Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

IoT

C’est une première en France, Cannes équipe ses espaces publics de bancs « intelligents » à énergie solaire

Cannes est la première ville française à en faire l’acquisition ! Trois bancs solaires connectés qui offrent de multiples fonctionnalités : accès wifi, ports de chargement, lumière ambiante, système de refroidissement…

Publié

le

Le premier des trois bancs solaires connectés acquis par la ville de Cannes a été installé dans le Square Mérimée, face au Palais des Festivals, durant le Cannes Lions, le Festival mondial de la publicité et de la créativité. les deux autres seront implantés à côté de la nouvelle aire de fitness de BoccaCabana à l’occasion de l’inauguration de la deuxième phase du projet, le 18 juillet prochain. Et un déploiement à plus grande échelle est d’ores et déjà envisagé après le retour d’expérience de ces trois. C’est une première en France !

Un banc à énergie solaire connecté signé par une start-up croate
C’est après avoir fait une étude comparative de ce qui se faisait de mieux en la matière en Europe que la Mairie de Cannes a choisi la start-up croate Include dont le savoir-faire est reconnu internationalement et dont le banc intelligent « Steora » est le produit phare.
Le banc Steora utilise l’énergie solaire pour alimenter toutes ses fonctions. Il offre un point d’accès WiFi gratuit via carte SIM, câble Ethernet ou câble à fibre optique. Il peut rapidement charger smartphones, tablettes et tout autre appareil équipés d’un port micro USB, Lightning ou USB-C. Les appareils ayant un module de charge Qi peuvent aussi être chargés sur la station de recharge WiFi en verre acrylique. Steora est équipé de batteries maintenant la capacité idéale par rapport à la quantité d’énergie solaire qu’il reçoit en été comme en hiver. Il est équipé d’une lumière ambiante et dispose d’un système de régulation de la température des sièges. Les Cannois l’ont déjà adopté !

Faire de Cannes, une ville connectée
Nous utilisons la performance technologique pour faciliter notre quotidien, améliorer les services rendus au public et renforcer l’image de Cannes” a rappelé une nouvelle fois le maire de Cannes lors de l’installation du premier banc. Depuis qu’il a été élu en 2014, David Lisnard, déploie son projet Smart City pour faire de la star du cinéma mondial, une ville connectée, dynamique, pratique et attractive. Pour cela il met en œuvre des solutions innovantes en s’appuyant sur le numérique et les nouvelles technologies.
Ainsi en 2014, il met en place l’application Whoosh ! qui permet de régler son stationnement sur la voirie mais également d’en prolonger la durée depuis son smartphone. En 2015, il fait développer dans le cadre de la lutte contre l’incivisme l’application Cannes Civique qui permet de signaler rapidement et simplement tout problème ou dysfonctionnement constaté sur l’espace public et d’être informé de l’intervention qui en a résulté. Enfin en 2016, il fait déployer dans la ville des corbeilles connectées. Leur particularité est de compacter les déchets grâce à l’énergie solaire et de transmettre leur taux de remplissage aux services municipaux. Elles diminuent par cinq le volume des déchets de rue à traiter et permettent une collecte plus ciblée et plus efficace. Le déploiement se poursuit encore depuis 2016 avec toujours pour David Lisnard, un seul mot d’ordre : simplifier la vie des usagers.

Photos : Mairie de Cannes

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cluster, association

Sophia-Antipolis : Clap de fin pour les 3èmes Trophées Objets connectés et Services

Après 3 mois de conception et de développement pour les 13 équipes engagées, les 3èmes Trophées Objets connectés et Services ont rendu leur verdict le 3 juillet dernier.

Publié

le

La 3ème édition du Trophée Objets Connectés & Services a pris fin mardi 3 juillet au Campus SophiaTech à l’issue de la soirée « Internet of Things » de SophiaConf 2018, le cycle de conférences open source organisé par Telecom Valley.
Les neuf équipes finalistes, BricaBrac – PetFeeder – WellNest – Butterflies – ChargeAngels – KeeBox – DryItYourself – Citizen Sentinel et NEOcycle ont présenté en 3 minutes face au public et à un jury de professionnels, les objets connectés et les services qu’elles ont conçu et produit pendant les 12 semaines qu’a duré le concours.
Le coup d’envoi du Trophée Objets Connectés & Services 2018 avait été donné le 30 mars dernier. Animé par un collectif de bénévoles de SoFAB by Telecom Valley, le concours vise à rassembler des professionnels du numérique (dont des grandes entreprises, des startups et des institutionnels) et des étudiants, en équipes projet, pour développer sur temps libre, des projets d’objets connectés avec services, offrant un ou plusieurs usages, une interaction avec un écosystème d’objets, et en utilisant pendant ces 3 mois les ressources offertes par le FabLab et ses partenaires (Orange, Sigfox, Sierra Wireless, Hautier, Busit, Denimbo, Université de Nice Sophia).
13 équipes s’étaient engagées dans cette 3ème édition. Le 3 juillet dernier, il y avait neuf finalistes à départager. Un trophée et six prix ont été attribué par un jury de professionnels, et un seul, le prix SophiaConf, par le public lors d’un vote effectué en direct.

Ainsi, le Trophée des Objets Connectés et Services 2018 qui récompense l’équipe ayant le mieux répondu à l’ensemble des critères du concours, toutes catégories confondues, a été décerné à l’équipe DryItYourself  (Alain Calvaire, Gilles Orazi, Gaspard Boudot, Christophe Ricard) pour son déshydrateur solaire de fruits et légumes avec capteur intégré pour lutter contre le gaspillage alimentaire. Les capteurs (humidité, température…) permettent d’optimiser la déshydratation en activant la mise en fonction d’un ventilateur. La durée de déshydratation restante est disponible sur une application distante. La même équipe s’est également vu attribué le Prix de la fabrication.

L’équipe KeeBox (Léo Hardy et Martial Mauti) a également obtenu deux trophées avec sa boîte connectée anti addiction à ouverture contrôlée par application smartphone. C’est une aide à la lutte personnelle contre une ou plusieurs addictions. Le Prix de l’usage récompense la conception de l’objet ; l’astuce ou la qualité de la réalisation de l’objet ; et surtout l’intérêt ou la plus-value de l’usage permis par le service associé à l’objet connecté. KeeBox remporte aussi l’accompagnement de l’Incubateur PACA EST et du Cabinet Hautier.

 

Le Prix du design revient à l’équipe Wellnest (Dorian Blanc, Damien Orset et Mohammed Elmoumni) et son boitier autonome, discret et design à poser dans un environnement afin d’en monitorer la qualité (nuisance sonore, luminosité, qualité de l’air, etc.…). Wellnest se voit également attribué le Prix SophiaConf 2018 décerné par le public.

Le Prix Orange du nom de l’opérateur télécom est décerné à l’équipe qui a le mieux utilisé les dispositifs de communication 4G et le réseau LoRa. C’est ce qu’a fait l’équipe BricaBrac (Cyril Jovet et Yann Delmare) et son réseau citoyen d’alerte. L’open source et les technologies LMWAN permettent de créer des réseaux communautaires. L’équipe a présenté un capteur de niveau d’eau pour prévenir les inondations et la passerelle associée. L’équipe BricaBrac est récompensée également du Prix SoFAB pour leurmotivation.

Chacune de ces équipes a reçu diverses dotations offertes par Telecom Valley et les partenaires du concours.

Facebook Comments
Lire la suite

Big Data

Marseille : Infosys crée un Centre d’Excellence Numérique au cœur d’Euroméditerranée

Après Paris et Toulouse, c’est la 3ème implantation du groupe indien en France métropolitaine, grâce à la CMA CGM et Provence Promotion

Publié

le

Acteur mondial des services informatiques et technologiques destinés aux entreprises, le groupe indien Infosys, 10 milliards de dollars de CA et 200 000 personnes dans le monde, dispose désormais d’un Centre d’Innovation et d’Excellence Digitale à Marseille, au cœur d’Euroméditerranée. Inauguré le 19 juin dernier, en présence de la direction du groupe indien, des collectivités territoriales et de CMA CGM, numéro trois mondial des lignes maritimes conteneurisées dont le siège se trouve à quelques encablures, ce nouveau centre est la troisième implantation d’Infosys sur le territoire national, après Paris et Toulouse.
Cette implantation stratégique fait suite à la signature en septembre dernier d’un important contrat de 235 M€ pour accompagner durant les sept prochaines années la transition numérique de CMA CGM et être force d’innovation. Pour honorer ce contrat, Infosys s’est engagé à s’ancrer localement et Provence Promotion, l’agence de développement économique, leur a facilité l’implantation dans le quartier d’Euroméditerranée et la mobilité d’une partie de ses équipes sur le territoire.
« L’ouverture de notre nouvelle entité à Marseille apportera à nos clients et prospects de la région des technologies numériques de nouvelle génération, des compétences et des expertises qui les aideront à redéfinir le futur. Cela en complète cohérence avec notre stratégie d’accélérer le développement d’activités numériques agiles, de dynamiser les manières de travailler grâce à l’Intelligence Artificielle et l’automatisation, de former nos employés et de nous adapter aux besoins des marchés locaux », déclare Pravin Rao, directeur des opérations d’Infosys.
Le groupe indien entend également, selon son directeur des opérations, “tisser des liens avec les universités” et “étendre notre programme étendard de stages internationaux Instep aux étudiants”. Infosys va en effet se servir du partenariat conclu avec les universités de la région dont Aix-Marseille Université afin de trouver des étudiants volontaires pour partir 7 mois en stage en Inde chez Infosys. “Pendant 7 mois, les étudiants pourront comprendre le modèle de l’entreprise et nous serons alors en mesure de leur faire une offre d’emploi“. 130 stagiaires français issus majoritairement d’écoles d’ingénieurs sont déjà partis en Inde, ce sera bientôt au tour des marseillais ! Pour l’heure, ce sont donc 85 personnes, issues d’Infosys, qui sont présents à Marseille, hébergés à la tour CMA CGM, mais à terme, le groupe indien souhaite recruter une soixantaine de personnes localement pour développer son business sur le territoire.
Une fois installé, Infosys devra relever de nouveaux challenges, faire du contrat avec CMA CGM une totale réussite, conquérir d’autres grands comptes en France et œuvrer à la construction du Smart Port. La rencontre, par l’entremise de Provence Promotion, avec les acteurs du Smartport devrait accélérer le rôle de Marseille comme hub de marchandises et de datas logistiques, alors que des solutions autour de l’Intelligence Artificielle sont en cours de développement.
Cet engagement à investir sur le territoire, à recruter localement tout en formant les futures recrues provençales en collaboration avec Aix-Marseille Université, a été salué par la remise du label « Invest in Provence ».

Facebook Comments
Lire la suite

Ecosystème

La start-up niçoise Codesna, lauréate du 4ème concours French IoT de La Poste

Grace à French IoT, Codesna bénéficie d’un accompagnement de six mois et obtient son billet pour le prochain CES de Las Vegas en janvier 2019.

Publié

le

Le groupe La Poste vient de révéler le nom des 15 start-up lauréates de son quatrième Concours French IoT consacré aux services connectés, concours qui fait partie du programme d’innovation French IoT et qui a pour objet de développer des solutions IoT made in France.
Parmi la quinzaine de start-up lauréates élues sur 188 candidatures, une est de la région Sud. La start-up niçoise Codesna, spécialisée dans la mesure du stress chronique.
Codesna a développé une solution connectée permettant d’évaluer le risque de stress chronique de manière scientifique et rapide, les résultats sont délivrés en seulement 2 minutes ! Implantée au sein de l’incubateur PACA Est, l’entreprise est membre du pôle Eurobiomed, du CIU Santé et lauréate 2017 de “Réseau Entreprendre”.
Physioner Pro, c’est le nom de la solution, s’adresse avant tout aux professionnels de la santé et du bien-être mais Codesna vient de sortir Physioner Entreprise, un dispositif qu’une entreprise met à la disposition de ses employés dans une démarche de qualité et de sécurité au travail. Il permet en effet aux salaries d’autoévaluer leur stress de façon confidentielle et anonyme. Physioner Entreprise a été primé en mai dernier au salon Preventica de Lyon en obtenant le Prix de l’Innovation dans la catégorie Prévention des risques psychosociaux.
La start-up, qui s’apprête à boucler dans le courant de l’année une seconde levée de fonds de 400 000 euros, va ainsi bénéficier dès le mois de juillet de six mois d’accompagnement complet au sein du programme French IoT visant à développer leur projet et à préparer leur valorisation à grande échelle lors du CES Las Vegas en janvier 2019. Le CES de Las Vegas pour lequel Codesna a gagné du même coup son billet.
Les lauréats bénéficieront également d’un accès gratuit d’un an au Hub numérique de La Poste pour le développement de nouveaux services et pourront expérimenter leur solution avec l’un des partenaires du programme French IoT.

www.codesna.com

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X