Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Ecosystème

[VIDEO] Dernière ligne droite pour l’événement économique majeur de la rentrée, le #GO2019 by Medinsoft

Publié

le

Jour J – 3 semaines avant que le Grand Opening 2019 de Medinsoft n’investisse le 19 septembre prochain le Château Saint-Victor à Marseille, un endroit méconnu et secret situé dans le 8ème arrondissement de Marseille et qui se trouve être la résidence du Gouverneur militaire de Marseille, le Général de corps d’armées Benoît Houssay, officier général de la zone de défense et de sécurité Sud, commandant de la zone Terre Sud.
L’équipe d’organisation de Medinsoft met un point d’honneur à trouver pour chaque Grand Opening des lieux différents, méconnus si possible, magiques et uniques, histoire de marquer le coup pour ce qui est devenu au terme des quatre premières éditions, la plus grande soirée économique du territoire.
Comme les précédentes, cette cinquième édition réunira celles et ceux qui font l’économie ; des grands comptes, des TPE et PME, de nombreuses start-up dont certaines exposeront leurs savoir-faire lors de l’événement. Des officiels militaires et l’ensemble des élus régionaux, départementaux et métropolitains seront également présents ainsi que bon nombre de médias. Bref le Grand Opening s’annonce encore une fois comme l’événement à ne pas manquer ! Plus de 2000 personnes sont attendues pour l’édition #GO2019.

Une organisation étalée sur 10 mois
Organiser un tel événement demande selon les cas près de 10 mois d’investissement. ‘’Il a déjà fallu 4 mois pour trouver le lieu’’ précise Alexandre Barthelemy, administrateur Medinsoft en charge de l’évènementiel. Par la suite, il faut définir le concept de la soirée avec l’agence événementielle Win-Win, commercialiser l’événement et établir une trentaine de partenariats (CIC, Jaguar Network, Orange, Kedge BS, CEPAC, Crédit Agricole, Ville de Marseille, CCIMP, PacWan, UPE13…), s’appuyer également sur des entreprises locales afin d’assurer certaines charges ; gestion des rendez-vous d’affaires par Minut Pass, gestion de la billetterie par Event Manager, réalisation d’ une vidéo ‘’time lapse’’ de la soirée par Devisubox, ou s’appuyer sur les étudiants de l’école EMD de Marseille pour assurer entre autres l‘accueil des invités…
Le Château Saint-Victor est certes incroyable mais il n’est pas forcément facile d’accès ! Aussi, des bus à impériale assureront la navette toute la soirée entre deux points de rendez-vous – Métro Rond-Point du Prado et le parking de la promenade Georges Pompidou –  et le Château Saint-Victor, afin d’accueillir dans les meilleures conditions possibles les 2000 participant(e)s attendu(e)s.
Pour disposer de toutes les informations sur l’organisation, les animations et le déroulé de la soirée, Medinsoft lance cette année une application mobile #GO2019 développée par la société Synertic (Aix-en-Provence) et téléchargeable sur Apple Store et Google Play.

Une soirée conviviale, festive mais également business
Développer son business dans une ambiance festive et conviviale, c’est l’ADN du Grand Opening. Aux animations traditionnelles telles qu’une dégustation de vins locaux ou de la 808 Water, l’eau minérale naturelle du pays d’Aix-en-Provence,  se mêleront des animations business, les rendez-vous d’affaires établis en amont de l’événement, les démonstrations en ‘’live’’ de 20 start up exposantes : Minut Pass, Leds Chat, No Soft, Morphée, Tchek, People In, Smartfutures, Hello Colis, Ged Mouv/ S2PWEB, CarBookR, Market Invaders, Oxycars, My Endo App, My Medical Box, Benko, Playzz, Linkavie, Betoobe. L’Armée de Terre présentera également six innovations, pour certaines en avant-première, qui concernent l’énergie, l’aide à la maintenance, les drones et le système Félin (fantassin à équipement et liaisons intégrés) représentant le soldat français du futur.

Un partenariat majeur ‘’Tech for good et Good for Tech’’ avec l’Armée 
A l’occasion de ce Grand Opening, le cluster numérique Medinsoft, présidé par André Jeannerot et l’Etat-major Zone de Défense Sud, commandé par le Général de corps d’armées Benoît Houssay, Gouverneur militaire de Marseille, signeront le 19 septembre au soir une convention de partenariat basée sur deux axes majeurs.

  • Un axe ’Tech4good’’ mené par Medinsoft qui mettra tout en œuvre pour aider à l’insertion et à la reconversion des soldats blessés dans le domaine numérique et notamment dans des secteurs en pénurie de compétences.
  • Un axe ‘’Good4Tech’’ avec la mise en avant des entreprises, des start-up locales et de leurs innovations auprès de l’Armée.

Ce partenariat qui se veut fort et engagé socialement est en soi une première !

Le #GO2019, c’est le 19 septembre et il est encore temps si vous le souhaitez de devenir Partenaire de l’événement, réserver une loge pour recevoir vos clients et prospects, ou tout simplement participer à l’événement économique de l’année, en réservant votre place :  https://www.grandopening2019.com/

[VIDEO] Alexandre Barthelemy, en charge de l’événementiel au sein de Medinsoft, nous dit tout sur le #GO 2019,

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

BioTech, MedTech

Marseille : L’AP-HM se dote du 1er robot CyberKnife S7 en Europe pour traiter plus efficacement le cancer

Publié

le

Les Hôpitaux Universitaires de MarseilleAP-HMse sont dotés début juin d’un nouveau dispositif de radiothérapie robotique : le CyberKnife S7 qui permet de traiter des tumeurs par radiothérapie stéréotaxique beaucoup plus rapidement et plus précisément qu’auparavant. Financé par l’AP-HM à hauteur de 4,7 M€, le CyberKnife S7 vient s’ajouter à un parc d’accélérateurs de particules performants au sein du futur institut de radiothérapie stéréotaxique des Hôpitaux Universitaires de Marseille (Hôpital Nord) dont l’inauguration aura lieu au mois d’octobre. L’Hôpital Nord est le premier établissement en Europe à posséder cette technologie de nouvelle génération.

Une technologie de nouvelle génération

Développé par l’américain Accuray spécialisé dans les dispositifs médicaux, le CyberKnife S7 est doté d’une intelligence artificielle et d’un détecteur de mouvement en temps réel, le ciblage est infra-millimétrique et la séance de radiothérapie est moins difficile pour le patient qui peut respirer librement durant l’irradiation.  Par sa précision exceptionnelle, la radiothérapie stéréotaxique permet d’augmenter les doses de traitement sur la tumeur tout en protégeant les tissus sains adjacents réduisant le nombre de séances pour les patients. Un avantage considérable pour les hôpitaux publics qui ont parfois du mal à absorber le flux de patients.
Ce nouveau dispositif révolutionnaire sera inauguré en octobre prochain et permettra aux équipes de l’institut de radiothérapie stéréotaxique de l’Hôpital Nord, dirigé par le Pr Didier Cowen, de traiter plus efficacement et en un temps record, toutes les métastases extra-crâniennes : cancer du poumon de taille limité, cancer du foie, cancer du sein, cancer des os, ganglions isolés…  Soulignons qu’en France, le cancer est la première cause de décès chez l’homme et la deuxième chez la femme et que la radiothérapie fait partie des traitements de référence de cette maladie. Elle peut être à visée curative pour guérir le patient ou palliative pour le soigner en soulageant les symptômes provoqués par la tumeur.

Facebook Comments
Lire la suite

Ecosystème

Sophia-Antipolis : L’OTESIA dévoile les 4 premiers projets de recherche retenus sur l’IA

Publié

le

Créé au mois de novembre dernier à l’initiative du Conseil départemental des Alpes-Maritimes et ses partenaires, que sont la Communauté d’Agglomération de Sophia Antipolis, l’Université Côte d’Azur, ainsi que la CCI Nice Côte d’Azur, l’OTESIA – l’Observatoire des Impacts technologiques économiques et sociétaux de l’Intelligence Artificielle vient de lancer quatre grands projets autour de sujets qui nous concernent tous : la santé, la cybercriminalité, l’éducation et le processus d’apprentissage…
Cet observatoire unique en France et en Europe a pour mission de travailler et promouvoir une Intelligence Artificielle responsable et éthique, où l’humain est au cœur des réflexions. Les études et analyses que l’OTESIA se charge de délivrer, visent à la fois à informer les citoyens et à accompagner les politiques publiques. Les résultats de ces travaux conduiront à des publications spécialisées mais aussi à des articles destinés au grand public.

Les 4 premiers projets

– 1er projet : Enquête « IA & Santé »

Décrypter les multiples dimensions et impacts de l’usage du numérique dans les établissements médico-sociaux, notamment les Établissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD), pour évaluer le niveau d’acculturation et d’adoption des outils numériques (dont l’intelligence artificielle) tant des professionnels que des résidents, le lien opéré entre soin et numérique mais aussi le niveau de coopération et coordination avec les autres acteurs du système de santé, dans le but d’identifier les situations à risque, anticiper les besoins et mettre le numérique au service des établissements et de leur résidents.

Dispositif majeur dans l’accompagnement des personnes âgées et de leurs proches, les EHPAD pourraient être les grands bénéficiaires de l’apport du numérique, tant pour la réorganisation de l’offre de soins (échanges avec les structures et compétences sanitaires) que pour la qualité de vie des résidents et la gestion des ressources humaines et matérielles.

– 2er projet : Prévention du cyberharcèlement et de la cyber-haine

Développer un logiciel de détection des messages haineux à partir d’une analyse du langage naturel pour comprendre leur structure argumentative, en permettant aux victimes de développer leur esprit critique et un contre-discours pour une meilleure lutte contre le cyberharcèlement et la cyber-haine. La cyberhaine sur des bases racistes, xénophobe ou critères religieux est en augmentation et 6% de jeunes en Europe sont victimes de cyber-harcèlement. Une étude en Europe montre que plus d’un jeune sur trois est exposé à des contenus haineux en ligne, les victimes sont de 5% à 13% (Machackova, Blaya, Bedrosova, Smahel & Staksrud, 2020).

-3ème projet : Artificial Intelligence Devoted to Education (AIDE)

Etudier le développement de la pensée informatique dans une double approche : créative et d’esprit critique vis-à-vis du numérique, et modéliser les tâches de résolution créative de problèmes. Sous une approche en sciences de l’éducation computationnelles (computational learning sciences) est développée une modélisation tant du sujet apprenant comme de la tâche. La modélisation va permettre de réaliser une analyse du comportement du sujet d’expérience face à la tâche à exécuter à travers la captation de ses gestes. Le projet fait appel à une ontologie des tâches à réaliser et au modèle du cerveau en neurosciences computationnelles (équipe INRIA Mnémosyme).

– 4ème projet : Impact de l’apprentissage machine sur les compétences

Contribuer à une compréhension des processus d’apprentissage par lesquels les entreprises développent de nouvelles capacités technologiques. Ce projet a l’ambition de dépasser les limites de la recherche actuelle. Des études de cas sont prévues dans trois secteurs de la région de Nice et de Sophia-Antipolis : le secteur de la santé, les transports et la logistique, et l’aérospatiale. Une enquête avec questions ouvertes sera adressée à tous les types de personnels : pourquoi et comment l’apprentissage machine et les nouvelles technologies afférentes entrent-elles dans les tâches habituelles de l’agent ? Remplacent-elles les compétences au sein de l’entreprise ? Les diminuent-elles ? Les augmentent-elles ? Conceptuellement, le projet vise à contribuer à une compréhension des processus d’apprentissage par lesquels les entreprises développent de nouvelles capacités technologiques.

Facebook Comments
Lire la suite

Cluster, association

[Vidéo] Marseille : Avec le CIP Network Show, le CIPMed entend contribuer à la relance de l’économie régionale

Publié

le

C’est pour soutenir dès maintenant et malgré les vacances estivales les acteurs du numérique de la région que le Club Informatique de Provence et Méditerranée (CIPMed – 90 décideurs IT membres) et ses partenaires (200 membres issus des prestataires informatiques, data center, start-ups, écoles d’ingénieurs) ont décidé d’organiser en plein mois de juillet un évènement « Business meeting » à l’Orange Vélodrome de Marseille.

Le 1er CIP Network Show se veut être le rendez-vous de la reprise économique IT de l’écosystème numérique et entend ainsi contribuer à la relance de l’activité économique de la région.
Le 24 juillet prochain, le CIP Network Show accueillera dans le temple du football marseillais environ 400 visiteurs, des décideurs IT et des prestataires, des chefs d’entreprise, des acheteurs et des étudiants, …Pour les uns, il s’agira d’échanger sur les enjeux et les projets des décideurs engagés dans la transformation numérique de leur organisation. Pour les autres, de rencontrer des acteurs stratégiques et développer une veille technologique afin de découvrir de nouvelles solutions. Le CIPMed a également invité des acteurs tels que Pôle emploi, Fafiec, Apec, Syntec, Atlas, … afin que les chefs d’entreprises s’informent directement sur les ressources disponibles pour la relance de leurs activités.
Au programme également, une dizaine de conférences centrées sur les retours d’expérience de décideurs IT liés à des thèmes d’actualité, une vingtaine de démo live pour tester et expérimenter… Plusieurs espaces qui sont autant de lieux de rencontres et d’échange seront délimités : un espace Partenaires IT, avec la présence d’une trentaine d’exposants pour découvrir leurs solutions, un espace start-up pour découvrir quelques pépites de l’innovation régionale et un espace démo live.
Enfin le CIPMed a souhaité rendre cet événement très interactif avec diverses animations, notamment un Escape Game et un Serious Game organisés par l’école d’ingénieur CESI d’Aix-en-Provence.

[Vidéo] Guillaume Goury, actuel président du CIPMed dévoile les temps forts du CIP Network Show et explique pourquoi l’avoir organisé dans la foulée du déconfinement.  

CIP Network Show à l’Orange Vélodrome le 24 juillet 2020 à partir de 13h30.

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X