Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Sécurité, cybersécurité

[Etude] 82 % des professionnels de la sécurité informatique ne font pas confiance aux élus pour légiférer en matière de sécurité

Publié

le

Selon une étude portant sur la législation relative à la sécurité et à la protection de la vie privée réalisée par Venafi, une société américaine de cybersécurité qui développe des logiciels, 80 % des professionnels de la sécurité estiment qu’il est nécessaire de légiférer plus strictement en termes de sécurité et de protection de la vie privée, en particulier pour les réseaux sociaux qui stockent des données personnelles. Parmi les personnes interrogées, une proportion quasi équivalente (82 %) pense néanmoins que leurs élus ne comprennent pas suffisamment bien les cyber risques pour développer et légiférer efficacement dans ce domaine.
« On observe une vague mondiale de législateurs, de régulateurs et d’agents de la force publique qui proposent des lois de surveillance controversées, notamment les portes dérobées de chiffrement imposées par les gouvernements » explique Kevin Bocek, vice-président du département de stratégie de sécurité et d’analyse des menaces de Venafi. « Cependant, les professionnels de la sécurité accordent une confiance limitée à la capacité des politiciens à renforcer la cybersécurité compte tenu des piratages incessants des gouvernements aux États-Unis et à travers le monde. Les résultats de notre étude font clairement comprendre qu’il est vital pour les gouvernements d’améliorer leurs compétences en cybersécurité de manière à obtenir des résultats significatifs et à aider les défenseurs que nous avons déployés aux avant-postes à préserver l’économie, la liberté et la vie privée dans le monde entier. »
L’étude a débouché sur d’autres conclusions :

  • 93 % des sondés ne font pas confiance aux réseaux sociaux pour protéger leurs informations personnelles.
  • 82 % des sondés ne font pas confiance au gouvernement pour protéger leurs informations personnelles.
  • 80 % des sondés affirment que les fonctionnaires ne comprennent pas les cyberrisques ciblant les infrastructures numériques.

Sondage réalisé auprès de 384 professionnels de la sécurité informatique participant à la conférence Black Hat USA 2019.

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ecosystème

eMana et ARS Informatique proposent une solution 100 % française pour garantir la sécurité des emails

Publié

le

Assurer la sécurité des systèmes informatiques et préserver la souveraineté des données, y compris celles, souvent stratégiques, qui se trouvent dans les flux et le stockage des emails, voilà l’enjeu fondamental rencontré par de nombreuses entreprises auquel répond la start-up aixoise eMana et la société marseillaise ARS Informatique en s’associant.
eMana propose une messagerie intelligente et collaborative qui priorise le traitement des emails et classe automatiquement de manière sécurisée l’ensemble des données. L’electronic MAN Assistant permet ainsi aux managers et à leurs équipes de se consacrer à des tâches à plus forte valeur ajoutée pour l’entreprise. Avec cette solution mail sécurisée 100% française, personne n’exploitera leurs données. Les emails sont gérés par un logiciel français et hébergés en France, dans le data center ultra sécurisé de TDF Aix-Marseille, certifié ISO 27001. Ce data center est par ailleurs labellisé Code of Conduct Participant, qui atteste de son efficacité énergétique.

Jérôme Cournut et Raynald Wauters

 ‘’Toute l’activité d’une entreprise se trouve dans ses emails’’ explique Raynald Wauters, président fondateur d’eMana. ‘’Comment assurer la sécurité des données qui s’y trouvent alors que les solutions actuellement proposées le sont par des entreprises qui utilisent cette même donnée pour se développer ? Nous sommes fiers qu’eMana permette aujourd’hui aux entreprises sensibles à la souveraineté des données, comme dans les secteurs aéronautiques ou bancaires, de disposer enfin d’une solution alternative entièrement sécurisée »
En s’associant avec ARS Informatique, expert dans les infrastructures informatiques hautement sécurisées, eMana bénéficie ainsi d’une expertise dans les systèmes informatiques et les réseaux. Depuis 2005, grâce à des solutions adaptées, ARS Informatique accompagne et conseille les entreprises pour les aider à gérer et maintenir leur SI et leur réseau informatique et ce dans un environnement technologique en perpétuelle mutation.
‘’Chez ARS, nous souhaitons désormais proposer à nos clients des solutions applicatives à forte valeur ajoutée à travers des partenariats avec des acteurs français locaux’’ explique Jérôme Cournut, président d’ARS. ‘’Nous sommes particulièrement ravis de signer ce premier partenariat avec eMana dont la solution, unique sur le marché, apporte une réponse opérationnelle efficace à la gestion des emails.’’
ARS et eMana sont aujourd’hui les seuls à pouvoir proposer une telle solution qui allie sécurité, agilité et proximité, les trois valeurs clés à l’origine du rapprochement entre les deux sociétés. L’offre s’adresse aux entreprises qui manipulent des informations hautement confidentielles et qui ont conscience de la valeur des données créées et collectées. C’est le cas pour des entreprises à très haut niveau de technologie comme Airbus par exemple, des entreprises qui ont beaucoup de R&D.
 

Facebook Comments
Lire la suite

Ecosystème

Marseille : l’éditeur de solution anti-spam Mailinblack se lance à l’international

Publié

le

Après une levée de fonds de 14 millions d’euros réalisée en juillet 2019, l’éditeur de solution anti-spam, Mailinblack, profondément ancré en France avec 9 000 clients et une croissance moyenne de 40%, vient de signer des partenariats de distribution stratégiques au Benelux, en Espagne et au Maroc.
La force de Mailinblack est sa technologie d’authentification humaine qui permet de se protéger efficacement contre les spammeurs. Le système de sécurité, le « Human Lock Security System » développé par l’éditeur marseillais, renforcée par une authentification humaine, recourt à l’intelligence artificielle pour classifier les emails et détecter les anomalies et apporte une protection supplémentaire aux systèmes de messagerie des utilisateurs contre diverses menaces telles que les malwares, le phishing, les ransomwares ou encore le spam. Le système bloque dans un premier temps les nouveaux expéditeurs non reconnus, qui reçoivent une demande d’autorisation à remplir pour s’inscrire sur une liste blanche et pour pouvoir communiquer avec les destinataires.

Ce sont les PME, maillon faible de la cybersécurité, qui seront les premières à bénéficier de cette protection avancée contre toutes formes de menaces susceptibles d’être véhiculées par email. Selon le Rapport d’enquête 2019 sur les atteintes à la protection des données, les PME, moins équipées face à la multiplication des menaces, figurent parmi les cibles les plus exposées aux cyberattaques à l’échelle mondiale, puisque pas moins de 48 % des atteintes liées à la protection de leurs données touchent en réalité les petites entreprises. Des études d’experts ont montré que le coût d’une attaque peut varier de plusieurs dizaines à quelques centaines de milliers d’euros dans certains cas. Mailinblack l’estime à 300 000 euros !

Mailinblack en partenariat avec Microsoft s’installe au Maroc avec CBI et Casanet
Effectif en France depuis deux mois, le partenariat entre Microsoft et Mailinblack, c’est-à-dire l’intégration de la technologie ‘’Human Lock System’’ dans ‘’Office 365’’ de Microsoft, le logiciel de sécurisation des services de messagerie, a déjà pu être bénéfique à quelque 3,7 millions de PME présentes dans l’Hexagone. C’est cette solution qui est proposée au Maroc. Microsoft Maroc et Mailinblack ont choisi CBI et Casanet, déjà opérationnels au Maroc et pouvant dès à présent répondre à la demande de nouveaux clients, pour distribuer sa solution anti-spam. Mailinblack va apporter aux PME Marocaines les plus hauts niveaux de sécurité et de protection. Sa solution est facile à intégrer ; les PME pourront consacrer plus de temps et d’attention à la croissance de leurs activités, et ce, sans jamais avoir à se soucier de la sécurité de leurs emails. Casanet et CBI sont deux acteurs profondément ancrés et crédibles au Maroc, c’est pourquoi Mailinblack a décidé de collaborer avec eux dans le but d’utiliser leur influence sur ce marché qui détient encore un très faible score au niveau mondial en termes d’indice du niveau de cybersécurité.

Lire aussi :  Marseille : Partenariat stratégique entre MailInBlack et Microsoft pour sécuriser la messagerie d’Office 365

Mailinblack ouvre le Benelux grâce à DSD Europe
Au Benelux, DSD Europe a souhaité élargir son portefeuille de services cloud avec la première solution anti-spam française. DSD Europe a choisi de proposer à ses utilisateurs la solution Mailinblack car elle se distingue par son système d’authentification humaine qui permet une protection maximale des entreprises et des collaborateurs contre les menaces informatiques. De son côté, Mailinblack a sélectionné DSD Europe comme partenaire au Benelux pour leurs valeurs communes qui sont d’accroitre leur croissance rapidement et de positionner la satisfaction client au centre de leur préoccupation.

Mailinblack se lance en Espagne avec GTI Software & Networking
Mailinblack a choisi de s’appuyer sur GTI Software & Networking pour se développer rapidement dans la péninsule ibérique. GFI est un acteur majeur de la distribution en Espagne, ayant aussi une portée au Portugal, et disposant d’une division cybersécurité à laquelle est désormais rattaché l’éditeur marseillais. Pour GTI, ce partenariat a pour but d’étoffer son offre avec une solution anti-spam non présente jusqu’alors dans son catalogue.

Facebook Comments
Lire la suite

Ecosystème

Toulon : EGERIE, leader français de la gestion des risques cyber lève 4 M€ pour asseoir son déploiement international

Publié

le

Fondé à Toulon par deux pionniers de l’analyse des risques cyber, Jean Larroumets et Pierre Oger, EGERIE, aujourd’hui leader de la gestion des risques cyber en France annonce une levée de fonds de 4 M€ menée par ACE Management, leader européen du capital investissement dans la cyber sécurité.
Après une année riche faite de succès commerciaux en France et en Europe, de la première labellisation EBIOS Risk Manager attribuée par l’ANSSI – l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information-, de deux nominations dans le Magic Quadrant du Gartner, et de l’ouverture prochaine d’un bureau à Londres, EGERIE entend, avec ce tour de table, accélérer son développement à l’international.
Grâce à cette levée de fonds, nous allons pouvoir accélérer le développement et le déploiement de nos solutions innovantes qui répondent aux exigences du marché d’aujourd’hui tout en anticipant les défis de demain au service de l’émergence d’un numérique de confiance. ” explique Jean Larroumets, président et fondateur d’EGERIE.

EGERIE développe une plateforme logicielle collaborative et automatisée qui permet aux entreprises de gérer leurs risques cyber (EGERIE Risk Manager) et leur data-protection (EGERIE Privacy Manager) avec agilité et intelligence. La plateforme rationalise l’exposition aux risques cyber des entreprises, mobilise l’ensemble des organisations depuis la conformité réglementaire jusqu’à la mise en place d’une gouvernance optimisée du risque cyber pour une prise de décision éclairée et rapide des dirigeants. Pour cela, EGERIE dispose d’un réseau solide de plus de 25 entreprises partenaires certifiées tant au plan national qu’européen, d’un écosystème de plus de 150 experts et consultants cyber certifiés sur ses solutions et d’un Club Partenaires qui en fait, à ce jour, la plus grosse taskforce en termes d’analyses de risques cyber en France.
Très impliqué dans les pays du Benelux, en Suisse et en opération dans 40 Etats avec des références prestigieuses dans le monde de la santé, de la banque, de la défense, et plus largement des grands opérateurs critiques, EGERIE bénéficie de l’impulsion stratégique donnée par l’ANSSI à la méthode de référence française EBIOS qui ambitionne d’aider les acteurs de la cyber sécurité à mettre en place une cartographie des risques au niveau européen. Avec cet écosystème foisonnant et cette dynamique porteuse, cette levée de fonds constitue une nouvelle étape qui va permettre à EGERIE d’intensifier considérablement son développement et de pénétrer de nouveaux marchés en Europe du Nord, en Europe de l’Est et en Afrique francophone.

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X