Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

BioTech, MedTech

[VIDÉO] Aubagne : Avec Watearproof, Secuderm décline sa technologie de protection 100% étanche sur l’oreille

Publié

le

Vous connaissez peut-être le kit de protection étanche que l’entreprise Secuderm a mis au point il y a quelques années et qui permet de protéger les plaies et pansements contre l’eau ? Née dans l’esprit d’Éric Gilli, originaire de Cassis, et développée à Marseille, auprès de la Faculté de pharmacie, cette solution innovante créée en 2005 s’appuie sur un film protecteur simple à appliquer sur le pansement primaire avec un gel adhésif et qui garantit une protection sur-mesure et 100 % d’étanchéité en toutes circonstances, y compris au niveau des articulations.
Aujourd’hui, Éric Gilli a fait de ce mono produit, une technologie en proposant sur le même principe Watearproof by Secuderm, la première protection étanche conçue pour fournir à l’oreille une barrière sur mesure contre l’eau, les bactéries et la poussière. Pourtant la protection de l’oreille de façon fiable est complexe, notamment liée à la forme de l’oreille et à la faible surface pour encoller.

Watearproof, un dispositif anti-otites…mais pas que !
C’est le dispositif idéal pour plus de 3 millions de personnes qui contractent une otite chaque année et les enfants de moins de cinq ans qui sont les plus exposés au risque des otites dites moyennes. En été, comment retenir un bambin de sauter dans la piscine, de prendre un bain de mer, ou de barboter dans un lac… alors qu’il souffre d’une otite moyenne ? C’est quasi mission impossible !
La protection Watearproof a aussi pour avantage de maintenir la capacité d’entendre, un atout notamment pour les surfeurs qui ont tendance à utiliser des bouchons d’oreilles hypoallergéniques, donc de ne rien entendre lorsqu’ils sont dans l’eau. Protéger l’oreille c’est bien, mais ne pas l’obstruer, c’est encore mieux ! Le concept innovant de Watearproof forme donc une cellule non collante sur l’oreille, permettant à l’intérieur de celle-ci de respirer et minimiser ainsi les risques de macération.

Un dispositif simple à utiliser
Watearproof se présente en kit contenant des feuilles de film de polyuréthane et un tube de gel adhésif à appliquer sur la peau. Le gel adhésif est composé de silicone hypoallergénique et d’acétate d’éthyle qui empêche le gel de durcir. Il est conçu pour être utilisé exclusivement sur une peau saine.  L’application séparée du gel adhésif, qui épouse finement le profil de la peau, et du film protecteur offre une véritable imperméabilisation et une bonne tenue jusqu’à 7 jours.
Les propriétés de protection et d’étanchéité des produits Secuderm ont été validées par les médecins de la Marine Française après une immersion prolongée (plusieurs jours). Cependant, la protection Watearproof n’est pas conçue pour la plongée sous-marine ou l’immersion au-delà des premiers centimètres de la surface.

[Vidéo] Eric Gilli, président-fondateur de Secuderm, nous présente son nouveau produit, Watearproof.

Présent sur le marché national, disponible à l’achat via le site internet, les produits Secuderm sont aussi en vente dans les pharmacies ainsi que dans les grandes et moyennes surfaces et sont distribués dans les hôpitaux grâce notamment à des partenariats avec des distributeurs. Éric Gilli a aussi l’ambition de les commercialiser à l’international, il vient de conclure un accord de distribution auprès des hôpitaux marocains.
Le dirigeant de Secuderm n’entend pas s’arrêter en si bon chemin. Au quotidien, il poursuit sa R&D et travaille déjà sur d’autres déclinaisons de sa technologie ; une solution unique pour sécuriser des soins de plaies chroniques (ex : escarres), un pansement anti-UV ou un pansement connecté… mais pour lui c’est une autre histoire à raconter plus tard !

www.secuderm.com

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

BioTech, MedTech

#Covid19 : ExactCure, une jeune pousse niçoise vient en aide à l’AP-HM, les hôpitaux marseillais

Publié

le

ExactCure, c’est cette start-up niçoise qui a développé, en partenariat avec l’INRIA (Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique), un ‘’Jumeau numérique’’ permettant de tester et d’améliorer le traitement par médicament d’un patient. Ce jumeau numérique aide le professionnel de santé à adapter la dose des médicaments en fonction des caractéristiques personnelles de chaque patient (sexe, âge, poids, antécédents médicaux, traitements…) grâce à des simulations en ligne. Objectif de ce dispositif médical : maîtriser la posologie donc éviter les sous-doses ou surdoses et suivre l’action des molécules en temps réel et permettre ainsi une médecine personnalisée.
Accompagnée par l’accélérateur Allianz à Nice et lauréate 2019 du programme d’innovation “French IoT” de La Poste dédié aux services connectés (catégorie Santé), ExactCure a été sollicitée par l’AP-HM, les hôpitaux marseillais, afin de créer des modélisations de trois molécules utilisées pour lutter contre le coronavirus : le paracétamol, l’hydroxychloroquine et le Lopinavir-Ritonavir qui est le traitement préconisé aux hôpitaux par les autorités de santé pour traiter le Covid-19. Chaque modèle tient compte des paramètres du patient et le pharmacologue peut ainsi simuler la concentration sanguine et plasmatique de la molécule chez le malade au cours du temps. Pour ExactCure, qui a fourni en moins d’une semaine les résultats, les médicaments sont indispensables, ils nous soignent et nous aident à vivre plus longtemps et en meilleure santé, mais il arrive que des médications se révèlent inappropriées parce que nous sommes tous différents et que nous ne réagissons pas de la même manière aux médicaments. D’où le jumeau numérique d’ExactCure qui va simuler l’effet du médicament dans le corps du patient en fonction de ses caractéristiques personnelles pour mieux le soigner. Chaque année, 18.000 personnes meurent d’un traitement inadapté, c’est trois fois plus que les accidents de la route. Des erreurs qui coûtent cher, près de 10 milliards d’euros par an à la sécurité sociale !

www.exactcure.com

Facebook Comments
Lire la suite

BioTech, MedTech

#Covid19 : xRapid lance l’application mobile xRcovid, un outil indispensable pour sortir du confinement

Publié

le

C’est une première mondiale que vient de réaliser la start-up aixoise xRapid France: mettre au point une application pour aider au déconfinement qui permettra par une simple photographie de son test sanguin, de déterminer si l’on est immunisé au Covid-19 et donc autorisé à sortir. xRcovid, c’est le nom de cette nouvelle application pour smartphone, est en test à l’hôpital Nord de Marseille et à l’hôpital du Kremlin-Bicêtre près de Paris. Une fois les tests réalisés, courant avril, xRcovid sera mise gratuitement à la disposition des autorités de santé mais son utilisation publique dépendra du feu vert du gouvernement.

Soutenu bénévolement par des start-up locales

C’est en développant une application permettant un diagnostic automatisé de la malaria, le xRmalaria (plus d’un million de tests réalisés depuis 2016), que xRapid France et son fondateur, Jean Viry-Babel, se sont fait connaître. En janvier 2020, la start-up basée au Technopole de l’Arbois, près d’Aix-en-Provence, a été primée au CES 2020 de Las Vegas pour une nouvelle solution, son boîtier de tests sanguins xRblood qui permet d’obtenir une numération sanguine grâce à une goutte de sang. C’est sur la base de ces deux solutions que les équipes de xRapid ont pu sortir en moins de deux semaines un premier prototype du xRcovid, aidé en cela bénévolement par plusieurs start-up locales.
Basée sur l’intelligence artificielle, l’application xRcovid est la première appli mobile capable de lire et d’interpréter les tests sanguins de détection rapide du Covid-19 qui arrivent bientôt sur le marché. Encore peu utilisés, les tests sérologiques pour le covid-19 sont jugés encore trop peu fiables face aux PCR (test par prélèvement nasal).

Une photo suffit pour le résultat

Face à l’urgence de la situation, ce sont les tests de diagnostic rapide qui seront choisis, ceux Ces tests qui n’utilisent qu’une goutte de sang prélevée au bout du doigt. Le sang est mélangé à un réactif  à l’intérieur d’un petit kit, un peu identique aux tests de grossesse. Le résultat apparaît un quart d’heure après. Reste à l’interpréter ! C’est là qu’entre en jeu, l’application xRcovid. À partir d’une photo prise avec son smartphone, l’intelligence artificielle de l’application interprète le résultat pour le praticien qui administre le test, affichant si le patient testé est positif, négatif ou si le test a échoué́et éliminant toute ambiguïté et tout risque d’erreur. L’intelligence artificielle garantit la conformité et la fiabilité du test et envoie ce résultat ainsi que les données épidémiologiques annexes à un serveur sécurisé, auquel seules les autorités de santé pourront accéder.

Un outil indispensable pour sortir du confinement

Utilisée à grande échelle, cette application pourrait conduire à un déconfinement plus rapide quel que soit la nature du déconfinement à venir ; déconfinement par zone géographique, en fonction de la forte présence ou pas du virus ; par tranche d’âge, selon les statistiques observées dans les hôpitaux, ou encore par le biais d’un passeport sérologique délivré aux personnes déclarées positives et considérées à priori comme immunisées ?
Pour le PDG de xRapid, la solution xRcovid ‘’est un outil indispensable pour sortir du confinement.” Grâce à la gestion instantanée de tous les résultats, l’IA permet aussi de suivre en temps réel la pandémie et sa vitesse de propagation sur le territoire. Ces données pourraient être prises en compte pour organiser le déconfinement progressif de la population que souhaite le gouvernement.
Selon le choix que feront les autorités, nous pourrons apporter toutes sortes d’informations comme la géolocalisation ou l’âge des utilisateurs, pour ceux qui y consentent”, précise Jean Viry-Babel. “Nous avons tout sécurisé. Il n’y a pas de cloud. Toutes les données restent dans le téléphone, et ne sont transmises qu’aux autorités sanitaires.”
La Grande-Bretagne s’intéresse déjà à la nouvelle solution de xRapid, les Etats-Unis sont également à l’écoute. Reste à savoir ce que décidera La France ?

Facebook Comments
Lire la suite

BioTech, MedTech

Face au confinement, Axyn Robotique propose Ubbo Expert, un robot de télé-présence au chevet des patients

Publié

le

Alors que la France attaque sa cinquième semaine de confinement total, l’Hôpital Forcilles (Fondation Cognacq-Jay), en région parisienne, a trouvé la solution pour permettre à ses patients de garder le contact avec leurs proches : Ubbo Expert, un robot de télé-présence développé par la société aixoise Axyn Robotique. L’établissement hospitalier utilise déjà depuis décembre 2019, Ubbo Expert, en tant qu’outil de télémédecine et de télé-expertise. Avec la crise sanitaire et l’impossibilité pour les familles de rendre visite à leurs proches hospitalisés, le personnel soignant de l’hôpital décide d’utiliser le robot pour des visioconférences entre les patients du service de rééducation post réanimation et leurs proches. Ces patients sortent de longs séjours en réanimation et sont épuisés et trop affaiblis pour pouvoir gérer seuls les communications avec leurs proches. Cette solution permet ainsi aux familles éloignées de compenser en partie la séparation et a des bénéfices certains tant pour les patients que pour les familles. Frank Anjeaux, CEO d’Axyn Robotique, ravi de participer à l’amélioration de la vie des patients dans cet hôpital, espère que ‘’d’autres utilisateurs pourront réaffecter nos robots à des usages plus essentiels que prévus au départ, nous sommes d’ailleurs à la disposition de nos utilisateurs pour faciliter ces migrations’’.

Des robots aux multiples usages

Ubbo Expert est basé sur une plateforme robotique ouverte tant au niveau matériel que logiciel, permettant à la gamme Ubbo de s’adapter aux besoins de différents marchés et clients avec de nouvelles applications, interfaces ou objets connectés. C’est le produit phare de la start-up Axyn Robotique. Créée en octobre 2014 à Meyreuil, dans les Bouches-du-Rhône, incubée par les Pépinières du Pays d’Aix, la start-up a ainsi développé une version en kit appelée Ubbo Maker destinée aux makers, adeptes du DIY (Do It Yourself), commercialisée depuis la fin de l’année 2018.
Ubbo Expert, a notamment fait ses preuves en milieu scolaire. Le robot de télé-présence a été testé dans plusieurs établissements scolaires en France, comme c’est le cas dans un collège de Pont-de-Salars (Aveyron), permettant ainsi aux élèves absents de suivre le cours et d’interagir avec la classe et le professeur. Il est également utilisé par des groupes industriels comme “outil mobile de télétravail pour réduire leurs déplacements et diminuer leur empreinte carbone” ou encore dans les EHPAD pour assister les seniors, ainsi que dans le cadre du maintien à domicile.
Progressivement la robotique investit le domaine de la santé et l’épidémie de coronavirus replace au centre de l’attention une idée de la robotique que certains clament depuis un certain temps déjà : la télémédecine qui permet au médecin de faire une consultation par Internet, permettant au patient de consulter un médecin d’une autre ville. Un marché de plus de 5 milliards de dollars en pleine expansion, avec une croissance qui dépasse les 20 % chaque année.

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X