Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Digital marketing & sales

Marseille : Letsignit dynamise la communication mail du Groupe Argus en industrialisant la gestion des signatures

Publié

le

Comment promouvoir la marque et les produits du Groupe Argus via la signature mail ? C’est toute la problématique à laquelle répond la start-up marseillaise Letsignit qui accompagne le Groupe Argus dans la mise en œuvre d’une solution Cloud lui permettant d’industrialiser la gestion des signatures mails de ses collaborateurs.
Cela faisait quelques années que la direction de Communication du Groupe recherchait une solution d’harmonisation de signatures mails pour accompagner un projet de transformation de son identité visuelle (son logo).

L’email quotidien, le premier vecteur de communication de l’entreprise
Partenaire privilégié des professionnels de l’automobile, Argus est un acteur en mouvement permanent, dynamique et innovant. Sa stratégie lui a permis de développer un portefeuille de produits riche et varié, à destination des professionnels, notamment constructeurs, distributeurs, marchands, enchéristes, etc.
En interne, le Groupe Argus est composé de plus de 250 collaborateurs répartis sur ses sites de Paris, Nantes, Toulouse et Casablanca au Maroc. Et quand on sait que tous les jours, un employé envoie en moyenne plus de 30 mails à l’extérieur, à l’échelle d’une société de 300 collaborateurs, cela représente déjà plus de 2 millions d’opportunités par an !
C’est dans ce contexte que la solution Letsignit a été sélectionnée pour sa performance, sa simplicité d’utilisation et son approche 100 % Cloud et complémentaire avec l’environnement Microsoft dans lequel évolue Argus. Damien Neyret, le fondateur et le CEO de Letsignit est convaincu que la communication interpersonnelle et plus particulièrement l’email quotidien est l’un des canaux les plus efficaces pour véhiculer l’image de son entreprise. Sa solution a donc pour ambition d’aider les entreprises à contrôler leur image de marque en les dotant d’un outil pour créer et diffuser des signatures mails uniformisées, enrichies à la demande de bannières maison : participation à un salon, nouvelle agence, promotions, produit à découvrir… L’application transforme la signature email en outil de communication non intrusif et récurrent pour diffuser de l’information ciblée auprès de l’écosystème le plus intime de l’entreprise : prospects, partenaires et clients.

Repenser le mode de gestion des signatures mails
Avant d’utiliser Letsignit, les collaborateurs intégraient les logos de l’entreprise comme ils l’entendaient au sein de leurs signatures mails. Cet axe de communication n’était donc pas exploité de manière optimale.
Depuis, les collaborateurs n’ont plus à gérer leurs signatures. Le processus est intégralement automatisé et supervisé par l’administrateur de la plateforme. Pour la gestion des campagnes, la programmation se fait en fonction d’un agenda. Les services réservent la semaine de leur choix en fonction de leurs évènements, des différents lancements de produits et selon les disponibilités. Chaque entité se charge de créer ses bannières et doit les fournir suffisamment à l’avance pour qu’ensuite le service Communication puisse se charger de l’import et du paramétrage sur Letsignit.
« Désormais, tous les collaborateurs ont le même modèle de signature. Notre image de marque est uniformisée et ainsi relayée par le plus grand nombre auprès de tous nos interlocuteurs. Plus aucun doute n’est aujourd’hui possible entre nos différentes entités. » conclut Hélène Decotignie, Responsable communication du Groupe Argus.

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Digital marketing & sales

[Etude] Le e-commerce devrait dépasser la barre des 100 milliards d’euros en France pour 2019

Publié

le

L’e-commerce se porte bien dans l’Hexagone, d’après les derniers chiffres de la Fevad, la Fédération du e-commerce et de la vente à distance. L’institution a présenté, jeudi 21 novembre 2019, les résultats de son baromètre trimestriel sur les ventes en ligne au troisième trimestre et ses prévisions pour la fin de l’année 2019. Avec un chiffre d’affaires de 74 milliards d’euros sur les 9 premiers mois de l’année, le marché du commerce en ligne devrait dépasser les 100 milliards d’euros de chiffre d’affaires sur l’ensemble de l’année. Le chiffre d’affaires global de l’e-commerce a progressé de 10,8% par rapport au troisième trimestre de 2018.
En dix ans, le e-commerce aura été multiplié par quatre et il continue sur un rythme effréné de croissance à deux chiffres. Le e-commerce se démocratise, gagne de mois en mois des parts de marché sur les ventes en magasin. Et à quelques semaines seulement de Noël, la plupart des Français a prévu de faire des achats sur Internet.

Plus de 20 milliards dépensés en ligne à Noël
Les professionnels du secteur prévoient de réaliser plus de 20 milliards d’euros de ventes (soit environ 20% des ventes annuelles) sur Internet lors des fêtes de fin d’année grâce à l’augmentation du nombre d’acheteurs et de la fréquence d’achat, plus de 15 transactions par acheteur en moyenne sur ce quatrième trimestre (contre 13,6 au quatrième trimestre 2018). Une partie de ces achats sera réalisée dès la fin novembre lors du Black Friday et Cyber Monday. Selon l’étude Médiamétrie réalisée pour le compte de la Fevad, les ventes sur internet durant ces quatre jours pourraient représenter 1,7 milliard d’euros, en valeur marchandise. Lors de la précédente édition, le trafic moyen par jour avait déjà doublé et le chiffre d’affaires avait triplé.
Lors de ces ventes de Noël, les e-commerçants devraient d’ailleurs consacrer une part significative de leurs développements technologiques au mobile. Les ventes sur ce terminal ont progressé de 18% au cours du 3e trimestre 2019. Pour les principaux sites, le mobile représente ainsi 40% du chiffre d’affaires. C’est 5 points de plus qu’en 2018.

Facebook Comments
Lire la suite

Digital marketing & sales

Marseille : So-Buzz lance Timeline pour booster le ‘’reach organique’’ de vos publications Facebook & Instagram

Publié

le

Exploiter le potentiel des réseaux sociaux avec des activations ‘’social media’’ sur mesure, voilà la raison sociale de So-Buzz, start-up fondée il y a sept ans, basée à Marseille, qui propose notamment des solutions de jeux marketing sur les réseaux sociaux. Ce spécialiste du social media marketing vient de lancer son nouveau produit : une plateforme SaaS nommée Timelime. ​Timelime vous permet d’accéder à de nombreux jeux originaux et engageants, que vous pourrez déployer sur Instagram et sur Facebook. Le jeu est un grand classique du marketing. A la fois grand public, facile d’accès et efficace, il a le mérite d’offrir une image positive de votre marque. Il permet également de multiplier votre ‘’reach organique’’ et d’atteindre des niveaux d’engagement beaucoup plus hauts que d’habitude grâce à des techniques éprouvées.

Le reach organique et les réseaux sociaux ?
Qu’est-ce que le reach organique dont la notion semble essentielle sur les réseaux sociaux et plus particulièrement sur Facebook et Instagram ? Cela désigne la part de l’audience atteinte par un post publié sur un réseau social sans avoir recours à un format publicitaire. Lorsqu’une marque dispose d’une Page « J’aime » sur Facebook ou d’un compte Twitter, son objectif est d’atteindre un maximum de membres ou de followers lors d’une publication (post ou tweet). On ne parle de reach organique qui si ce ne sont que des publications « gratuites », c’est-à-dire des posts et des tweets dont la visibilité n’a pas été boostée par du « payant ».   

Trois jeux disponibles immédiatement
Avant de vous servir de Timelime, créez votre compte Timelime en quelques clics. Une fois le jeu lancé et que vous êtes sur le tableau de bord, trois jeux standards sont proposés. Ces trois jeux devraient vous permettre d’animer efficacement et régulièrement vos comptes, de faire réagir votre communauté et de la fidéliser :

  • Tirage au sort : chaque participant commente un de vos posts Instagram ou Facebook, vous pouvez tirer au sort le gagnant en un clic depuis le back-office et conserver l’historique de vos concours.
  • Instant gagnant : Réalisez des instants gagnants sur Instagram en invitant les utilisateurs à commenter une publication. Dans le back office, vous pourrez ajouter des lots et les faire gagner à des moments précis. L’heureux gagnant reçoit alors un message automatique quelques instants après avoir déposé son commentaire pour lui indiquer s’il a gagné un lot.
  • Quiz : vous posez une question dans votre post, votre communauté doit répondre en commentaires. Un tirage au sort sera fait en un clic depuis le back-office parmi ceux ayant posté la bonne réponse.

Un Backoffice All in One ! 
Hormis la gestion des tirages au sort, le back-office Timelime vous permet également de suivre les commentaires, l’évolution de vos followers, d’identifier vos ambassadeurs, de suivre les comptes ayant déjà gagné (pour les jeux à gain immédiat) … que ce soit sur la période du jeu ou depuis l’ajout du compte sur la plateforme. Idéal pour mesurer l’impact de ses campagnes et les performance d’un jeu concours. Un tableau de bord global vous permet de suivre l’évolution de votre compte Instagram ou Facebook depuis la création de votre espace Timelime.
Enfin autre atout, la maîtrise des coûts via le back office, vous ne payez que pour les opérations que vous lancez.  Côté tarifs, Timeline est abordable pour toutes les bourses. Le service repose sur un système de crédits. Un crédit vous coûte 50 euros, 5 crédits 150 euros, 20 crédits 500 euros. Si vous souhaitez plus, vous devez passer directement par l’équipe commerciale de So-Buzz.

Facebook Comments
Lire la suite

Digital marketing & sales

L’aéroport de Nice Côte d’Azur met à la disposition des touristes le service d’interprètes en ligne de OuiSpeak

Publié

le

C’est grâce à l’ouverture de la première ligne aérienne entre Nice et Pékin en aout dernier et au débarquement trois fois par semaine à l’aéroport de Nice Côte d’Azur de plus de deux cents passagers chinois que la start-up aixoise Ouispeak a eu l’opportunité de déployer son service d’interprétariat sur tablette. Les autorités aéroportuaires cherchaient depuis quelque temps des solutions pour répondre aux vagues toujours plus importantes de touristes russes et chinois.
La solution équipe l’accueil infos des terminaux 1 et 2 ainsi que les salons VIP et permet de connecter, en direct vocal et vidéo, des touristes russes, chinois ou japonais à des interprètes. Sur les tablettes de Ouispeak, Il suffit d’appuyer sur la tablette l’icône de son drapeau et un traducteur apparaît à l’écran pour les épauler dans leurs achats ou leurs visites. Les traducteurs, ils sont 170 à ce jour, sont des personnes qui travaillent déjà souvent à domicile via Skype pour donner des cours, et se rendent disponibles dès qu’ils reçoivent un appel. “Une conversation à trois s’engage entre le touriste, l’interprète et le conseiller/réceptionniste. Notre objectif est d’améliorer la prestation d’accueil des visiteurs étrangers, de le guider et de les conseiller”, explique Andrea Miglietta, co-fondateur avec son frère Valentin Effantin de Ouispeak.
Trois langues sont déjà disponibles (chinois, russe et japonais), et le coréen et l’arabe devraient bientôt compléter la liste. Le service s’étend aux boutiques du centre commercial situées à la sortie de l’aéroport.

Des dizaines de tablettes installés dans des boutiques et aéroports
Si le tourisme reste un pilier de son activité, notamment avec les compagnies aériennes, Ouispeak tire profit de son idée surtout grâce aux boutiques de luxe parisienne. Ouispeak a dès septembre 2018 séduit le BHV du Marais (Bazar de l’Hôtel de Ville) à Paris qui l’a déployée dans quinze corners et quatre boutiques (Chanel, Longchamp, Dior ou encore Royal Quartz). Les Galeries Lafayette Haussmann lui emboîtent le pas, grâce notamment au Comité Régional du Tourisme Paris Ile-de-France qui a vudans ce service d’interprètes en ligne unique au monde, un intérêt pour améliorer l’accueil des touristes chinois, japonais et russes dans les boutiques et les hôtels parisiens. OuiSpeak est présent au Carrousel du Louvre, dans huit points de vente parisiens de la marque Longchamp. Dans la Région Sud, l’énorme centre commercial Cap 3000 à Saint-Laurent-du-Var particulièrement fréquenté par les touristes, l’a également adopté.
La startup d’Aix-en-Provence vient de clôturer une levée de fonds de 300.000 euros et compte en lancer une seconde en janvier d’un montant située entre 1 et 2 millions d’euros. L’objectif étant de se développer à l’international et de proposer des traducteurs anglais-chinois, anglais-russes et anglais-japonais. Ce qui nous permettrait à Ouispeak d’être présents dans tous les aéroports du monde.

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X