Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Agriculture, sylviculture

Le Var lance une plateforme numérique franco-italienne pour l’agroalimentaire

“Food & Wine Market Place” est un projet européen transfrontalier lancé pour favoriser le “business agroalimentaire”

Publié

le

“Food & Wine Market Place” est un projet européen transfrontalier lancé pour favoriser le “business agroalimentaire” et vise à faciliter les relations entre les producteurs locaux et les acheteurs ou distributeurs du département, mais aussi de la Corse, la Ligurie, la Sardaigne et la Toscane. Il figure parmi les 13 dossiers de la CCI du Var compris dans le programme Interreg Marittimo France-Italie 2014-2020 regroupant les régions de Corse, Ligurie, Sardaigne, Toscane et Var.
« Ce projet vise à augmenter fortement la visibilité et l’attractivité non seulement des producteurs agroalimentaires du Var, mais aussi du territoire transfrontalier et bien au-delà car la filière peut également agir de manière transversale et complémentaire dans des domaines comme le tourisme, en proposant un tourisme éthique, durable et de qualité, avec des circuits de types oenotouristiques ou gastronomiques », explique Eric Mascaro, élu de la CCI du Var.
Concrètement, ce projet s’appuie sur une plateforme en ligne www.fw-marketplace.com, pilotée par l’Union patronale du Var, qui permet la mise en relation directe entre producteurs et acheteurs/distributeurs/internautes. Le paiement en ligne devrait être mis en place sous peu. Entièrement gratuite pour les entreprises, les partenaires de la place de marché “Food & Wine” espèrent un millier d’inscriptions d’ici février 2019.
Pour favoriser les échanges, la CCI accompagne également des entreprises lors d’évènements, à l’image des rencontres proposées lors des salons Var.up et Bacchus.
Le projet « Food & Wine Market Place » se traduit également par l’accompagnement d’entreprises lors d’événements, à l’image du Salon Var Up et du Salon Bacchus qui se sont tenus à Toulon dans le courant du mois de mars. Sur le Salon Bacchus, une dizaine de producteurs de Corse, d’Italie et du Var occupait un espace de vente « Food & Wine Market Place ».
« Food & Wine Market Place » représente un investissement de 153 000€, financé à 85% par l’Union européenne.

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Agriculture, sylviculture

Aix-en-Provence : Ombrea accélère sa croissance en levant 1M€

Publié

le

Moins de trois ans après sa création, Ombrea qui développe des ombrières intelligentes et écologiques destinées à protéger les cultures agricoles, a bouclé mi-mars sa première levée de fonds d’1 million d’euros. Cet apport financier réalisé auprès de Région Sud Investissement représenté par Turenne Capital, Crédit Agricole Alpes Provence et Alumni Business Angels, doit permettre à la jeune pousse d’Aix-en-Provence d’accélérer sa commercialisation et de pousser ses nouveaux axes de R&D pour promouvoir une agriculture durable et performante.

Christian Davico et sa fille Julie Davico-Pahin

Fondée en 2016 par Christian Davico et sa fille Julie Davico-Pahin, la start-up Ombrea développe un outil faisant appel à l’intelligence artificielle pour faciliter la vie des agriculteurs, tout en préservant l’environnement. Concrètement, il s’agit d’ombrières installées au-dessus des champs qui protègent et sécurisent les récoltes contre les phénomènes tels que la sécheresse, la grêle, les gelées ou encore les inondations. Une idée qui a germé dans la tête de Christian Davico, agriculteur de profession pendant plus de 30 ans, et qui a été confronté à des pertes de 25 % de ses récoltes lors d’intempéries. Leur système d’ombrières utilise l’intelligence artificielle pour recréer un microclimat idéal au bon développement de la plante. La solution s’appuie sur un ensemble de capteurs posés au sol qui transmettent l’ensemble des informations relevées (température, hydrométrie, ensoleillement…) à un algorithme spécialement conçu par l’entreprise. Cela permet par exemple de gérer l’ouverture plus ou moins importante de la serre en fonction des besoins. Les récoltes sont ainsi sécurisées et offrent un rendement significativement plus important de manière naturelle. À terme la solution permettra de diminuer l’utilisation de produits chimiques et d’eau, pour une agriculture plus responsable et écologique.
Accompagnée par le Technopôle de l’Arbois, la start-up commercialise ses ombrières depuis septembre 2018 et compte à ce jour 11 salariés (ingénieurs, agronomes, anciens agriculteurs…). Elle ne compte pas s’arrêter là, d’autres produits sont déjà en cours de conception et devraient, grâce à la levée de fonds réalisée, rejoindre la gamme d’ombrières intelligentes.

Facebook Comments
Lire la suite

Agriculture, sylviculture

Les ‘’Women Hackers Action Tank’’ lancent la 1ère édition des Trophées Women In Tech Sud

Publié

le

A l’occasion de la journée de la femme, le 8 mars dernier, la branche azuréenne du collectif WHAT pour ‘’Women Hackers Action Tank’’ a annoncé le lancement d’un nouvel événement unique en Région SUD, les ‘’Trophées Women In Tech Sud’’.
Les WHAT06 réunissent des salarié(e)s, entrepreneur(e)s, académiques, associations, ou réseaux adhérant à titre individuel ou représentant leurs associations et organisations en tout genre et ont pour objectif de mettre en lumière des femmes travaillant dans la Tech ainsi que d’inciter plus de femmes et de filles à s’intéresser aux métiers de l’ingénierie informatique. Pour cela, le collectif organise régulièrement des événements techniques dans la région, hackathons, workshop sur l’intelligence artificielle pour faire découvrir les nouvelles technologies au plus grand nombre, notamment aux femmes.
Les femmes de la Tech s’appuient sur simple constat : Il n’y a que 29.8 % de femmes en France qui travaillent dans la Tech. 28,4% de femmes sont en écoles d’ingénieurs et au CNRS, elles ne sont que 33,6% de femmes chercheuses…
Aussi que vous fassiez du hardware ou du software pour un de ces domaines : Food Tech, Ed Tech, Bio Tech, Green Tech, Med Tech, Silver Economy, FashionTech, Fin Tech, nouvelles Tech… vous pouvez candidater aux premiers ‘’Trophées Women In Tech Sud’’. Ils sont ouverts à toute femme travaillant dans la technologie, en Région Sud ou Monaco, en tant que chercheuse, employée d’une société technologique ou fondatrice/associée d’une start up technologique. Vous avez toutes les chances de devenir la Women in Tech Sud de votre catégorie !
Trois prix seront attribués à trois femmes pour leurs réalisations exceptionnelles dans les domaines de la technologie et de l’innovation, dans les catégories suivantes :
– Startupeuse dans la tech : Elle doit être fondatrice ou/et Associée lorsqu’elle candidate. La start-up doit être enregistrée en France depuis 2 ans.
– Chercheuse dans la tech : Chercheuse en entreprise ou dans un laboratoire. Doit être en poste au lorsqu’elle candidate. La candidate peut aussi être en Thèse ou Post-Doct lorsqu’elle candidate. L’entreprise ou le labo doit avoir un site en France ou en PACA
– Salariée dans la tech : La candidate doit être en poste lorsqu’elle candidate. Sa société doit avoir un site en PACA ou Monaco.

Le concours est gratuit et le dépôt des candidatures en ligne est ouvert jusqu’au 8 juin 2019.
– 8 juin : Fin du dépôt des dossiers de candidature
– 15 juillet : WHAT06 annonce les 5 femmes finalistes sélectionnées par catégorie
– 12 septembre : Remise des Trophées lors d’une soirée au Palais des Festivals de Cannes.

Pour S’INSCRIRE

Facebook Comments
Lire la suite

Agriculture, sylviculture

[CES 2019] Deux prix à Las Vegas pour Archibald, le premier jardinier digital de Connected Garden

Connected Garden, jeune pousse aixoise fait partie des 10 start-up ayant obtenu un ‘’CES Innovation Award’’

Publié

le

 C’est le jackpot pour la start-up aixoise Connected Garden qui en plus d’un ‘’CES Innovation Award’’ obtenu début octobre dans la catégorie Smart Home, vient également de remporter une autre prestigieuse récompense, un ‘’CES Climate Change Innovator Award 2019’’ pour leur coach jardinier digital éco-responsable, Archibald, qui permet à tout le monde d’avoir enfin la main verte et de contribuer activement à la lutte contre le changement climatique !
Avec un taux de pénétration du marché de seulement 5 %, Archibald pourrait en effet contribuer à la séquestration de 22,07 millions de tonnes de CO2 par an. C’est la démonstration de ce potentiel qui a séduit le jury d’experts du « CES Climate Change Innovator Award ».

Un assistant jardinier d’un nouveau genre
La start-up, aujourd’hui accompagnée par la Pépinière d’entreprises #CleanTech du Technopôle de l’environnement de l’Arbois à Aix-en-Provence, a été créée Olivier Ayasse, un ancien cadre d’Orange passionné de jardins et d’architecture. Olivier Ayasse a bénéficié du programme d’essaimage digital du groupe pour créer Connected Garden. Sa vocation : Permettre au plus grand nombre d’avoir la main verte, d’adopter des comportements écoresponsables, le tout sans trop d’effort et en s’amusant.
Pour ceux qui aiment les plantes vertes mais qui ne savent pas comment procéder pour en prendre soin, les conseils peuvent être primordiaux pour tenter d’avoir cette main verte tant convoitée. Si vous avez un ami qui se nomme Archibald vous êtes peut-être tiré d’affaire. Archibald est: un assistant personnel numérique pour votre jardin. Le but de tout cela est de rendre accessible à tout le monde les beaux jardins.

Comment ça marche ?
Le « Super Capteur » connecté d’Archibald se plante dans la terre, à un endroit de votre jardin ou sur votre balcon. 24h plus tard, après avoir analysé la terre, la luminosité et le climat, Archibald vous propose via son application un choix de plantes parfaitement adaptées. L’application en Réalité Augmentée permet de prendre soin de ses plantes au moment idéal en vous donnant tous les conseils pratiques. Il suffit de scanner votre jardin avec votre smartphone et Archibald affiche des pastilles colorées sur les plantes nécessitant un soin. En cliquant sur la pastille, il vous accompagne avec ses tutos vidéo. Grâce à Archibald et aux dernières innovations, tout le monde peut apprendre à jardiner simplement. Archibald transforme l’entretien du jardin ou du balcon en vrai moment de plaisir et de jeu !

Un marché de 20 milliards de $
Plus de 200 milliards de dollars par an, c’est le montant dépensé par les ménages pour leur jardin ou balcon dans le monde ! Aux Etats-Unis, le panier moyen est de 503 $ en 2017 et augmente d’année en année. Et les 18-34 ans sont de plus en plus nombreux à jardiner (29% des foyers). Pourtant, les jardiniers amateurs rencontrent toujours les mêmes difficultés… « Tout ce que je plante ne tient pas plus de quelques semaines » Combien de fois l’a-t-on entendu ? Par manque de connaissance, manque de temps, personne ne réussit ses plantations ou l’entretien de ses plantes à 100%. Alors arrive le découragement avec le sentiment de gaspiller du temps et de l’argent. C’est pourquoi Connected Garden a créé Archibald, le premier jardinier digital ! Avec Archibald, science et technologies innovantes sont au service du jardin.
A Las Vegas, Connected Garden présente son application avec ses 2 composantes principales : 1/ démonstration de Super Capteur 2/ démonstration de l’application en Réalité Augmentée pour entretenir ses plantes grâce aux 5 pots qui sont présents sur le stand (1 olivier, 1 citronnier, 1 plant de tomate, 1 rosier, 1 gardenia).

Connected Garden vous attend au CES, à l’Eureka Park, sur le stand de la Région Sud, numéro de stand #50215, hall G.

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X