Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Startup

TopTIC 2016 : 6 startups issues du “Startup Training” ont connu leur baptême du feu

Mis en œuvre dans le cadre d’Aix Marseille French Tech en partenariat avec le CD13, “Startup Training” est un programme d’accompagnement des jeunes entreprises du numérique aux outils de communication. A la clé pour les startups, une participation au Top TIC 2016 (18 octobre) et au FIDMed (20 octobre).

Publié

le

Mis en œuvre dans le cadre d’Aix Marseille French Tech en partenariat avec le CD13, “Startup Training” est un programme d’accompagnement des jeunes entreprises du numérique aux outils de communication. Lancé avant l’été, la CCIMP a formé une vingtaine de startups aux techniques de pitch afin de leur permettre d’être plus performantes lors de la prise de contact avec des acheteurs et/ou financeurs potentiels. A la clé pour les startups, une participation au Top TIC 2016 (18 octobre) et au FIDMed (20 octobre).

Pour 7 d’entre elles, c’était le baptême du feu dans l’espace “Startup Training” du Top TIC ? Alors futures pépites du net ? A vous de voir, mais, une chose est sure : les concepts sont exclusifs, aboutis et ils sont ultra-motivés. Présentation express.

Facnote  : 01 L Bouchera Jerrad Facnote Top-Tic 2016-00389Votre compta en photos

Vous faire gagner du temps… tel est le credo de Facnote, créée en septembre 2015. Le principe ? Photographier ses factures d’achat et de vente avec une application smartphone qui génère automatiquement les écritures comptables sur votre logiciel de gestion administrative. Ce dernier les transmet à votre expert-comptable et gère, également les opérations devis/factures. “Nous avons déjà plus de 5 000 utilisateurs et sommes en phase de préparation de levée de fond”, précise Bouchera Jerrad, sa dirigeante qui vient de l’univers du consulting et de la formation. Facnote a remporté la mention Mobilité 2016 du concours Eurek@ de l’ordre des Experts Comptables.

Points forts : Une solution robuste et sécurisé pour les TPE et les indépendants. Pas de matériel, ni d’installation, juste un clic pour importer vos journaux et suivre votre activité.

www.facnote.com

02 L Vincent Kieffer BookmyHelo Top-Tic 2016-00393Bookmyhelo.com : Le futur Blablacar de l’hélico ?

L’objectif de cette future centrale de réservation ? Mutualiser les sièges d’hélicoptère via une application smartphone. “Vous réservez le vol à un professionnel du taxi aérien, mentionnez que vous être d’accord pour le partager et nous commercialisons les places restantes, ce qui permet, au fur et à mesure, de diminuer le prix”, détaille Vincent Keiffer, son créateur, ancien dirigeant d’Airbus Hélicoptères à l’international et marseillais de cœur “Notre ambition est de rendre plus accessible la fin de voyage en hélicoptère avec un gain de temps incomparable. A titre d’exemple une connexion Euromed – aéroport de Marignane ne prendrait que 8 minutes de vol contre 30/40 mn en taxi, pour un coût de 110/120€ le siège.” Le moteur de recherche du site est en cours de finalisation et la startup recherche des fonds et des partenaires financiers pour accélérer à l’international.

Points forts : Un modèle unique de place de marché pour interagir et fédérer les opérateurs de taxi aérien. Une place à prendre à l’international en l’absence de véritable concurrence.

www.bookmyhelo.com

03 L Fabrice Beyssac - Infocol Top-Tic 2016-00387Infocol

Créé il y a 18 mois à Aix-en-Provence, cette plateforme permet d’évaluer la performance des collectivités territoriales à travers des axes d’analyses complémentaires : stabilité (risques de changement de gouvernance, de réformes, de contraintes budgétaires…), profil organisationnel et financier, attractivité comparative des territoires, ou, encore à venir, identification des contentieux entre les autorités et leurs fournisseurs sur la base des tribunaux de justice. “Nous proposons, également, un service d’études de contreparties en procédure d’appels d’offres ou en renégociation de marchés publics, complète Fabrice Beyssac son créateur, ancien directeur des appels d’offres d’un grand groupe. Fort de 50 000 donneurs d’ordre publics déjà référencés, Infocol va revenir prochainement sur le marché, après une première tentative en mai 2016.

Points forts : un service fremium d’analyses, de scoring et d’aide à la décision performant, destiné aux entreprises privées, aux cabinets de conseils, aux banques et aux institutionnels.

www.infocol.eu

 

05 L Gabriel Yung Humans and Drones Top-Tic 2016-00378Humans and Drones : Un Droneparc™ près d’Aix-en-Provence

Donner la possibilité de piloter un drone ou de jouer en équipe de 7 à 77 ans… telle est la promesse d’Humans and Drone, créée en août 2016. Surfant sur un marché porteur, l’objectif est de créer un astrogare permettant de voler avec tous les types de multicoptères dans un espace indoor aménagé et encadré, bénéficiant dernières technologies immersives. “Nous allons bien sur proposer des courses de drones aux experts mais aussi de créer des jeux permettant aux débutants de s’initier et de s’amuser quel que soit leur niveau”, précise Gabriel Yung, l’un des porteurs du projet. La startup recherche des partenaires pour boucler son tour de table. Situé près d’Aix en Provence, le parc d’une surface de 800 m² pour une hauteur de 8 m, ouvrira à l’automne 2017.

Points forts : une activité ultra fun et immersive et une possibilité de privation pour des évènementiels clients.

Site en construction : www.humans-and-drones.com

06 L Jean-Pierre Perez Fogas Immersive Top-Tic 2016-00382Immersive Colab : Un espace collaboratif 3D pour apprendre et échanger

Réunion immersive en visualisant ses interlocuteurs grâce à un avatar, partage et co-rédaction de documents, création de cartes heuristiques, de graphes ou d’animations 3D en s’appuyant sur la technologie de réalité virtuelle utilisant des lunettes telles que celles d’Oculus… la startup Immersive Colab entend révolutionner notre façon d’apprendre et de collaborer. “L’efficacité repose sur les dernières avancées en matière d’enseignement, précise Pierre-Yves Perez, son créateur. Le premier est l’effet Proteus qui souligne que l’on apprend mieux dans un environnement positif et ludique, ce que permet la création d’un avatar valorisant. Le second s’appuie sur la pédagogie située et l’amplification des capacités cognitives de concentration du cerveau dans un environnement dynamique, riche et totalement sécurisé comme celui d’un monde virtuel.”  Parmi les premières expérimentations : l’université d’Aix Marseille, le collège Fontreine à GAP ou le “Double du tiers“, un espace virtuel doublant un tiers-lieu situé près des Arnavaux à Marseille, espace réel d’échange entre les salariés et les habitants.

Points forts : Une technologie d’apprentissage totalement innovante et de multiples possibilités à imaginer : télétravail, recrutement…

www.immersive-colab.fr

07 L Nathalie Plywacz, Meetobiz - Top-Tic 2016-00404Meetobiz : Le site de rencontre 100% pros

Deux ans de développement et, aujourd’hui, le premier site de business en ligne strictement réservé aux professionnels. La plateforme Meetobiz propose 3 services :

Une interface permettant aux acheteurs de gérer les marchés en-dessous de 25 000 € (déposer, télécharger des documents, accéder aux réponses) et aux entreprises de les consulter et d’y répondre en ligne. Une base de données Nationale, avec 3 200 000 fournisseurs tous secteurs d’activité confondus accessible par un moteur de recherche ciblé. Et un accès aux informations légales et aux données de solvabilité des entreprises.

La plateforme est 100% gratuite pour les entreprises et propose un réel outil de mises en relation sécurisées et garanties avec ses futurs partenaires et clients potentiels. “Un de nos atouts clés est la possibilité, pour les entreprises, de consulter et répondre aux marchés publics inférieurs à 25 000 € qui n’ont aucune obligation de publication depuis octobre 2015″, souligne Nathalie Plywacz, co-fondatrice de la plateforme.

Points forts : une plateforme web simple et sécurisée entre professionnels pour rechercher des marchés, des partenaires, des fournisseurs ou des prestataires.

www.meetobiz.fr

© Cyrille Maury

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ecosystème

Marseille : Anotherway adapte sa production pour survivre, les jeunes cadres se retrouvent derrière les machines

Publié

le

En ces temps de crise sanitaire et de confinement, la jeune start-up marseillaise Anotherway qui développe les Bee Wraps, produits phare de l’entreprise, s’organise pour conserver une partie de son activité́ (et de son optimisme) et innove pour faire face au mieux à la situation actuelle
« On s’adapte, on se serre les coudes, on fait au maximum pour préparer la suite de l’année et assurer la survie de l’entreprise » déclare Samuel Olichon, fondateur de la société́ en 2018.
Après quelques jours à l’arrêt au début du confinement, les salariés d’Anotherway se sont retroussés les manches pour continuer à faire tourner la société́ et assurer au mieux l’avenir. Ainsi, Gaëlle, responsable des opérations ; Victor, responsable commercial ; Elie en charge de la production ; Samuel, fondateur et CEO, les 4 cadres de l’entreprise relaient depuis début avril à la production 2 jours par semaine, au sein de l’ESAT Le Rouet – Association AMSP, basé dans le 12e arrondissement de Marseille. C’est dans cet Établissement et Service d’Aide par le Travail que la start-up a relocalisé il y a à peine 6 mois sa production jusque-là réalisée en Asie. En temps normal, à Marseille, une douzaine de personnes en situation de handicap s’active mais aujourd’hui, pour des raisons sanitaires évidentes, elles ne peuvent plus travailler. Ces douze personnes réalisent non seulement l’enduction de la toile de coton, mais également la découpe, le pliage et la mise sous pli et l’expédition des Bee Wraps, ces emballages alimentaires réutilisables, réalisés à partir de tissu coton, de cire d’abeille, de résine de pin et d’huile de tournesol. 100% bio, le Bee Wrap se présente comme une alternative durable aux films alimentaires plastiques. En ces temps de confinement, les commandes sur le site internet www.another-way.com restent actives et les expéditions sont assurées une fois par semaine.

De plus durant tout le mois d’avril, Anotherway a décidé́ dans le cadre d’un partenariat avec une autre « jeune pousse » marseillaise, d’offrir dans toutes les commandes initiales, 2 grainettes, des ‘’ bombes à fleurs’’ conçues pour préserver la biodiversité́, et fabriquées par la société́ marseillaise Grainette, dans le même ESAT. Quelques mois après avoir mis en terre les grainettes, on obtient grande quantité́ de fleurs sauvages précieuses à la survie des insectes pollinisateurs.
Pour Samuel Olichon, c’est ‘’L’occasion de se serrer les coudes entre jeunes start-up, de partager un peu de bonne humeur dans les commandes et d’agir, une fois de plus, pour la planète’’.

Anotherway en quelques chiffres :
+ 90 000 produits vendus
+ 800 points de vente en France et dans 8 pays d’Europe 1 équipe de 12 passionnés
4,6/5 obtenu avec Avis Vérifiés

Facebook Comments
Lire la suite

Digital marketing & sales

#Covid19 : Beez (Venelles) et Waps (Aix-en-Provence) s’allient pour soutenir le commerce de proximité

Publié

le

La crise du Covid-19 a un impact énorme sur l’économie française, et plus particulièrement sur l’économie locale, celle des collectivités dont les acteurs sont les commerces, les artisans, les producteurs et les sociétés de services. Cette crise met en lumière le manque de coordination entre ces acteurs et les consommateurs. Seule la grande distribution et le e-commerce (notamment sur l’alimentaire) sortent gagnants de la situation. Aujourd’hui les producteurs, artisans et commerçants doivent s’organiser souvent seuls, s’ouvrir à de nouveau modes de vente pour survivre. Il y a un vrai déficit d’information sur les offres locales à destination des usagers. De plus, les personnes isolées n’ont pas accès à l’information, celle-ci circule partiellement sur les réseaux mais n’est pas gérée et laisse-les moins digitalisés de côté.
Face à ce constat, Beez (Venelles) et Waps (Aix-en-Provence) ont décidé d’unir leurs forces et leurs compétences pour proposer une offre digitale territoriale, complète et intégrée à destination des collectivités et des acteurs de l’économie locale. Cette solution gratuite et sans engagement pendant le temps du confinement est une véritable plateforme web de communication pour développer l’économie locale, valoriser les commerces, les circuits courts, et donner à tous l’opportunité de pouvoir vendre leurs produits de manière efficace.

Deux start-up investies dans le commerce de proximité

Les deux sociétés, Beez et Waps, sont des acteurs reconnus dans leur domaine, complémentaires et partageant une vision éthique et un même engagement en faveur du commerce de proximité.
Beez qui est développé par Hexa Solutions, est un écosystème numérique aux couleurs des territoires permettant d’orienter la consommation vers l’offre de proximité. En redonnant la maîtrise des données aux acteurs territoriaux publics et privés, Beez est un élément central des stratégies d’ouverture des données publiques et de redynamisation des cœurs de ville depuis 2017. L’application Beez est déjà déployée sur plusieurs villes en collaboration avec les CCI, CMA, et les acteurs économiques des territoires (fédérations et associations de commerçants etc.). Istres, Venelles, Jouques, Digne et Meyreuil en sont les témoins.
Waps est spécialiste de la digitalisation des commerces, grâce à une solution tout-en-un. Commerçants et restaurateurs peuvent remplacer les outils existants (caisse, site internet, programme fidélité, …) par un seul outil afin de gagner en efficacité et en visibilité. Depuis 2015, Ils offrent de nouveaux services qui améliorent la satisfaction client et augmentent leur rentabilité. Des centaines de restaurateurs et commerçants utilisent Waps au quotidien.

Une Plateforme web de communication pour valoriser les commerces

Expertes et actives depuis plusieurs années auprès des collectivités, des commerces et des acteurs de l’économie locale, les équipes de Beez et Waps mettent à disposition des collectivités, initialement pour la durée de la crise, un écosystème collectif de vente en ligne basé sur la complémentarité de plusieurs solutions innovantes. Il s’agit de mettre en place sans engagement et sans frais un site internet aux couleurs du territoire qui présentera une cartographie des établissements ouverts ainsi que leurs offres, avec un système d’inscription pour les commerces et les producteurs locaux. En parallèle, est également proposé gracieusement un système de vente en ligne avec gestion des commandes simple et complet via le site internet collectif. Chaque entité a accès à son espace d’administration et peut diffuser ses informations. L’offre offerte durant la crise est simple à communiquer, unifiée, centralisée, la solution web peut être déployer rapidement (2à3jours) pour répondre à l’urgence et elle met en valeur les propositions locales en permettant de faciliter la vente des produits et services et la mise en valeur des circuits courts.

+ d’informations : https://hexa.solutions
https://beez.app
https://waps.solutions

Facebook Comments
Lire la suite

BioTech, MedTech

#Covid19 : KeeSeeK et wever créent SAHMIA, une solution gratuite destinée à faciliter la vie du personnel soignant

Publié

le

Deux start-up françaises se sont unis pour créer et lancer SAHMIA, une solution gratuite coordonnée de logement et d’aide au transport adaptée facilitant les déplacements des soignants entre leur travail et le logement. Développée en à peine trois jours pour la crise du coronavirus par la start-up strasbourgeoise KeeSeeK, spécialisée dans le logement temporaire, et celle de Nice, wever, spécialiste de la mobilité, cette plateforme répond à un souci d’efficacité́ et permet aussi d’éviter de contaminer les proches des personnels soignants en rentrant chez eux. Ne pas contaminer sa famille, une préoccupation pour la quasi-totalité des soignants en première ligne face au coronavirus. La solution : ne pas rentrer chez soi et s’installer temporairement ailleurs, si possible à proximité de son lieu de travail. SAHMIA, pour Service d’Aide à l’Hébergement et à la Mobilité des Intervenants Auxiliaires, a pour seule ambition ‘’d’apporter une solution gratuite et clé́ en main facilitant la vie des personnels soignants qui sauvent chaque jour un grand nombre de vies’’ avancent Marie Mahé et Thomas Côte, respectivement CEO de KeeSeeK et wever.

Que propose SAHMIA ?

Le principe : faire matcher l’offre et la demande, bien sûr, et proposer un hébergement et des solutions de transport adéquates. Depuis le début de la pandémie, SAHMIA met ainsi gratuitement à disposition du personnel soignant des logements vacants situés à proximité des hôpitaux, avec le concours des propriétaires. Le service permet de référencer et de piloter les initiatives en matière de logement afin de fédérer toutes les solutions privées ou publiques (internats, centres de vacances, campings, centres d’hébergement ponctuel, logements sociaux, hôtels, appartements, mais aussi bâtiments mis à disposition par les territoires au plan local…). La réservation se fait en quelques clics.
De plus, En matière de transport et d’aide à la mobilité́, SAHMIA optimise le temps de déplacement de ces derniers en leur mettant à disposition un ensemble de solutions de mobilité́ adaptées telles que la réorientation des lignes de transport en commun pour les publics prioritaires, les avantages conducteurs (cartes carburant, véhicules de courtoisie, vélo partage public, gratuité des péages), ou encore la mise à disposition d’un calculateur d’itinéraire disponible partout en France.

 

SAHMIA s’adresse aux personnels soignants et aux collectivités

La plateforme SAHMIA s’adresse à tous les personnels de santé, étudiants en médecine, en écoles d’infirmiers, mais aussi à tous les travailleurs et bénévoles travaillant en centre d’hébergement d’urgence ou sur des lieux stratégiques au bon fonctionnement du pays. Tous doivent détenir une lettre de mission, un contrat de travail ou une accréditation dans le cadre spécial du Covid19.
Mais si les particuliers, tant offreurs que demandeurs, peuvent évidemment s’inscrire en ligne, pour les deux start-up, ce sont aussi tous les services de l’Etat et les collectivités locales qui détiennent la clé. Celles-ci gèrent bon nombre d’établissements de santé ainsi que les transports et SAHMIA s’adresse à eux pour les aider à disposer efficacement des solutions de logement et et piloter l’offre de mobilité en fonction des besoins tout en maitrisant les budgets. Les villes de Nice, Cannes Versailles, et la région Grand Est ont déjà montré leur intérêt.

www.sahmia.fr/

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X