Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Accélérateur, incubateur, pépinière

Sophia Antipolis : le Village by CA ouvre enfin ses portes

Six mois après l’ouverture du Village by CA basé au sein de thecamp, à Aix-en-Provence, c’est au tour de celui de Sophia Antipolis, le Village by CA – Provence Côte d’Azur d’être opérationnel depuis le 3 avril dernier.

Publié

le

Six mois après l’ouverture du Village by CA basé au sein de thecamp, à Aix-en-Provence, c’est au tour de celui de Sophia Antipolis, le Village by CA – Provence Côte d’Azur d’être opérationnel depuis le 3 avril dernier.
Plusieurs fois déjà repoussée, l’ouverture de ce nouveau lieu d’animation et de “fertilisation” que le Crédit Agricole lance avec la CCI Nice Côte d’Azur, était attendue pour la rentrée de septembre. La raison du retard à l’ouverture ? L’âge du bâtiment dans lequel le Village s’est installé ! Le bâtiment d’une superficie de 1600 m2 est ancien, il est resté fermé pendant plusieurs années et il a connu quelques problèmes d’infiltration d’eau. Construit pour ce qui s’appelait à l’époque France Télécom, il y a plus de trente ans, les locaux ont abrité ensuite le MBA Theseus puis Skema Executive parti s’installer ailleurs il y a plusieurs années. Le bâtiment est alors resté vide.
Le Village by CA, un lieu de fertilisation, d’animation et d’événements
Le Village by CA PCA a pour ambition de dynamiser l’économie du territoire par un soutien local à l’innovation. Il se présente d’abord comme un lieu d’hébergement pour une cinquantaine de start-up. Il est organisé pour faciliter les échanges entre les “startups locataires”, et également avec les partenaires, une vingtaine à ce jour, PME, ETI, Grands Groupes, Institutionnels, etc. afin qu’ensemble ils coopèrent, innovent et se développent. Avec une place centrale, le bâtiment se veut ouvert sur le fond et la forme. Pouvoir dialoguer, s’interpeller entre “habitants”, c’est une façon de lutter contre la solitude du dirigeant, qui plus est importante quand on est une jeune pousse.
Outre les salles de réunion et les 150 postes d’open space, il dispose également d’un auditorium de 70 places, ce qui permet au Village d’être un lieu d’animation et d’évènements faisant la promotion de l’innovation et des entreprises locales, en lien avec la French Tech Côte d’Azur.
Un accompagnement de 23 mois à la carte selon les besoins
Ce nouvel accélérateur vise le développement de start-up dans les domaines de l’agriculture-agroalimentaire, du logement, de la santé, de l’énergie et du tourisme. Son ambition est de constituer une véritable communauté d’une cinquantaine de jeunes pousse qui bénéficient de cycles d’accélération et d’accompagnement d’une durée de 23 mois. Un programme qui s’articule notamment autour d’ateliers sur des thématiques comme la communication digitale, le marketing stratégique, la préparation à la levée de fonds, savoir pitcher face à des investisseurs, la méthode Agile, le design thinking ou encore savoir maîtriser sa croissance. Les startupers ont aussi à disposition un réseau de partenaires et d’experts métier, académiques et institutionnels pour accompagner et conseiller les start-up dans leurs démarches et leurs projets en fonction de leurs besoins. Enfin des événements réguliers de type conférences, business lunch, afterworks, ou encore masterclass sont programmés tout au long de l’année. L’objectif au final est de contribuer à faciliter et promouvoir la diffusion des innovations et accélérer leur adoption par les acteurs économiques.
Le 3 avril dernier, à l’ouverture du Village by CA de Sophia Antipolis, 18 start-up venant d’horizons différents, du tourisme, de l’agro-alimentaire, de la santé ou du logement, ont pris possession des lieux. Elles ont été sélectionné par le Comité de sélection en novembre 2017 et elles devraient être 40 d’ici à la fin de l’année. Il en coutera pour chacune, 135€HT par mois de loyer pour disposer d’un poste de travail en open space avec accès Internet, parking, accompagnement…

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Accélérateur, incubateur, pépinière

Cinq nouvelles start-up rejoignent MonacoTech

Publié

le

Suite à l’appel à candidatures lancé en février dernier, l’incubateur-accélérateur monégasque Monaco Tech accueillera mardi 28 mai, cinq nouvelles start-up qui se positionnent sur l’écologie, le développement durable et la finance. FGWRS, Suncy Concept, Oghji, OneM et Adlive rejoignent les 13 autres start-up qui suivent déjà le programme d’incubation et d’accélération cofondé par la Principauté de Monaco, Monaco Telecom et Xavier Niel.

Les cinq nouvelles start-up sont :

FGWRS développe une technologie permettant de mieux contrôler et préserver nos ressources en eau potable. Cette technologie est le résultat de travaux de recherche menés par FIRMUS France pour le compte de l’Agence spatiale européenne (ESA) et du suivi de fonctionnement de ce procédé depuis 2005 sur la Station de recherche Antarctique Concordia.

Suncy concept a développé des catamarans solaires, écoresponsables et autonomes en énergie de propulsion. Ceux-ci ont déjà été testés et seront mis en service dans le domaine de l’hôtellerie de luxe, mais aussi dans les communes du littoral. Les bateaux de Suncy Concept seront également disponibles aux plaisanciers, avec ou sans permis.

Oghji développe une nouvelle génération de tableaux électriques « actifs » plus flexibles, confortables et économiques. Ils interagissent avec le consommateur en lui fournissant toutes les informations pertinentes pour gérer son installation et économiser de l’énergie.

oneM est une assurance en ligne innovante qui a développé un concept de remboursement combiné à un forfait de retraite au choix. Les utilisateurs économisent de l’argent pour leur retraite sans changer leurs dépenses quotidiennes et leurs habitudes d’achat en ligne.

Adlive est une plateforme Saas, permettant aux acheteurs et vendeurs d’espaces publicitaires numériques (web et mobile) d’optimiser leurs opérations publicitaires. La solution employée se dote d’une automatisation et d’un modèle sans intermédiaire. Un algorithme d’intelligence artificielle permet à Adlive de profiter des services de trading de médias numériques sophistiqués.

Facebook Comments
Lire la suite

Accélérateur, incubateur, pépinière

WeSprint conclut un partenariat avec AngelSquare pour booster le financement des start-up

Publié

le

Présent à Toulouse, Montpellier et Marseille, l’accélérateur de start-up WeSprint s’associe avec AngelSquare, spécialiste de l’accompagnement des jeunes entreprises innovantes en phase d’amorçage. Créée à Paris en 2016, ce dernier revendique une communauté de 600 investisseurs en France ainsi que l’accompagnement de plus de 160 start-up dans leurs recherches de financement.
De son côté, WeSprint, créé également en 2016, a déjà accompagné une trentaine de start-up dans le sud de la France dont 7 ont déjà bouclé une première levée de fonds. L’accélérateur est également partenaire du Startup Garage de Facebook pour l’Occitanie et des ateliers numériques de Google.
La nouvelle alliance a pour objectif de créer un nouveau Club d’investissement, la spécialité d’AngelSquare qui a déjà à son actif le Club Kima Ventures (2017), Axeleo Capital et New Kids (2018), ainsi que le Club Héméra à Bordeaux en 2019. Avec le Club WeSprint, AngelSquare s’engage à soutenir l’entrepreneuriat provençal et occitan.
Les Clubs AngelSquare permettent de co-investir dans des projets entrepreneuriaux aux côtés d’investisseurs expérimentés (business-angels, family offices, fonds d’amorçage, …) sélectionnés par AngelSquare.
WeSprint choisira parmi les start-up les projets les plus prometteurs, avec l’objectif de réaliser 3 à 4 nouvelles levées de fonds par an, en Seed (premier tour de table) et Série A (second tour de table).

Facebook Comments
Lire la suite

Accélérateur, incubateur, pépinière

Marseille : Rottor, ”le copilote du motard”, est le 200ème projet accompagné par l’Incubateur Belle de Mai

Publié

le

Rottor est tout simplement un capteur connecté que l’on positionne sur le guidon de sa moto. Il a pour ambition de maximiser l’ergonomie, la sécurité et le plaisir de conduite. Ainsi il va détecter les chutes et envoyer immédiatement les coordonnées GPS aux secours, pour une prise en charge rapide. En cas de panne, la communauté peut aussi être sollicitée pour obtenir de l’aide. Plus qu’un simple GPS ergonomique, Rottor est un vrai copilote communautaire qui prévient les motards des dangers de la route en temps réel (les virages et axes dangereux, les gravillons…) et veut à terme faire de la sécurité routière prédictive. Côté plaisir, des statistiques de pilotage permettent aux motards de mesurer leurs performances : angle d’inclinaison, accélération, distance parcourue, dénivelé… et de recevoir des recommandations sur les routes spécifiques, adaptées à leur conduite.
Cette innovation est née du constat de 2 motards : Nicolas Forestier et Martin Matignon qui déploraient l’absence d’outils spécifiques « Malgré la très forte solidarité qui existe entre les motards, nous ne retrouvions cet esprit de partage dans aucun des outils existants. A l’heure actuelle, le seul GPS sur le marché n’est ni communautaire ni pensé pour le plaisir de pilotage » précise Nicolas Forestier, CEO de Rottor. Rottor prévoit de lancer une campagne de crowdfounding début 2020 afin de commercialiser leur copilote.

Rottor, 200èmeprojet de l’incubateur Belle de Mai de Marseille
Après avoir suivi pendant trois mois la première étape de la Manufacture, le nouveau programme de l’Incubateur, l’équipe de Rottor vient d’être sélectionnée par le Comité d’experts pour intégrer la suite du programme. Il est à cette occasion le 200ème projet qu’accompagne depuis sa création en 1999, l’Incubateur Belle de Mai de Marseille, contribuant ainsi à la création de plus de 145 entreprises, dont 72% sont toujours en activité.
D’autres projets ont été également sélectionnés :
Jana, intégré à la 1ère promotion de la Manufacture : Digitalisation du métier de conciergerie d’hôtel. www.janaconcierge.com
Deep Smile : Solution logicielle dentaire basée sur des technologies d’intelligence artificielle, d’aide au diagnostic et proposition de plan traitement pour l’orthodontie et la prothèse.
Easiliot : Réalisation de démonstrateur IoT sans compétence, en programmation et en électronique.
Ces deux derniers projets suivront le programme d’accompagnement « classique » de l’Incubateur Belle de Mai.

 

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X