Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Ecosystème

Sept femmes à l’honneur aux ‘’Femmes de l’Economie 2018’’ – Provence-Alpes-Côte d’Azur & Monaco

Forte représentation féminine au Mucem à Marseille pour récompenser les lauréates des Femmes de l’Economie dont l’aixoise Julie Davico-Pahin (Ombrea) et la niçoise Béatrice Caula (Evoluflor)

Publié

le

Mardi 29 mai, le Mucem à Marseille accueillait la cérémonie des Trophées des ‘’Femmes de l’Economie 2018’’, édition Provence-Alpes-Côte d’Azur & Monaco, dont le but est de récompenser et valoriser le parcours professionnel des femmes qui font bouger l’économie de leur région, tous secteurs d’activité confondus.

Pierre Danthez, directeur national des Femmes de l’Economie

Un concept né à Marseille
Le concept est né à Marseille, il y a presque 10 ans et depuis il s’est répandu dans toute la France pour aujourd’hui concerné toutes les régions. L’idée de départ était de mettre sur le devant de la scène des femmes du monde économique, chef d’entreprise ou cadre, à la gouvernance d’entreprise, des femmes au parcours atypique, courageuses et innovantes ! Une évidence aujourd’hui mais qui ne l’était pas nécessairement il y a dix ans !
Pierre Danthez, directeur national des Femmes de l’Economie, à la genèse de la création de ces Trophées, précise souvent : “Ce qui nous intéresse c’est le parcours de femmes. Ce n’est pas d’avoir la directrice générale de Coca-Cola qui au demeurant, peut candidater !.” Et il poursuit avec ce bilan : “ En France, le réseau qui nous avons créé représente à ce jour 30 000 femmes qui sont à la gouvernance d’entreprise et qui nous suivent. 30% d’entre elles représentent des TPE, 40% des PME et les 30% restants des ETI et des Grandes entreprises.’’

Edition Provence-Alpes-Côte d’Azur & Monaco: 7 lauréates pour 6 Trophées …
Au Mucem, la cérémonie était précédée d’un networking dynamique et chaleureux ainsi que de workshops animés par Figaro Classifieds et Connect RH sur le thème des nouveaux enjeux et défis de la fonction RH. Ces ateliers ont été suivis par un talk de Sabrina Roubache, productrice exécutive de la série « Marseille » sur Netflix, qui a évoqué l’industrie de l’Entertainment et les opportunités et bouleversements qui en découlent pour les territoires.
En fin d’après-midi, s’est déroulé la remise des trophées en présence des 12 nominées de l’édition Provence-Alpes-Côte d’Azur & Monaco. Le jury s’était réuni le vendredi 27 avril au Château Roubine à Lorgues (83), afin d’étudier près de cinquante dossiers de candidatures et sélectionner les meilleurs profils. Douze talents féminins ont été retenus pour leur parcours professionnel remarquable, deux nominées pour chacune des six catégories de la compétition. Au final, sept lauréates ont été récompensées pour six catégories, le jury ayant eu des difficultés à départager les deux nominées de la catégorie ‘’Femme Innovation Sociale’’.

Les 12 femmes lauréates et nominées des Femmes de l’Economie 2018

Les lauréates des FEMMES DE L’ECONOMIE 2018

Provence-Alpes-Côte d’Azur & Monaco

  • Céline Moliere, présidente d’Emilie and the Cool Kids (Alpes-Maritimes), a reçu le Trophée Femme Chef d’Entreprise.
  • Béatrice Caula, présidente d’Evoluflor (Alpes-Maritimes), a reçu le Trophée Femme Digitale.

  • Chloé Béron, co-fondatrice du Centre International des Arts en Mouvements (Bouches-du-Rhône) et Lisa Juchocki, responsable RH de Veolia – Activité Eau (Var) ont reçu le Trophée Femme Innovation Sociale.
  • Laurence Paganini, directeur général de Kaporal Groupe (Bouches-du-Rhône) a reçu le Trophée Femme Dirigeante.
  • Célia Nicolosi, directrice développement export de Nicolosi Créations (Alpes de Haute Provence) a reçu le Trophée Femme à l’International.
  • Julie Davico-Pahin, co-fondatrice et directrice générale d’Ombrea (Bouches-du-Rhône) a reçu le Trophée Femme Chef d’Entreprise prometteuse.

 

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ecosystème

Le FIDMed 2018 s’installe dans le nouveau lieu du numérique marseillais, la CIC Place de l’Innovation

Publié

le

Pour tout savoir sur le financement des entreprises innovantes, le FIDMed, Financial Innovation Day Méditerranée, est le lieu où il faudra être le 2 octobre 2018 prochain, d’autant plus que leur 6ème édition, les organisateurs, Medinsoft investissent le nouvel espace numérique marseillais : la CIC-Place de l’Innovation.
« Le FIDMED 2018 confirme ainsi son rôle majeur au cœur de l’information relative au financement de nos entreprises qui innovent’’ explique l’organisateur du FIDMED, Francis Papazian. Le FIDMed est désormais positionné comme le rendez-vous des acteurs du financement du territoire Aix Marseille.

[Vidéo] Francis Papazian de l’agence Communication & Image, organisateur du FIDMed 2018, nous détaille le programme de cette édition ainsi que les nouveautés qui y seront proposés.

Facebook Comments
Lire la suite

Big Data

Kingston s’associe à Ontrack pour offrir des solutions d’effacement de données à ses utilisateurs

Publié

le

Entreprise de produits informatiques basée à Fountain Valley, en Californie, aux Etats-Unis, Kingston Technologies Company, Inc. Est un des plus grands fabricants indépendants de disques SSD et de produits mémoire au monde. Afin d’offrir des services d’effacement de données à des tarifs avantageux aux utilisateurs de ses produits, l’entreprise américaine s’associe à la start-up marseillaise Ontrack qui propose une suite logicielle et fournit des services technologiques pour aider les consommateurs, entreprises et administrations à effacer les données de manière efficace. Grâce à cette alliance et ses solutions d’effacement, Ontrack aide les utilisateurs de Kingston à résoudre des problèmes complexes de données imposés par la nouvelle règlementation RGPD.
L’absence d’effacement sécurisé, que ce soit par des erreurs humaines ou techniques ou des procédures d’effacement erronées, peut avoir des répercussions considérables sur les entreprises et les organisations, compte tenu des exigences strictes de protection des données imposées par le RGPD. La suppression permanente de données nécessite du temps, des ressources et un processus d’effacement sécurisé et vérifié.
« La meilleure méthode pour supprimer des données consiste à réécrire à plusieurs reprises, en particulier lorsque l’effacement des données doit respecter des normes d’écrasement légales spécifiques.», rappelle Phil Bridge, vice-président d’Ontrack.
Le partenariat de Kingston avec Ontrack inclut :
10% de réduction sur les services d’Ontrack,
des effacements réalisés par des techniciens expérimentés pour tous les types de périphériques de stockage Kingston,
service dans plus de 40 bureaux dans 19 pays,
destruction des données sur tous les supports pour les réutiliser ou les éliminer,
assistance à la vérification des processus d’effacement interne des entreprises,
assistance dans la sélection et l’exécution de la meilleure méthode de destruction des données en fonction des besoins,
fourniture de la certification finale de l’effacement.

Facebook Comments
Lire la suite

Cluster, association

Sophia Antipolis : Telecom Valley lance la 17ème édition du Challenge Jeunes Pousses dédiée à l’entrepreneuriat étudiant

Publié

le

Vous êtes étudiant et passionné par l’innovation et l’entreprenariat ? Alors, le Challenge Jeunes Pousses est fait pour vous ! Et il revient avec la 17e édition le samedi 13 octobre sur le Campus de Skema Business School à Sophia Antipolis.
Ce concours d’entrepreneuriat étudiant porté par l’association Telecom Valley cible les talents en devenir de niveau Licence pro, Master ou Doctorat et des étudiants disposant du statut étudiant entrepreneur, passionnés par l’innovation et l’entrepreneuriat. Des jeunes souhaitant développer leur réseau et rencontrer des professionnels engagés dans une volonté de partage.

Le Challenge Jeunes Pousses c’est quoi ? 
Rassemblés en équipes pluridisciplinaires, les étudiants devront durant les six mois du concours (d’Octobre à Mars) porter et développer un projet d’innovation technologique, sociale ou touristique ; six mois de coaching Juridique, Industriel, Marketing, Communication, Design, Financier par des professionnels, tous volontaires, des chefs d’entreprises et des membres de Telecom Valley.
A la clé du challenge, des récompenses (dotations financières, incubations, formations, accompagnement) mais surtout une belle aventure humaine et entrepreneuriale à laquelle prend part chaque année une centaine d’étudiants azuréens. La précédente édition avait été remportée par HSM Project et son projet de vitrage hybride visant à minimiser l’empreinte écologique.
Depuis la création du concours en 2002, 2.000 étudiants ont participé au CJP. Onze projets ont débouché sur une création d’entreprise (entre 30 et 40 emplois), donnant lieu à de belles réussites comme ExactCure (finaliste 2016), Wever (lauréat 2014), AnaSounds (2013) ou LudoTIC (2004).

Inscriptions ouvertes jusqu’au 12 octobre.  
Les inscriptions au concours se font avec ou sans idée de projet innovant, pour tous les étudiants motivés et dynamiques, souhaitant élargir leurs compétences, lancer leurs projets innovants et partager leurs idées. Les étudiants azuréens ont jusqu’au vendredi 12 octobre 2018 à 12h pour s’inscrire gratuitement dès à présent sur www.telecom-valley.fr/challenge-jeunes-pousses?
Samedi 13 octobre (de 9h à 14h) aura lieu sur le Campus de Skema Business School le lancement officiel de l’édition 2018/2019, une étape essentielle, avec la constitution des équipes pour les six mois de ce Challenge devenu au fil des éditions un événement phare en faveur de l’entrepreneuriat.

+ d’infos : www.telecom-valley.fr/challenge-jeunes-pousses

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X