Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Ecosystème

Sophia-Antipolis : Myxyty, le Google Home français, est en liquidation judiciaire

Faute de capitaux nouveaux, Myxyty n’a pas pu maintenir son activité, le concurrent de Google Home et Amazon Echo est en liquidation !

Publié

le

Née il y dix ans au sein du parc technologique de Sophia-Antipolis, la start-up Myxyty, spécialisée dans la smart home et les objets connectés, est en liquidation judiciaire depuis le 23 mai, apprend-on sur son site Internet. “Après 10 ans d’activité, c’est avec regret que nous vous informons de la mise en liquidation judiciaire de la société Myxyty à compter du 23 mai 2018“, est-il écrit dans un message qui précise que “malgré de beaux projets concrétisés et la qualité de travail exceptionnelle de nos équipes, nous n’avons pu maintenir la société en activité“. Faute de capitaux nouveaux, Myxyty n’a pas pu maintenir son activité, ni réussi à éponger ses dettes, de l’ordre de 3 millions d’euros si l’on croit le site Les Numériques.

Capture d’écran du site Myxyty

Pourtant tout semblait sourire à cette PME de 27 personnes et dont le chiffre d’affaires consolidé avoisinait les 15 millions d’euros depuis sa création en 2008. La société communiquait même en octobre dernier sur la finalisation d’une levée de fonds avec la plateforme Pré-Ipo d’Invest Securities — entre 3 et 5 millions d’euros selon La Tribune. Levée de fonds qui visiblement n’a pas abouti !
Fondée par Olivier Courtade, la start-up avait également développé plusieurs partenariats stratégiques, notamment avec IBM et Sigfox qui a donné naissance à la lampe connectée MyxyLamp. Cette lampe design gère une lumière multicolore, diffuse de la musique, mais sert également d’assistant vocal interactif permettant par exemple de contrôler toutes les fonctionnalités domotiques au domicile. Sa mise sur le marché était programmée pour le deuxième trimestre 2018.
Tout aussi stratégique, la création en janvier dernier d’un joint-venture avec le moteur de recherche français Qwant, dont la R&D est basée à Nice. Un rapprochement entre les deux sociétés françaises qui a permis le développement de Myxypod, une enceinte intelligente venant chasser sur les terres de Google Home et Amazon Echo, en proposant une option qui respecte les données personnelles et la vie privée des utilisateurs tout en garantissant l’absence de toute collecte d’informations. La levée de fonds aurait permis l’industrialisation à grande échelle de la solution pour une commercialisation du produit en Europe dans le courant du premier semestre de 2018. Les ambitions de Myxyty et de son fondateur allaient encore plus loin cette année. Pour Olivier Courtade, il était clair qu’il fallait prévoir une introduction en Bourse de Myxyty dans le courant de l’année, ce qui allait de pair avec la levée de plusieurs millions d’euros.
Avec cette mise en liquidation, C’est un nouveau symbole de la French Tech qui tombe !

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ecosystème

Le FIDMed 2018 s’installe dans le nouveau lieu du numérique marseillais, la CIC Place de l’Innovation

Publié

le

Pour tout savoir sur le financement des entreprises innovantes, le FIDMed, Financial Innovation Day Méditerranée, est le lieu où il faudra être le 2 octobre 2018 prochain, d’autant plus que leur 6ème édition, les organisateurs, Medinsoft investissent le nouvel espace numérique marseillais : la CIC-Place de l’Innovation.
« Le FIDMED 2018 confirme ainsi son rôle majeur au cœur de l’information relative au financement de nos entreprises qui innovent’’ explique l’organisateur du FIDMED, Francis Papazian. Le FIDMed est désormais positionné comme le rendez-vous des acteurs du financement du territoire Aix Marseille.

[Vidéo] Francis Papazian de l’agence Communication & Image, organisateur du FIDMed 2018, nous détaille le programme de cette édition ainsi que les nouveautés qui y seront proposés.

Facebook Comments
Lire la suite

Big Data

Kingston s’associe à Ontrack pour offrir des solutions d’effacement de données à ses utilisateurs

Publié

le

Entreprise de produits informatiques basée à Fountain Valley, en Californie, aux Etats-Unis, Kingston Technologies Company, Inc. Est un des plus grands fabricants indépendants de disques SSD et de produits mémoire au monde. Afin d’offrir des services d’effacement de données à des tarifs avantageux aux utilisateurs de ses produits, l’entreprise américaine s’associe à la start-up marseillaise Ontrack qui propose une suite logicielle et fournit des services technologiques pour aider les consommateurs, entreprises et administrations à effacer les données de manière efficace. Grâce à cette alliance et ses solutions d’effacement, Ontrack aide les utilisateurs de Kingston à résoudre des problèmes complexes de données imposés par la nouvelle règlementation RGPD.
L’absence d’effacement sécurisé, que ce soit par des erreurs humaines ou techniques ou des procédures d’effacement erronées, peut avoir des répercussions considérables sur les entreprises et les organisations, compte tenu des exigences strictes de protection des données imposées par le RGPD. La suppression permanente de données nécessite du temps, des ressources et un processus d’effacement sécurisé et vérifié.
« La meilleure méthode pour supprimer des données consiste à réécrire à plusieurs reprises, en particulier lorsque l’effacement des données doit respecter des normes d’écrasement légales spécifiques.», rappelle Phil Bridge, vice-président d’Ontrack.
Le partenariat de Kingston avec Ontrack inclut :
10% de réduction sur les services d’Ontrack,
des effacements réalisés par des techniciens expérimentés pour tous les types de périphériques de stockage Kingston,
service dans plus de 40 bureaux dans 19 pays,
destruction des données sur tous les supports pour les réutiliser ou les éliminer,
assistance à la vérification des processus d’effacement interne des entreprises,
assistance dans la sélection et l’exécution de la meilleure méthode de destruction des données en fonction des besoins,
fourniture de la certification finale de l’effacement.

Facebook Comments
Lire la suite

Cluster, association

Sophia Antipolis : Telecom Valley lance la 17ème édition du Challenge Jeunes Pousses dédiée à l’entrepreneuriat étudiant

Publié

le

Vous êtes étudiant et passionné par l’innovation et l’entreprenariat ? Alors, le Challenge Jeunes Pousses est fait pour vous ! Et il revient avec la 17e édition le samedi 13 octobre sur le Campus de Skema Business School à Sophia Antipolis.
Ce concours d’entrepreneuriat étudiant porté par l’association Telecom Valley cible les talents en devenir de niveau Licence pro, Master ou Doctorat et des étudiants disposant du statut étudiant entrepreneur, passionnés par l’innovation et l’entrepreneuriat. Des jeunes souhaitant développer leur réseau et rencontrer des professionnels engagés dans une volonté de partage.

Le Challenge Jeunes Pousses c’est quoi ? 
Rassemblés en équipes pluridisciplinaires, les étudiants devront durant les six mois du concours (d’Octobre à Mars) porter et développer un projet d’innovation technologique, sociale ou touristique ; six mois de coaching Juridique, Industriel, Marketing, Communication, Design, Financier par des professionnels, tous volontaires, des chefs d’entreprises et des membres de Telecom Valley.
A la clé du challenge, des récompenses (dotations financières, incubations, formations, accompagnement) mais surtout une belle aventure humaine et entrepreneuriale à laquelle prend part chaque année une centaine d’étudiants azuréens. La précédente édition avait été remportée par HSM Project et son projet de vitrage hybride visant à minimiser l’empreinte écologique.
Depuis la création du concours en 2002, 2.000 étudiants ont participé au CJP. Onze projets ont débouché sur une création d’entreprise (entre 30 et 40 emplois), donnant lieu à de belles réussites comme ExactCure (finaliste 2016), Wever (lauréat 2014), AnaSounds (2013) ou LudoTIC (2004).

Inscriptions ouvertes jusqu’au 12 octobre.  
Les inscriptions au concours se font avec ou sans idée de projet innovant, pour tous les étudiants motivés et dynamiques, souhaitant élargir leurs compétences, lancer leurs projets innovants et partager leurs idées. Les étudiants azuréens ont jusqu’au vendredi 12 octobre 2018 à 12h pour s’inscrire gratuitement dès à présent sur www.telecom-valley.fr/challenge-jeunes-pousses?
Samedi 13 octobre (de 9h à 14h) aura lieu sur le Campus de Skema Business School le lancement officiel de l’édition 2018/2019, une étape essentielle, avec la constitution des équipes pour les six mois de ce Challenge devenu au fil des éditions un événement phare en faveur de l’entrepreneuriat.

+ d’infos : www.telecom-valley.fr/challenge-jeunes-pousses

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X