Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Télécoms & réseaux

Wiko lance son nouveau View Lite chez Orange

C’est Orange qui aura le privilège de commercialiser en avant-première, et ce jusqu’au 15 mai, le nouveau smartphone View Lite de Wiko.

Publié

le

C’est Orange qui aura le privilège de commercialiser en avant-première, et ce jusqu’au 15 mai, le nouveau smartphone View Lite de Wiko. Son point fort : un prix ultra compétitif (149 €) qui en fait le smartphone de secours idéal pour les voyageurs d’affaires.
“Glissez le au fond de votre sac et oubliez-le”, du moins presque car il faudra penser à le maintenir en charge. Voilà le conseil que l’on pourrait donner à celles et ceux qui veulent, au cours de leur déplacement, disposer d’un téléphone de secours au cas où. Ultra-compact et ultra-maniable, son écran 5,45” au format 18:9 s’inscrit dans un boîtier compact qui s’utilise d’une seule main. Cela dit, ses performances peuvent en faire un très bon choix à prix accessible!
Côté technique, le View Lite est doté d’un processeur Quad-Core cadencé à 1,5GHz, couplées à la fluidité de la 4G. Livré avec Android Oreo, qui facilite le multitâche, il est équipé d’une mémoire interne de 16 Go, extensible via une carte microSD jusqu’à 128 Go.
Grâce au capteur avant de 16 MP muni de la technologie Big Pixel, l’appareil photo intégré, d’une ouverture large (f/2.0), est complété par de nombreuses fonctionnalités telles que les filtres Live, le Face Beauty ou l’effet Flou artistique. La caméra arrière de 13 MP avec l’Auto Scène Détection gère automatiquement les paramètres de la prise de vue. Enfin, un mode Super Pixel prendra des clichés de 52 MP, pour un rendu toujours plus précis.

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ecosystème

Téléphonie : Monaco, premier Etat entièrement couvert en 5G dès 2019

Publié

le

Monaco pourrait bien être le premier pays du monde entièrement couvert en 5 G dès 2019. C’est en tout cas l’objectif d’un accord signé le 7 septembre dernier à Pékin entre Monaco Telecom et le géant chinois Huawei, leader mondial des réseaux fixe et mobile. Accord finalisé dans le cadre de la visite d’Etat de S.A.S Le Prince Albert II en Chine.
Le géant chinois, leader mondial des réseaux fixe et mobile, n’est pas un nouveau venu dans la Principauté. Il est à la manœuvre depuis 2012, date de la signature d’un partenariat avec Monaco Telecom. Il a ainsi participé à la refonte complète des infrastructures mobiles de la Principauté et avait, à l’occasion, implémenté dès 2013 la technologie 4G avec une offre de très haut débit mobile. C’est Huawei aussi qui avait mis en œuvre un nouveau saut technologique en 2017 : le partenariat avait conduit au lancement du premier réseau mobile 4G à 1Gbps.
Aujourd’hui, il est question de 5G, la cinquième génération de réseau mobile, au débit dix fois supérieur à l’actuelle 4G. Une première zone pilote devrait être opérationnelle dès fin septembre lors du Monaco Yacht Show 2018, tandis que le réseau sera entièrement déployé à partir de la mi-2019 pour accueillir les premiers terminaux commerciaux.
La 5G sera un vecteur clé de la croissance de l’économie numérique et du développement de la smart-city. Ce partenariat sera un facilitateur et un accélérateur pour parvenir à offrir la meilleure qualité de vie au monde à Monaco via le numérique“, explique Martin Peronnet, directeur général de Monaco Telecom.
En France, il faudra attendre 2020 avec les premiers déploiements. La 5G n’en est encore qu’au stade expérimental. Orange ou Bouygues, qui ont déjà réalisé des tests concluants, estiment que la plus grande partie de la population ne sera pas couverte avant 2023.

 

Facebook Comments
Lire la suite

Ecosystème

Monaco Telecom finalise l’acquisition de MTN Chypre

Publié

le

Alors que Monaco Telecom fait partie des 30 entreprises de la principauté qui accompagnent le Prince Albert II en visite officielle en Chine à l’occasion notamment de l’inauguration de l’exposition “Princes et Princesses de Monaco” du Grimaldi Forum à la Cité Interdite, l’opérateur annonce par communiqué publié mardi 4 septembre 2018 avoir finalisé l’acquisition de MTN Chypre. En juillet dernier, une première communication avait porté sur un accord de rachat de MTN Chypre, aujourd’hui, “toutes les conditions ont été levées“, précise l’opérateur monégasque dans son communiqué.
Monaco Telecom, racheté en 2014 par Xavier Niel, devient ainsi l’actionnaire unique de MTN Chypre, l’opérateur télécom connaissant la plus forte croissance à Chypre, avec plus de 400 000 clients et un chiffre d’affaires de 123M€ en 2017. Lancé en juillet 2004, MTN Chypre a obtenu la deuxième licence de téléphonie mobile à Chypre. Il est rapidement devenu un des opérateurs majeurs sur l’île. Avant tout présent sur le mobile, MTN Chypre a récemment également lancé une offre fixe.
Pour Monaco Telecom, “cette acquisition s’inscrit dans la stratégie de développement international voulue par ses actionnaires, NJJ (Xavier Niel) et le Gouvernement de la Principauté de Monaco’’. Martin Peronnet, directeur général de Monaco Telecom a déclaré pour sa part que « cette acquisition est centrale dans notre stratégie et majeure pour Monaco Telecom. Nous avons l’ambition de poursuivre la croissance de MTN Chypre et d’offrir aux chypriotes des services de télécommunication de haute qualité, performants et innovants. »
D’ici la fin de la semaine, Monaco Telecom sera une nouvelle fois à l’honneur avec la signature d’un nouvel accord avec Huawei, leader mondial des fournisseurs dans les réseaux fixes et mobiles. Le but : déployer la 5G en Principauté, faisant de Monaco une vitrine et un laboratoire européen pour cette technologie.

Facebook Comments
Lire la suite

Ecosystème

Sophia Antipolis : Wildmoka s’associe avec la start-up londonienne Wochit pour devenir le nouveau Hub Digital des mass-médias.

Publié

le

C’est vraiment ce que l’on appelle une association ‘’gagnant-gagnant’’ que viennent de concrétiser une start-up de Sophia-Antipolis, Wildmoka, et une de Londres, Wochit en intégrant leurs plateformes de production vidéo respectives. L’objectif : rendre la création de vidéos professionnelles plus efficace, plus simple et fournir des contenus éditoriaux de qualité répondant aux exigences des utilisateurs des réseaux sociaux.

Cristian Livadiotti et Thomas Menguy

Créée à Sophia Antipolis par Cristian Livadiotti et Thomas Menguy, Wildmoka développe depuis 5 ans une solution Cloud, un « hub digital », matérialisé sous la forme d’une plateforme web commercialisée en mode SaaS, qui permet aux détenteurs, acheteurs et/ou producteurs de contenus qui veulent assurer leur présence sur le web, de créer des vidéos et de les diffuser instantanément sur les réseaux sociaux (Twitter, Facebook, YouTube) ou sur leur propre application. La plateforme a été conçue pour extraire, assembler et publier des clips depuis n’importe quel flux vidéo et vers n’importe quelle plate-forme. Et ce de manière agile et rapide. La solution a déjà été adopté par France Télévisions, Canal+, BeIN Sports ou encore SFR.
La startup londonienne Wochit, quant à elle, est davantage axée sur le contenu éditorial. Elle propose à ses quelques 600 clients de créer facilement et rapidement des vidéos en leur donnant accès à sa bibliothèque de 100 millions de vidéos libres de droit.
En travaillant main dans la main, les deux sociétés élargissent ainsi leur offre. L’intégration des deux plateformes a été testée par l’Union Européenne de Radiotélévision (UER) et ses membres lors des derniers championnats européens qui se sont déroulés à Berlin et Glasgow début août. Pas moins de mille vidéos ont ainsi été réalisées !
Pour Wildmoka qui a levé 8 millions de dollars au début de l’année, (6,5 M€) et fait entrer Alven, un fonds de venture capital indépendant parisien, dans son capital, ce rapprochement franco-britannique s’inscrit dans la stratégie de développement de l’entreprise. L’objectif ? Renforcer la R&D et poursuivre le développement à l’international, notamment en Asie avec l’ouverture programmée d’un bureau commercial à Singapour et au Moyen-Orient. L’Europe, notamment l’Espagne et les pays nordiques, n’est évidemment pas en reste, c’est là où se concentre le plus gros de l’activité. L’ambition de Wildmoka est de devenir le nouveau Hub Digital des mass-médias.

www.wildmoka.com

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X