Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Accélérateur, incubateur, pépinière

Gap : Les Hautes-Alpes se dotent d’un incubateur et d’un coworking nommés GAAAP

Un nom, GAAAP, un incubateur, un espace de coworking et deux adresses en plein cœur de Gap.

Publié

le

Jeudi 28 juin, la ville de Gap (05) inaugure un incubateur et un espace de Coworking nommés GAAAP et implantés à deux adresses différentes, en plein cœur du centre-ville. Ces nouveaux espaces dédiés au travail collaboratif et à l’émergence de projets innovants ont évidemment pour mission de booster les entreprises et leurs idées innovantes et si possible en rapport avec les spécificités de ce département où la thématique montagne est bien sûr privilégiée, la smart montagne.
Jusqu’à présent, il n’existait aucune structure d’accompagnement et d’hébergement sur le département. GAAAP va permettre à la ville et au département de s’ouvrir vers l’extérieur, le département des Hautes-Alpes est un territoire rural, très étalé et qui connaît un certain isolement notamment sur l’attractivité territoriale donc le développement économique.
Ces deux nouveaux espaces sont gérés par la CCI Hautes-Alpes et la Mairie de Gap, chacune accueillant un espace. Hébergé dans les murs de la Mairie de Gap, le Coworking GAAAP est un espace de travail partagé qui mêle open space, salle de réunion et espace détente pour offrir souplesse et flexibilité et s’adapter aux besoins. C’est aussi un programme d’animation et des services pour faciliter leur quotidien et enrichir leur réseau.
L’incubateur GAAAP, quant à lui, est dans les murs de la CCI Hautes-Alpes. Une dizaine d’entreprises devrait prendre place au sein de l’incubateur au cours de la première année. ProHacktive, spécialisée en cybersécurité, et WakeBoard, deux startups nées dans le département, sont les deux premiers heureux élus.
L’incubateur GAAAP a déjà tissé des partenariats avec d’autres incubateurs, pour du co-accompagnement. Avec Marseille Innovation, une coopération est déjà actée. Avec la CEPAC, la Caisse d’Epargne, c’est autour de l’offre Néobusiness, spécifiquement développée pour les startups, qu’un partenariat a été conclu.
Rendue possible grâce à un financement Etat-Région à hauteur de 70 % pour la première année d’exercice, GAAAP vise l’équilibre à 3 ans.

www.gaaap.fr

Coworking GAAAP                                               Incubateur GAAAP
3ème étage de la Mairie de Gap                               Rdc CCI Hautes-Alpes
3 rue du Colonel Roux                                              16 rue Carnot
05000 Gap                                                                  05000 Gap

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3D, VR, AR

Marseille : L’Incubateur Belle de Mai lance le 1er appel à candidatures de son programme dédié aux médias émergents

Publié

le

Il y a quinze jours, le Ministère de la Culture sélectionnait l’Incubateur Multimédia Belle de Mai à Marseille pour lancer un nouveau programme d’incubation destiné aux projets innovants dans le secteur des médias émergents et des technologies associées. Ce nouveau programme, qui s’inscrit dans le cadre du fonds de soutien à l’émergence et à l’innovation dans la presse, a pour objectif de faire émerger de nouveaux usages et modèles économiques au profit de ce secteur en proie à de nombreux bouleversements : faire face aux fakes news et rétablir la confiance, rompre avec la dépendance aux réseaux sociaux, maîtriser la Data …
L’incubateur Belle de Mai invite toutes les personnes souhaitant développer de nouveaux services, produits, usages et modèles économiques dans les médias émergents à se manifester, pour intégrer la prochaine promotion aux côtés des porteurs de projets dans les domaines de la technologie de l’information et de la communication (Blockchain et sécurité, culture et éducation, big data, réalité augmentée, IoT, mobilité, expérience utilisateur…).
Les personnes ayant une idée de création d’entreprise dans ces 2 catégories peuvent déposer leurs candidatures au plus tard le 7 décembre 2018, sur le site de l’incubateur :
http://www.belledemai.org/candidatez-a-lappel-a-projets/
Le programme commencera en janvier 2019 et se déroulera dans les locaux de l’incubateur, au Pôle Média de Marseille. Parmi les nombreuses nouveautés, les porteurs de projets pourront bénéficier d’une avance remboursable pouvant aller jusqu’à 40 000 €, dans le but de financer leur projet.  
L’Incubateur Belle de Mai et son programme d’accompagnement ont pour vocation d’aider ces porteurs de projets à convertir leur idée en une structure pérenne, en leur apportant une expertise et des moyens techniques, logistiques et financiers. Depuis sa création en 1999, l’Incubateur a accompagné 194 porteurs de projets, contribuant à la création de 145 entreprises, dont 72% sont toujours en activité. L’année dernière, les entreprises accompagnées ont cumulé plus de 35 millions € de CA.

Facebook Comments
Lire la suite

Accélérateur, incubateur, pépinière

Sophia-Antipolis : Blackboxsecu dévoile le premier boîtier universel qui crypte les communications téléphoniques

Publié

le

Implantée au Village by CA de Sophia-Antipolis, la start-up Blackboxsecu vient de lancer CBOX VoIP, le premier boîtier universel permettant de chiffrer les communications téléphoniques passée via les réseaux VoIP (Skype, WhatsApp, Hangouts, Messengers… ou box triple play) . CBOX VoIP de Blackboxsecu permet aux organisations et aux professionnels de se protéger contre les écoutes illégales et l’espionnage des conversations dont les menaces ne cessent de grandir.et assurer ainsi un niveau de confidentialité élevé pour les appels réalisés.
« Le monde d’aujourd’hui est plus dangereux que jamais, et pour assurer le développement économique, la confidentialité des échanges ainsi que leur vie privée, les cadres dirigeants, les avocats, les organisations et les professionnels se doivent de protéger leurs communications téléphoniques et leurs conversations Internet », déclare Kris Barcewicz, co-fondateur de Blackboxsecu.

 

 

 

 

 

En s’appuyant sur la technologie ‘Deep Learning’ et sur un algorithme de chiffrement de haut niveau nécessaire pour protéger les canaux voix non sécurisés, CBOX VoIP aidera véritablement à établir un environnement de communication sûr et maîtrisé, indépendamment du parc de téléphones ou des opérateurs réseaux installés. Ainsi, les utilisateurs de la box pourront se concentrer sur la croissance de leurs activités et maintenir leur compétitivité sans crainte d’une quelconque perte de confidentialité ou vol de secret industriel. »
Basé sur un boîtier autonome, CBOX VoIP effectue le chiffrement du signal audio directement à la source de la voix (microphone du casque de l’utilisateur) ainsi que l’opération inverse, le déchiffrement, à l’oreille (du même casque). CBOX VoIP est un boîtier de chiffrement à connecter entre un dispositif de transmission de la voix (téléphone, tablette, ordinateur etc.) et un casque. Il est « plug & play » et indépendant du support. Il n’a nul besoin d’une infrastructure informatique supplémentaire. Il fonctionne en tandem avec un autre boîtier pour sécuriser les communications vocales à chaque extrémité, protégeant ainsi l’échange d’informations sensibles entre ces deux parties.
Dans un premier temps, la CBOX VoIP est dédiée aux téléphones fixes et à Internet, une version pour les mobiles doit suivre prochainement.
Soulignons que pour cette innovation, Blackboxsecu a été récompensée en obtenant Le Prix d’Innovation des Forces Spéciales SOFINS 2017, la médaille de bronze aux Trophées de la Sécurité 2017  et a été sélectionné par Le Village by CA de Sophia Antipolis.

Facebook Comments
Lire la suite

Accélérateur, incubateur, pépinière

Le Ministère de la Culture choisit l’incubateur Belle de mai pour faire émerger de nouveaux usages chez les médias

Publié

le

Dans le cadre du fonds de soutien à l’émergence et à l’innovation dans la presse, le Ministère de la Culture vient de sélectionner l’Incubateur Belle de Mai à Marseille pour lancer un nouveau programme d’incubation qui s’adresse aux projets innovants dans le secteur des médias émergents et des technologies associées. Il a pour objectif de faire émerger de nouveaux usages et modèles économiques au profit de ce secteur tellement bouleversé.
Rétablir la confiance face aux fakes news, rompre avec la dépendance aux réseaux sociaux, maîtriser la Data … : l’industrie des médias doit aujourd’hui faire face à de vives contraintes internes et externes.
Pour favoriser et accompagner la création d’entreprise de ce domaine en pleine mutation, l’Incubateur, en complément du support de ses partenaires actuels, s’est entouré de deux autres acteurs que sont M Provence et l’EJCAM (Ecole de Journalisme et de Communication Aix Marseille) et a reçu le soutien d’Aix Marseille French Tech.
« L’ouverture du programme d’incubation va permettre à des porteurs de projet dans le domaine des médias émergents de se faire challenger sur leurs innovations, leurs solutions et leur modèle économique. Avec l’ensemble des partenaires, des actions spécifiques résolument tournées vers les technologies pour médias seront également mises en place en 2019 » déclare Céline Souliers, directrice de l’incubateur.
Les porteurs de projets pourront bénéficier des dix-neuf années d’expertise de l’incubateur dans le développement des usages innovants de technologies, liées à la société de l’information, le transfert et la valorisation des connaissances issues de la Recherche publique et de l’Industrie, le développement économique, à travers la création d’entreprises performantes et innovantes.
Le 1er appel à candidatures devrait sortir courant octobre et en parallèle, une réflexion est en cours sur l’offre d’accompagnement.

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X