Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Ecosystème

Spécialiste du panneau solaire hybride Made in France, le marseillais DualSun lève 2,4 M€

Basée à Marseille, la start-up industrielle vient de boucler sa 3ème levée de fonds pour intensifier sa présence sur le marché des bâtiments positifs en énergie

Publié

le

Implantée sur le Technopole de Château-Gombert à Marseille, la startup industrielle DualSun vient de boucler une levée de fonds, sa troisième en 6 ans, d’un montant global de 2,4 M€. Cette levée de fonds va permettre à l’entreprise de poursuivre son développement commercial là où elle est déjà implantée, mais également d’accompagner sa croissance à l’international avec des projets à Hong-Kong et un partenariat de distribution en Australie. DualSun développe un panneau solaire multi-énergies : une innovation technologique majeure permettant de répondre aux besoins énergétiques des bâtiments.

Le défi de l’autonomie énergétique des bâtiments
Les bâtiments sont responsables de 30% de la consommation de l’énergie totale sur Terre (*) ! Plus précisément, les besoins des bâtiments sont composés à 80% de chaleur et 20% d’électricité (**). il y a donc un véritable enjeu pour l’environnement à développer de nouvelles technologies qui permettront de réduire cette empreinte. Pour y répondre de façon renouvelable, DualSun a mis au point un panneau solaire multi-énergies qui permet de produire à la fois de l’électricité et de la chaleur. Grâce à cette technologie innovante, l’ambition de la société DualSun est de s’imposer comme une brique indispensable à la construction de bâtiments à énergie positive, et proposer une technologie ‘’Made in France’’. 
Depuis ses origines en 2010, DualSun a fait le choix d’implanter sa production au plus proche de ses consommateurs afin de réduire l’empreinte carbone de ses produits et de rester près de ses utilisateurs. Ses panneaux 2-en-1 sont d’ailleurs produits en France : cela est rendu possible grâce à leurs performances qui permettent de s’extraire de la concurrence sur le prix face aux géants industriels du photovoltaïque.

Challenger : siège social de Bouygues Construction

C’est ce qui a séduit Philippe Véran, entrepreneur salonais, fondateur de Bio Dental (Groupe Upperside) et apôtre de la « French Fab », de participer à cette opération par le biais d’un pool d’investisseurs privés : « Personnellement investi dans la French Fab, m’associer au capital de DualSun c’est soutenir une technologie innovante et porteuse de sens et appuyer un acteur émergent de l’industrie française ».
DualSun a réalisé plus de 800 installations en Europe depuis 2014, à la fois sur des maisons individuelles, des bâtiments collectifs ou des piscines privées et collectives. Parmi les grands projets emblématiques, on notera la maison passive en énergie de Philippe Starck, le siège social de Bouygues Construction (Challenger) ou le nouveau lycée BEPOS de Carquefou, près de Nantes.

Un projet soutenu par des investisseurs prestigieux  
En plus d’un pool d’investisseurs privés de renom qui ont participé à cette opération, DualSun a vu le Fonds régional PACA Investissement intégrer son capital. La société a su également renouveler la confiance de ses investisseurs historiques tels que Provence Business Angels (PBA), CAAP Création (la filiale de capital risque du Crédit Agricole Alpes-Provence), ainsi que les sociétés d’investissement spécialisées dans les cleantech NORIA et OPALIC. Une 1ère levée de fonds avait été réalisée en 2012 d’un montant de 0,5 M€, puis une seconde en 2014 d’un montant de 1,3 M€.

(*) Selon l’étude « Energy Technology Perspectives 2017 » publiée par l’IEA (International Energy Agency),
(**) Selon l’étude « Renewable energy’s next frontier: heat » publiée par l’IEA (International Energy Agency).

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ecole, formation

Marseille : Lancement d’Epistola, la première plateforme de rééducation de l’écriture à destination des enfants

Publié

le

Aujourd’hui, la France reste une bien mauvaise élève : sans être stricto sensu illettré, un élève français sur cinq possède un faible niveau de lecture et d’écriture. « C’est quatre fois plus élevé qu’au Japon et deux fois plus qu’en Finlande », précise France Stratégie, un organisme dépendant de Matignon, qui juge le constat « sévère » et « préoccupant ».
Désormais les enfants vont pouvoir retrouver la nécessité et le plaisir d’écrire grâce à la première plateforme numérique de rééducation de l’écriture, Epistola, créée par Maÿlis Charbonnier, graphothérapeute et graphologue, et Laurent Collin, entrepreneur et expert en stratégie numérique qui souhaitent rendre accessible la graphothérapie à tous les enfants et leur donner toutes les chances de réussite dans leurs apprentissages.
‘’Les enjeux de la réappropriation de l’écriture manuscrite en France sont colossaux et méritent qu’on s’y intéresse lorsque l’éducation nationale le constate tout en se sentant démunie’’, explique Laurent Collin. ‘’la discipline qu’est la graphothérapie n’étant pas remboursée par la sécurité sociale ni les mutuelles, Epistola répond à une attente de plus en plus importante d’un public parfois éloigné d’un thérapeute’’.

Quand l’écriture manuscrite et le numérique se rencontrent

C’est en mai 2019 que Maÿlis Charbonnier et Laurent Collin se sont associés pour penser et construire leur plateforme digitale de rééducation de l’écriture. Après plus d’un an de travail, de rédaction de contenus, de tournages et de montages de vidéos, d’éditions de supports et d’outils, Epistola devient réalité !
Cette réalisation a également été possible grâce à la collaboration d’autres professionnels : un scientifique spécialisé dans l’écriture, une orthophoniste, des institutrices. La participation la plus importante revient aux enfants et à leurs parents qui ont accepté de collaborer dans les vidéos supports des exercices Epistola. La méthode Epistola se base sur la présence indispensable du parent aux côtés de l’enfant. Un investissement essentiel dans toutes rééducations. C’est aussi une occasion de lien et de temps à deux entre parents et enfants. Le confinement dû à la crise sanitaire Covid a démontré la place indispensable des parents et du numérique dans les apprentissages de leurs enfants.

Accéder facilement à la graphothérapie

Plateforme numérique innovante, Epistola transmet, à domicile, au travers de vidéos et de conseils ludiques une méthode pour détendre le geste graphique, aider l’enfant à reprendre confiance en lui et dans ses apprentissages scolaires, et ainsi lui éviter illisibilité, douleurs, lenteur…
Depuis un ordinateur, une tablette ou un téléphone portable, il suffit de se connecter à www.epistola.education. Un questionnaire de prise en main évalue en 15 minutes les difficultés de l’enfant. La saisie en ligne des résultats permet à la plateforme d’adapter un parcours pédagogique ainsi que le matériel nécessaire (kit). Une fois que le parcours adéquat est souscrit, l’enfant et ses parents se laissent simplement guider au fil des séances. Epistola s’adresse à tous les enfants, à partir de la grande section (6 ans), qui ont des appréhensions à écrire pouvant entraîner des situations d’échec.
Le numérique permet de rendre abordable et économique un suivi en graphothérapie (le coût est quasiment divisé par quatre : 16,50€ la séance d’une heure au lieu de 50€ en moyenne) tout en facilitant l’organisation des séances puisque tout se fait à la maison, à n’importe quel moment, avec un accompagnement et un suivi personnalisé. On peut même emporter Epistola en vacances !
Epistola ne se substitue pas aux professionnels surtout lorsque l’enfant a des troubles importants, elle anticipe et corrige à temps. En France, on dénombre 12 millions d’élèves dont 6,7 millions en primaire, et 15% des élèves sont en difficultés scolaires soit 900 000 en primaire et 1 800 000 du primaire au lycée.
Pour télécharger le guide de la graphothérapie et faire le test gratuit :  www.epistola.education

[VIDEO] A quoi ressemblent les séances Epistola ?

Facebook Comments
Lire la suite

Ecosystème

Avec Wever, les Vals du Dauphiné veulent mener une expérience ‘’Mobilité’’ sur leur territoire

Publié

le

Après les Bus de l’étang, réseau de transport des communes de l’Etang de Berre (13), et dernièrement l’agglomération Durance-Lubéron-Verdon (04), la start-up niçoise Wever poursuit ses partenariats avec les collectivités territoriales pour évaluer et solutionner les problématiques de mobilité des usagers sur leur lieu de vie et de travail. Dernier en date, la convention signée mardi 22 septembre avec la communauté de communes des Vals du Dauphiné (36 communes – 62 000 habitants), Pôle emploi, le Département de l’Isère et l’organisation professionnelle régionale de textile Unitex afin de mener une expérience de mobilité à la carte, sujet sur lequel travaille la communauté de communes en lien avec les entreprises du territoire.

De gauche à droite : Thomas Côte, fondateur de Wever, Aurélie Maurel, directrice de Pôle emploi Nord-Isère, Jean-Philippe Ziotti, du Département de l’Isère, Magali Guillot, présidente des VDD et Pierric Chalvin, délégué général d’Unitex AURA. Photo Le Dauphinée Libéré

Si Aurélie Maurel, directrice de Pôle emploi Nord-Isère, indique lors de la signature ‘’que sur le bassin de La Tour-du-Pin, le premier frein à l’emploi est le manque de mobilité’’, l’heure est néanmoins au diagnostic, afin d’évaluer les besoins : Combien de personnes ? Quels trajets ? Quels jours ? Etc. 362 entreprises et administrations ont été approchées, afin de participer à ce grand travail d’étude. Le rôle de Wever sera de proposer des solutions personnalisées de déplacements (covoiturage, trottinettes électriques, navettes), selon les problématiques propres à chaque entreprise. « Chaque structure est accompagnée individuellement. Nous développons nos solutions adaptées avec de nombreux partenaires, depuis les associations locales qui promeuvent la pratique du vélo jusqu’aux sociétés de transports mondiales », indique Thomas Côté, fondateur de Wever.
Les premières solutions concrètes pourront être déployées dès janvier 2021. Le coût de cette opération, 54 000 euros, est financé par les quatre signataires de la convention.

Facebook Comments
Lire la suite

Digital marketing & sales

Marseille : Net Reviews (Avis Vérifiés) devient Skeepers et s’offre les pépites Mediatech-cx et Teester

Publié

le

Le groupe Net Reviews change de nom et devient Skeepers. Cette nouvelle identité est dévoilée à l’occasion du rapprochement de sa filiale Avis Vérifiés, standard mondial de la collecte d’avis clients traduit en 17 langues, avec deux pépites françaises de l’expérience clients, Mediatech-cx et Teester. Grâce à cette une nouvelle opération de croissance externe, le groupe marseillais qui rassemble 6700 clients tels que Lacoste, But, Lapeyre, Oui SNCF, Air France KLM, Nespresso, Décathlon, Disney, Engie, ou encore Fnac/Darty… ambitionne de répondre aux besoins d’un marché hyper fragmenté et en attente d’une consolidation de l’offre grâce à un éventail de solutions complémentaires et transversales qui permettent la maîtrise du cycle de l’expérience client, de la découverte au parcours d’achat jusqu’au réengagement.
Olivier Mouillet, CEO et fondateur de Skeepers explique que “Skeepers apporte une réponse globale aux marques et retailers qui ont besoin d’analyser et d’engager leurs clients sur l’ensemble du cycle de l’expérience d’achat. De la donnée, à l’avis, jusqu’à la création de contenu client… pour garantir leur croissance, les marques doivent désormais enrichir leur proposition de valeur sur la base d’insights et de contributions consommateurs tout en répondant aux nouveaux enjeux de l’économie de la confiance”

Champion de l’expérience client globale 

Skeepers va désormais diversifier ses activités et devenir champion de l’expérience client globale en complétant l’offre de sa plateforme historique Avis Vérifiés, spécialisée depuis 2012 dans la collecte, la modération et la publication d’avis clients authentiques. Ses solutions boostent le taux de conversion des retailers et guident les consommateurs dans leurs achats. Présent dans 44 pays, la marque se décline en plusieurs noms forts selon le pays d’implantation comme ‘’Verified Reviews’’ dans les pays anglophones ou ‘’Opiniones Verificadas’’ en Amérique latine et en Espagne. Avis Vérifiés compte parmi ses clients plus de 6 000 sites web et 20 000 points de vente parmi lesquels But, Fnac/Darty, Sushi Shop ou encore Lapeyre et Norauto.
Teester, créée en 2016 à Nantes, est une MarTech, synonyme pour “prestataire marketing technologique”, et apporte sa solution automatisée de création de vidéos dédiée aux marques et sites e-commerce. Des vidéos authentiques, pertinentes et qualitatives réalisées directement par les consommateurs et collaborateurs qui aident les marques telles que Petit Bateau, ManoMano, Décathlon, Weber, Disney, Marionnaud à augmenter leurs ventes : en 2019, les 17 millions de vidéos visionnées depuis les fiches produit ont permis une progression de 68% du taux de conversion.
De son côté, Mediatech-cx, créée en 2011 à Montrouge est dédiée à la voix-du-client. Sa plateforme intervient tout au long de son parcours pour mesurer et analyser sa perception à travers enquêtes, avis web, et données de production. Les feedback consommateurs, transformés en actions concrètes, permettent aux entreprises un meilleur pilotage de l’expérience client et un impact tangible sur la performance. La pépite française accompagne près de 90 grandes marques à l’instar d’Air France-KLM, Nespresso, Malakoff Humanis, BNP Paribas Cardif, Engie ou encore EDF dans plus de 40 pays.
La fusion de ces 3 pépites offre donc une solution sans équivalent sur le marché actuel et permet d’inscrire les clients de Skeepers dans un mouvement de fond de la société de consommation. La fluidité des interactions client-marque et l’optimisation intégrée deviennent la norme. Et la confiance prend le pas sur l’influence. Les consommateurs deviennent relais mutuel d’information. L’ère du User Generated Content, qui humanise le marketing en donnant une voix et un visage à une communauté de clients marque le virage vers l’économie de la confiance.

Rappelons aussi qu’en 2018, Skeepers avait acquis le brésilien Trusted Company et en 2019 réalisé une nouvelle levée de fonds de 32 millions d’euros auprès du fonds Providence Strategic Growth (PSG).
Aujourd’hui, avec cette opération d’envergure, Skeepers, fondé à Marseille dispose de 7 bureaux à travers le monde et est présent dans plus de 44 pays, emploie 250 collaborateurs et s’étend désormais sur toute la chaîne de valeur de l’expérience client.

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X