Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Digital marketing & sales

Marseille : Letsignit dynamise la communication mail du Groupe Argus en industrialisant la gestion des signatures

Publié

le

Comment promouvoir la marque et les produits du Groupe Argus via la signature mail ? C’est toute la problématique à laquelle répond la start-up marseillaise Letsignit qui accompagne le Groupe Argus dans la mise en œuvre d’une solution Cloud lui permettant d’industrialiser la gestion des signatures mails de ses collaborateurs.
Cela faisait quelques années que la direction de Communication du Groupe recherchait une solution d’harmonisation de signatures mails pour accompagner un projet de transformation de son identité visuelle (son logo).

L’email quotidien, le premier vecteur de communication de l’entreprise
Partenaire privilégié des professionnels de l’automobile, Argus est un acteur en mouvement permanent, dynamique et innovant. Sa stratégie lui a permis de développer un portefeuille de produits riche et varié, à destination des professionnels, notamment constructeurs, distributeurs, marchands, enchéristes, etc.
En interne, le Groupe Argus est composé de plus de 250 collaborateurs répartis sur ses sites de Paris, Nantes, Toulouse et Casablanca au Maroc. Et quand on sait que tous les jours, un employé envoie en moyenne plus de 30 mails à l’extérieur, à l’échelle d’une société de 300 collaborateurs, cela représente déjà plus de 2 millions d’opportunités par an !
C’est dans ce contexte que la solution Letsignit a été sélectionnée pour sa performance, sa simplicité d’utilisation et son approche 100 % Cloud et complémentaire avec l’environnement Microsoft dans lequel évolue Argus. Damien Neyret, le fondateur et le CEO de Letsignit est convaincu que la communication interpersonnelle et plus particulièrement l’email quotidien est l’un des canaux les plus efficaces pour véhiculer l’image de son entreprise. Sa solution a donc pour ambition d’aider les entreprises à contrôler leur image de marque en les dotant d’un outil pour créer et diffuser des signatures mails uniformisées, enrichies à la demande de bannières maison : participation à un salon, nouvelle agence, promotions, produit à découvrir… L’application transforme la signature email en outil de communication non intrusif et récurrent pour diffuser de l’information ciblée auprès de l’écosystème le plus intime de l’entreprise : prospects, partenaires et clients.

Repenser le mode de gestion des signatures mails
Avant d’utiliser Letsignit, les collaborateurs intégraient les logos de l’entreprise comme ils l’entendaient au sein de leurs signatures mails. Cet axe de communication n’était donc pas exploité de manière optimale.
Depuis, les collaborateurs n’ont plus à gérer leurs signatures. Le processus est intégralement automatisé et supervisé par l’administrateur de la plateforme. Pour la gestion des campagnes, la programmation se fait en fonction d’un agenda. Les services réservent la semaine de leur choix en fonction de leurs évènements, des différents lancements de produits et selon les disponibilités. Chaque entité se charge de créer ses bannières et doit les fournir suffisamment à l’avance pour qu’ensuite le service Communication puisse se charger de l’import et du paramétrage sur Letsignit.
« Désormais, tous les collaborateurs ont le même modèle de signature. Notre image de marque est uniformisée et ainsi relayée par le plus grand nombre auprès de tous nos interlocuteurs. Plus aucun doute n’est aujourd’hui possible entre nos différentes entités. » conclut Hélène Decotignie, Responsable communication du Groupe Argus.

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Digital marketing & sales

[Étude] Selon la Fevad, les e-commerçants français affichent un moral au top !

Publié

le

Depuis 8 ans, la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad) en partenariat avec le magazine LSA sonde les dirigeants des principaux sites de e-commerce français.
Selon les résultats de l’enquête menée début 2019, le moral des e-commerçants français est au beau fixe. En effet, 54 % d’entre eux indiquent être plus optimistes sur le déroulement de l’année 2019 que sur celui de 2018. Et c’est concernant leurs perspectives de résultats financiers que les dirigeants de sites de e-commerce se montrent les plus optimistes. Ils sont, en effet, 62 % à estimer que leur marge nette augmentera cette année et 11 % d’entre eux qualifient même cette augmentation de « forte ». Seuls 5 % des sondés estiment que leur résultat sera en baisse.
Rappelons que l’année 2018 avait été un peu compliquée pour les sites de vente en ligne. 40 % des dirigeants interrogés indiquent que leur activité n’avait pas été rentable en 2018, ou juste à l’équilibre, contre seulement 32 % un an plus tôt.
66 % des sondés déclarent, par ailleurs, exercer leur activité également dans d’autres pays. 46 % d’entre eux sont même présents dans plus de 10 pays. Les sites internationalisés sont néanmoins essentiellement présents en Belgique pour 90 % d’entre eux, en Espagne (72 %), en Allemagne (65 %) et en Italie (63 %).
La Fevad et LSA ont également interrogé les e-commerçants sur leurs perspectives d’investissement. Près de 50 % d’entre eux annoncent vouloir investir massivement en marketing et en publicité, notamment sur les réseaux sociaux. Et près de 70 % vont investir pour sécuriser au mieux les transactions financières réalisées sur leur site.

Facebook Comments
Lire la suite

Digital marketing & sales

Nice : WiziShop fête le 100 000ème compte client sur sa plateforme e-commerce !

Publié

le

11 ans après son lancement, la solution e-commerce WiziShop fête la création de son 100 000ème compte client sur les 2 plateformes créées par le groupe :

  • WiziShop, solution de création de boutiques en ligne professionnelles.
  • Dropizi,solution de création de boutiques en dropshipping.

Ce chiffre témoigne de la bonne santé de l’entreprise niçoise dans un secteur en pleine croissance. Déjà, en 2018, la société constatait une forte croissance du nombre de boutiques en ligne créées sur ses 2 solutions : +125%.
Cette impulsion est notamment due au succès de Dropizi, lancé en Mai 2018. Ce service s’adresse au plus grand nombre puisqu’il rend la vente en ligne toujours plus accessible. Aujourd’hui, on peut facilement vendre en ligne, sans compétence technique et sans budget conséquent. En effet, avec Dropizi, les commerçants s’affranchissent des coûts liés à l’achat d’un stock ainsi qu’à la logistique et l’expédition des colis.
De son côté, WiziShop se renouvelle sans cesse. Les performances de la 3ème version de la plateforme séduisent les entrepreneurs qui souhaitent vendre en ligne et profiter ainsi de la croissance à 2 chiffres du secteur (13,4% en 2018 selon la Fevad).

Grégory Beyrouti, Cédric Piazza et René Cotton, fondateurs de WiziShop (DR et courtesy Wizishop)

Toujours plus proche des e-commerçants
WiziShop se veut au plus près de ses clients puisque son modèle économique à la performance lui impose de les accompagner au quotidien vers la réussite de leur projet e-commerce. Pour cela, la solution a mis en place bon nombre de ressources pour conseiller les e-commerçants sur leur stratégie digitale, dont une formation vidéo totalement gratuite.
Également, les Business Coachs sont disponibles au quotidien pour aider les entrepreneurs en cas de besoin, répondre à leurs questions et réaliser des audits de leur boutique en ligne.
Aujourd’hui, Wizishop travaille sur le lancement prochain de nouvelles fonctionnalités qui faciliteront toujours plus la création d’un site e-commerce et offriront de nouvelles opportunités de développement aux commerçants.

 

Facebook Comments
Lire la suite

Cluster, association

‘’Shop In Sud’’, c’est le dispositif digital dédié aux commerçants lancé par la Fédération Commerce en 13

Publié

le

Redynamiser les centres-villes, accompagner les commerçants en difficulté, les aider dans leur transformation digitale, ce sont les objectifs que s’est fixé il y a un an lors de son lancement, la Fédération Commerce en 13 (FC13). Présidée par la très dynamique Audrey Lucchinacci, la FC13 rassemble aujourd’hui plus de 64 associations de commerçants soit 6 200 adhérents sur les Bouches du Rhône. Le 2 avril dernier à Marseille, la fédération a présenté son propre dispositif digital dédié aux commerçants ‘’Shop In Sud’’. Il s’agit d’une plate-forme communautaire qui grâce à un partenariat avec le cluster Medinsoft, a été développée en moins d’un an avec 7 start-up locales : Shopinzon (Marseille) qui permet de localiser un article dans différentes boutiques d’une ville, E3 Cargo Scoot (Roquefort-La Bedoule), HT4, WinBin (Aix-en-Provence) pour la gestion du tri en temps réel, Connect Sytee (Aix-en-Provence) , Ready Park pour se garer sans stress et Yper pour la livraison de courses.  Ce dispositif offre de nombreuses fonctionnalités (catalogue de produits en ligne, commandes et paiement en ligne, ventes privées, fidélisation clients, livraison via la mobilité douce, géolocalisation, identification des places de stationnement près des commerçants…).

Une phase d’expérimentation en mai à Marseille
Début mai débutera une phase d’expérimentation de ‘’Shop In Sud’’ qui concernera 200 commerçants du département des Bouches du Rhône dont 80 à Marseille. Les commerçants sont sur Marseille centre-ville, Belsunce, Mazargues, Plan de campagne et Aix-en-Provence. Pour être identifié, ils apposeront sur leur vitrine un sticker ‘’Commerce connecté’’.
Ce déploiement est organisé avec le concours et la mobilisation originale de 13 Etudiants en licence de digitalisation de l’IUT de Saint-Jérôme (Aix Marseille Université) pour accompagner la bonne mise en place auprès des commerçants de cette plate-forme.
Le souhait d’Audrey Lucchinacci est de pouvoir à terme généraliser la plateforme ‘’Shop In Sud’’ à l’ensemble des 6200 adhérents de la fédération… et pourquoi pas susciter l’intérêt d’autres départements français !

[VIDEO] Audrey Lucchinacci, présidente de la fédération Commerce en 13, explique tout sur la plateforme ‘’Shop In Sud’’.

‘’Shop In Sud’s’appuie sur différents partenaires : la Région Sud, Medinsoft, la CCI Marseille Provence, la Maison de l’Emploi de Marseille et la CPME13 qui a créé au début de l’année 2018 la Fédération Commerce en 13 afin de sauver les centres-villes de la paupérisation dans laquelle ils s’enfoncent.

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X