Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

*

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Ecosystème

Sophia Antipolis : Treize projets en course pour le 3ème Trophée Objets Connectés & Services de SoFAB

13 équipes ont pris le départ du 3ème Trophée Objets Connectés & Services de SoFAB. Pendant 12 semaines, elles vont disposer de matériel et d’accompagnement pour concevoir, fabriquer et présenter des objets connectés avec services en juillet prochain.

Publié

le

13 équipes ont pris le départ du 3ème Trophée Objets Connectés & Services de SoFAB. Pendant 12 semaines, elles vont disposer de matériel et d’accompagnement pour concevoir, fabriquer et présenter des objets connectés avec services en juillet prochain.
Le coup d’envoi du Trophée Objets Connectés & Services 2018 a été donné le 30 mars dernier, dans les locaux de l’école Polytech Nice Sophia, où se trouve SoFAB, le FabLab de Sophia Antipolis, organisateur du concours pour la 3ème année.
La nouvelle promotion compte 13 équipes engagées, composées de 29 participants, un mix de professionnels du Numérique (grands groupes tels que SAP, Orange ou Astek et des startups), d’étudiants (Polytech, Ecole de commerce, Université de Nice (Sciences) et de Toulouse) et de passionnés inscrits au nom d’une association locale ou pour le plaisir de prendre part à une aventure passionnante.
Les équipes sont à présent entrées dans la phase de conception et de production qui va durer 12 semaines. Durant cette période, le FabLab leur met à disposition des crédits offerts pour l’utilisation des machines de SoFAB, des cartes électroniques programmables et communicantes, fournies par ses partenaires (Orange, Sierra Wireless et Sigfox), des plateformes pour objets communicants (BusIT, Orange, Sierra Wireless), un environnement logiciel (Hop.JS Denimbo), ainsi que des séances régulières d’accompagnement technologique (2 à 3 par semaine) en relation avec le matériel proposé et les enjeux d’une création d’objets connectés à potentielle visée commerciale, dispensées par des experts, partenaires du concours.
Le 3 juillet, les équipes devront présenter devant un jury et le public de la conférence “Internet of Things” de SophiaConf 2018 leurs objets finalisés ainsi que leur démarche, et réaliser une démonstration lors de la 4ème soirée “Fête des makers” de SoFAB qui suivra. Plusieurs prix récompensant le travail sur le design, la fabrication, l’usage, l’esprit de partage de l’équipe seront décernés accompagnés des dotations offertes par Telecom Valley et les partenaires du concours.

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ecosystème

Terradona annonce une levée de fonds de plus d’un million d’euros

Et de deux pour Terradona qui annonce avoir bouclé un nouveau tour de table de 1,15 million d’€ auprès de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC), EDF une Rivière un Territoire, PACA Emergence et Total Développement Régional.

Publié

le

Et de deux pour Terradona qui annonce avoir bouclé un nouveau tour de table de 1,15 million d’€ auprès de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC), lead sur ce tour, EDF une Rivière un Territoire, PACA Emergence et Total Dév eloppement Régional. La société de Rousset, créatrice de Cliiink, solution intelligente et éco-responsable de valorisation du geste de tri, avait déjà réalisé une première levée de 600 000 € en décembre 2016 auprès de la Caisse des Dépôts et Consignations.

Accélérer son développement et son expansion commerciale
Cette levée de fonds intervient dans un contexte favorable pour l’entreprise, qui déploie à partir du premier semestre 2018 sa solution Cliiink sur la principauté de Monaco, la Communauté d’Agglomération du Pays de Grasse, la Communauté d’Agglomération de Lens-Liévin ainsi que sur le territoire de Cannes Mandelieu. Dès cette année, un an après son premier déploiement expérimental sur Aix Marseille Métropole, la solution Cliiink dessert déjà une population de plus de 500 000 personnes.
« Après Monaco, Grasse, Cannes et Lens, d’autres collectivités à travers la France expriment leur intérêt pour nos services, souligne Jean-Marc Toubiana, président et cofondateur de Terradona, Grâce à cette levée de fonds, Terradona renforce son développement dans un contexte très porteur, alors que le gouvernement envisage une valorisation du geste de tri. En plus de redynamiser le commerce local, notre solution Cliiink répond aux objectifs de propreté, d’économie de coûts et d’incitation citoyenne visés par nos responsables politiques. »
Terradona poursuit son développement sur 2018 avec la signature imminente de deux grandes métropoles françaises et l’embauche prochaine d’une dizaine de personnes supplémentaires, essentiellement ingénieurs et commerciaux.

Cliiink, une solution intelligente et éco-responsable de valorisation du geste de tri
Proposée aux collectivités, la solution innovante Cliiink réduit le coût du traitement de leurs déchets et améliore la propreté de leurs agglomérations, tout en récompensant les bons trieurs et en dynamisant le commerce local. Cliiink permet en effet de reconnaître les déchets par caractérisation du matériau jeté dans les conteneurs, d’optimiser les tournées de ramassage et de récompenser le citoyen de son geste écologique grâce à une application smartphone gratuite ou par le biais d’une carte sans contact. Un compte personnel est alors crédité de « points », « éco monnaie » convertibles en réductions, bons d’achats, places de cinéma, entrées gratuites dans des parcs de loisirs ou encore en dons à des associations caritatives. L’application va de plus permettre aux collectivités, de suivre différents indicateurs concernant leur territoire et au grand public (via web et mobile sous Android ou IOS), de se connecter aux conteneurs, gérer leur compte, souscrire à des offres, localiser les conteneurs et vérifier à distance leur niveau de remplissage.

Créée en 2013 par Mathieu Oliveri, Bertrand Rouzaud et Jean-Marc Toubiana, la greentech a été plusieurs fois primée pour son innovation : prix de l’innovation au trophée Captronic, prix du capteur embarqué des Assises de l’Embarqué, prix CNRFID et Gemalto du challenge sans contact, prix de la ville intelligente aux trophées de l’Innovation Rotary, 1er prix du concours METHA Europe des Ecoles des Mines et pour son engagement sociétal : prix « coup de cœur » des trophées RSE PACA.
La société se compose aujourd’hui de 12 salariés experts et ingénieurs et s’appuie sur un laboratoire public et 4 bureaux d’études, tous basés en France.

Facebook Comments
Lire la suite

Ecosystème

La Région Sud invite 70 start-ups à l’Innovative City de Nice

La Région Sud lance un appel manifestation d’intérêt pour les start-ups qui souhaitent participer à l’édition 2018 du Salon Innovative City à Nice en juin prochain.

Publié

le

La Région Sud, qui avait amené entre autres 40 start-up régionales au dernier CES de Las Vegas début janvier, renouvelle ce type d’action en accompagnant financièrement des start-up sur le prochain salon Innovative City qui se déroulera les 27 et 28 juin à Nice Acropolis sur le thème “Innovation for better life & smart business“.
Pour cela, la Région vient de lancer un AMI – Appel à Manifestation d’Intérêt – destiné aux start-ups régionales qui souhaitent participer. Les acteurs régionaux se mobilisent ainsi collectivement pour permettre la participation de plus de 70 start-ups régionales innovantes qui seront sélectionnées dans des comités régionaux associant les trois métropoles du territoire.
L’accès au salon et la présence sur l’espace start-up seront pris en charge à 100% par les coordonnateurs de cet appel à manifestation d’intérêt.
Rappelons qu’est qualifiée de start-up, est-il précisé, une entreprise n’ayant pas réalisé de levée de fonds supérieure à un million d’euros et n’étant pas affiliée à un grand groupe.

(préprogramme disponible sur : www.innovative-city.com)
Pour consulter l’intégralité de cet appel à manifestation d’intérêt et télécharger la fiche entreprise:
AMI – Participation au salon INNOVATIVE CITY 2018
Fiche entreprise ICC 2018

Facebook Comments
Lire la suite

FinTech, legalTech

La Banque Postale lancera début 2019 ‘’Ma French Bank’’ avec KissKissBankBank

La Banque Postale, maison mère de KissKissBankBank, a confirmé la création d’ici à la fin de l’année de ‘’Ma French Bank’’, l’entité digitale de l’établissement bancaire qui intégrera l’ensemble des offres KissKissBankBank.

Publié

le

A l’occasion d’un point presse organisé le 19 avril dernier au Wagon Marseille pour le premier anniversaire de l’agence KissKissBankBank à Marseille (cf. article KissKissBankBank fête son premier anniversaire dans le Sud), La Banque Postale, maison mère de KissKissBankBank, a confirmé la création d’ici à la fin de l’année de ‘’Ma French Bank’’, l’entité digitale de l’établissement bancaire qui intégrera l’ensemble des offres KissKissBankBank.

6 ans de partenariat pour un mariage…
Après six années de partenariat avec La Banque Postale, cette dernière rachetait en juillet 2017 la plateforme de financement participatif afin, notamment, de répondre aux nouveaux usages bancaires. Cette acquisition à 100 %, dont le montant n’avait pas à l’époque été communiqué, s’inscrit dans la stratégie de développement digital de la filiale bancaire de la Poste qui souhaite élargir son offre de produits et services pour répondre aux attentes de ses clients.
Pour KissKissBankBank, s’adosser à un groupe bancaire qui partage la même vision de la banque de demain apparait stratégiquement essentiel et permet à la plateforme de poursuivre son développement en France et à l’international tout en musclant ses arguments face à une concurrence de plus en plus féroce. De plus, KissKissBankBank qui emploie une quarantaine de personnes, a gardé son autonomie, dans ses bureaux de la rue de Paradis, dans le 10e arrondissement de Paris. La Banque Postale s’appuie sur l’équipe dirigeante initiale, composée des trois fondateurs KissKissBankBank, et capitalise sur leur expertise pour continuer à développer l’éditeur et ses trois plateformes (KKBB, Hellomerci et Lendopolis).
KissKissBankBank aime souligner que La Banque Postale est la première banque au monde à avoir signé un deal avec une plateforme de crowdfunding en 2010.
Adrien Aumont, co-fondateur et dirigeant de KissKissBankBank nous explique quel est l’intérêt pour la plateforme de crowdfunding d’avoir signé une alliance avec La Banque Postale.

Ma French Bank : une plateforme fintech citoyenne française
Baptisée « Ma French Bank », précisément pour évoquer la mission en France de La Banque Postale, elle se veut un outil bancaire du quotidien mais « solidaire ». Concrètement, cette banque en ligne associera des services bancaires de tous les jours (compte courant, moyens de paiements, crédit à la consommation, services d’assurance, etc.) et les offres de « crowdfunding » de la plate-forme KissKissBankBank. La Banque Postale mise sur sa proximité avec les foyers français et pour déployer massivement ces nouvelles offres sur le territoire, sur la force de frappe des 9.000 bureaux de Poste : les guichetiers seront en effet chargés d’ouvrir des comptes à la manière dont ils vendent déjà des abonnements téléphoniques. L’intérêt pour le groupe La Poste est de décupler sa conquête commerciale bancaire puisque, aujourd’hui, seuls les conseillers bancaires de La Banque Postale sont en mesure d’ouvrir des comptes.
Pour l’organisme bancaire, le lancement de ‘’Ma French Bank’’ est une première étape dans la création d’un écosystème fintech autour de la Banque Postale.
Explications de Benoit de Rosamel, directeur Méditerranée de La Banque Postale pour les entreprises et le développement des territoires.

Ma French Bank sera physiquement implantée à Paris, rue de Paradis, juste à côté du siège social de KissKissBankBank. Une phase de tests sera lancée en fin d’année et un lancement grandeur nature au premier semestre 2019.

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X