Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Accélérateur, incubateur, pépinière

Sophia Antipolis : le Village by CA ouvre enfin ses portes

Six mois après l’ouverture du Village by CA basé au sein de thecamp, à Aix-en-Provence, c’est au tour de celui de Sophia Antipolis, le Village by CA – Provence Côte d’Azur d’être opérationnel depuis le 3 avril dernier.

Publié

le

Six mois après l’ouverture du Village by CA basé au sein de thecamp, à Aix-en-Provence, c’est au tour de celui de Sophia Antipolis, le Village by CA – Provence Côte d’Azur d’être opérationnel depuis le 3 avril dernier.
Plusieurs fois déjà repoussée, l’ouverture de ce nouveau lieu d’animation et de “fertilisation” que le Crédit Agricole lance avec la CCI Nice Côte d’Azur, était attendue pour la rentrée de septembre. La raison du retard à l’ouverture ? L’âge du bâtiment dans lequel le Village s’est installé ! Le bâtiment d’une superficie de 1600 m2 est ancien, il est resté fermé pendant plusieurs années et il a connu quelques problèmes d’infiltration d’eau. Construit pour ce qui s’appelait à l’époque France Télécom, il y a plus de trente ans, les locaux ont abrité ensuite le MBA Theseus puis Skema Executive parti s’installer ailleurs il y a plusieurs années. Le bâtiment est alors resté vide.
Le Village by CA, un lieu de fertilisation, d’animation et d’événements
Le Village by CA PCA a pour ambition de dynamiser l’économie du territoire par un soutien local à l’innovation. Il se présente d’abord comme un lieu d’hébergement pour une cinquantaine de start-up. Il est organisé pour faciliter les échanges entre les “startups locataires”, et également avec les partenaires, une vingtaine à ce jour, PME, ETI, Grands Groupes, Institutionnels, etc. afin qu’ensemble ils coopèrent, innovent et se développent. Avec une place centrale, le bâtiment se veut ouvert sur le fond et la forme. Pouvoir dialoguer, s’interpeller entre “habitants”, c’est une façon de lutter contre la solitude du dirigeant, qui plus est importante quand on est une jeune pousse.
Outre les salles de réunion et les 150 postes d’open space, il dispose également d’un auditorium de 70 places, ce qui permet au Village d’être un lieu d’animation et d’évènements faisant la promotion de l’innovation et des entreprises locales, en lien avec la French Tech Côte d’Azur.
Un accompagnement de 23 mois à la carte selon les besoins
Ce nouvel accélérateur vise le développement de start-up dans les domaines de l’agriculture-agroalimentaire, du logement, de la santé, de l’énergie et du tourisme. Son ambition est de constituer une véritable communauté d’une cinquantaine de jeunes pousse qui bénéficient de cycles d’accélération et d’accompagnement d’une durée de 23 mois. Un programme qui s’articule notamment autour d’ateliers sur des thématiques comme la communication digitale, le marketing stratégique, la préparation à la levée de fonds, savoir pitcher face à des investisseurs, la méthode Agile, le design thinking ou encore savoir maîtriser sa croissance. Les startupers ont aussi à disposition un réseau de partenaires et d’experts métier, académiques et institutionnels pour accompagner et conseiller les start-up dans leurs démarches et leurs projets en fonction de leurs besoins. Enfin des événements réguliers de type conférences, business lunch, afterworks, ou encore masterclass sont programmés tout au long de l’année. L’objectif au final est de contribuer à faciliter et promouvoir la diffusion des innovations et accélérer leur adoption par les acteurs économiques.
Le 3 avril dernier, à l’ouverture du Village by CA de Sophia Antipolis, 18 start-up venant d’horizons différents, du tourisme, de l’agro-alimentaire, de la santé ou du logement, ont pris possession des lieux. Elles ont été sélectionné par le Comité de sélection en novembre 2017 et elles devraient être 40 d’ici à la fin de l’année. Il en coutera pour chacune, 135€HT par mois de loyer pour disposer d’un poste de travail en open space avec accès Internet, parking, accompagnement…

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Accélérateur, incubateur, pépinière

L’Incubateur du Barreau de Marseille fête son 1er anniversaire en organisant une Legal Pitch Party

L’incubateur du barreau de Marseille a fêté son premier anniversaire sur fond de Legal Pitch Party. A cette occasion, cinq projets innovants dans le monde du droit ont été récompensés : JuriPredis, Ma belle parcelle, GoodPayeur, Votre Robin et Lex4.

Publié

le

Pour une fois, ils n’ont pas plaidé mais plutôt ‘’pitché’’…comme tout porteur de projet ou startuper qui se respecte ! Le 28 juin dernier, l’incubateur du Barreau de Marseille a organisé à la Maison des avocats de Marseille, la première « Legal Pitch Party ». Treize candidats avaient été retenus pour cette première édition, ils avaient cinq minutes pour convaincre le jury composé d’avocats, d’entrepreneurs, de journalistes et de partenaires. Plus de cent personnes étaient présentes pour les écouter ‘’pitcher’’ et découvrir leurs projets. A l’issue des délibérations du jury, cinq prix ont été remis aux porteurs des projets les plus innovants pour la profession d’avocat que ce soit à destination des Cabinets ou des clients.

Ainsi, Ma belle parcelle a obtenu le Prix du Cabinet innovant. Anthony Bichelonne, avocat porteur de cette solution, entend permettre de valoriser, sécuriser et céder au meilleur prix sa parcelle de terrain.
www.mabelleparcelle.fr

 

Le Prix de la Legaltech (comprenant au moins un avocat associé dans la structure juridique) a été attribué à GoodPayeur, service de prévention des impayés et d’incitation aux bonnes pratiques de paiement basé sur le scoring du comportement des entreprises. Le score GoodPayeur permet d’évaluer la réputation des pratiques de paiement d’une entreprise selon Charles Ize, co-fondateur de GoodPayeur.
http://www.goodpayeur.com

Le Prix du prestataire juridique qui vise à récompenser une offre destinée à l’évolution du marché du droit et conforme à la déontologie des avocats (logiciels, éditeur juridique, solutions de trésorerie…) a été décerné à JuriPredis, moteur de recherche juridique intelligent. L’objectif est de pouvoir fournir les solutions possibles pour un problème juridique donné afin d’assister la stratégie juridique des professionnels du droit. “La recherche intelligente par des juristes pour des juristes
www.juripredis.com

Le Prix du jeune barreau est revenu à Votre Robin, plateforme de mise en relation avec des avocats. Pour Julien Latouche, fondateur de Votre Robin, il s’agit « d’aider les gens à gagner là où ils pensaient avoir perdu ».
www.votre-robin.com

 

 

Enfin le Prix CMA CGM, partenaire de l’événement, est allé à la legaltech Lex4 qui veut offrir aux entrepreneurs africains la possibilité de générer des actes juridiques en quelques clics. Cécric Dubucq, avocat à l’origine de la jeune pousse, indique que la société développe également une activité d’édition et expérimente la Blockchain.
www.lex4.com

 

Fort de ce premier succès, l’incubateur du barreau de Marseille a déjà annoncé l’organisation de la seconde édition Legal Pitch Party en 2019.

 

Source Photos/Le Monde du droit

Facebook Comments
Lire la suite

Accélérateur, incubateur, pépinière

Gap : Les Hautes-Alpes se dotent d’un incubateur et d’un coworking nommés GAAAP

Un nom, GAAAP, un incubateur, un espace de coworking et deux adresses en plein cœur de Gap.

Publié

le

Jeudi 28 juin, la ville de Gap (05) inaugure un incubateur et un espace de Coworking nommés GAAAP et implantés à deux adresses différentes, en plein cœur du centre-ville. Ces nouveaux espaces dédiés au travail collaboratif et à l’émergence de projets innovants ont évidemment pour mission de booster les entreprises et leurs idées innovantes et si possible en rapport avec les spécificités de ce département où la thématique montagne est bien sûr privilégiée, la smart montagne.
Jusqu’à présent, il n’existait aucune structure d’accompagnement et d’hébergement sur le département. GAAAP va permettre à la ville et au département de s’ouvrir vers l’extérieur, le département des Hautes-Alpes est un territoire rural, très étalé et qui connaît un certain isolement notamment sur l’attractivité territoriale donc le développement économique.
Ces deux nouveaux espaces sont gérés par la CCI Hautes-Alpes et la Mairie de Gap, chacune accueillant un espace. Hébergé dans les murs de la Mairie de Gap, le Coworking GAAAP est un espace de travail partagé qui mêle open space, salle de réunion et espace détente pour offrir souplesse et flexibilité et s’adapter aux besoins. C’est aussi un programme d’animation et des services pour faciliter leur quotidien et enrichir leur réseau.
L’incubateur GAAAP, quant à lui, est dans les murs de la CCI Hautes-Alpes. Une dizaine d’entreprises devrait prendre place au sein de l’incubateur au cours de la première année. ProHacktive, spécialisée en cybersécurité, et WakeBoard, deux startups nées dans le département, sont les deux premiers heureux élus.
L’incubateur GAAAP a déjà tissé des partenariats avec d’autres incubateurs, pour du co-accompagnement. Avec Marseille Innovation, une coopération est déjà actée. Avec la CEPAC, la Caisse d’Epargne, c’est autour de l’offre Néobusiness, spécifiquement développée pour les startups, qu’un partenariat a été conclu.
Rendue possible grâce à un financement Etat-Région à hauteur de 70 % pour la première année d’exercice, GAAAP vise l’équilibre à 3 ans.

www.gaaap.fr

Coworking GAAAP                                               Incubateur GAAAP
3ème étage de la Mairie de Gap                               Rdc CCI Hautes-Alpes
3 rue du Colonel Roux                                              16 rue Carnot
05000 Gap                                                                  05000 Gap

Facebook Comments
Lire la suite

Accélérateur, incubateur, pépinière

Nice : Pour la 7ème saison de son accélérateur à Nice, Allianz France retient 5 start-up

Exactcure, Knot, Lifeaz, OnOff et Spoon intégreront dans quelques jours le programme d’accélération de 5 mois du Summer Batch #4 d’Allianz France.

Publié

le

Dans quelques jours débutera à Nice le Summer Batch #4 de l’accélérateur d’Allianz France, basé dans le stade Allianz Riviera avec cinq nouvelles startups : Exacture, Knot, Lifeaz, OnOff et Spoon commenceront alors le programme d’accélération pour une étude de cinq mois. Les cinq jeunes pousses sélectionnées sont issues des secteurs de la robotique, des plateformes d’intelligence artificielle, de l’économie du partage et de la e-santé.

Les 5 startups du Summer Batch#4

Exacture : Start-up niçoise créée par Frédéric Jayan qui a développé  le Jumeau Digital qui simule l’efficacité des médicaments dans le corps du patient selon ses caractéristiques personnelles. L’objectif étant d’éviter les sous-doses, surdoses et autres interactions médicamenteuses.
www.exactcure.com

Knot : La start-up strasbourgeoise Knot apporte une réponse au problème du dernier kilomètre avec ses trottinettes en libre-service, gérées depuis une application mobile. Compacte et facile à utiliser, la trottinette est adaptée aux trajets multimodaux et aux trottoirs. L’intégralité de la solution – software, trottinette, station – est conçue à Strasbourg et manufacturée en France.
www.knotcity.com

Lifeaz : Basée à Paris, Lifeaz a pour mission de faire de tout citoyen un héros potentiel capable de sauver des vies en situation d’urgence. Lifeaz développe une nouvelle génération de défibrillateurs connectés et révolutionne l’apprentissage des gestes qui sauvent.
Lifeaz.fr

Onoff : Onoff, c’est la startup estonienne implantée à Paris de Taïg Khris, ex-champion de roller, qui met les numéros mobiles dans le Cloud pour apporter tous les avantages des applications au monde des Télécom.
Onoffapp.com

Spoon : Spoon, c’est un robot empathique et évolutif qui facilite l’accès au numérique pour tous de façon instinctive. Résultat? La startup parisienne permet une expérience utilisateur augmentée et surtout facilitée.
Spoon.ai

L’accélérateur Allianz est devenu un levier d’attraction reconnu
Depuis la création de l’accélérateur Allianz, il y a trois ans, 33 startups ont été accélérées et plus de 130 millions d’euros levés auprès d’investisseurs internationaux. Sur plus de 20 « Proof Of Concepts » (pilotes) lancés, 25% ont été déployés.
Sylvain Theveniaud, directeur de l’accélérateur Allianz France souligne que « L’accélérateur Allianz est devenu un levier d’attraction important pour les start-up. Un rayonnement qui a été dernièrement renforcé par l’entrée de Nice dans le top 50 mondial des villes où il fait bon de créer une start-up (derrière Los Angeles), résultat de l’action de plusieurs acteurs du territoire dont l’accélérateur Allianz”,
Mais l’implication d’Allianz France va bien au-delà de l’accélération de start-up. Ainsi l’accélérateur lance pour ses clients une expérimentation avec Monuma: la start-up accélérée lors du Winter Batch #3 propose une solution d’expertise de biens à distance via une application mobile. Idem avec Jubiwee, spécialisée en expérience collaborateur, dont l’expertise est déployée chez l’assureur pour accompagner la mise en place de méthodes agiles.
Enfin après Quantilia en 2017, l’accélérateur poursuit sa démarche d’accueil d’entrepreneur In Residence (un entrepreneur étranger hébergé mais non accélérée): il s’agit pour cette année le Chief Technical Officier de la startup américaine Kenz.ai qui a pour ambition de révolutionner la gestion et le suivi des contrats en utilisant l’intelligence artificielle. Il rejoindra l’accélérateur dans le courant de l’été.

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X