingSUD se propose de décrypter les grands questions d’innovation avec les entrepreneurs et experts de la région Sud. Lundi 29 juin, l’agence de développement économique de la région Sud, a en effet lancé sa chaîne de podcasts ‘’InnovatiON’’ en partenariat avec le média La Tribune.
Pour risingSUD, il est urgent, face aux mutations économiques, sociales et environnementales, de repenser et transformer nos modèles traditionnels. Pour y parvenir, un seul moyen : L’innovation (nouveaux modèles économiques, nouveaux produits, nouveaux services, nouveaux procédés …). Mais innover pour quoi et innover comment ?
Grâce à la parole d’experts réunis pour l’occasion et à des témoignages de chefs d’entreprises régionaux, les podcasts de la chaîne ‘’InnovatiON’’ donneront un éclairage pointu dur différentes thématiques liées à l’innovation et à la transformation dans l’entreprise.
Ces podcasts d’une trentaine de minutes sont à écouter et réécouter sur toutes les plateformes d’écoute.

https://podcast.ausha.co/risingsud-innov

Facebook Comments
Lire la suite

Ecosystème

Le Pôle SCS nomme Olivier Chavrier directeur général et renouvelle son équipe Innovation

Publié

le

Le Pôle de compétitivité mondial dédié aux technologies numériques, le Pôle SCS implanté en Région Sud – Provence-Alpes-Côte d’Azur, vient de nommer Olivier Chavrier en tant que nouveau Directeur Général à compter du 1er Juillet 2020,
L’intéressé connaît bien la maison SCS, qu’il a intégrée en tant que directeur Projets & Innovation, avant d’en devenir le directeur adjoint. Il a notamment conduit avec succès les processus d’accompagnement, de labellisation et de financement de plus de 200 projets de R&D innovants. Il avait précédemment occupé plusieurs postes clefs dans des grands comptes leaders dans le domaine de la microélectronique, des télécoms et de la sécurité numérique.

Changement dans la continuité

Olivier Chavrier succède à Georges Falessi, directeur général depuis 2009 et grand artisan dans la montée en puissance du Pôle SCS sur la dernière décennie (270 projets collaboratifs de R&D financés, soit plus de 970M€ d’investissements), faisant de l’établissement “un pôle de référence, reconnu et incontournable au niveau régional, national et international“.
Le nouveau directeur général entend poursuivre cette démarche en augmentant l’activité projets et innovation en France et en Europe, en élargissant l’offre des services d’accompagnement pour les startups/TPE/PME du numérique et en accompagnant la digitalisation des filières clés de la Région SUD. “Dans le contexte actuel, nous devrons accentuer nos efforts pour accompagner nos entreprises dans la reprise et la relance économique des prochaines années” souligne Olivier Chavrier.

Renouvellement de l’équipe innovation

L’Equipe Innovation SCS connait également quelques évolutions avec l’arrivée de Gérard Martinez au poste de Directeur Projets & Innovation qui aura à cœur d’optimiser et amplifier le travail d’accompagnement des membres SCS dans le montage et le financement de leurs projets innovants. Gérard a précédemment occupé plusieurs postes clef chez des grands groupes internationaux (Gemalto, Sopra Steria), des PME et des startups, en France et à l’étranger.
A ses côtés, Marielle Campanella a rejoint l’équipe SCS en tant que Responsable des Projets européens. Forte de ses 20 ans d’expérience dans le management de projets européens, elle succède à Guillaume Roux, qui a piloté avec succès pendant plus de 7 ans, de nombreux projets européens, dont IoT4Industry qui a impliqué plus de 80 PME européennes et généré 40 projets financés dans 17 pays de l’Union Européenne.
Ainsi pour le pôle, fer de lance de l’innovation régionale avec près de 310 membres répartis entre grands groupes, startups, PME et organisations de recherche (270 projets collaboratifs de R&D financés représentant plus de 970 millions d’euros d’investissements), c’est l’occasion de garder le cap sur ses composantes clés : l’innovation, l’animation, le soutien aux entreprises et à l’écosystème de la Région Sud.

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X