Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Infrastructures IT, Cloud

Usercube confie à Jaguar Network l’hébergement de sa nouvelle plateforme SaaS.

L’éditeur Usercube confie à Jaguar Network l’hébergement de sa nouvelle plateforme SaaS.

Publié

le

Implantée à La Penne sur Huveaune et spécialisée dans les solutions de gestion des mouvements de personnels, de leurs droits informatiques et des dotations en matériels pour les entreprises, la société Usercube commercialise une solution d’Identity and Access Governance qui est proposée en mode licence ou en mode SaaS.

Pour cette nouvelle offre hébergée, Usercube a souhaité sélectionner un hébergeur qui lui permettrait de s’appuyer sur des infrastructures de dernière génération, sécurisées et toujours disponibles. L’éditeur garantit en effet à ses clients une haute disponibilité de son service 24/24 et 7j/7.

Après avoir étudié les offres du marché et visité différents Datacenters, Usercube a fait le choix de Jaguar Network pour son approche industrielle et sa capacité à garantir de très hauts niveaux de service. « Nous sommes la seule offre 100% française alliant un éditeur, un hébergeur et un datacenter français » explique Nicolas Moyere, CTO de  Usercube. « Cette maîtrise de toute la chaîne technologique associée à la proximité de nos centres de R&D  permet de garantir une disponibilité et une qualité de service maximale et inégalée sur le marché français ».

Une proximité des équipes de R&D basées à Marseille qui a permis de simplifier les échanges lors de la mise en production et du lancement. Grâce à cela , Usercube a pu lancer rapidement son offre SaaS à grande échelle.

Rappelons qu’à la fin de l’année 2014, Usercube a lancé politique de recrutement pour soutenir son développement en France et à l’international. Plus de 20 postes, des profils d’ingénieurs, de développeurs et de commerciaux, sont proposés sur Marseille et Paris.

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ecosystème

Mougins : Titan Datacenter lance un plan de recrutement de 44 postes pour son futur datacenter

Publié

le

Basée à Mougins, dans les Alpes-Maritimes, la société Titan Datacenter, spécialiste de l’hébergement et de la disponibilité des données, poursuit les travaux de son nouveau datacenter, DC1, qui devrait voir le jour à la fin du premier semestre 2021, sur un parc d’activité de plus de 4 200 m2. Le bâtiment comprendra des infrastructures divisées en 11 modules indépendants, avec une puissance utile de 24 000 KW soit 11 datacenters de 2 MW, qui accueilleront à terme 86 016 serveurs dans 1 792 racks, avec 15 kW par rack de 48 U. Point d’orgue de cet ambitieux projet, une disponibilité de 99,995% et une rapidité annoncée supérieure de plus de 55% à un datacenter classique. DC1 de Titan a placé la barre très haut en ciblant la certification Tier IV de l’Uptime Institut.
Pour son futur centre de données, Titan Datacenter annonce son plan de recrutement entre septembre 2020 et décembre 2021. Plusieurs postes sont d’ores et déjà à pourvoir. L’entreprise qui compte déjà une quinzaine de collaborateurs, a pour but de consolider ses effectifs dès septembre 2020 afin de monter une équipe complète d’experts du monde du data center.

Les postes à pourvoir sont :

Administratif, comptable et juridique : 6
Recherche & Développement : 22 personnes
– Architectes Réseaux
– Ingénieurs
– Développeurs
– Production / SOC/NOC
– Administrateurs
– Techniciens
Commercial / Marketing : 16

 

Facebook Comments
Lire la suite

Ecosystème

Marseille : Le datacenter MRS3 d’Interxion a ouvert dans une ancienne base sous-marine du IIIème Reich

Publié

le

La base sous-marine allemande Martha, en 1951.

Le 1er juillet dernier Interxion a réceptionné la première tranche de son nouveau datacenter marseillais ‘’Interxion MRS3’’ qui a accueilli son premier client dont le nom n’a pas été communiqué. Ce centre est construit dans une ancienne base sous –marine conçue en 1943 par l’armée allemande pendant la seconde guerre mondiale et reconvertie pour l’occasion. Appelée Martha, cette base allemande n’a jamais été achevée, mais le bâtiment s’étend sur 249 mètres de longueur pour 44 mètres de large.
Le MRS3 sera le troisième Data Center d’Interxion à Marseille. Il vient compléter deux autres MRS1, MRS 2 implantés dans la cité phocéenne depuis 2015. MRS3 est construit en trois phases, la première réceptionnée en début de mois offre environ 2 300 m² d’espace, les deux phases suivantes devraient être complétées en 2021. Une fois le site achevé, MRS3 proposera aux clients environ 7 100 m² d’espace équipé, avec 17 MW de puissance disponible. Il s’agit d’un projet à 157 millions de dollars, pour un centre qui sera entièrement alimenté par des sources d’énergie renouvelables.

Interxion France, filiale du groupe néerlandais Interxion, deuxième opérateur mondial de datacenter (50 dans 13 pays d’Europe), ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. L’opérateur rappelle qu’il a investi plus de 300 millions d’euros en cinq ans et annonce deux nouveaux centres, MRS 4 et MRS 5 en prévision à Marseille.
Cet engouement pour la cité phocéenne du deuxième opérateur mondial de centres de données s’explique par la position géographique de la ville, notamment son emplacement stratégique au cœur de la Méditerranée. Avec 14 câbles de télécommunication à fibre optique et près d’une dizaine en prévision pour les cinq prochaines années, la cité phocéenne connecte 4,5 milliards d’utilisateurs entre l’Europe, l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Asie. Marseille est ainsi le 10e « hub » mondial en termes de connectivité.

Facebook Comments
Lire la suite

Ecosystème

Sophia-Antipolis : Stella Telecom en passe d’être racheté par le groupe Celeste

Publié

le

Ce serait la cinquième opération de croissance externe pour le groupe Celeste en moins d’un an. Après les acquisitions de Via Numérica (Archamp – 74), Option Service (Genvry – 60), Pacwan (Aix-en-Provence – 13) et plus récemment Ariane Network (Albi – 81), l’opérateur spécialisé dans la fibre optique et les solutions réseaux innovantes et écologiques est entré en négociations exclusives pour procéder à un rapprochement avec Stella Telecom.
Créé en 1997 à Sophia Antipolis, Stella Telecom est un opérateur sur le marché des entreprises et des collectivités. L’opérateur fournit des prestations d’accès Internet, d’interconnexion, de téléphonie fixe et mobile à environ 2 000 clients, pour moitié issus du secteur public.
‘’Grâce à notre rapprochement, nous pourrons désormais nous appuyer sur les 6 000 kilomètres du réseau fibre optique en propre de Celeste, mais également sur ses différents datacenters régionaux, pour offrir une qualité de service optimale à nos clients’’, souligne Laurent Bernauer, président et fondateur de Stella Telecom.
Opérateur dédié aux PME, aux grandes entreprises ainsi qu’aux collectivités, Celeste est en effet propriétaire de plus de 6 000 kilomètres de réseaux de fibre optique et dispose de 234 points de présence dans de nombreuses agglomérations à travers la France. Créée en 2001, Celeste équipe aujourd’hui plus de 10 000 établissements clients et ses ambitions sont loin d’être encore concrétisées.
‘’Cette cinquième opération de croissance externe en moins d’un an confirme l’ambition de Celeste d’accompagner les entreprises dans leur révolution numérique. La crise du Covid-19 a démontré plus que jamais le besoin et l’importance de la fibre optique pour les entreprises. La sécurisation des réseaux, leur capacité, et l’accès des télétravailleurs aux données et aux applications des entreprises ont permis à celles-ci une continuité d’exploitation pendant le confinement’’ explique Nicolas Aubé, président du groupe Celeste. Et de conclure ‘’Nous allons poursuivre notre offensive sur ce segment de marché et nous maintenons notre objectif de dépasser les 100 millions d’euros de chiffre d’affaires dès 2023‘’ .

www.celeste.fr
https://www.stellatelecom.com

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X