Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Digital marketing & sales

[Vidéo] Créativité, Communication et Commerce, c’est la trame de #WhyDigital, organisé à Marseille en septembre

La règle des 3C pour aborder la transformation numérique dans les métiers du commerce.

Publié

le

Il avait créé #Shake, le salon e-commerce, il y a 4 ans, il lance à la rentrée de septembre un nouvel événement qu’il a appelé #Why Digital.
Hervé Bourdon, président notamment de la commission Marketing digital de Medinsoft, lâche l’information sur les réseaux sociaux, la région aura un nouvel événement à la rentrée de septembre, les 20 et 21 septembre prochains, et il aura lieu à La Coque et sur l’esplanade Henri Verneuil à Marseille.
#Why Digital, c’est l’événement qui s’adresse à tous les acteurs du numérique TPE et PME mais aussi et surtout à tous les commerciaux et les commerçants car il est question de transformation numérique… dans les métiers de la Performance commerciale !
Pendant deux jours, #Why Digital déclinera ses trois thèmes, la règle des 3C : Créativité – Communication et Commerce.
Explications d’Hervé Bourdon, organisateur de l’événement.

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Digital marketing & sales

[VIDÉO] Marseille : I-wantit réalise une levée de fonds de 1 million d’€ pour l’appli qui permet de trouver le cadeau idéal

Publié

le

C’est au nouveau family store Aussih récemment ouvert rue Chateaubriand à Marseille que Fabrice Blisson et Pierre Monville ont accueilli quelques journalistes pour leur annoncer leur seconde levée de fonds et leur présenter la nouvelle version de leur application I-wantit.
But de I-wantit, vous aiguillez vers le cadeau idéal !  Comment ? Sur smartphone ou tablette, l’application inclut un bouton “Ajouter à ma liste – I Want It ” accessible quand on navigue sur les sites de vente en ligne. Chacun peut ainsi créer une ”wishlist”, c’est-à-dire une liste de souhaits. Cette dernière peut être consultée par tous, votre famille, vos proches, vos amis… et cerise sur le gâteau, la personne qui crée sa propre liste de cadeaux ne sait pas qui a réservé tel ou tel élément, afin de conserver la magie de Noël. Aujourd’hui, I-wantit répond à un besoin simple : offrir ou se faire offrir le bon cadeau en mettant fin aux cadeaux inopportuns voire inutiles.
Lancée par les deux marseillais en novembre 2014, la startup a pour ambition de devenir un outil social de référence : être le réseau social du cadeau et être sûr de faire plaisir en gagnant un maximum de temps.

Une levée de fonds de 1 million d’euros
Accélérée par P.Factory et Marseille Innovation, la start-up passe à la vitesse supérieure. Après une première levée de fonds de 450 000 euros en 2016, I-wantit sollicite à nouveau les mêmes investisseurs à hauteur de 1 million d’€ :  la société de capital risque de la Banque Populaire Provençale et Corse, le fonds d’investissement PACA Emergence, la Banque Publique d’Investissement (BPI) et des investisseurs privés.
Ces fonds visent à assurer la stabilité de la deuxième version de l’appli (sur IOS et Android) et ses nouveautés que les fondateurs ont lancé en septembre dernier et qui connait déjà un franc succès : plus de 100 000 téléchargements, plus de 1 million de produits ajoutés dans les listes, soit une moyenne de 15 produits par liste. La levée de fonds va permettre également d’accélérer l’expansion d’I-wantit en renforçant leurs actions de communication/marketing.

[Vidéo] Fabrice Blisson, co-fondateur de la start-up I-wantit, développe les particularités de la version deux de l’application I-wantit.

Plus de 500 partenariats déjà signés
I-wantit est donc un atout pour les marques et les enseignes. Aujourd’hui, la start-up a signé plus de 500 partenariats avec les plus grandes plateformes mondiales ; Amazon, Fnac, Décathlon, CD Discount, Clarins, Maisons du Monde, Sephora… pour créer des listes thématiques. Grâce aux données qu’elle récolte, I-wantit est un puissant baromètre d’attractivité pour les marques. Et grâce aux ‘’wishlists’’ des influenceurs et des artistes marseillais qui les soutiennent, l’appli est également un moyen original et puissant pour créer des tendances.

[Vidéo] Pierre Monville, co-fondateur également de I-wantit, explique quel est le modèle économique de la start-up !

I Want It sur Android

I Want It sur l’Apple Store

Facebook Comments
Lire la suite

Digital marketing & sales

[Infographie] Les 80 erreurs commises sur les sites e-Commerce

Publié

le

Cette infographie reprend les principaux résultats d’une étude menée par l’outil Semrush, quifait figure de leader dans le monde du référencement naturel et même payant, sur 1 300 sites de e-commerce, afin de détecter quelles étaient les principales erreurs commises (SEO, UX, sécurité, etc.) dans leur conception…
L’ infographie propose un résumé des 80 erreurs les plus souvent détectées sur les sites e-commerce et, parmi celles-ci, un bon nombre d’entre elles ont trait au SEO.
En voici quelques-unes :
– 72.09 % des sites analysés disposent de pages renvoyant à l’ancienne version (http) de leur site.
– 79.85 % des sites ont une vitesse de chargement lente. Il convient de noter que chaque seconde de retard dans le temps de chargement entraîne une diminution de 7 % des conversions (maia peu d’impact en SEO).
– 82.97 % des e-commerces ont du contenu dupliqué sur ses sites.

L’infographie reprend les principaux résultat d’une étude menée sur 1 300 boutiques en ligne  :

par Olivier Andrieu / Blog Abondance

Facebook Comments
Lire la suite

Digital marketing & sales

E-commerce : Palmarès des ”pure players” en France… l’aixois AlloPneus est en 8ème position !

Publié

le

Avec la montée en puissance du commerce électronique, certaines entreprises ont fait le choix d’en faire leur cœur de métier. Les “pure players” sont les enseignes qui vendent uniquement leurs produits en ligne. Le graphique réalisé par Statista, le portail des statistiques, est basé sur les données d’eCommerceDB et présente les “pure players” qui ont réalisé les plus gros chiffres d’affaires net en France en 2017.
Ce classement exclut les vendeurs en lignes dont la part B2B et “click & collect” excède 50 % du total des ventes. On remarque un trio de tête formé par Amazon, qui a réalisé 1,96 milliard d’euros de chiffre d’affaires dans l’Hexagone en 2017, CDiscount (1,91 milliard d’euros) et Vente Privée (près de 1,90 milliard d’euros). La société aixoise Allo Pneus se classe en 8ème position avec un chiffre d’affaires de 248 millions d’euros.

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X