Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Ecole, formation

Sophia Antipolis : 400 emplois et stages sont à pourvoir au SophiaTech Forum

Publié

le

Il est devenu un rendez-vous incontournable des entreprises de la technopole de Sophia Antipolis. Pour sa 6e édition, le SophiaTech Forum regroupe cette année plus de 45 entreprises, petites ou (très) grandes, Air France, Thales, Virbac, Elsys Design, le BE… qui viennent rencontrer les étudiants et jeunes diplômés de l’école d’ingénieurs Polytech à la recherche de stage ou d‘un premier emploi.
Le 15 novembre prochain, sur le campus SophiaTech, plus de 400 offres seront proposées ; des stages, des contrats en alternance, des sujets de thèses, des emplois, avec pour thématique centrale l’innovation et la R&D. Pour les étudiants, ce forum est un excellent moyen de connaitre l’écosystème local, d’élargir leur réseau professionnel, d’apprendre à “vendre” leurs compétences et leur savoir-faire, et mettre toutes les chances de leur côté afin que les entretiens d’embauche soient couronnés de succès.
Organisée par Polytech Nice Sophia, la Fondation UCA, Telecom Valley et le Sophia Club Entreprises, cette journée sera rythmée par des conférences (Pôle PASS, Altereo et Axe PI) et des tables rondes sur le bâtiment, le génie de l’eau, l’informatique, les mathématiques appliquées, et l’électronique.

100 postes chez Telecom Valley
Nouveauté cette année, en plus de la quarantaine de stands réservés par les entreprises recruteuses, Telecom Valley s’offre un pavillon, le Village Telecom Valley. L’association y accueillera une dizaine de startups et PME du numérique et d’acteurs institutionnels (CCI, Pôle emploi, APEC), qui proposeront une centaine d’emplois et de stages dans les métiers du numérique… également ouverts à ceux qui ne sont pas étudiants Polytech.

Programme et inscription : https://entreprises.polytech.unice.fr/sophiatech-forum/

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ecole, formation

Marseille : La start-up Crocos Go Digital s’implante à Aix en Provence et sur l’Ile de la Réunion

Publié

le

Cinq mois après l’ouverture sur Marseille du premier centre « Agitateurs de Neurones Crocos » aux Terrasses du Port, et après l’école l’Université des Petits sur Bouc Bel Air, c’est au tour d’Aix en Provence et de l’Ile de la Réunion d’accueillir ces formations nouvelle génération à la programmation.
A Aix-en-Provence, c’est le Carrefour de l’innovation (C-in) qui propose depuis le début de l’année, aux enfants et seniors de participer aux ateliers de programmation et robots et drones, les mercredis et samedis, avec quelques nouveautés pour ce centre : certaines sessions seront données entièrement en anglais et d’autres seront consacrées aux personnes dites « DYS » (dyslexie, dyspraxie…). Cette installation pour quelques mois de Crocos Go Digital s’inscrit dans la volonté de changement de cap du C-in qui souhaite apporter plus d’animations au public.
Sur l’Ile de la Réunion, c’est à Saint-Paul, dans une école privée baptisée “Ma Kindy” (Kindy étant le diminutif du mot anglais pour école maternelle : kindergarten), que les formations Crocos seront proposées pour les classes du CP au CM2, mais aussi pendant les périodes extra-scolaires. L’ouverture prend la forme d’un partenariat en franchise, piste éventuelle pour le futur développement du concept qui vise, rappelons-le, en s’appuyant sur la programmation de robots et drones, à repérer les dysfonctionnements cognitifs éventuels chez les enfants et les seniors.

Des formations innovantes mixant nouvelles technologies, neurosciences et gamification.
Conçues pour booster les enfants de façon ludique, pratique et interactive, ces formations à la programmation de robots et drones ont deux grands objectifs : stimuler les fonctions cognitives et faire comprendre l’univers digital dans lequel nous évoluons.
Travaillées par des orthophonistes et des neuropsy, elles permettent d’améliorer les capacités de concentration, les processus d’apprentissage et d’acquisitions, et peuvent ainsi être parfaitement adaptées à tous les enfants, y compris des enfants DYS. Les premiers résultats sont très encourageants : sur les différents ateliers organisés, des enfants qui perdent habituellement leur concentration au bout de 10 min, arrivent, avec cet apprentissage à rester stimulés pendant quasiment 1 heure.
Récemment créée, la startup marseillaise Crocos Go Digital lancée par Vincent Berge, Toni Doublet et Roberta Von Arx poursuit son développement : En 5 mois, elle a enregistré 4 ouvertures de site, une 1ère levée de fonds réussie et ses premières embauches ; la jeune pousse comptabilise déjà 7 salariés.

Facebook Comments
Lire la suite

Ecole, formation

Skema AI Global Lab, le nouveau laboratoire mondial en intelligence augmentée signé Skema BS

Publié

le

A n’en pas douter Sophia Antipolis s’impose comme un pôle d’excellence en matière d’Intelligence artificielle. Un mois après la confirmation que Nice Sophia-Antipolis accueillera un des quatre 3IA français (Instituts Interdisciplinaires d’Intelligence Artificielle), Skema Business School annonce se positionner également sur ce domaine. En lançant son laboratoire mondial en intelligence augmentée, le Skema AI Global Lab, la business school entend faire le pont entre la science des données, l’intelligence artificielle et la transformation numérique des entreprises.
Mobilisant un budget initial de plus de 3 millions d’euros, l’ambition de Skema est de faire de ce laboratoire l’un des centres de pointe en intelligence augmentée dans les cinq prochaines années. En développant des algorithmes de Science des données et d’Intelligence artificielle, le laboratoire se spécialisera en modélisation prédictive dédiée aux nouveaux enjeux des entreprises et de nos sociétés. Le laboratoire jouera un rôle d’accélérateur de la recherche et de la transformation numérique des enseignements sur tous les campus de Skema Business School à travers l’utilisation d’une plateforme à la pointe de la technologie. D’autres financements privés et un partenaire technologique majeur devraient rapidement rejoindre le Skema AI Global Lab pour en faire un laboratoire de recherche de calibre mondial.

Le professeur Thierry Warin à la tête du Skema AI Global Lab
Thierry Warin (HEC Montreal, Harvard), professeur en Science des données appliquée aux entreprises et créateur d’une plateforme technologique dédiée à la recherche en science des données et intelligence artificielle dirigera ce nouveau laboratoire. L’ADN de ce laboratoire est d’être un « laboratoire in-discipliné », au sens où il sera réellement multidisciplinaire, fondamentalement exploratoire et souvent anticonformiste.
‘’En créant ce laboratoire de recherche mondial en intelligence augmentée, nous nous donnons une longueur d’avance sur ce qui vient après la recherche fondamentale en intelligence artificielle. Nous allons nous concentrer sur les applications pour la société et les entreprises en mettant la technologie au service de l’humain’’ se réjouit Thierry Warin, directeur du laboratoire de SKEMA. ‘’Le Skema AI Global Lab contribuera à créer une nouvelle génération de managers et de leaders prêts à diriger des entreprises du XXIe siècle grâce à des outils et une pensée analytique à la hauteur des enjeux du XXI siècle‘’.

Un siège a Raleigh et une antenne à Sophia Antipolis
La création du laboratoire global Skema en intelligence augmentée est concomitante au recrutement de six chercheurs qui développeront leurs travaux à partir de la plateforme du professeur Warin, avec pour objectif d’ici 2 ans d’accompagner des entreprises sur tous les sites où l’école de commerce opère : en Chine, aux Etats-Unis, au Brésil et en France.
Le AI Global Lab aura son siège à Raleigh, en Caroline du Nord, au cœur du “Triangle” de la recherche américaine, l’un des principaux pôles d’innovation aux États-Unis, juste derrière la Silicon Valley. Dans la foulée, deux antennes seront ouvertes à Paris et Sophia Antipolis. La construction du Skema AI Global Lab se fera en trois phases :

  • 1re phase : développement des capacités de recherche en science des données et intelligence artificielle appliquée sur les 6 sites de Skema sur les 3 continents ;
  • 2ephase : transfert des travaux de recherche vers tous les programmes de l’école à travers le monde et tous les étudiants ;
  • 3ephase : valorisation et diffusion des travaux par l’école auprès des entreprises de tous les territoires où elle est implantée.

Le but de ce laboratoire est de réunir une équipe de recherche de premier plan en sciences des données, un réseau de recherche mondial et l’utilisation de technologie de pointe pour développer des plateformes et des algorithmes afin d’accompagner la digitalisation, l’innovation et les stratégies des entreprises globalisées“, indique Alice Guilhon, directrice générale de Skema Business School.

Facebook Comments
Lire la suite

Ecole, formation

[VIDÉO] Marseille : MonClub 2.0 lance la première E-sport Academy de France

Publié

le

MCES Academy pour MonClub Esport Academy ouvrira ses portes début janvier dans le 11e arrondissement de Marseille et sera la première école de formation e-sport de France. Le projet est porté par 3 passionnés, Romain Sombret et Sandra Niellini-Sombret, tous deux diplômés de Kedge BS. Ils sont fondateurs du centre MonClub Futbol à Bouc Bel Air, associés du centre MonClub 2.0 à Marseille et sont également titulaire de la licence OM Ludiq Camp. Troisième larron, Loïc Morere, diplômé de l’ESBAM, designer, artiste et ‘’gamer’’ expérimenté. Tous les trois ont bien compris que ce secteur d’activité était une énorme industrie avec un potentiel incroyable et qui est en passe d’être reconnu comme un véritable sport.
Selon les investisseurs, ce domaine représente un marché considérable et très porteur… Aujourd’hui dans le monde, 323 millions de fans sont recensés et le nombre de joueurs ne fait qu’augmenter de mois en mois ! Avec ses 5 millions de consommateurs et ses 2 millions de pratiquants, la France est considérée comme le 7ème pays mondial et 3ème pays européen pour l’e-sport.

 

Etude France esport Médiamétrie

Construire à terme une équipe capable d’être dans le Top 5 français
Déjà propriétaire d’autres salles de sport – foot à 5, badminton et basket indoor -, Romain Sombret a aménagé à Marseille un espace de 200 mètres carrés pour y installer les écrans de 24 ordinateurs et six consoles de jeux. Pour le lancement de MCES Academy, 3 jeux ont été retenus : League of Legends, Fortnite et FIFA et pour chaque jeu, un vrai professionnel de l’e-sport sera le référent ainsi qu’un ancien athlète de haut niveau pour l’aspect sport. Comme toute discipline, une formation et un entraînement sont nécessaires pour exceller et participer à des compétitions face à d’autres joueurs. Or le souhait des trois fondateurs est de détecter et de former de jeunes talents de la région et leur permettre de rayonner dans la France entière dans les différentes LAN (local area network/rassemblement éphémère) organisées. En général, dans l’e-sport, le recrutement se fait en ligne : les équipes repèrent sur les plateformes les ‘’gamers’’ les plus talentueux… sans vraiment pouvoir les former ensuite. Romain Sombret, lui ne cache pas ses ambitions de monter à court terme une équipe de joueurs capable d’approcher le Top 5 français.

[Vidéo] Romain Sombret, cofondateur et CEO de MCES Academy

Mêler sport physique et jeu en ligne
Le concept développé par les trois cofondateurs est de créer une école alliant formation aux jeux et sport physique. Romain Sombret ne veut pas que les élèves passent l’intégralité de leur formation devant un écran. Aussi en plus des experts professionnels spécialistes des différents types de jeux, Fornite, League of Legends ou encore FIFA, MCES Academy s’appuie également sur l’expérience de deux anciens athlètes de haut niveau, deux jeunes retraités qui ont pour nom, Guy Demel, international ivoirien de football et l’ancien nageur, double champion olympique, Yannick Agnel. Leur rôle, intervenir et conseiller sur les aspects de nutrition, d’entraînement et surtout comment éviter le surentraînement, gérer le stress en compétition mais aussi créer un cadre pour éviter aux jeunes de “se sédentariser”.

[Vidéo] Yannick Agnel, référent sport pour MCES Academy

Objectif : ouvrir 10 salles en France avant l’international
Les cours mis en place au MCES Academy sont facturés 48 euros par mois pour deux heures de cours hebdomadaires et grimpent jusqu’à 144 euros pour huit heures chaque semaine. Des locations à l’heure (30 PC + chaises de gaming à disposition, fibre 1Go, consoles, VR…) seront également proposées et de nombreux événements, tournois, retransmissions e-sport… seront organisés.
L’ouverture de la salle MonClub Esport Marseille est la première pierre d’un projet très ambitieux qui vise à développer 10 salles similaires en France avant de se lancer à l’international dès 2020. La deuxième salle, de 150m², devrait ouvrir ses portes à Bouc Bel Air au sein du centre sportif MonClub Futbol dans le courant du premier trimestre 2019.
En attendant, MCES Academy Marseille organise les 8 et 9 décembre prochains un week-end Portes Ouvertes.

[Vidéo] Teaser MCES Academy

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X