Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Digital marketing & sales

[Vidéo] C’est le nouvel événement de la rentrée : #Why Digital, ou comment être créatif dans sa transformation numérique !

Publié

le

Créativité, Communication et Commerce, c’est la trame de Why Digital, le nouvel événement que nous avions annoncé en juin dernier et que finalise Hervé Bourdon, déjà à l’initiative il y a 4 ans du salon e-commerce #Shake et président de la commission Marketing Digital de l’association numérique Medinsoft.

La 1ère édition de Why Digital se tiendra les 20 et 21 septembre prochains, et aura lieu à Marseille, en trois endroits ; La Coque, le Théâtre de la Joliette juste à côté et sur devant sur la Place Henri Verneuil où un chapiteau sera érigé pour accueillir les start-up exposantes.
Organisé en partenariat avec Medinsoft, Aix-Marseille French Tech et Kedge BS, l’événement est réservé aux professionnels, gratuit mais sur invitation et il s’adresse à toutes les entreprises qui veulent réussir leur transition numérique, aux commerçants de proximité, aux commerçants sur Internet et à la collaboration entre Grandes Entreprises et Start-Ups.
Pour les visiteurs, dirigeants et managers d’entreprises et de commerces, c’est une occasion d’apprendre ou de se perfectionner dans le domaine de l’innovation, de la communication ou de la vente, avec les outils numériques. Pour les exposants, Why Digital est une opportunité de mettre en avant leur valeur ajoutée et conquérir de nouveaux clients grâce à une plateforme exclusive de RDV d’Affaires.
Pendant deux jours, Why Digital proposera ces fameux RDV d’affaires pour que les agences ou fournisseurs de services de communication, de services et de produits puissent rencontrer en RDV les donneurs d’ordre, des ateliers pratiques animés par les fournisseurs, pour se former et découvrir leurs services, une Creative Room pour découvrir les méthodologies créatives (Design Thinking, management participatif, serious play, gestion de l’innovation) lors de courtes séances d’animation, une expo/salon pour rencontrer les fournisseurs et les start ups et des conférences de haut niveau sur les thématiques actuelles qui nous interpellent sur la place des émotions et de la créativité dans un monde qui se robotise chaque jour.

[Vidéo] Présentation par Hervé Bourdon, fondateur et organisateur de l’événement, du concept Why Digital et de son contenu.

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Agriculture, sylviculture

Les ‘’Women Hackers Action Tank’’ lancent la 1ère édition des Trophées Women In Tech Sud

Publié

le

A l’occasion de la journée de la femme, le 8 mars dernier, la branche azuréenne du collectif WHAT pour ‘’Women Hackers Action Tank’’ a annoncé le lancement d’un nouvel événement unique en Région SUD, les ‘’Trophées Women In Tech Sud’’.
Les WHAT06 réunissent des salarié(e)s, entrepreneur(e)s, académiques, associations, ou réseaux adhérant à titre individuel ou représentant leurs associations et organisations en tout genre et ont pour objectif de mettre en lumière des femmes travaillant dans la Tech ainsi que d’inciter plus de femmes et de filles à s’intéresser aux métiers de l’ingénierie informatique. Pour cela, le collectif organise régulièrement des événements techniques dans la région, hackathons, workshop sur l’intelligence artificielle pour faire découvrir les nouvelles technologies au plus grand nombre, notamment aux femmes.
Les femmes de la Tech s’appuient sur simple constat : Il n’y a que 29.8 % de femmes en France qui travaillent dans la Tech. 28,4% de femmes sont en écoles d’ingénieurs et au CNRS, elles ne sont que 33,6% de femmes chercheuses…
Aussi que vous fassiez du hardware ou du software pour un de ces domaines : Food Tech, Ed Tech, Bio Tech, Green Tech, Med Tech, Silver Economy, FashionTech, Fin Tech, nouvelles Tech… vous pouvez candidater aux premiers ‘’Trophées Women In Tech Sud’’. Ils sont ouverts à toute femme travaillant dans la technologie, en Région Sud ou Monaco, en tant que chercheuse, employée d’une société technologique ou fondatrice/associée d’une start up technologique. Vous avez toutes les chances de devenir la Women in Tech Sud de votre catégorie !
Trois prix seront attribués à trois femmes pour leurs réalisations exceptionnelles dans les domaines de la technologie et de l’innovation, dans les catégories suivantes :
– Startupeuse dans la tech : Elle doit être fondatrice ou/et Associée lorsqu’elle candidate. La start-up doit être enregistrée en France depuis 2 ans.
– Chercheuse dans la tech : Chercheuse en entreprise ou dans un laboratoire. Doit être en poste au lorsqu’elle candidate. La candidate peut aussi être en Thèse ou Post-Doct lorsqu’elle candidate. L’entreprise ou le labo doit avoir un site en France ou en PACA
– Salariée dans la tech : La candidate doit être en poste lorsqu’elle candidate. Sa société doit avoir un site en PACA ou Monaco.

Le concours est gratuit et le dépôt des candidatures en ligne est ouvert jusqu’au 8 juin 2019.
– 8 juin : Fin du dépôt des dossiers de candidature
– 15 juillet : WHAT06 annonce les 5 femmes finalistes sélectionnées par catégorie
– 12 septembre : Remise des Trophées lors d’une soirée au Palais des Festivals de Cannes.

Pour S’INSCRIRE

Facebook Comments
Lire la suite

Digital marketing & sales

Marseille : PagesJaunes signe un partenariat avec Avis Vérifiés pour enrichir sa base de témoignages

PagesJaunes vient de signer un partenariat avec Avis Vérifiés, une start-up marseillaise créée en 2012 et leader français de la collecte d’avis clients

Publié

le

Partageant la même détermination à garantir l’authenticité des avis publiés et soucieux de renforcer toujours plus la qualité de ses contenus, PagesJaunes vient de signer un partenariat avec Avis Vérifiés, une start-up marseillaise créée en 2012 et leader français de la collecte d’avis clients, qui garantit la véracité de ceux-ci en collectant uniquement les retours d’internautes ayant réellement acheté un produit ou vécu une expérience.
Avec ce partenariat, PagesJaunes, qui héberge 8.2 millions d’avis, nourrit son inventaire de plus de 6 millions de nouveaux avis. Ce cap important aidera l’entreprise à dépasser l’objectif de 12 millions d’avis qu’elle s’est fixée à fin 2019.
Plateforme de confiance certifiée NF Service, Avis Vérifiés diffuse ses avis en ligne via l’audience puissante et qualifiée de 150 millions de visites par mois de PagesJaunes. Concrètement, PagesJaunes syndique les avis émanant de la plateforme Avis Vérifiés. Chaque avis remonte ainsi automatiquement sur la fiche détaillée d’un professionnel présent sur PagesJaunes. Grâce aux partenariats initiés par PagesJaunes avec les principaux moteurs de recherche, l’avis « Avis Vérifiés » est publié en temps réel sur tout le web. Les avis hébergés par Avis Vérifiés peuvent provenir des sites web, mais également des expériences en magasins.

Facebook Comments
Lire la suite

Digital marketing & sales

Aix-en-Provence : Les Galeries Lafayette de Paris s’équipent du service d’interprètes en ligne de Ouispeak

Publié

le

Ouispeak Solutions avait déjà séduit en septembre dernier le BHV du Marais (Bazar de l’Hôtel de Ville) à Paris qui l’a déployée dans quinze corners et quatre boutiques (Chanel, Longchamp, Dior ou encore Royal Quartz). Les Galeries Lafayette Haussmann n’ont fait que lui ont emboîté le pas, grâce notamment au Comité Régional du Tourisme Paris Ile-de-France qui a vu dans ce service d’interprètes en ligne unique au monde, un intérêt pour améliorer l’accueil des touristes chinois, japonais et russes dans les boutiques et les hôtels parisiens. Ouispeak est également en test depuis quelques semaines au centre commercial Cap 3000 à Saint-Laurent-du-Var et ses dirigeants sont en discussion avec l’Aéroport Roissy-CDG.
Avec son application mobile destinée aux professionnels du réceptif, la start-up aixoise compte bien s’implanter dans tous les endroits clés d’un séjour touristique : hôtels, aéroports, offices de tourisme et gares…

Faire tomber la barrière de la langue
C’est en 2016 que Valentin Effantin a l’idée de créer un service d’interprétariat en ligne à la suite d’un vol à l’arraché perpétré à Aix-en-Provence contre un couple de touristes japonais, dont il a été le témoin. Ne parlant ni français, ni anglais, le couple de touristes attendra au commissariat pendant quatre heures, l’arrivée d’un traducteur pour les prendre en charge et les aider dans le dépôt de leur plainte. Valentin Effantin se dit alors qu’il y a quelque chose à faire dans ce domaine. La barrière de la langue peut être vraiment un problème et les solutions existantes à l’époque n’étaient que robotiques. Selon lui, pour venir en aide à un touriste qui ne maîtrise pas la langue du pays où il se trouve, la seule solution passe plutôt par un interprète. Avec son frère Andrea Migliotti, il fonde alors Ouispeak Solutions en octobre 2017 et tous deux développent la première application au monde de mise en relation qui permet de connecter24h/24, en direct vocal et vidéo, des touristes russes, chinois et japonais à des interprètes.

Une application disponible 24h/24
Le fonctionnement est très simple. Sur une tablette numérique dotée de l’application, il suffit d’appuyer sur le drapeau du pays correspondant à celui d’un touriste pour qu’un interprète apparaisse à l’écran. Une conversation à trois peut alors s’engager entre le touriste, l’interprète et un conseiller ou un réceptionniste… Grâce à la visioconférence, des échanges se créent et libèrent des barrières de la langue et de la culture. Les équipes de vente peuvent initier une vraie relation-client en répondant encore mieux aux besoins et aux changements de comportement des touristes étrangers, plus connectés, plus autonomes et en recherche d’une expérience pratique et fun, l’offre Ouispeak est digitale, divertissante et surtout humaine. Cette tâche incombe aux cent cinquante traducteurs qui travaillent à domicile pour Ouispeak. Ils répondent tous les jours, 24 h sur 24.

 A terme, 3 nouvelles langues et une application grand public
Lancée sur fonds propres et avec 21.000 euros provenant du concours Tourism Innov de la CCI Région Sud, Ouispeak emploie aujourd’hui sept salariés. En cinq mois de commercialisation, elle a réalisé un chiffre d’affaires de 30.000 euros et vise les 100.000 euros cette année. Son business model : la location mensuelle du matériel avec l’accès aux trois langues à laquelle se rajoute le coût de chaque appel.
Les deux frères fondateurs annoncent déjà l’ajout de nouvelles langues tel que le coréen, le portugais et l’espagnol et ils sortiront d’ici au mois de mai prochain, une application mobile accessible pour le grand public sur IOS et Android.

www.ouispeak.io

 

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X