Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Médias IT

[Vidéo] GO 2018 : Stéphane Soto dévoile en partie le programme…et évoque les nouveaux défis de Medinsoft

Publié

le

Le Grand Opening, c’est dans une semaine exactement ! Plus de 1500 personnes se sont déjà inscrites pour participer à l’événement économique le plus important de l’écosystème Aix-Marseille qui aura lieu le 20 septembre prochain à La Vieille Charité à Marseille.
Dans un entretien vidéo, Stéphane Soto, directeur général de Medinsoft nous livre quelques informations sur le programme de cette 4ème édition. Il évoque également dans la seconde partie les nouveaux défis du cluster numérique Medinsoft et ses ambitions.

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Médias IT

[Expert] A la veille du FIDMed 2018, 11 conseils pour réussir votre levée de fonds

Publié

le

La levée de fonds, pour une start-up ou une entreprise innovante, représente un passage à la fois délicat et quasi-systématique pour l’entrepreneur qui désire donner de l’ampleur à son projet. Tout comme la rédaction et la défense de votre Business Plan, qui peuvent s’avérer complexes, l’étape de la levée de fonds requiert une certaine expertise. Innovatech Conseil vous livre aujourd’hui ses 11 conseils pour réussir votre levée de fonds et qui vous seront utiles si vous vous rendez au prochain FIDMed qui se tient le 2 octobre prochain dans le nouveau lieu du numérique marseillais, la CIC Place de l’Innovation.

1. Maîtrisez l’exercice de la levée de fonds

Tout d’abord, vous devez savoir qu’une levée de fonds correspond à une opération financière par laquelle, l’entreprise fait appel à des investisseurs (autre qu’un organisme bancaire) pour obtenir un financement en échange d’une prise de participation.
Seules les SA (Société Anonyme) et les SAS (Société par Actions Simplifiée) peuvent prétendre à la levée de fonds, car leur forme juridique est la plus adaptée. Les SARL (Société à Responsabilité Limitée), ne sont pas adaptées à la levée de fonds dans la mesure où elles ne peuvent disposer que d’un nombre d’actionnaires restreint et que sa forme juridique la limite pour répondre aux besoins d’une augmentation de capital de ce type.

2. Anticipez votre besoin de financement

En règle générale, une levée de fonds dure de 4 à 15 mois, entre la rédaction du Business Plan, la recherche d’investisseurs, la phase de négociation, etc. Ce délai requiert une anticipation pour que vous puissiez le prévoir dans votre trésorerie. De plus, cette anticipation vous permettra de disposer de suffisamment de temps devant vous pour ne pas mener votre levée de fonds à la hâte et donc pour choisir l’investisseur idéal, ainsi que de ne pas se retrouver dans une situation de trésorerie très critique

3. Identifiez la nature de vos besoins

Pour identifier objectivement vos besoins en financement, vous devez mener une analyse approfondie de votre société (cette analyse débute généralement à la rédaction de votre Business Plan). Cette analyse portera sur le stade de développement de votre projet, la phase de développement (R&D et/ou commerciale), le niveau de chiffre d’affaires et les prévisions financières liées à votre projet, le point mort, etc. Ces informations vous aideront à déterminer le montant dont vous aurez besoin pour votre levée de fonds.
Une levée de fonds, c’est bien. Mais souvent, le besoin d’une levée de fonds s’inscrit dans une stratégie de développement à long terme. Votre entreprise, à travers sa recherche de financement, aura certainement besoin d’un accompagnement dans son projet, qu’il s’agisse d’un besoin en expertise industrielle, en recherche de débouchés commerciaux, en restructuration, etc.

4. Connaissez les solutions d’aide existantes

Il existe un certain nombreux d’acteurs qui peuvent intervenir dans votre besoin de financement et vous accompagner dans votre levée de fonds :

  • Business Angels
  • Banques privées ou publique (Bpifrance)
  • Fonds d’investissements privés
  • Dispositif France Investissement
  • Apporteurs d’affaires (leveur de fonds)
  • Mais aussi, cabinets de Relations Publiques, incubateurs, services de région, sociétés de conseil en financement de l’innovation (telles qu’Innovatech Conseil), etc

5. Protégez les informations stratégiques de votre entreprise

Pour mener à bien votre levée de fonds, il est primordial que vous protégiez à minima les informations stratégiques de votre entreprise. Pour cela, vous pouvez faire signer à vos investisseurs potentiels un accord de confidentialité, qui vous protège juridiquement en cas de divulgation d’informations sensibles.

6. Aidez-vous si besoin d’un apporteur d’affaires (leveur de fonds)

L’apporteur d’affaires est un professionnel de la levée de fonds qui peut vous aider dans le financement de votre projet innovant. Son expertise et ses conseils vous permettront un gain de temps considérable. L’apporteur d’affaires possède une compétence certaine pour éviter les erreurs graves, pour bien calibrer la levée de fonds et identifier le ou les types d’investisseurs adaptés. Il dispose également d’un carnet d’adresses d’investisseurs qui vous permettra d’identifier avec aisance le partenaire le plus approprié à votre projet. En règle générale, il est rémunéré par une commission de succès (il ne reçoit sa rémunération que si la levée de fonds aboutit) qui correspond à un pourcentage de la sommée levée (entre 1 et 5% en fonction de son montant). Parfois, il faut ajouter des frais fixes à cette commission, les retainer fees. Un bon apporteur d’affaires devra sélectionner l’investisseur non pas en fonction du montant de la levée de fonds, mais selon l’intérêt de votre entreprise.

7. Comprenez les motivations d’un investisseur

L’investisseur n’est pas une âme charitable qui n’attend aucune contrepartie, son action peut revêtir différents objectifs :

  • Chercher à effectuer une plus-value à moyen ou long terme
  • Prendre une participation majoritaire ou minoritaire dans votre entreprise
  • S’impliquer dans votre conseil d’administration ou de surveillance (droit de vote, droit de véto, etc)

Vous devez garder à l’esprit qu’un investisseur aura des attentes vis-à-vis de votre projet et qu’il voudra maximiser la plus-value liée à son investissement.

8. Renseignez-vous sur vos investisseurs potentiels

Lors de votre prospection pour trouver un investisseur et ainsi financer votre levée de fonds, vous ne devez pas négliger de vous renseigner sur l’identité de celui-ci afin d’éviter les mauvaises surprises. Détaillez l’historique de son activité, son expérience, ses résultats financiers et les performances déjà réalisées, sa connaissance du « métier » de financeur et de votre secteur d’activité, etc.

9. Préparez-vous aux multiples échanges

Votre premier contact avec l’investisseur potentiel consistera à la due diligence. Durant cette phase, l’investisseur va analyser les différents aspects (stratégique, commercial, comptable, juridique, etc) de votre projet grâce à votre Business Plan. Au travers de la due diligence, l’investisseur va mesurer le risque pris et la rentabilité possible qu’il pourra tirer de son investissement. Si le projet l’intéresse, il pourra demander à rencontrer vos principaux clients ou vos fournisseurs, afin de compléter sa compréhension globale. Durant cette phase de prospection, vous devez être réactif à ses demandes d’information et ne pas hésiter à informer l’investisseur en cas de changement de situation (nouveau client, CA en hausse ou en baisse, etc).

10. Sachez valoriser votre entreprise et son projet

Afin de mener à bien les négociations et de convaincre votre potentiel investisseur, il vous sera obligatoire de valoriser votre entreprise et son projet avec réalisme. La valorisation correspond à une évaluation financière de la valeur de ces derniers.
La valorisation est un savant mélange d’expérience et de connaissances de votre marché, notamment des levées de fonds déjà faites par vos concurrents ou votre entreprise par le passé.
Le niveau d’avancement de votre projet innovant et l’atteinte de son marché est également impactant sur sa valorisation. Plus le marché est loin, moins la valorisation est élevée et inversement, plus le marché est proche plus la valorisation est élevée. Un paramètre fondamental sur la ou les premières levées de fonds est le pourcentage de dilution souhaité.

11. Appuyez-vous sur votre Expert-Comptable, s’il maîtrise l’exercice

Dans le cadre de votre levée de fonds, l’interlocuteur principal sur lequel vous appuyer est sans conteste votre propre Expert-Comptable, s’il a une réelle expérience en la matière. Celui-ci dispose d’une vision objective de votre entreprise et de l’historique de son développement. Il partage avec vous la vision stratégique et les intérêts financiers et managériaux de votre entreprise et de son projet. Votre Expert-Comptable est l’interlocuteur désigné pour vous aider à maîtriser et protéger les informations stratégiques ainsi qu’à construire l’aspect financier de votre projet de levée de fonds (valorisation de votre entreprise, prévisions comptables, etc). Sa connaissance du monde de la finance d’entreprise lui permet de vous apporter une aide solide pour choisir le bon investisseur.

Article signé par Innovatech Conseil
www.innovatech-conseil.fr
contact@innovatech-conseil.fr

Facebook Comments
Lire la suite

Médias IT

Pour EY, Philippe Veran (Biotech Dental) est l’entrepreneur de l’année, et GoJob, la start-up de l’année en région sud-est

Publié

le

Comme chaque année, le cabinet d’audit, d’études et de conseils EY, en partenariat avec HSBC, Verlingue, Steelcase et Bpifrance, a respectivement décerné ses différents prix dont le Prix de l’entrepreneur de l’année et le Prix de la start-up de l’année 2018, pour la région Sud-Est.
La cérémonie de remise de prix de cette 26e édition a eu lieu mardi 18 septembre à l’Intercontinental Hôtel Dieu, à Marseille. Ces prix distinguent des femmes et des hommes engagés qui innovent, créent de la valeur et des emplois dans leur territoire
Dans la catégorie PME/ETI, cinq prix ont été décernés dont le plus important, le prix de l’Entrepreneur de l’Année, remis à Philippe Véran, Pdg de Biotech Dental (Salon de Provence), un des leaders de l’implantation dentaire. Cet ancien expert-comptable a révolutionné le marché des prothèses dentaires grâce au numérique et aujourd’hui il part maintenant à la conquête du monde. C’est lui qui représentera la région Sud-Est lors de la cérémonie nationale qui aura lieu le 18 octobre prochain à la Salle Pleyel, à Paris.

Dans la catégorie start-up, quatre prix décernés dont celui de la Start-Up de l’Année qui a été attribué à Pascal Lorne et Jean-Baptiste Demonte, co-fondateurs de Gojob (Aix-en-Provence), une plateforme de mise en relation de travailleurs et d’entreprises qui dématérialise les procédures dans le travail temporaire.

PALMARES 2018 :

Catégorie PME/ETI :
Prix de l’Entrepreneur de l’année : Philippe VERAN, président directeur général de Biotech Dental.
Prix de la vision stratégique : Franck Bonfils, président Un air d’ici.
Prix de l’entreprise globale : Michel Feraud, président de Provepharm Life Solutions
Prix de l’entreprise familiale : Marcel Ragni, président de Ragni.
Prix d’Honneur : Prix de l’engagement sociétal : Kevyn Kohler et Alban Grolleau, co-fondateurs d’Aktisea

Catégorie Start-up :
Prix de la start-up de l’année : Pascal Lorne, président directeur général de Gojob.
Prix de la stratégie disruptive : Jean Riondel, président de Mini green Power
Prix Born Global : Olivier Choulet, président d’Ecoat
Prix d’Honneur : Prix du public : Cedric Messina, président de My coach sport (A noter que c’est la 3éme année consécutive que My Coach Sport est distinguée lors du Prix de l’Entrepreneur EY. L’année dernière, elle avait été récompensée pour sa Stratégie Disruptive.)

Facebook Comments
Lire la suite

Digital marketing & sales

[Vidéo] C’est le nouvel événement de la rentrée : #Why Digital, ou comment être créatif dans sa transformation numérique !

Publié

le

Créativité, Communication et Commerce, c’est la trame de Why Digital, le nouvel événement que nous avions annoncé en juin dernier et que finalise Hervé Bourdon, déjà à l’initiative il y a 4 ans du salon e-commerce #Shake et président de la commission Marketing Digital de l’association numérique Medinsoft.

La 1ère édition de Why Digital se tiendra les 20 et 21 septembre prochains, et aura lieu à Marseille, en trois endroits ; La Coque, le Théâtre de la Joliette juste à côté et sur devant sur la Place Henri Verneuil où un chapiteau sera érigé pour accueillir les start-up exposantes.
Organisé en partenariat avec Medinsoft, Aix-Marseille French Tech et Kedge BS, l’événement est réservé aux professionnels, gratuit mais sur invitation et il s’adresse à toutes les entreprises qui veulent réussir leur transition numérique, aux commerçants de proximité, aux commerçants sur Internet et à la collaboration entre Grandes Entreprises et Start-Ups.
Pour les visiteurs, dirigeants et managers d’entreprises et de commerces, c’est une occasion d’apprendre ou de se perfectionner dans le domaine de l’innovation, de la communication ou de la vente, avec les outils numériques. Pour les exposants, Why Digital est une opportunité de mettre en avant leur valeur ajoutée et conquérir de nouveaux clients grâce à une plateforme exclusive de RDV d’Affaires.
Pendant deux jours, Why Digital proposera ces fameux RDV d’affaires pour que les agences ou fournisseurs de services de communication, de services et de produits puissent rencontrer en RDV les donneurs d’ordre, des ateliers pratiques animés par les fournisseurs, pour se former et découvrir leurs services, une Creative Room pour découvrir les méthodologies créatives (Design Thinking, management participatif, serious play, gestion de l’innovation) lors de courtes séances d’animation, une expo/salon pour rencontrer les fournisseurs et les start ups et des conférences de haut niveau sur les thématiques actuelles qui nous interpellent sur la place des émotions et de la créativité dans un monde qui se robotise chaque jour.

[Vidéo] Présentation par Hervé Bourdon, fondateur et organisateur de l’événement, du concept Why Digital et de son contenu.

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X