Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Vidéos

[Conférence] Top TIC : Simplification administrative, commandes publiques, dématérialisation… Comment tirer profit de la transformation numérique des services de l’Etat ?

Publié

le

Intervenants

Philippe Vrignaud – Directeur adjoint du programme « Dites-le nous une fois » Secrétariat Général pour la Modernisation de l’Action Publique
Yves Autin – Directeur interrégional adjoint, en charge des partenariats UGAP
Gérard Tallandier – Directeur interrégional, Direction interrégionale Sud-est UGAP
Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ecosystème

Marseille : onTracks boucle une levée de fonds de 1 M€ pour commercialiser ses montres connectées intuitives

La start-up marseillaise va pouvoir développer et commercialiser sa montre connectée pour sportifs outdoor avant la fin de l’année.

Publié

le

C’est une première levée de fonds réussie que la start-up marseillaise onTracks vient de boucler pour un montant d’un million d’euros. Un tour de table réalisée auprès de Paca Investissement (fonds créé par la Région avec le soutien financier de l’Europe et géré par Turenne Capital), du Crédit Agricole Alpes Provence via sa filiale CAAP Création, de BPI France, Grand Delta Angels, PFactory et de Business Angels privés. Avec cette levée, onTracks souhaite accélérer le développement de son produit et soutenir sa commercialisation prochaine.

Une montre connectée ‘’outdoor’’
Fondée en 2016 par Philippe Leca, onTracks a mis au point une solution de guidage intuitive via une montre connectée, déclinée en deux bracelets portés à chaque poignet, qui permet de suivre un parcours sans carte ni assistance vocale. Concrètement, les utilisateurs doivent renseigner leurs parcours dans l’application, puis se laisser guider par les vibrations émises par les deux bracelets portés aux poignets et connectés au smartphone. Par exemple, s’il faut tourner à droite, le bracelet situé sur le poignet droit vibre et émet des signaux lumineux. C’est le même principe pour la gauche. Les bracelets sont en plus dotés d’un écran afin de compléter l’information si nécessaire.
Avec cette solution, onTracks s’adresse aux sportifs outdoors (VTT, trail, running, randonnée…), aux citadins qui circulent en motos, scooters, vélos et aux piétons qui effectuent des visites touristiques urbaines.

Une commercialisation avant le CES de Las Vegas 2019
Si des prototypes de montres connectées sont encore en cours de tests au Pôle Sport de Luminy à Marseille, la mise sur le marché n’en est pas moins prévue ; ce sera pour le mois d’octobre prochain au prix de 179 euros TTC dans les magasins spécialisés dans les activités sportives de plein air.
onTracks compte également accompagner le lancement de sa montre connectée avec une campagne de crowdfunding d’un montant de 50 000 euros sur Kickstarter à partir de fin juin. Il sera alors possible de précommander la montre OnTracks à prix préférentiel ! La campagne est aussi une façon d’apporter de la notoriété et de l’attraction, estime son dirigeant et d’entendre le retour des premiers clients utilisateurs. Elle est aussi utile pour servir d’une des ambitions de la jeune pousse qui est l’international…cela passera entre autre par le prochain CES de Las Vegas, en janvier 2019, pour lequel les 8 collaborateurs de onTracks se préparent déjà ! Le CES est une place incomparable pour toucher des marchés internationaux et pas que nord-américains. OnTracks y était en 2017 mais avait intelligemment et stratégiquement fait l’impasse en 2018, pour mieux être prêt en 2019 !

Facebook Comments
Lire la suite

Digital marketing & sales

[Vidéo] Créativité, Communication et Commerce, c’est la trame de #WhyDigital, organisé à Marseille en septembre

La règle des 3C pour aborder la transformation numérique dans les métiers du commerce.

Publié

le

Il avait créé #Shake, le salon e-commerce, il y a 4 ans, il lance à la rentrée de septembre un nouvel événement qu’il a appelé #Why Digital.
Hervé Bourdon, président notamment de la commission Marketing digital de Medinsoft, lâche l’information sur les réseaux sociaux, la région aura un nouvel événement à la rentrée de septembre, les 20 et 21 septembre prochains, et il aura lieu à La Coque et sur l’esplanade Henri Verneuil à Marseille.
#Why Digital, c’est l’événement qui s’adresse à tous les acteurs du numérique TPE et PME mais aussi et surtout à tous les commerciaux et les commerçants car il est question de transformation numérique… dans les métiers de la Performance commerciale !
Pendant deux jours, #Why Digital déclinera ses trois thèmes, la règle des 3C : Créativité – Communication et Commerce.
Explications d’Hervé Bourdon, organisateur de l’événement.

Facebook Comments
Lire la suite

3D, VR, AR

[Vidéo] Eurosatory 2018 : Robots, drones, blindés,…que présentent les entreprises régionales exposantes ?

Elles sont une quinzaine d’entreprises de la Région Sud à exposer à Eurosatory, en indépendant ou sous la bannière des pôles SAFE et OPTITEC.

Publié

le

Eurosatory, le plus grand salon international de défense et de sécurité, se tient depuis lundi dernier à Paris Nord-Villepinte, jusqu’au 15 juin. Placé sous haute surveillance, il accueille cette année plus de 1 750 exposants venus de 63 pays. Une édition 2018 marquée par une montée en puissance des robots et des drones et une forte présence de blindés.

Parmi les participants du salon, une quinzaine d’entreprises régionales s’expose soit en indépendant comme la société aixoise Novadem, soit sous la bannière des deux pôles de compétitivité, Safe Cluster et Optitec, implantés en région Provence-Alpes côte d’Azur. Ils accueillent sur leur stand commun une dizaine d’entreprises (8 Safe et 2 Optitec, dont 7 régionales). Nous vous proposons un florilège de ce que certaines de ces sociétés exposent à l’occasion d’Eurosatory.

NEXVISION | Marseille
Nexvision est un bureau d’études optroniques spécialisé dans les systèmes électroniques embarqués, notamment dans la conception de systèmes de vision complexes. Deux nouveaux produits seront ainsi lancés sur le salon : digitowl, une monoculaire digitale de vision de nuit (nuit 5 OTAN) pour les forces spéciales et Panomix, un système de vision panoramique 360° très haute résolution pour les navires de guerre.

EPCOTS | Toulon
Développeur et fabricant de solutions durcies (tablettes tactiles, écrans, consoles, panel PC, baies…).

TBC-France | Aix-en-Provence
TBC-France est le fabricant de JACK, un robot de sécurité autonome entièrement fabriqué en France qui combine intelligence artificielle embarquée, navigation intelligente et technologies évoluées pour patrouiller en toute autonomie de grands périmètres intérieurs et extérieurs, et procéder à des levées de doute rapides en cas d’alarmes.

GEOMATYS | Arles
Éditeur de logiciel spécialisé dans le traitement de données géospatiales. Geomatys réalise également des développements à façon dans les domaines de la défense et de la gestion des risques.

NOVADEM | Aix-en-Provence
Novadem est spécialisée dans la robotique aérienne ( UAV, drone ). Véritable pionnier des micro-drones français, la société conçoit, réalise et commercialise des drones de faible envergure destinés aux marchés civils et militaires.

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X