Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Digital marketing & sales

Marseille : Data Solutions acquiert Retail Explorer pour devenir le partenaire majeur des acteurs du Retail

Le nouveau groupe formé de Data Solutions et Retail Explorer peut devenir, pourquoi pas, le numéro 1 du business Intelligence pour la grande distribution et la distribution spécialisée

Publié

le

Data Solutions, la startup qui accompagne plus de 500 clients (E. Leclerc, Mr Bricolage, Aprium Pharmacies, Lafayette Conseil, Vente Privée…) dans leur stratégie et leur veille concurrentielle, vient d’acquérir auprès de SoLocal Group la société Retail Explorer, l’une des entreprises leader du marché dans les études, l’analyse des promotions et de la communication digitale. En plus des données tarifaires collectées chaque jour sur le web, elle répertorie quotidiennement 3000 nouvelles promotions sur prospectus. Retail Explorer emploie 17 salariés à Paris et réalise 2 M€ de Chiffre d’Affaires (CA 2017). La société avait intégré le Groupe SoLocal en 2014.

Un rapprochement pour proposer des offres complètes
L’offre des deux sociétés se complète parfaitement. Chacune des deux sociétés est spécialiste de la collecte, de l’analyse et de la restitution de données au travers de plans d’actions opérationnels. Retail Explorer dans le domaine des promotions (web et prospectus) et des études de marché , notamment avec l’étude Panotrade.
Data Solutions pour la veille tarifaire et de l’analyse d’assortiments sur le web.
Le nouveau groupe, qui collecte quotidiennement des centaines de millions de données tarifaires et promotionnelles, propose à ses clients des offres complètes d’outils de Business Intelligence. Le groupe fournit aux distributeurs (GSA, GSS, parapharmacie, …), les moyens d’analyser leur offre et leur concurrence pour optimiser leur positionnement et aux fournisseurs, un suivi de leur gamme produits (référencement, prix, promotions) pour piloter leur stratégie marketing et commerciale.
La mutation du Retail nous oblige à comprendre le besoin opérationnel de nos clients“ explique Jean René Arcucci, président de Data Solutions. “Notre objectif est de transformer les données de masses (BigData) en livrables exploitables et synthétiques (SmallData). Ce rapprochement stratégique répond parfaitement aux besoins du marché “.
Créée en 2013 au sein de l’Incubateur Belle de Mai à Marseille puis accompagnée par l’accélérateur P.Factory depuis 2014, Data Solutions emploie aujourd’hui près de 40 salariés. Et pour le nouveau groupe installé à Paris et Aix-Marseille, il y a une réelle opportunité pour devenir, pourquoi pas, le numéro 1 du business Intelligence de la promotion et des prix online, pour la grande distribution et la distribution spécialisée ? Start-up à suivre…

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Digital marketing & sales

[Vidéo] Créativité, Communication et Commerce, c’est la trame de #WhyDigital, organisé à Marseille en septembre

La règle des 3C pour aborder la transformation numérique dans les métiers du commerce.

Publié

le

Il avait créé #Shake, le salon e-commerce, il y a 4 ans, il lance à la rentrée de septembre un nouvel événement qu’il a appelé #Why Digital.
Hervé Bourdon, président notamment de la commission Marketing digital de Medinsoft, lâche l’information sur les réseaux sociaux, la région aura un nouvel événement à la rentrée de septembre, les 20 et 21 septembre prochains, et il aura lieu à La Coque et sur l’esplanade Henri Verneuil à Marseille.
#Why Digital, c’est l’événement qui s’adresse à tous les acteurs du numérique TPE et PME mais aussi et surtout à tous les commerciaux et les commerçants car il est question de transformation numérique… dans les métiers de la Performance commerciale !
Pendant deux jours, #Why Digital déclinera ses trois thèmes, la règle des 3C : Créativité – Communication et Commerce.
Explications d’Hervé Bourdon, organisateur de l’événement.

Facebook Comments
Lire la suite

Digital marketing & sales

FEVAD : L’e-commerce maintient sa croissance à 13% au 1er trimestre 2018

22,3 milliards d’euros ont été dépensés en ligne sur les 3 premiers mois de l’année, d’après la Fevad. L’e-tourisme reste dynamique avec une croissance de 13%.

Publié

le

La Fevad (fédération du e-commerce et de la vente à distance) a présenté jeudi 24 mai le bilan des ventes sur internet en France au 1er trimestre 2018. L’e-commerce maintient sa croissance : +13% au 1er trimestre 2018 (vs +13,5% au 1er trimestre 2017) pour atteindre 22,3 milliards d’euros. Une croissance portée par l’augmentation du nombre d’acheteurs aujourd’hui à 37,5 millions d’acheteurs, soit 900 000 de plus en un an. 344 millions de transactions ont été réalisées soit +18,5% en un an. (Source : Médiamétrie).
La fréquence d’achat poursuit son rythme de progression des 12 derniers mois entrainant la hausse du montant moyen dépensé par acheteur sur le trimestre : +9 %. Bien que le panier moyen soit encore en baisse de 4,5 % sur un an et arrive à 65 € au 1er trimestre (vs 68 € au 1er trimestre 2017), un acheteur en ligne dépense en moyenne 700 € sur le trimestre ; c’était 100 € de moins il y a 2 ans. Pour ce 1er trimestre 2018, cela représente 10,7 transactions contre 9,4 transactions au même trimestre 2017.
La diversification de l’offre se poursuit avec + 12 % de nouveaux sites en un an soit 19 000 sites supplémentaires.

Le m-commerce toujours en plein boom
Au premier trimestre, les ventes sur mobile augmentent de 25%. Les ventes sur smartphones et tablettes continuent de croître avec un montant moyen de la commande des sites du panel qui s’élève à 74 euros vs 93 euros tous écrans confondus. Les sites du panel réalisent 32% de leur volume d’affaires sur terminaux mobiles soit 4 points de plus en un an.

L’e-tourisme reste (très) dynamique
Sur les trois premiers mois de l’année, les ventes en ligne de voyages affichent une croissance à deux chiffres, dans la lignée de l’année 2017.
Les sites leaders de l’e-tourisme affichent des ventes cumulées en hausse de 13%, le même rythme qu’en 2017, dans un contexte favorable pour l’ensemble des distributeurs du voyage : le volume d’affaires des réservations a augmenté de 8% au 1er trimestre 2018, selon le baromètre Les Entreprises du voyage Gestour /Orchestra.
Sur les autres segments, en général, la dynamique n’est pas aussi favorable. A périmètre constant, les commandes des sites leaders de ventes de produits enregistrent une hausse de 5% au 1er trimestre. Celles de produits grand public progressent elles aussi de 5%. Les ventes aux professionnels dudit panel bénéficient du plus fort bond (+15,7%).

Audience : Oui.sncf talonné par Booking
Par ailleurs l’Observatoire des Usages Internet de Médiamétrie a établi le top 10 des sites et applications de voyage en ligne les plus visités en France au 1er trimestre 2018.
Le trio de tête est composé dans l’ordre de Oui.sncf, Booking.com et Aribnb.com. En 4e position se place la compagnie aérienne Air France. L’aixois Voyage Privé se situe à la 8ème place.

*smartphones et tablettes, sites mobiles et applications hors téléchargements d’application et hors ventes sur les places de marché.

Le bilan des ventes sur internet en France est réalisé à la fois à partir des données collectées par la Fevad auprès de plus de 100 sites marchands leaders dans leur secteur et de 9 plateformes sécurisées de paiement.

Facebook Comments
Lire la suite

Digital marketing & sales

Marseille : Oxatis lance son introduction en Bourse sur Euronext Growth

Le groupe Oxatis qui accompagne la croissance des TPE-PME dans le e-commerce vient d’obtenir son visa pour une introduction le 19 avril 2018 sur le marché Euronext Growth.

Publié

le

Fondé par Marc Schillaci en 2001, le groupe Oxatis qui gère, depuis Marseille, une plateforme en mode SaaS de création et d’hébergement de sites marchands clés en main, va entrer en bourse, sur le marché Euronext Growth, un marché simplifié réservé aux entreprises de faible capitalisation qui se veut surtout “un marché multilatéral de négociation”.
La période de souscription est ouverte du 5 avril au 18 avril 2018 inclus pour les particuliers dans le cadre d’une offre à prix ouvert (OPO) au prix de 9,14 à 12,36 euros par action, soit un prix en milieu de fourchette de 10,75 euros par titre. En cas de succès, la première cotation des actions est prévue le 19 avril et les premiers échanges sur le marché au cours de la séance de bourse du 24 avril 2018.

Avec cette opération, la société souhaite lever de 10 à 13 millions d’euros dans le cadre d’une augmentation de capital, afin de financer sa forte croissance, attendue autour de 30% par an en moyenne sur la période 2018-2020. Les priorités d’Oxatis sont de doubler de taille à l’horizon 2020 avec un chiffre d’affaires de 20 millions d’euros contre 10 millions au terme de 2017, d’atteindre une rentabilité à deux chiffres d’ici 5 ans et de booster l’entreprise sur le marché européen et être un acteur européen significatif.

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X