Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Ecosystème

Viva Technology 2018 : Forte représentation des entreprises et start-up régionales…mais sous deux bannières !

L’écosystème régional de l’innovation est en ordre de marche ”dispersé” au Viva Technology avec pas loin d’une centaine d’acteurs présents ; PME, grands comptes, start-up, accélérateurs, institutions et associations…

Publié

le

Le salon Viva Technology 2018, c’est parti pour 3 jours, du 24 au 26 mai au Parc des expositions à Paris. En à peine trois éditions, Viva Tech est devenu le rendez-vous européen incontournable dédié à l’innovation, qui réunit les grands groupes, les investisseurs, les start-up et les acteurs de l’accompagnement de l’innovation nationaux et internationaux.
Inauguré jeudi matin par le président de la république, Emmanuel Macron, dont on attend le discours avec intérêt car il fait suite à sa rencontre, la veille à l’Elysée, avec 60 chefs d’entreprises du numérique, dont ceux des GAFA, Mark Zuckerberg en tête. Le patron de Facebook est également  la guest star de Viva Tech, une visite improvisée de dernière minute, pour évoquer les dernières innovations du réseau social, l’intelligence artificielle ou le RGPD, sujet plus que jamais d’actualité pour les professionnels du tourisme.
A l’instar du CES de Las Vegas, Viva Technology 2018 présente les toutes dernières innovations qui vont révolutionner le monde de demain et lexpérience utilisateurest le maître mot de cette édition. Pour les acteurs de l’innovation, c’est donc l’occasion rêvée de nouer des relations, de développer des réseaux, de rencontrer des financeurs ou des partenaires, mais aussi d’identifier des tendances en termes d’usage.

C’est près d’une centaine de start-up, de PME, d’acteurs de l’innovation régionale qui représentent la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, réparties sur des espaces d’exposition et de démonstrations, majoritairement fédérés par la Région. Nous sommes loin du ”jouons collectifs” que l’on a pu entendre ces derniers mois dans la bouche de certains de nos élus politiques et consulaires ! Comme au CES de Las Vegas, il y a deux bannières pour valoriser l’écosystème d’innovation, la Région Sud d’un côté, et la Métropole Aix-Marseille-Provence de l’autre !

La Région Sud s’expose avec plus de trente start-up (stand J05)
Comme à Las Vegas, c’est sous le slogan ‘’The future by Région Sud’’ que Provence-Alpes-Côte d’Azur est présente à cette 3ème édition de Viva Tech. 250 mètres carrés d’espace d’exposition accueillent des PME et des grands comptes, partenaires emblématiques tels que GRT Gaz, le groupe CMA CGM et son incubateur ZeBox opérationnel dès juin prochain, et Jaguar Network qui met en avant son campus Quanta et son offre Cloud Atlas.
A leurs côtés, plus d’une trentaine de start-up parmi les plus innovantes, venues présenter leurs dernières innovations ‘’Made in Région Sud’’ dans des domaines comme la santé, la cybersécurité, les smart cities, le tourisme, le retail, l’intelligence artificielle, l’industrie du Futur, le Mobile Learning. Sur les 32 start-up sélectionnées, 18 sont implantées dans les Bouches du Rhône, 7 dans les Alpes-Maritimes, 6 dans le Var et 1 dans le Vaucluse.
Renaud Muselier, président de la région Sud, présent jeudi matin sur le stand régional, s’est entretenu longuement avec les startupers et les partenaires économiques présents. Son ambition, on le sait, est de bâtir avec tous les acteurs du territoire, une région attractive, intelligente et connectée, et devenir la 1ère Smart région d’Europe et le 1er partenaire des entreprises. Pour y arriver, elle doit être exemplaire en matière de soutien à l’innovation et aux start-up.

Aix-Marseille-Provence Métropole accompagne de son côté 18 startupers (stand L06)
Aix-Marseille-Provence participe également à cette édition pour valoriser l’écosystème d’innovation de la Métropole Aix-Marseille-Provence. La Métropole est accompagnée de la Ville de Marseille, la CCI Marseille Provence, Provence Promotion et la French Tech Aix-Marseille
Dix-huit start-up, récompensées dans le cadre de missions et/ou de concours ont été invitées à présenter leurs prototypes et produits sur des espaces dédiés du stand. Parmi elles, 11 jeunes pousses d’Aix-en Provence, 2 de Marseille, 1 de Gignac la Nerthe, 1 de Salon de Provence et 3 dont le siège est à Paris, Pantin et Malijai dans les Alpes de Haute-Provence.
Pour illustrer également le dynamisme de l’écosystème métropolitain en matière d’innovation, un programme de mini-conférences est proposé, animées par des acteurs du territoire tels que thecamp, le Technopôle de l’Arbois, Marseille Innovation, Kedge, French Tech Aix Marseille, etc.

Les start-up associées aux grands comptes…
Plusieurs grands groupes du CAC 40 présents à l’événement accueillent également sur leurs stands quelques start-up régionales. C’est le cas pour 7 d’entre elles dont KeeeX chez Thales, Listen leon chez Airbus, Gwiido chez Accor Hotels News, VisioPM chez LVMH ou Touchify sur le stand PMU, cette dernière devra avoir un don d’ubiquité pour être en même temps sur l’espace Métropole. Citons aussi So Buzz qui est invitée à pitcher sur sa plateforme de #JeuxMarketing, samedi 26 mai sur le stand de CCIstore.

 

 

Enfin, le moteur de recherche français Qwant, né à Nice Sophia-Antipolis, est également présent à Viva Tech, sur son propre espace de démonstration.
Rappelons qu’en 2017, Viva Technology a accueilli 6 000 startups, 500 conférenciers1 400 investisseurs et 20 Labs et qu’il a été fréquenté par 68 000 visiteurs.

 

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Accélérateur, incubateur, pépinière

Le Mas Startup, l’incubateur du Groupe Nice-Matin, accueille sa première promotion dans une semaine

Publié

le

Dès lundi prochain, elles seront six start-up au total à intégrer la première promotion du Mas Startup, l’incubateur du Groupe Nice-Matin, et elles ont déjà deux points communs : elles sont toutes azuréennes et proposent une innovation d’usage. Deux projets médias sont également retenus.
Ce nouveau lieu d’innovation créé à l’initiative du groupe de presse Nice-Matin ouvre ses portes lundi 25 février et rassemble au siège du journal à Nice une école de formation – le Mas Formation -, un incubateur de startups – le Mas Startup – et un incubateur média – le Mas Média -.
Son ambition : mettre en lien les talents locaux, les aider dans leur développement au travers de l’expertise métiers du groupe Nice-Matin pour se tirer mutuellement et leur permettre de se connecter à un réseau puissant, la communauté des 4 millions de lecteurs des journaux, magazines et les 4,5 millions de visiteurs uniques (moyenne mensuelle 2017) des sites Web du groupe Nice-Matin.
Sur les cinquante candidatures reçues, le jury, présidé par Jean-Marc Pastorino, PDG du Groupe Nice-Matin, a donc sélectionné 6 start-up pour leurs innovations d’usage à destination du grand public, en alignement avec l’identité du groupe de presse : Bee Shary, Dibster, Deserve Mi, Ready Park, Time N’Joy et Yöma Family. Deux projets de médias, Switch On et Radio Nizza ont également été retenus pour intégrer le Mas Média.
Chacune de ces jeunes pousses en est à des stades différents de développement, toutes seront hébergées au Mas pendant six mois, renouvelable une fois. Le programme qui leur sera proposé se fera sur-mesure, en fonction de leur besoin. Elles disposeront néanmoins d’un accompagnement par les experts métiers et les mentors locaux et nationaux du Mas Startup pour développer leurs offres et surtout les tester en mode projet auprès de la large communauté des lecteurs de nicematin.com et varmatin.com. Pendant l’incubation, les jeunes pousses profiteront également de l’expertise des mentors pour accélérer leur développement: obtention de KPIs, levée de fonds… En contrepartie de cette mise en lumière des talents locaux, Nice-Matin attend une implication de la part des startups dans la vie du lieu et une entraide vis-à-vis de la communauté du MAS.

Focus sur les 6 start-up qui intègrent le Mas Startup :

BeeShary est spécialisée dans les domaines du voyage et des loisirs et permet de mettre en relation des voyageurs et des locaux ayant un savoir-faire particulier. Un service de partage, de troc d’expérience et de loisirs qui permettent aux visiteurs de faire des rencontres et de visiter les lieux d’une autre manière.

Dibster est une application utile pour les personnes prenant très souvent l’avion. Dibster permet de faire valoir vos droits en cas de retard, d’annulation ou de surbooking. Cette plateforme, créée par une avocate, peut permettre d’être indemnisé jusqu’à 600 euros en fonction des cas. Un service qui peut s’avère fructueux pour une entreprise qui voyage beaucoup et n’a pas foncièrement le temps de s’occuper de ce genre de procédure en interne.

Deserve Mi est le résultat de la fusion entre deux applications, Deserver Her et MI, Deserve Mi est une application de rencontre mêlant dating et jeux. Une compétition de séduction ! Le principe ? Une femme, trois hommes et trois rounds pour convaincre. Tour à tour ils devront être inventifs pour plaire. Chacun peut choisir de séduire ou d’être séduit. Le tout, aidé par une Intelligence Artificielle pour sécuriser, relancer et proposer des lieux de rendez-vous aux alentours d’après les goûts communs.

-Ready Park vous aide à vous garer en ville. L’application d’entraide au stationnement a un principe simple : je vais quitter ma place, je préviens la communauté ; je vais me garer, je me connecte et je me fais attribuer une place qui va se libérer. Récompense à la clé pour stimuler l’utilisation.

-Time N’Joy est une plateforme qui informe les utilisateurs des événements, manifestations culturelles, sportives ou festives en fonction de leurs centres d’intérêt et leur géolocalisation. Time N’Joy est également dotée d’un agenda qui permet de programmer les événements à venir et une billetterie en ligne permet d’acheter les tickets des manifestations payantes.

-Et enfin, Yöma Family est une application qui permet de mettre en location tous les articles pour bébé ou nouveaux nés, en toute confiance et simplicité. Yöma Family est en quelque sorte le Airbnb des articles pour enfants en bas âges.

En plus de ces 6 start-up, 2 projets médias intègrent le Mas Média :

Switch (on Paper) est un site internet héberge en ligne de nombreux textes journalistiques faisant le lien entre art et actualité. Des écrits, sans aucun code restrictif, sont publiés sur ce site permettant à tous de poster des articles en relation avec l’art, qu’ils soient sur la guerre, sur la société, les loisirs ou le sport.

Radio Nizza créé par Marco Casa, ce blog contient de nombreux podcasts audio racontant la vie dans la ville de Nice. Histoires, anecdotes, curiosités… ces enregistrements sont à destination des italiens, de passage ou non dans la belle Nizza.

 

 

Facebook Comments
Lire la suite

French Tech

French Tech : Avis Vérifiés, 360&1 et Kinaxia ont reçu le label Pass French Tech Promo 2018-2019

Publié

le

Trois entreprises régionales, Avis Vérifiés implantée à Marseille, 360&1 à Nice et Kinaxia à Sophia-Antipolis, viennent de recevoir le label Pass French Tech à l’occasion de la deuxième session de la promotion 2018-2019. Elles rejoignent ainsi Qwant, Median Technologie et Teach On Mars qui avaient également reçu le précieux sésame lors de la précédente session d’obtention en septembre dernier.
Le programme Pass French Tech est piloté par le gouvernement et par des partenaires publics (La French Tech, Bpifrance, la Direction Générale des Entreprises, Business France, la Coface, l’Institut National de la Propriété Intellectuelle, l’Association Française des Pôles de Compétitivité et France Invest). Les équipes du programme Pass French Tech s’engagent à assurer un service de qualité pour les entreprises sélectionnées en se mobilisant et en offrant un suivi privilégié pour permettre à cette communauté d’entreprises d’excellence de rayonner à travers le monde. Cinq leviers composent cette offre de services : financement, international, innovation, business développement et visibilité.

Les 3 nouvelles entreprises lauréates du PASS French Tech
La start-up niçoise 360&1 conçoit des solutions de web analytique et d’automatisation de la publicité online pour les acteurs du tourisme. Créée en 2016 et accélérée par Allianz, 360&1 a mis en place une plateforme BtoB de gestion publicitaire reliant les données comportementales on et off site. Ces spécialistes de la data développent des solutions d’interfaces sectorielles pour la création, et l’analyse des performances de campagnes publicitaires. Ils s‘adressent au marché de l’hôtellerie et les résidences de tourisme en France et en Europe. Le secteur ‘’hébergement’’ du marché tourisme qui souffre des pratiques développées par les OTA tels que Booking ou Expedia.
www.360and1.com/

Avis Vérifiés (Marseille) développe une solution qui permet d’assurer la véracité des avis clients. Finis les faux avis déposés sur les sites web. Avis Vérifiés garantit leur fiabilité. Comment ? En collectant les retours des consommateurs ayant vraiment vécu une expérience avec telle ou telle enseigne, en permettant un dialogue entre la société et le client lors de la phase de modération et en restituant ainsi des avis consommateurs avérés. En quelques années, Avis Vérifiés a su s’imposer comme le leader de l’avis clients en France. Fondée en 2012 et déjà présente dans une vingtaine de pays, pour servir plus de 5 000 clients parmi lesquels Fnac, Lacoste monde, Swatch, Oui.SNCF, But, Carglass… Avis Vérifiés est dotée d’une équipe internationale de plus de 60 personnes, l’entreprise a multiplié son chiffre d’affaires par 5 entre 2014 et 2017.
www.avis-verifies.com

Kinaxia (Sophia-Antipolis) : Créée en 2009 à Sophia-Antipolis, Kinaxia est une société spécialisée dans la gestion du risque. Elle a ainsi développé dès 2011, Preventimmo.fr, un site web fournissant des documents d’urbanisme règlementaires dans le domaine des états de risques pour les diagnostiqueurs immobiliers et les notaires. Avec Préventimmo, Kinaxia est devenue leader français de la fourniture dématérialisée de documents d’urbanisme réglementaire. En 2017, elle lance CityScan, un site web et une application permettent d’obtenir une vue d’ensemble d’un quartier ou d’un bien immobilier avant un achat. C’est un outil de géo décision immobilière. En agrégeant et en croisant des informations très diverses, le site permet d’évaluer n’importe quelle adresse en France métropolitaine à partir d’une trentaine de critères comme le bruit, la pollution, le nombre et la proximité des écoles, des commerces, des transports collectifs… Un premier niveau cible essentiellement les particuliers, il est gratuit. Un second, destiné aux professionnels (agences immobilières…) demande un abonnement.
La société qui emploie aujourd’hui plus d’une une centaine de collaborateurs, avait reçu fin 2016, le prix du produit le plus innovant dans le domaine du Big Data à l’occasion du Concours « PME Innovantes du numérique PACA 2016 » organisé par le pôle de compétitivité SCS.
www.kinaxia.fr/

Facebook Comments
Lire la suite

Ecole, formation

Pôle Emploi lance la Semaine des métiers du numérique

Publié

le

Les métiers du numérique sont en recherche constante de ressources et certains domaines connaissent même des pénuries de profils. Cet événement qui se déroulera du 25 février au 1er mars a pour objectifs de faire connaître les métiers de ce secteur et rendre davantage visibles les opportunités d’emploi et de formation. Près de 1000 événements et animations seront ainsi organisés sur l’ensemble du territoire national s’adressant aussi bien au grand public qu’aux entreprises.
Cette semaine sera l’occasion de :

  • Valoriser les nouveaux métiers, les secteurs innovants, les nouveaux outils : des ateliers seront organisés dans les agences Pôle emploi pour présenter ces secteurs et leurs métiers, ainsi que les opportunités d’emploi et les formations associées.
  • Orienter les jeunes vers les métiers du numérique : grâce à des visites de lieux emblématiques comme l’École 42ou encore la mise en place de portes ouvertes dans des centres de formation.
  • Agir en faveur de l’inclusion numérique : en organisant, entre autres, des ateliers de sensibilisation aux services numériques de Pôle emploi et, plus particulièrement, aux services de l’Emploi Store.

Durant cette semaine, Pôle emploi organisera des job dating, des web émissions thématiques, des sessions découverte des métiers, des ateliers pratiques… Ainsi en Région Sud, ce sont des dizaines événements qui seront organisés dans tous les départements.

Pour consulter l’ensemble des événements département par département de la Région Sud

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X