Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Evénements, initiatives et projets

Smartseille accueille le générateur d’idées “Med in Lab” d’EDF Commerce Méditerranée

EDF Commerce Méditerranée vient d’ouvrir un espace de créativité, le “Med In Lab”, au cœur du périmètre d’Euroméditerranée.

Publié

le

Très haut en couleurs, chaudes et vives, ambiance conviviale, technologie haut de gamme à disposition, le Med In Lab d’EDF inauguré le 9 avril dernier, est mis à la disposition des 1 200 salariés de l’électricien œuvrant sur tout le territoire concerné méditerranéen ainsi qu’aux écoles, start-up et clients faisant appel à ses compétences.
Situé au rez-de-chaussée du siège d’EDF Commerce Méditerranée, au cœur de Smartseille, le quartier démonstrateur de la ville durable méditerranéenne, ce nouvel espace, de 200 m2 a pour but de stimuler l’intrapreneuriat au sein de l’entreprise et ainsi de laisser l’occasion à tous les employés de s’exprimer et d’exposer leurs idées.
« Plus il y a d’idées plus il y a de chances qu’il y en ait une qui fonctionne » confie Jacques-Thierry Monti, directeur EDF Commerce Méditerranée et délégué régional, il faut permettre aux salariés d’avoir accès à un nouvel environnement pour travailler avec les autres et amener son initiative jusqu’au bout. »
Med in Lab est un facilitateur, poursuit le délégué régional d’EDF, Nous nous dotons en interne des moyens humains et des procédures pour accompagner et valider les projets les plus prometteurs jusqu’à leur réalisation, mais nous nous appuierons aussi sur des expertises extérieures. Nous sommes convaincus de pouvoir ainsi enrichir encore notre offre de solutions et répondre à de nouveaux usages, ceux que nous imaginons et ceux que nous suggèreront nos clients et partenaires.
Sur les murs de cet “espace collectif et collaboratif” sont inscrits les mots “Jardins des idées”, “Atelier”, “Parc des expositions”, qui sont autant d’invitations à la réflexion, à l’invention et au travail en commun. Le lieu est animé par une équipe dédiée d’EDF.

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Evénements, initiatives et projets

Le MWC Barcelona 2020 officiellement annulé en raison du Coronavirus

Publié

le

Ericsson, LG, Nvidia, Sony, Cisco, Amazon ou encore Vodaphone, Deutsche Telekom et Nokia, les défections sont de plus en plus nombreuses parmi les exposants majeurs du salon MWC Barcelona, en raison des risques supposés que l’épidémie de Coronavirus faisait courir sur la santé de leurs salariés et de leurs clients.
Malgré les appels à la raison des différentes instances internationales, notamment de l‘Organisation mondiale de la santé, soulignant qu’il n’y a aucune preuve d’une propagation en dehors de la Chine, et donc aucune nécessité d’annuler les grands rassemblements, les organisateurs du MWC ont néanmoins annoncé mercredi 12 février, dans un communiqué, l’annulation de la manifestation consacrée à la téléphonie mobile qui se tient depuis plus de trente ans à Barcelone.
Tout en considérant “ l’environnement sûr et sain à Barcelone et dans le pays hôte aujourd’hui, explique John Hoffman, CEO GSMA, la GSMA a annulé le MWC Barcelona 2020 parce que la préoccupation mondiale concernant l’épidémie de coronavirus, les problèmes de voyage et d’autres circonstances, empêchent la GSMA de tenir l’événement “.
L’édition 2020 devait se tenir du 24 au 27 février prochains, elle devait fêter en fanfare l’arrivée de la 5G et les organisateurs espéraient accueillir plus de 100.000 visiteurs à Barcelone. Quant aux principales marques qui devaient exposer leurs dernières nouveautés sur le salon, elles devraient tenir des vidéoconférences et faire leurs annonces autrement.
Rendez-vous est donné en 2021, toujours à Barcelone.

Facebook Comments
Lire la suite

Cluster, association

[Vidéo] Medinsoft propose aux futurs élus 51 solutions concrètes pour faire d’Aix-Marseille un territoire ‘’leader’’

Publié

le

’L’histoire de demain s’récrit aujourd’hui’’ martèle en introduction Kevin Polizzi, directeur général de Medinsoft lors de la soirée baptisée ‘’Académie des futurs élus’’ au cours de laquelle le cluster numérique a présenté aux élus et candidats aux municipales 51 propositions au service du développement du territoire pour en faire un territoire ‘’leader’’.
André Jeannerot, président de Medinsoft et Kevin Polizzi, directeur général, ont accueilli le 6 février dernier près de 300 invités à La Coque numérique à Marseille dont des élus et des futurs élus : Isabelle Savon, vice-présidente de la Région Sud en charge de l’économie et des entreprises qui représentait Renaud Muselier. Jean-Marc Zulesi, député des Bouches-du-Rhône pour La République en marche fraîchement nommé à la tête de l’association France Mobilités. Maryse Joissains, la maire sortante Les Républicains d’Aix-en-Provence, la première smart City du territoire, Sébastien Barles, tête de liste d’Europe Ecologie Les Verts à Marseille, Yvon Berland, candidat à Marseille de la République En marche accompagné de Caroline Pozmentier, adjointe au maire déléguée à la sécurité publique et à la prévention de la délinquance, vice-présidente du Conseil Régional PACA qui vient de se rallier à lui. Enfin Stéphane Soto, ex DG de Medinsoft, porte-parole économie de Martine Vassal et colistier dans les 2ème et 3ème arrondissements de Marseille.

51 solutions pragmatiques, réalisables et chiffrées
Faire du territoire l’un des leaders de la prochaine révolution industrielle, telle est l’ambition de Medinsoft au travers de cette démarche non partisane qui entend seulement promouvoir une vision stratégique et fournir des solutions immédiates pour adresser les enjeux métropolitains.
Quels objectifs en matière de logement afin de renforcer l’attractivité et la cohésion sociale ? Quels enjeux pour une mobilité durable et accessible au plus grand nombre ? Quels emplois de demain pour faire de la particularité du territoire un avantage au niveau européen ? Quelles infrastructures et quels grands projets au service de la métropole ? Voilà quelques-unes des questions auxquelles l’Académie des futurs élus a l’ambition d’apporter des solutions.
Le numérique n’a rien inventé, il accélère l’action !” souligne le directeur général de Medinsoft à l’énoncé des premières propositions. En tout 51 propositions et solutions concrètes, chiffrées, pas plus de 1,6 millions d’euros au total, et applicables rapidement ont donc été remis aux élus et futurs élus pour qu’ils les intègrent dans leurs feuilles de route. Répartis en six thématiques : la mobilité, le logement, l’emploi, l’émergence d’une écologie durable, le développement du capital humain et les infrastructures, ces solutions ont pour objectif d’accélérer la transformation du territoire pour qu’il devienne l’un des leaders mondiaux en matière d’innovation durable.

VIDEO : Kevin Polizzi – Directeur général de Medinsoft développe la philosophie de ces 51 propositions et explique ce qu’en attend l’association.

Les enjeux écologiques, sociaux et économiques du numérique étant incontournables à Marseille, Medinsoft souhaite que les élus et futurs élus signent une Charte d’engagement et de valeurs. L’association du numérique donne déjà rendez-vous dans un an à l’ensemble des élus pour une deuxième académie désormais baptisée ‘’Académie des élus’’ au cours de laquelle un bilan sur les actions mises en place et faire de nouvelles propositions.

Pour télécharger les 51 propositions de Medinsoft 

Facebook Comments
Lire la suite

Ecosystème

Marseille : Les 8 défis innovants du Smartport Challenge #2 pour construire le port du futur

Publié

le

La deuxième édition du Smartport Challenge a été lancée le 6 février dernier à Marseille, dans le cadre du salon Euromaritime (4 au 6 février 2020). Proposé par Le Grand Port Maritime de Marseille (GPMM), la Chambre de commerce et d’industrie Aix Marseille Provence (CCIAMP) et Aix-Marseille Université (AMU) dans le cadre du French Smartport in Med, ce sont huit défis innovants qui sont lancés pour construire le port du futur dans les domaines de la logistique, de la performance énergétique et du numérique. L’objectif est de créer des binômes entre grands groupes internationaux et start-up pour relever ces défis.
Les candidats ont jusqu’au 22 mars pour déposer leur dossier. Une seule start-up sera sélectionnée par défi et elle sera accompagnée tout au long de son projet par des grandes entreprises et des partenaires publics (CMA CGM, EDF, Etat français via la DREAL, Syndicat des pilotes, ArmoSud, Hammerson,-Les Terrasses du Port, Interxion, Dalkia Smart Building, Naval Group, Traxens, Port de Marseille Fos).
De mai à septembre, elle devra concevoir ses solutions et pourra les tester dans des lieux mis à disposition. A la clé : une récompense de 15 000 euros et une visibilité lors du Smart Day port organisé au mois de juillet prochain.

Les défis du Smartport Challenge 2020:  

  • Défi numéro 1, lancé par CMA-CGM : Comment garantir l’alimentation électrique des conteneurs frigorifiques grâce à un dispositif mobile basé sur les énergies renouvelables ?
  • Défi numéro 2, lancé par EDF : Comment utiliser les eaux usées des bateaux de croisières pour produire de l’énergie ?
  • Défi numéro 3, lancé par l’Etat (Dreal), le Syndicat des pilotes du port et AtmoSud : Comment intégrer les paramètres liés à la qualité de l’air en temps réel pour favoriser l’éco-pilotage des navires en zone portuaire, en mesurer l’impact et proposer des options de manœuvre ?
  • Défi numéro 4, lancé par Interxion et EDF/Dalkia Smart Building : Comment mettre en évidence les aspects environnementaux et démontrer l’innocuité de la solution de refroidissement des data centers Interxion MRS2 et MRS3 sur son environnement ?
  • Défi numéro 5, lancé par Hammerson/Les Terrasses du Port : Comment créer une solution innovante, interactive et pédagogique à destination du grand public pour mettre en valeur toutes les initiatives « vertes » des acteurs publics et privés présents sur le Port de Marseille Fos ?
  • Défi numéro 6, lancé par Naval Group : Comment améliorer les opérations de contrôle des navires en exploitation ou en escale ainsi que des infrastructures portuaires grâce aux objets connectés et à la digitalisation des opérations de contrôle ?
  • Défi numéro 7, lancé par Traxens : Comment limiter les immobilisations de conteneurs en automatisant certaines opérations de contrôle grâce un système complémentaire de sécurisation des containers ?
  • Défi numéro 8, lancé par le Grand port maritime de Marseille :  Comment utiliser les caméras installées sur le Port pour optimiser les flux routiers et ferroviaires et diminuer leurs impacts environnementaux ?

Rappelons que lors de sa première édition, en 2019, le Smart Port Challenge avait récompensé sept start-up : NavAlgo, MktxDatos Europe, CAPSIM, Searoutes, GreenCityzen, Nauvelis,EGERIE).

 Pour candidater, rendez-vous sur lefrenchsmartportinmed.com

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X