Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Digital marketing & sales

[VIDÉO] Retour sur le Shopin Futur : 15 start-up ont exposé au cœur du centre commercial La Valentine de Marseille

Publié

le

Pendant deux jours, le centre commercial La Valentine et ses 95 magasins aux portes de Marseille et d’Aubagne, ont accueilli 15 start-up d’Aix-Marseille venues présenter leurs innovations et leurs solutions au grand public dans le cadre de l’exposition Shopin Futur : Plongez dans l’avenir !

Cette première édition de Shopin Futur qui s’est tenue les vendredi 1er & samedi 2 Février 2019 était organisé par Hervé Bourdon, connu pour avoir créé les salons # Shake et Why Digital, mais aussi par les agences Digital Make IT et ITCom. Des organisateurs satisfaits qui envisagent déjà de renouveler le concept dans d’autres centres commerciaux de la région avec toujours de nouvelles start-up à mettre en avant.

 

[VIDÉO] Hervé Bourdon, l’un des co-organisateurs de Shopin Futur, explique comment est née cette idée de faire rencontrer les start-up et le grand public ?

[VIDÉO] Inauguration de Shopin Futur : Brèves allocutions d’Alexandre Séjournée, directeur général d’Accessite en charge de la gestion du Centre Valentine, et Stéphane Soto, directeur général de Medinsoft.

Shopin Futur répond à plusieurs objectifs. Rendre les start-ups visibles du grand public. C’est du jamais vu ! Dans les allées du centre commercial, ce sont donc près de 15 stands qui ont été dressé pour accueillir les start-up innovantes venues présenter leurs innovations. Parmi elles : Clever Beauty, Touchify, Click-Dive, Playzz, 3Decouverte, Humans and Drones, Hellomotors, Shopinzon, Charge Phone…
Les visiteurs du Centre commercial La Valentine ont ainsi rencontré les startuppers présents ainsi que les représentants des institutions partenaires de l’événement. Pour les jeunes pousses, c’était l’occasion d’écouter et d’échanger avec les futurs utilisateurs de leurs solutions, et d’identifier précisément leurs besoins concernant l’innovation et leur mode de vie et de consommation. C’était aussi une façon d’initier le grand public aux innovations de demain en leur proposant de plonger dans les nouvelles technologies afin de mieux les connaître et les appréhender.

[VIDÉO] Qu’en pensent les start-up présentes au Shopin Futur. Réponses avec Clever Beauty et Touchify.

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Digital marketing & sales

[Etude] Croissance à deux chiffres pour le e-commerce en France qui devrait atteindre 100 milliards d’euros en 2019

Publié

le

La FEVAD (Fédération du E-commerce et de la Vente à Distance) et KPMG viennent de rendre leur rapport sur l’état du e-commerce en France en 2018 et sans surprise, la tendance à la hausse constatée ces dernières années se poursuit avec un chiffre d’affaires de 92,6 milliards d’euros (+13,4 % en 2018 par rapport à 2017). Une performance qui s’explique notamment par une fréquence d’achat en augmentation de 20,7 %.
Le e-commerce devrait donc atteindre les 100 milliards d’euros cette année.
Selon Médiamétrie, 38,8 millions de Français ont effectué un achat en ligne au premier trimestre 2019 (87,5 % des internautes), soit 1,3 million d’acheteurs supplémentaires par rapport au premier trimestre 2018. Le rapport souligne que si le montant moyen d’une transaction est en baisse et s’élève à 61,5 euros, le nombre de transactions par acheteur ne cesse d’augmenter. Il s’agit donc d’un canal incontournable pour les marques.
Le commerce mobile est aussi un vecteur de croissance. Selon ce rapport, « les ventes réalisées sur terminaux mobiles en 2018 sont estimées à plus de 22 milliards par an, soit ¼ du total des ventes internet ». La part du M-commerce dans le chiffre d’affaires global des sites est désormais de 35 % contre 15 % en 2014.
Mais l’essor du e-commerce profite surtout aux géants du secteur. Sur les 180 000 sites marchands actifs recensés en France, ce sont ceux issus du secteur du tourisme qui tirent véritablement leur épingle du jeu, avec 19,8 milliards d’euros de chiffre d’affaires générés en ligne en 2018. Ces derniers devancent très largement ceux des produits de grande consommation (6,7 milliards) et des produits culturels (4,1 milliards).
Près de la moitié de ces 180 000 sites marchands effectuent moins de 100 transactions par an et seulement 0,9 % des sites réalisent un chiffre d’affaires supérieur à 10 millions d’euros par an. La FEVAD et KPMG mettent également en avant la domination des pure players, ces entreprises qui sont uniquement disponibles en ligne comme Amazon ou Cdiscount, et qui représentent 80 % du top 5 e-commerce français au premier trimestre 2019.
Les 5 sites e-commerce les plus visités en 2018

  1. Amazon
  2. Cdiscount
  3. Fnac
  4. Ventes Privées
  5. Oui SNCF

En revanche, des progrès sont encore possibles au niveau du taux de conversion à l’achat qui est « environ dix fois moins élevé que celui des magasins physiques. » La gestion de la relation client et de la fidélité sur internet n’est pas comparable avec une boutique physique.

Source : FEVAD

Facebook Comments
Lire la suite

Digital marketing & sales

[Étude] Selon la Fevad, les e-commerçants français affichent un moral au top !

Publié

le

Depuis 8 ans, la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad) en partenariat avec le magazine LSA sonde les dirigeants des principaux sites de e-commerce français.
Selon les résultats de l’enquête menée début 2019, le moral des e-commerçants français est au beau fixe. En effet, 54 % d’entre eux indiquent être plus optimistes sur le déroulement de l’année 2019 que sur celui de 2018. Et c’est concernant leurs perspectives de résultats financiers que les dirigeants de sites de e-commerce se montrent les plus optimistes. Ils sont, en effet, 62 % à estimer que leur marge nette augmentera cette année et 11 % d’entre eux qualifient même cette augmentation de « forte ». Seuls 5 % des sondés estiment que leur résultat sera en baisse.
Rappelons que l’année 2018 avait été un peu compliquée pour les sites de vente en ligne. 40 % des dirigeants interrogés indiquent que leur activité n’avait pas été rentable en 2018, ou juste à l’équilibre, contre seulement 32 % un an plus tôt.
66 % des sondés déclarent, par ailleurs, exercer leur activité également dans d’autres pays. 46 % d’entre eux sont même présents dans plus de 10 pays. Les sites internationalisés sont néanmoins essentiellement présents en Belgique pour 90 % d’entre eux, en Espagne (72 %), en Allemagne (65 %) et en Italie (63 %).
La Fevad et LSA ont également interrogé les e-commerçants sur leurs perspectives d’investissement. Près de 50 % d’entre eux annoncent vouloir investir massivement en marketing et en publicité, notamment sur les réseaux sociaux. Et près de 70 % vont investir pour sécuriser au mieux les transactions financières réalisées sur leur site.

Facebook Comments
Lire la suite

Digital marketing & sales

Nice : WiziShop fête le 100 000ème compte client sur sa plateforme e-commerce !

Publié

le

11 ans après son lancement, la solution e-commerce WiziShop fête la création de son 100 000ème compte client sur les 2 plateformes créées par le groupe :

  • WiziShop, solution de création de boutiques en ligne professionnelles.
  • Dropizi,solution de création de boutiques en dropshipping.

Ce chiffre témoigne de la bonne santé de l’entreprise niçoise dans un secteur en pleine croissance. Déjà, en 2018, la société constatait une forte croissance du nombre de boutiques en ligne créées sur ses 2 solutions : +125%.
Cette impulsion est notamment due au succès de Dropizi, lancé en Mai 2018. Ce service s’adresse au plus grand nombre puisqu’il rend la vente en ligne toujours plus accessible. Aujourd’hui, on peut facilement vendre en ligne, sans compétence technique et sans budget conséquent. En effet, avec Dropizi, les commerçants s’affranchissent des coûts liés à l’achat d’un stock ainsi qu’à la logistique et l’expédition des colis.
De son côté, WiziShop se renouvelle sans cesse. Les performances de la 3ème version de la plateforme séduisent les entrepreneurs qui souhaitent vendre en ligne et profiter ainsi de la croissance à 2 chiffres du secteur (13,4% en 2018 selon la Fevad).

Grégory Beyrouti, Cédric Piazza et René Cotton, fondateurs de WiziShop (DR et courtesy Wizishop)

Toujours plus proche des e-commerçants
WiziShop se veut au plus près de ses clients puisque son modèle économique à la performance lui impose de les accompagner au quotidien vers la réussite de leur projet e-commerce. Pour cela, la solution a mis en place bon nombre de ressources pour conseiller les e-commerçants sur leur stratégie digitale, dont une formation vidéo totalement gratuite.
Également, les Business Coachs sont disponibles au quotidien pour aider les entrepreneurs en cas de besoin, répondre à leurs questions et réaliser des audits de leur boutique en ligne.
Aujourd’hui, Wizishop travaille sur le lancement prochain de nouvelles fonctionnalités qui faciliteront toujours plus la création d’un site e-commerce et offriront de nouvelles opportunités de développement aux commerçants.

 

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X