Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Cluster, association

VIDEO | Medinsoft se mobilise pour aider les commerçants et restaurateurs dans leur transformation numérique

Publié

le

C’était une première pour Stéphanie Ragu qui a tenu son premier point Presse en tant que nouvelle présidente de Medinsoft, mardi 24 novembre en format virtuel. Elue à la tête du cluster numérique de la Région Sud le 18 juin dernier, elle succédait à André Jeannerot et Stéphane Soto, co-fondateurs de Medinsoft en 2003.

Lire aussi : Stéphanie Ragu prend les rênes du cluster Medinsoft. Elle succède à André Jeannerot

La transformation numérique au cœur des actions

Dirigeante de la société Lauralba Conseil, spécialisée dans les ressources humaines IT, Stéphanie Ragu s’inscrit dans la lignée de ses prédécesseurs. Elle a fait de la transformation numérique des entreprises le cheval de bataille de l’association qui se place ainsi au service des entreprises afin de soutenir les filières économiques les plus impactées par la crise et encourager la digitalisation. Ainsi jeudi 26 novembre à 18h30, Medinsoft organise sa 78ème plénière, la première 100% en Facebook Live, sur le thème ‘’Covid, les nouvelles recettes des restaurateurs : digitalisation, click and collect, livraisons…’’. L’occasion de débattre sur la digitalisation des restaurants, au cœur de l’actualité de la crise sanitaire, pour comprendre les enjeux et opportunités ouvertes par ce second confinement, les nouveaux comportements des restaurateurs et des consommateurs qui pourraient naître après la crise. “Le secteur est très impacté, beaucoup de professionnels sont dans une situation critique, nous devons œuvrer ensemble, avec le digital, à la reconstruction des entreprises du territoire” explique Stéphanie Ragu.
Pour en parler, seront présents Gilles Carmignani, propriétaire et chef de La Table de l’Olivier qui s’est organisé en urgence pour proposer un concept unique de livraison de sa célèbre bouillabaisse, Nicolas Giansily, traiteur Fleur de Sel et co-fondateur de Popote qui livre les plats des chefs locaux en box à commander sur son site internet, Marc Mesropian fondateur des startup RestoPro et Mangez-Notez, Audrey Lucchinacci, présidente de Fédération Commerce en 13 et sa plate-forme originale Shopinsud développée avec Medinsoft, ainsi que Colette Weizman, nouvelle présidente de l’Ordre des Experts-Comptables de la Région Sud.

VIDEO | Entretien avec Stéphanie Ragu, présidente de Medinsoft, sur la plénière du 26 novembre et la mobilisation de Medinsoft en faveur des commerçants et restaurateurs. Elle évoque également le sujet sur la pollution numérique ainsi que les grandes lignes de la feuille de route 2021 de l’association.

Depuis 6 mois, Stéphanie Ragu, sa nouvelle équipe composée d’entrepreneurs bénévoles et les 12 commissions thématiques de l’association n’ont pas chômé. Medinsoft s’est adapté à la situation créée par la Covid 19 et la nouvelle présidente a rappelé que l’association a mis en place pendant ces périodes de confinement de nombreux outils gratuits ; un guide pratique sur la pollution numérique, un livre blanc sur le déconfinement qui est toujours d’actualité… et organisé également plusieurs webinaires sur des thématiques utiles pour tout chef d’entreprise ; le télétravail, le management en temps de crise ou le financement de l’innovation… encore disponibles en mode replay sur la chaine youtube de Medinsoft.

Lire aussi : Le cluster Medinsoft édite un Livre Blanc sur le déconfinement à l’attention des entrepreneurs

Une feuille de route 2021 ambitieuse

Enfin, Stéphanie Ragu en a profité pour présenter à la presse les grandes lignes de sa feuille de route 2021 en cours de finalisation. Ainsi Medinsoft entend s’attaquer à des problématiques telles que l’alternance. “Si en 2018, il y a eu beaucoup d’aides données aux alternants, aujourd’hui nombreux sont les jeunes en apprentissage ou en contrat de professionnalisation qui se retrouvent sans entreprise.” constate Stéphanie Ragu. D’où l’idée de Medinsoft de créer une plateforme en ligne afin de mettre en adéquation les entreprises et ces étudiants qui se retrouvent sur le bas-côté, “une sorte de guichet unique pour promouvoir le dispositif et permettre des embauches.” Autre combat sur le sujet, que ‘’l’alternance soit développée dans le secteur public en plus du privé, ce qui est encore très rare’’. Stéphanie Ragu souligne que c’est le parcours du combattant pour un jeune étudiant que d’aller s’inscrire sur différents sites et trouver une entreprise dans une délai très court qui est de 3 mois actuels ’alors qu’il en faudrait 6 au minimum’’. Le souhait de Medinsoft est donc de regrouper toutes les informations utiles et les repartager via une seule plateforme telle que Medinjob.io. L’idée du cluster est aussi de créer avec une trentaine d’acteurs locaux (Pôle Emploi, Fafiec…) des salons virtuels du recrutement afin de préparer ces jeunes étudiants à l’ensemble de ces démarches. Le premier pourrait avoir lieu avant la fin de l’année.
Autre action, actuellement en discussion avec le Club Informatique Provence Méditerranée, le CLUSIR PACA et la French Tech Aix-Marseille, Medinsoft souhaite l’installation en 2021 d’un groupe de travail commun sur la cybersécurité, un sujet extrêmement sensible en ce moment pour les entreprises qui doivent, cause Covid, se réorganiser et pratiquer le travail à distance, ce qui les rend beaucoup plus vulnérables aux cyberattaques.
Quant aux manifestations organisées chaque année par l’association, les FIDMed Provence et Riviera, les ForumMedinjob ou le Grand Opening, certaines ont été maintenues cette année la plupart du temps en format virtuel. Elles seront en 2021 reconduites avec pour des améliorations et des nouveautés toujours en réflexion.
Femme d’action, Stéphanie Ragu est également une femme engagée dans le mouvement national porté par Syntec Numérique qui a pour nom ‘’Les Femmes du Numérique’’.  A ce titre, elle le représente en Région Sud et participe à des opérations de sensibilisation dans les collèges et lycées pour promouvoir auprès des étudiantes, une filière qui n’enregistre que 30% de femmes en activité.

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cluster, association

Sophia : Check, Flot’Home, Petit Chaud & Co et Veggie & Go sont les 4 finalistes du Challenge Jeunes Pousses!

Publié

le

Elles étaient 9 équipes encore en lice sur les 19 engagées au démarrage du concours àdéfendre mardi 19 janvier leur projet en demi-finale du Challenge Jeunes Pousses 2021 de Telecom Valley, qui s’est tenue en webinaire devant près de 200 personnes.Après une session de pitches orchestrée par Jean-François Carrasco, chef de projet bénévole du concours, le jury, présidé par Florence Tressols, Maison de l’Intelligence Artificielle accompagnée de Vincent Berges, Métropole Nice Côte d’Azur, d’Agnès Carraro, Communauté d’agglomération de Sophia-Antipolis, de Karen Cerliani, MyDataModels, de Raoul Do Nascimento, NPX Lab, d’Alan Ferbach, Videtics et de Philippe Servetti, Team Côte d’Azur, a délibéré pour choisir les 4 équipes, parmi 9 toutes talentueuses, qui accèderont à la Finale annoncée le 23 mars prochain :

  • Check, est une application de dématérialisation des tickets de caisse permettant aux consommateurs de stocker en ligne l’ensemble de leurs tickets de caisses. L’application établie une double proposition de valeur pour les professionnels, leur permettant d’optimiser la gestion des notes de frais.
  • Flot’Home est un projet de conception, construction et vente de maisons flottantes personnalisables, développées sur un modèle de construction modulaire à base de panneaux bois permettant d’être particulièrement résilients dans nos processus de conception et de réalisation.
  • Petit Chaud & Co est une « boutique traiteur » de luxe proposant des plats (chauds, froids, sucrés, salés) de qualité, élaborés à partir de produits (non vendus ou frais) du magasin Grand Frais associé et autres commerçants locaux.
  • Veggie & Go propose la vente de paniers sur mesure de fruits et légumes provenant uniquement des producteurs locaux du département. Les paniers seront à récupérer dans des casiers frigorifiques positionner dans des lieux stratégiques, à l’aide d’un QR code.

Les finalistes ont désormais accès à une enveloppe de 900 € leur permettant de développer leurs projets à commencer par le dépôt de marque. Ils bénéficient également de la continuité de leur accompagnement par des coaches individuels.
La Finale du Challenge Jeunes Pousses aura lieu le mardi 23 mars 2021. Cette ultime étape du concours se fera sous forme de présentation orale devant un nouveau jury de professionnels pour élire l’équipe gagnante, selon les critères de sélectivité du concours : le profil éclectique et complémentaire des membres de l’équipe, le degré d’innovation du projet, son niveau de maturité ainsi que sa faisabilité.

Facebook Comments
Lire la suite

Cluster, association

Partenariat entre E-Enfance et Teach on Earth pour mettre en place une formation sur le cyber-harcèlement

Publié

le

Un doute, Net Ecoute : 0800 200 00”, c’est le nom de la formation sur le cyber-harcèlement mise à la disposition du grand public par l’association parisienne E-Enfance, spécialiste de la protection de l’enfance sur Internet en partenariat avec l’association Teach on Earth, émanation de la start-up de Sophia-Antipolis Teach on Mars spécialiste du mobile – learning.
Aujourd’hui, les enfants comme les adolescents sont très présents sur Internet et notamment sur les réseaux sociaux. Des contenus de tous genres, des likes par milliards, des partages de photos, vidéo : une surexposition qui peut déraper ! La pandémie et les confinements successifs ont permis d’observer en France une hausse significative des usages numériques chez les enfants et les adolescents.
“La période difficile que nous traversons entraine toujours plus de tensions qui se répercutent aussi sur les réseaux sociaux. Le confinement a fait basculer durablement nos pratiques, intégrant encore davantage la dimension numérique dans notre quotidien’’ explique Justine Atlan, directrice générale de l’Association e-Enfance. ‘’Nous devons rester vigilants sur les conséquences qui ne sont pas encore visibles de façon définitive pour les enfants et les adolescents. Nous devons rester attentifs au besoin de nos adolescents d’échanger avec leurs pairs, en particulier pour les 10-15 ans en pleine construction dans leur rapport à autrui. Un aspect qui peut les rendre plus vulnérables notamment dans un univers virtuel.”
Dans ce contexte, il est important de rappeler les bonnes pratiques afin de protéger les enfants sur Internet et les réseaux sociaux. Via l’application Teach on Earth disponible en téléchargement gratuit sur l’App Store et Google Play, la formation “Un doute, Net Ecoute : 0800 200 00” permet à tous de mieux identifier les problèmes et les dérives potentielles pour conseiller les jeunes internautes. Il s’agit d’une expérience d’immersion dans l’univers de Net Ecoute, le numéro vert national spécialisé dans les problématiques que rencontrent les jeunes populations dans leurs pratiques numériques, et notamment le cyber-harcèlement. Vous vous placerez au poste de Net Ecoutant et serez confrontés à des messages d’enfants et d’adolescents semblables à ceux que reçoivent les équipes de Net Ecoute. Vous devrez y répondre en accompagnant au mieux la personne en ligne et découvrirez ainsi si vous avez les bons réflexes.

 

Facebook Comments
Lire la suite

Cluster, association

L’ADIE lance un Marché de Noël en ligne des entrepreneurs locaux de la Région Sud et de Corse afin de les soutenir

Publié

le

Depuis le début de la crise provoquée par la pandémie de Covid-19, l’ADIE, l’Association pour le droit à l’initiative économique, a décuplé́ ses actions d’accompagnement pour permettre aux petits entrepreneurs locaux qu’elle finance de sauver leur activité́. Depuis 2005, l’ADIE permet à des personnes qui n’ont pas accès au système bancaire traditionnel de créer leur propre entreprise, grâce au microcrédit accompagné. Le projet de marché de Noël des entrepreneurs locaux en ligne s’inscrit dans la poursuite de cette mobilisation. Ainsi vous pouvez découvrir en ligne une vingtaine de boutiques d’entrepreneurs locaux de la région Sud ou de Corse qui incarnent le monde d’après (bijoux, prêt à porter, accessoires, beauté, déco, kids, épicerie…). Originaux, authentiques, éco-responsables, faits main… les produits des entrepreneurs sont parfaits pour des cadeaux de Noël originaux !
« À travers ce geste simple et concret, chacun peut contribuer à soutenir le développement de la visibilité et la relance de ces entreprises », explique Sébastien Chaze, directeur de l’ADIE Région Sud. L’association finance et accompagne chaque année un millier de micro-entrepreneurs pour lancer leur activité locale. Locaux, plus responsables, plus éthiques, plus écologiques, ces petits entrepreneurs sont aussi le reflet de valeurs qui incarnent le monde d’après que beaucoup appelle de leurs vœux, après les confinements qui ont conduit nombre d’entre nous à remettre en question leurs habitudes de consommation.

Accéder au Marché de Noël de l’ADIE

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X