Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Ecosystème

Le Var se dote de la première station d’avitaillement H2 en Région Sud

Première station-service d’hydrogène, elle a été inaugurée par Renaud Muselier dans le cadre des festivités du Grand Prix de France de Formule 1.

Publié

le

Dans le cadre du Grand Prix de France de Formule 1 de retour sur le Circuit Paul Ricard au Castellet (83), a eu lieu jeudi 21 juin, l’inauguration de la première station d’avitaillement en hydrogène (H2) de la région Sud. L’événement était organisé sous le haut patronage de Renaud Muselier, président de la région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur, Christian Estrosi, au titre de président du GIP Grand Prix de France et Jacques Bianchi, président de la Chambre de commerce et d’industrie du Var. Ce dernier avait il y a un an sur ce même circuit affiché une ambition claire, celle de “faire du Var le leader et la locomotive régionale du développement d’une filière hydrogène“. Avec l’implantation de cette première station d’avitaillement H2, la CCI du Var confirme qu’elle est déjà à pied d’œuvre !

L’Hydrogène, source du développement local
La CCI du Var a toujours été convaincue et mise depuis 2017 sur l’hydrogène comme accélérateur de la transition énergétique et vecteur de développement économique pour toute la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.
Solution énergétique versatile à fort potentiel, l’hydrogène possède de nombreux avantages, dont celui de ne pas émettre de CO2 à son point d’utilisation quand il est employé en tant que source de carburant ou d’énergie propre. De ce fait, il peut jouer un rôle important dans la transition vers un système énergétique propre et bas carbone. Les applications actuelles permettent aujourd’hui d’en faire un usage sans danger, notamment à travers la pile à combustible. Et cela peut impacter de nombreux marchés allant du tourisme au transport en passant par l’économie circulaire et l’industrie.

La CCI du Var l’a bien compris et organise dès mars 2017, un 1er colloque dédié à l’hydrogène qui mobilise plus de 200 dirigeants et ancre le projet territorial Hynovar que pilote depuis la chambre de commerce varoise en partenariat avec les acteurs publics et privés de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

 

Le Var porteur de solutions avec les projets Hynovar & H2Flex.
Labellisé en 2016 par les pôles de compétitivité Capenergies et Pôle Mer Méditerranée, le projet Hynovar réunit autour de la CCI un consortium d’entreprises, associations et de collectivités. Il s’articule autour de trois objectifs dont l’installation de cette première station-service hydrogène régionale conçue en partenariat avec Engie.
Second objectif, la mise à disposition d’une flotte de véhicules H2 Prestige en autopartage pour le tourisme premium et d’affaires avec l’entreprise Areva H2Gen. Ce concept inédit d’autopartage est duplicable sur d’autres territoires.
Enfin l’hydrogène n’a pas qu’un avenir sur la route : ainsi, les Bateliers de la Côte d’Azur, entreprise de promenade en mer, portent le projet de la première navette maritime à hydrogène en rade de Toulon. Un service d’avitaillement sera développé dans la zone portuaire pour approvisionner ce bateau propre, qui évitera le rejet de plus de 600 tonnes de C02 chaque année.
Autre maille d’Hynovar, H2Flex (hydrogène pour la flexibilité), un autre projet que la CCI varoise vient de lancer après sa labellisation Flexgrid par la Région. H2Flex a pour ambition de modéliser le réseau électrique pour assurer un meilleur équilibre entre la production des énergies renouvelables, et la consommation des entreprises du Plateau de Signes via les possibilités de stockage offertes par l’hydrogène. Sur l’ensemble des projets labellisés Flexgrid, le projet H2Flex du Plateau de Signes est le seul à faire appel à la solution H2 pour du stockage d’électricité.

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Economie numérique

La CCI Marseille Provence et Airbus Développement s’unissent pour accompagner des porteurs de projets

Publié

le

La CCI Marseille Provence (CCIMP) est la première chambre de commerce et d’industrie de France à signer une convention de partenariat avec Airbus Développement pour encore mieux accompagner les entreprises qui créent ou préservent des emplois sur le territoire. Cela s’est passé le 23 juillet dernier, au Palais de la Bourse à Marseille en présence de Jean-Luc Chauvin, président de la CCI Marseille Provence, et de Michel Sesquès, président d’Airbus Développement.
Filiale de développement économique de Airbus exclusivement dédiée à l’accompagnement des PME et start-ups et au soutien de l’innovation des territoires où le groupe est présent, Airbus Développement a une visée non lucrative. Ce rapprochement avec la CCIMP était donc naturel et la mise en commun de leurs actions profitera au développement économique et à l’innovation sur le territoire.

Une dizaine de porteurs de projets pour un accompagnement sur-mesure
Une dizaine de porteurs de projets, startuppers ou entrepreneurs en développement, identifiés par la CCIMP selon des critères bien précis, pourront ainsi se voir attribuer des prêts proposés par Airbus Développement (prêts participatifs, aide à la création, reprise, développement…).
En parallèle, des porteurs de projets, issus soit de l’essaimage technologique soit de plans de départs volontaires de Airbus Helicopters bénéficieront des services d’accompagnement sur mesure de la CCIMP, incluant par exemple pour les créateurs d’entreprises : un entretien découverte avec un expert à la création, de l’aide au montage du business plan, l’analyse et le montage du dossier de financement, une prise en charge des formalités de création d’entreprise, l’accompagnement par un expert pendant 6 mois, un suivi pendant 5 ans après la création pour permettre un point sur l’activité et sur les besoins techniques, financiers, réseaux etc.
Des parcours spécifiques seront aussi proposés aux repreneurs et aux franchisés. Tous les porteurs de projet bénéficieront de plus d’une mise en relation incluant entre autres l’intégration dans un club de jeunes entrepreneurs qui est en cours de création, une adhésion offerte pendant un an au Metropolitain Business Act (MBA) pour favoriser l’achat local entre grands donneurs d’ordre publics/privés et TPE/PME du territoire, participation aux évènements B to B proposés par la CCIMP (accueil nouveaux arrivants, RV Business Place…), accès au réseau de la CCIMP à l’international.
Nous souhaitions en effet nous appuyer sur l’expertise de la CCI Marseille Provence dans l’accompagnement sur mesure des porteurs de projets. Avec en tête favoriser la réussite de l’essaimage au sein d’Airbus Helicopters en particulier et de l’entreprenariat en général, au profit de la création d’emplois sur le territoire“, explique Michel Sesquès, président de Airbus Développement.

Depuis son origine en 1996, Airbus Développement a permis d’accompagner 1 008 entreprises sur toute la France tout en ayant créé ou conforté 13 000 emplois. Au total, 14 M€ ont été investis dans les cinq zones d’influence industrielle d’Airbus : Occitanie, Nouvelle Aquitaine, Île de France, Pays de la Loire et Provence-Alpes-Côte d’Azur.
Ce partenariat va nous permettre de faire grandir ensemble nos entreprises et notre territoire. Nous avons tous à y gagner : c’est une chance pour notre économie et nos emplois“, a affirmé Jean-Luc Chauvin, président de la CCI Marseille Provence.

Photo de Une : Jean-Luc Chauvin (à gauche) et Michel Sesquès signent une convention de partenariat pour soutenir les entreprises du territoire (Photo Claude Almodovar/CCIMP)

Facebook Comments
Lire la suite

Ecosystème

Région Sud : Le Fundtruck de Sowefund boucle son tour de France fin septembre, à Nice, Toulon et Marseille

Publié

le

Le Fundtruck a repris la route pour sa 5ème édition! Le camion du financement sillonne la France depuis le 18 juin et sera sur les routes de France jusqu’au 27 septembre prochain. Il achèvera son périple 2019 à Nice, Toulon puis Marseille, dernière étape.
Créé en 2015 par la plateforme d’investissement Sowefund, le Fundtruck est le premier concours itinérant sous forme de roadshow. Le concept est simple, faire prendre la route à des jeunes entrepreneurs et les emmener à la rencontre de tous les membres de l’écosystème du financement de l’innovation : investisseurs, entrepreneurs à succès, représentants locaux, médias, etc. Pour cette édition, des partenaires régionaux et nationaux d’exception accompagnent le Fundtruck. Sowefund à l’origine du projet, le Groupe La Poste dans le cadre de son programme French Iot pour la deuxième année consécutive, ainsi que MediaTransports, la Tribune et Widoobiz.

3 minutes pour convaincre
À bord du Fundtruck, pas de présentation PowerPoint projetée. Les seules armes autorisées sont un micro, un tablier et 3 minutes pour rendre son projet unique. Pour les entrepreneurs finalistes de chaque ville, cet évènement est une occasion unique de tester leurs idées auprès de professionnels de l’entrepreneuriat et de convaincre le jury composé de professionnels de l’investissement et de membres actifs de l’écosystème. À chaque session, les porteurs de projets seront coachés par des entrepreneurs expérimentés, présents pour les soutenir et leur donner le maximum de conseils pour leur présentation. Les années précédentes, des mentors tels que Céline Lazorthes fondatrice de Leetchi, ou encore Xavier Court de Vente Privée avaient apporté leurs précieuses recommandations lors des différentes étapes.
Cette année le camion du financement traverse 14 villes de France : Bordeaux, Nancy, Troyes, Strasbourg, Amiens, Lille, Valenciennes, La Roche sur Yon, Nantes, St-Nazaire, Paris, et les 26 & 27 septembre, il sera à Nice, Toulon et Marseille.

Vous êtes un entrepreneur et vous souhaitez tenter votre chance ? https://fundtruck.com/candidater/

Facebook Comments
Lire la suite

Cluster, association

Avis aux gamers, Cannes Esport organise fin août les premiers ‘’Fortnite Trip’’ sur les îles de Lérins

Publié

le

C’est au centre international de séjour Fort Royal de l’île Sainte-Marguerite, face à la baie de Cannes, que se tiendront les premiers’Fortnite Trip’’ (24 au 26 août et du 27 au 29 août) destinés aux jeunes gamers âgés de 12 à 16 ans et organisés par la jeune association Cannes Esport Club.
Le “Fortnite Trip” est un séjour sous forme de stage de perfectionnement (3 jours en pension complète) dédié au jeu vidéo à succès Fortnite, l’un des jeux les plus joués au monde et disponible sur de nombreuses plateformes, développé par Epic Games et proposant différents modes de jeu, le plus célèbre d’entre eux étant le Battle Royal. Ce stage inédit, qui rappelle les “summer camps” américains, est également l’occasion de participer à un tournoi sur PS4/Xbox/PC®.  Lors des deux sessions, du 24 au 26 août et du 27 au 29 août, 48 joueurs en solo s’affronteront et les vainqueurs repartiront avec un ‘’cash prize’’ de 500 €.,
Au cours de ces deux séjours, un joueur professionnel Fortnite accompagnera, en tant que coach, les participants pour leur apprendre à gérer leurs émotions pendant les parties. Mais ce n’est pas tout ! Des activités culturelles et sportives seront également proposées aux participants ; épreuve de course d’orientations et tir à l’arc, le tout encadré par des professionnels. Faire de l’activité physique à côté doit permettre à ces jeunes de s’aérer les neurones et de mieux jouer ensuite.
“Faire de la prévention autour de l’addiction aux jeux-vidéo et du temps passé devant les écrans, c’est très important, explique dans les colonnes de Nice-Matin, Haïkel Rezgui, fondateur de Cannes Esport Club. Nous voulons aussi créer du lien et reconnecter ces jeunes à la réalité. Quand ils jouent en ligne, ils s’excluent, restent dans leur chambre. Ici, ils seront amenés à vivre ensemble en partageant leur passion commune et vivre une aventure humaine.”
La jeune et très dynamique association Cannes Esport-Club ne compte pas s’arrêter là en terme d’ambitions. Elle souhaite ainsi faire du jeu vidéo une discipline à part entière au sein de l’Académie de Nice et créer “une ligue académique” sur le jeu vidéo Fortnite.
En partenariat avec l’Académie de Nice qui est divisée en zones, nous avons déjà sélectionné 4 lycées de la région, explique le fondateur, à Cannes, Nice, Toulon et St-Raphael”. Les établissements choisis serviront de lieu de qualification pour tous les lycéens inscrits. Les 16 meilleurs de chaque lycée seront sélectionnés, soit 64 étudiants, et s’affronteront pour accéder à la finale qui se déroulera durant le Festival International des Jeux à Cannes en février prochain.

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X