Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Accélérateur, incubateur, pépinière

Marseille : En un an, La Manufacture de l’Incubateur Belle de Mai a accompagné 22 porteurs de projets

Publié

le

En janvier 2019, sous l’impulsion du Ministère de la Culture et du FSE (Fond Social Européen)., l’Incubateur Belle de Mai lançait son nouveau programme d’accompagnement : La Manufacture. Un clin d’œil à la Manufacture de Tabac anciennement installée à la Belle de Mai. Un an après, la 5ème édition vient à peine de commencer, permettant à de futurs entrepreneurs de tester leur idée de projet d’entreprise mais aussi de la bousculer en structurant leur réflexion et en sortant de leur zone de confort. Intervenant très en amont, le programme est une préparation à l’incubation qui en est la suite logique.

La Manufacture, c’est quoi ?
‘une durée de 3 mois, en collectif, la Manufacture permet de mettre en avant ses points forts et confronter son idée à la réalité entrepreneuriale. Elle intervient très en amont de la création d’entreprise puisque certains participants sont encore au stade de l’idée. Puis, selon l’avancement, et après sélection par un comité d’experts, les porteurs de projets peuvent ensuite intégrer la phase d’incubation, pour une durée de 15 à 21 mois et se voir proposer un financement pouvant aller jusqu’à 40 000 €.
Ouvert depuis son origine aux porteurs de projets dans les domaines de la technologie de l’information et de la communication, l’Incubateur s’adresse maintenant aux médias émergents et technologies associées, élargissant ainsi son spectre d’accompagnement.

Un an après, le bilan !
22 projets ont été accompagnés dans leur développement. Des projets variés allant de l’immobilier à l’enseignement en passant par l’investissement, la mobilité, le tourisme, la gestion des données ou encore le Streaming sportif avec tous un point commun : l’usage et le développement de technologies de l’Information et de la Communication. Parmi ces 22 projets, 8 ont rejoint le programme d’incubation après avoir convaincu les experts du comité d’engagement. Sur les 14 projets n’ayant pas rejoint l’Incubateur, certains ont décidé de se laisser du temps pour former une équipe ou acquérir les compétences nécessaires au bon développement du projet, d’autres ont décidé de laisser murir leur idée encore un an ou bien ont simplement mis en stand-by le projet.
Pierrick Pretot, porteur du projet Ma Belle Maison fait partie de la Manufacture #2. Il souhaite automatiser la prospection des professionnels en quête de projets immobiliers par un visuel interactif qui leur permettra de détecter les opportunités d’intérêt.  « L’équipe de l’incubateur a su nous apporter la trame de départ nécessaire à la validation du projet. Notre projet Ma Belle Maison s’est modélisé pendant la pré-incubation, grâce aux dispositifs mis en œuvre. En challengeant les étapes de notre développement, les chargés d’affaires nous ont permis d’arriver à une solution marché innovante qui répond aux nouveaux enjeux que connaissent les acteurs de l’immobilier. Cela n’a pu se faire que par la synergie de groupe créée au sein du programme de La Manufacture, et les échanges entre les divers porteurs de projets ».

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Accélérateur, incubateur, pépinière

Marseille : Charlie BARLA, nouveau président de l’Incubateur Multimédia Belle de Mai

Publié

le

Professeur Associé au sein d’Aix Marseille Université, Directeur de la « Cité de l’Innovation et des Savoirs Aix Marseille » et Directeur de l’Efficience Opérationnelle au sein de la SATT Sud Est, Charlie Barla vient d’être élu à la présidence de l’Incubateur Multimédia Belle de Mai (Marseille) lors de son assemblée générale qui s’est tenue le 25 mars en visioconférence.
‘’ Je suis très enthousiaste à l’idée d’accompagner l’Incubateur Belle de Mai dans son développement national et européen, notamment avec l’arrivée prochaine sur le territoire Aix Marseille d’un Digital Innovation Hub, financé par la Commission Européenne’’ a déclaré Charlie Barla. ‘’Ma mission consistera également à impulser de nouvelles technologies issues des laboratoires de recherche, mission que je compte mener à bien grâce à ma connaissance des systèmes complexes de la recherche et de l’innovation et à mon expérience dans le sourcing de technologies numériques’’ a-t-il précisé.
L’accompagnement de l’équipe sur son développement national et européen, l’émergence de technologies issues des laboratoires de recherche et la création de nouvelles sociétés dans l’Edtech, l’économie sociale et solidaire, les serious games, la réalité virtuelle et augmentée ou encore le e-sport, seront au cœur des priorités du nouveau président.
Charlie Barla succède à Eric Berton, président d’Aix Marseille Université. Il était président de l’Incubateur Belle de Mai depuis 2015.

Facebook Comments
Lire la suite

Accélérateur, incubateur, pépinière

Solidaire en cette période de confinement, Les Premières Sud propose les solutions alternatives de ses créatrices

Publié

le

Face aux chamboulements non négligeables dans le quotidien des français, l’incubateur Les Premières Sud qui soutient les femmes entrepreneuses joue les solidaires en proposant aux français confinés chez eux des solutions multiples développées par leurs créatrices qui peuvent vous aider dans votre quotidien ou aider celui de vos proches. En voici déjà quelques unes mais tout au long de la semaine, Les Premières Sud partagera sur les réseaux sociaux d’autres solutions alternatives.

Teechy, plateforme de cours en ligne :

Plateforme de mise en relation entre professeurs particuliers et élèves, Teechy propose entre autres, des cours en ligne pour permettre à chacun d’améliorer ses compétences dans un domaine ! Solution idéale en cette période de confinement recommandée (pour le moment), notamment pour les enfants qui auraient besoin d’un suivi scolaire plus poussé, ou encore pour les personnes qui souhaiteraient profiter de ce laps de temps pour apprendre de nouvelles choses.
Retrouvez directement sur le site de Teechy toutes les disciplines proposées en cochant le filtre “en ligne” lors de votre recherche : https://www.teechy.fr/recherche-cours-en-ligne
Teechy propose également aux professeurs indépendants, coachs et formateurs, de référencer leurs services afin d’être trouvé plus rapidement par les particuliers.

Tempo, le temps d’un coup de main :

Tempo est une application basée sur l’échange de services entre particuliers. La monnaie d’échange ici n’est autre que le temps. Organiser l’entraide en ces périodes troubles est très facile grâce à cette application. En téléchargement gratuit depuis les stores mobiles (Google Play, Apple store, etc.) il vous suffit de vous inscrire pour découvrir la multitude de services proposées par les particuliers, comme par exemple, récupérer des médicaments à la pharmacie pour d’autres personnes, faire des courses pour ceux qui sont malades, garder des enfants pour ceux qui doivent travailler… Et si vous aussi vous souhaitez offrir votre temps pour aider les plus vulnérables qui doivent rester chez eux, renseignez-le depuis l’application !
Toutes les infos sur la page Facebook : https://www.facebook.com/Tempomain/

Vanilla Milk, mon allaitement autrement :

Vanilla Milk est une application mobile qui a pour but de favoriser l’entraide entre les futures mamans et les mamans à la recherche de conseils, vis à vis des questions qu’elles peuvent se poser avant, pendant et après l’arrivée d’un nouveau-né, notamment dans le cadre d’un choix d’allaitement.
L’application vous propose de découvrir toutes les organisations autour de chez vous qui peuvent vous soutenir dans votre maternité et votre allaitement. Mais l’avantage en ce moment de confinement est que vous avez la possibilité d’échanger avec toutes les mamans et futures mamans présentes sur l’application ! Donc, de demander conseils ou même d’en proposer !

www.lespremieressud.com
Facebook : @lespremieressud
Linkedin : Les Premières Sud
Twitter : @lespremieressud

Facebook Comments
Lire la suite

Accélérateur, incubateur, pépinière

[Vidéo] Marseille : L’accélérateur M lance sa 3ème cohorte de start-up et fait évoluer son programme d’accompagnement

Publié

le

L’Accélérateur M, M pour métropole, a ouvert ses portes à Marseille il y a un an, en février 2019 plus exactement. Situé au Castel, ce bâtiment Art déco de l’ancienne Compagnie Générale Transatlantique, à la Joliette, qui fut aussi le siège de la SNCM, l’accélérateur de la Métropole Aix Marseille Provence a déjà accompagné sur cette période 27 start-up, dont deux étrangères, en deux cohortes.
Elles ont bénéficié pendant 4 mois du programme d’accélération M’PowerUp, un programme d’accompagnement personnalisé, mêlant expertises, coaching, mentorat, expérimentations, mise en réseau…une prestation à la carte pour « gagner du temps » jugé par les premières start-up accompagnées comme ‘’très intéressant, très intense mais 4 mois c’est trop court ! ’’.
L’Accélérateur M a donc revu sa copie et décidé de faire évoluer son offre pour les prochains candidats. M’PowerUp durera désormais 8 mois avec 3 niveaux d’accélération : Mach 1 pour la pré-accélération, Mach 2 pour l‘accélération et Mach 3 pour l’hyper accélération.
Dans quelques semaines, l’Accélérateur M va accueillir sa 3ème cohorte actuellement en phase de recrutement. Un appel à candidature a été lancé début mars, il court jusqu’au 26 mars date à laquelle le comité de sélection arrêtera la liste d’une trentaine de start-up qui composera la seule et unique session d’accompagnement de 2020 dont le démarrage est prévu dès le mois d’avril.
Rappelons que pour intégrer l’Accélérateur M, les start-up doivent œuvrer dans l’une des trois thématiques imposées par l’Accélérateur métropolitain : la mer ou l’économie bleue (robotique marine, dépollution, gestion portuaire, traitement de l’eau, aquaculture, sécurité maritime, sports nautiques, tourisme maritime…), les industries créatives ou culturelles (cinéma, musique, radios, télé, édition, effets spéciaux, médias, jeux vidéo, arts et spectacles, eductech, e-sport, datamining, décoration, design, mode, luxe…), et l’urbanisme et la qualité de vie (gestion de l’eau, énergies, BIM, smartgrids, gestion des déchets, qualité de l’air, silver économie…).

Pour candidater : https://accelerateurm.com/

[Vidéo] Franck Araujo, directeur de l’Accélérateur M dresse le bilan de la première année d’existence et évoque l’appel à candidatures en cours.

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X