Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Startup

Clever Beauty se lance dans le crowdfunding pour pré vendre son vernis à ongles anti-gaspi

Clever Beauty vient de lancer une campagne de financement participatif sur la plateforme Ulule. La première gamme de vernis à ongles naturels et astucieux y est proposée en prévente.

Publié

le

Clever Beauty est une jeune marque de cosmétique astucieuse fondée en 2017 par Maëva Bentitallah. Cette jeune entrepreneure d’Aix-en-Provence a créé un vernis à ongles anti-gaspi, un vernis fabriqué en France, composé à 85% d’ingrédients naturels et doté d’un bouchon qui permet de finir l’intégralité du produit.
Pour accélérer son développement, Clever Beauty vient de lancer une campagne de financement participatif sur la plateforme Ulule. La première gamme de vernis à ongles naturels et astucieux y est proposée en prévente.
Le premier vernis à ongles naturel & anti-gaspi
Vous n’osez plus mettre de vernis à cause des produits toxiques ? Vous fuyez les perturbateurs endocriniens ? Vous ne savez pas quoi faire des fonds de vernis à ongles inatteignables? Après 2 ans de recherche, Clever Beauty a développé le premier vernis à ongles naturel et anti-gaspi ! Les vernis à ongles Clever Beauty s’appuient sur une formule baptisée « 10 free », c’est à dire que 10 ingrédients toxiques ont été retirés. Ils contiennent désormais des solvants biosourcés à base de coton, de maïs et de manioc. Les vernis Clever Beauty sont sans perturbateurs endocriniens et sont donc plus sains pour les femmes enceintes.
Vernis anti-gaspi grâce à un pinceau
Rouge, corail, rose poudre… le vernis à ongles est l’un des produits de beauté fétiches de ces dames. Problème, c’est aussi l’un des plus gaspillés. En cause ? Leur pinceau trop court qui ne permet pas d’atteindre le fond du flacon. Résultat, le vernis n’est utilisé qu’à moitié et finit un peu trop vite à la poubelle. Bien sûr, il est possible de transvider ses pots de vernis pour éviter de trop gaspiller. C’est d’ailleurs ce que faisait la mère de Maëva Bentitallah pour qui il y avait forcément une solution !
‘’Depuis des années, je vois ma mère transvaser ses vernis à ongles les uns dans les autres. Un jour, je lui ai demandé pourquoi elle faisait cela car c’est dangereux de manipuler des solvants aussi chimiques ! « Parce que les pinceaux sont trop courts pour atteindre le fond du flacon, je perds du temps à récupérer la goutte de vernis et en plus c’est du gaspillage… alors je transvase ! » me dit-elle. Astucieuse cette maman !  A cet instant l’idée est née, il y avait surement un autre moyen pour faciliter l’utilisation du vernis à ongles, éviter le gaspillage et dans un même temps réduire les solvants chimiques‘’.
Après deux ans de développement, Maëva Bentitallah crée un flacon et un bouchon unique anti-gaspillage qui permet de récupérer +35% de vernis à ongles. Un simple clic suffit sur le haut du bouchon pour que le pinceau descende au fond du flacon. Fini alors le gaspillage. Pour être cohérente dans sa démarche, Maëva Bentitallah a pensé à tout. Son bouchon est recyclable, fait dans un matériau en accord avec le label Ecocert. Une fois le flacon vide, les utilisatrices pourront mettre alors le flacon dans le container “verre” et le bouchon au recyclage.
Disponible en 12 teintes différentes, le vernis Clever Beauty sera vendu au prix de 17,90 euros. En attendant, pendant la campagne de crowdfunding le prix est de 15 euros plus les frais de port.

Pour soutenir Clever Beauty et bénéficier des tarifs earlybirds : fr.ulule.com/clever-beauty/
Objectif 400 préventes
Fin de la campagne 8 Mai 201
Livraison prévue Été 2018

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Accélérateur, incubateur, pépinière

L’accélérateur WeSprint annonce à l’occasion du GO 2018 son implantation à Marseille

Basé déjà à Montpellier et Toulouse, ce nouvel accélérateur veut proposer une ambitieuse offre d’accompagnement de jeunes pousses dans le sud de la France.

Publié

le

Lancé il y a dix-huit mois à Montpellier puis un après à Toulouse, WeSprint arrive à Marseille et l’annonce à l’occasion du Grand Opening organisé le 20 septembre à La Vieille Charité par Medinsoft en partenariat avec Aix-Marseille French Tech ! En soi, cela n’est pas une surprise car l’implantation de cet accélérateur régional dans la cité phocéenne s’inscrit dans leur plan de développement depuis l’origine, c’est-à-dire en juillet 2016, date à laquelle Patrick Chekib, actuel président, et Arnaud Laurent, directeur général créent WeSprint. Ils ont pour ambition d’être leader de l’investissement en amorçage dans le sud de la France et ont une vision de l’accompagnement qui est avant tout opérationnelle.

80% opérationnel et 20% stratégique
Le modèle que souhaitent déployer les deux fondateurs se veut totalement différent des offres existantes sur le marché. Il s’adresse aux start-up et propose des programmes d’accélération sur mesure. Pour Patrick Chekib et Arnaud Laurent, il faut être capable de créer de la valeur et de permettre aux start-up accélérées de passer d’importants caps de développement en quelques mois. ‘’Chez nous, souligne Arnaud Laurent, directeur général, c’est 80% d’opérationnel et 20% de conseils stratégiques. Les autres font généralement le contraire“.
En un an et demi, WeSprint a déjà suivi une trentaine de start-up et près de deux structures sur trois accélérées ont déjà levé des fonds, ou vont annoncer une levée.

Un accélérateur créé par des entrepreneurs pour des entrepreneurs
Pour assurer son succès, la recette de WeSprint est aussi simple qu’efficace : s’appuyer sur une équipe locale opérationnelle de haut niveau et un réseau d’entrepreneurs / investisseurs également fortement implantés dans l’écosystème. Patrick Chekib & Arnaud Laurent ont convaincu plusieurs d’entre eux de rejoindre leur aventure pour créer un collectif d’entrepreneurs associés fort et sans équivalent dans le sud de la France ; en tout 16 entrepreneurs représentant plus de 400 millions d’euros d’Exit, 200 millions d’euros levées et des milliers d’emplois créés.
Dans le capital se trouvent également, suite à une levée de fonds de 3,5 M€ réalisée en avril dernier, la Société Générale (1,2 M€) et Bpifrance (1,2 M€) via le fond French Tech Accélération créé par le programme d’investissements d’avenir. Le reste de la somme provient en partie des Business Angels (500 K€) et de la dette bancaire (600 K€). Les deux fondateurs restent néanmoins les principaux actionnaires de cet accélérateur créé par des entrepreneurs pour des entrepreneurs.

(de G à D) Antoine Guyon, Arnaud Laurent, Patrick Chekib et Thomas Bru

Une équipe 100% marseillaise
A l’image de Montpellier et de Toulouse, WeSprint a monté à Marseille une équipe 100% locale qui bénéficie d’une grande autonomie et de moyens pour accélérer. L’équipe majoritairement composée d’entrepreneurs est animée par Antoine Guyon, bien connu au sein de l’écosystème ‘’start-up’’, il est Head of Acceleration et Thomas Bru, spécialiste du business développement. ​ Ils seront en charge de suivre la trentaine de startups qui seront accélérées à Marseille d’ici 2020. Des start-up qui bénéficieront de programmes d’accélération sur mesure et d’une équipe opérationnelle mutualisée de très haut niveau (business développement, marketing, communication, produit, levées de fonds) :
La qualité des programmes d’accélération et le réseau d’investisseurs / entrepreneurs sont les éléments sur lesquels s’est reposé le fonds French Tech Accélération pour investir“ explique Antoine Guyon, head of acceleration. ​“En contrepartie, l’accélérateur entrera au capital des sociétés accélérées et détiendra entre 3 et 8% avec l’objectif d’effectuer une plus-value de cession à terme“
Les candidatures pour la première saison d’accélération​ sont ouvertes jusqu’au 10 octobre 2018.

Facebook Comments
Lire la suite

Ecosystème

Le FIDMed 2018 s’installe dans le nouveau lieu du numérique marseillais, la CIC Place de l’Innovation

Publié

le

Pour tout savoir sur le financement des entreprises innovantes, le FIDMed, Financial Innovation Day Méditerranée, est le lieu où il faudra être le 2 octobre 2018 prochain, d’autant plus que leur 6ème édition, les organisateurs, Medinsoft investissent le nouvel espace numérique marseillais : la CIC-Place de l’Innovation.
« Le FIDMED 2018 confirme ainsi son rôle majeur au cœur de l’information relative au financement de nos entreprises qui innovent’’ explique l’organisateur du FIDMED, Francis Papazian. Le FIDMed est désormais positionné comme le rendez-vous des acteurs du financement du territoire Aix Marseille.

[Vidéo] Francis Papazian de l’agence Communication & Image, organisateur du FIDMed 2018, nous détaille le programme de cette édition ainsi que les nouveautés qui y seront proposés.

Facebook Comments
Lire la suite

Big Data

Kingston s’associe à Ontrack pour offrir des solutions d’effacement de données à ses utilisateurs

Publié

le

Entreprise de produits informatiques basée à Fountain Valley, en Californie, aux Etats-Unis, Kingston Technologies Company, Inc. Est un des plus grands fabricants indépendants de disques SSD et de produits mémoire au monde. Afin d’offrir des services d’effacement de données à des tarifs avantageux aux utilisateurs de ses produits, l’entreprise américaine s’associe à la start-up marseillaise Ontrack qui propose une suite logicielle et fournit des services technologiques pour aider les consommateurs, entreprises et administrations à effacer les données de manière efficace. Grâce à cette alliance et ses solutions d’effacement, Ontrack aide les utilisateurs de Kingston à résoudre des problèmes complexes de données imposés par la nouvelle règlementation RGPD.
L’absence d’effacement sécurisé, que ce soit par des erreurs humaines ou techniques ou des procédures d’effacement erronées, peut avoir des répercussions considérables sur les entreprises et les organisations, compte tenu des exigences strictes de protection des données imposées par le RGPD. La suppression permanente de données nécessite du temps, des ressources et un processus d’effacement sécurisé et vérifié.
« La meilleure méthode pour supprimer des données consiste à réécrire à plusieurs reprises, en particulier lorsque l’effacement des données doit respecter des normes d’écrasement légales spécifiques.», rappelle Phil Bridge, vice-président d’Ontrack.
Le partenariat de Kingston avec Ontrack inclut :
10% de réduction sur les services d’Ontrack,
des effacements réalisés par des techniciens expérimentés pour tous les types de périphériques de stockage Kingston,
service dans plus de 40 bureaux dans 19 pays,
destruction des données sur tous les supports pour les réutiliser ou les éliminer,
assistance à la vérification des processus d’effacement interne des entreprises,
assistance dans la sélection et l’exécution de la meilleure méthode de destruction des données en fonction des besoins,
fourniture de la certification finale de l’effacement.

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X