Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

*

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Agriculture, sylviculture

Selerys installe deux nouveaux capteurs à Allauch et Pomègues

Selerys, la startup de Rousset spécialisée dans l’anticipation des risques météorologiques et lauréate du pass French Tech depuis peu, vient de déployer deux nouveaux capteurs à Allauch et Pomègues.

Publié

le

Selerys, la startup de Rousset spécialisée dans l’anticipation des risques météorologiques et lauréate du pass French Tech depuis peu, vient de déployer deux nouveaux capteurs à Allauch et sur l’île de Pomègues. Avec ceux de l’Arbois, Entressen et Saint Martin de Crau, ces 2 nouveaux capteurs permettent de couvrir ainsi tout le département des Bouches-du-Rhône.

Pour rappel, la technologie développée par Selerys met à disposition de ses utilisateurs :

  • Un monitoring temps réel fine échelle des risques d’événements météorologiques violents;
  • Des alertes / levées d’alertes configurables envoyées par SMS/mail/notification push;
  • Des archives

Le service proposé par Selerys est ainsi très prisé par les acteurs météo-dépendants, notamment les agriculteurs qui constituent le marché historique de Selerys.

Fabrice Caquin, directeur général de Selerys précise que ” Selerys développe la seule technologie garantissant au consommateur de ne plus être surpris par l’orage. Pour la première fois dans l’histoire de la météo, les consommateurs météo dépendants peuvent mener leurs activités sereinement en ayant l’assurance d’être prévenus systématiquement en cas de risque d’événement météorologique violent : orage (fortes précipitations, grêle, foudre, rafales), tornade”.

Selerys poursuit également le déploiement de son réseau de capteurs dans toute la France et prévoit de déployer de nouveaux capteurs sur la Nouvelle Aquitaine, sur l’Occitanie et en Auvergne-Rhône-Alpes.

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Accélérateur, incubateur, pépinière

Sophia Antipolis : Ouvert depuis un mois, le Village by CA recrute sa 2ème promotion de start-up

Un mois après son ouverture, le Village by CA – Provence Côte d’Azur lance un nouvel appel à candidature de start-up généralistes dans les domaines de l’agriculture-agroalimentaire, du logement, de la santé, de l’énergie et du tourisme.

Publié

le

Un mois après son ouverture, le Village by CA – Provence Côte d’Azur, créé à l’initiative du Crédit Agricole Provence Côte d’Azur et en partenariat avec la CCI Nice Côte d’Azur, lance un nouvel appel à candidature de start-up généralistes dans les domaines de l’agriculture-agroalimentaire, du logement, de la santé, de l’énergie et du tourisme, ayant de 6 à 36 mois d’existence et disposant de premières preuves de leur solution. Le Comité de sélection composé des partenaires du Village portera une attention particulière aux sociétés évoluant dans le secteur du tourisme.

C’est devant les membres du Comité de sélection que les candidats désireux de rejoindre l’écosystème et de s’intégrer dans la vie du Village présenteront leur projet à la fin du mois de Mai. Ceux qui seront sélectionnés rejoindront les 18 start-up venant d’horizons différents qui ont pris possession des lieux le 3 avril dernier. Elles ont été sélectionné en novembre 2017.

Le Village by CA au service du développement du territoire

En lançant ce nouvel appel à candidatures, le Village by CA Provence – Côte d’Azur souhaite offrir aux startups qui portent les meilleurs projets innovants, un accès privilégié à un écosystème stimulant, qui favorise leur croissance et ainsi contribuer à renforcer la dynamique de la région Provence Côte d’Azur. Rappelons que le Village se présente d’abord comme un lieu d’hébergement pour start-up qui est organisé pour faciliter les échanges entre les “startups locataires”, et également avec les partenaires, une vingtaine à ce jour, PME, ETI, Grands Groupes, Institutionnels, etc. afin qu’ensemble ils coopèrent, innovent et se développent. L’ambition est de constituer une véritable communauté d’une cinquantaine de jeunes pousse qui bénéficient de cycles d’accélération et d’accompagnement d’une durée de 23 mois. L’objectif au final est de contribuer à faciliter et promouvoir la diffusion des innovations et accélérer leur adoption par les acteurs économiques.

Pour CANDIDATER

En savoir plus sur Le Village by CA Provence Côte d’Azur.

Facebook Comments
Lire la suite

Agriculture, sylviculture

Ils sont lauréats du Pass French Tech – Promo 2017 2018 : Selerys

Le Pass French Tech est un label attribué au niveau national pour un an aux entreprises innovantes en hyper croissance et à très fort potentiel de développement, notamment à l’international. Les entreprises doivent répondre à un dispositif particulièrement sélectif avec des critères très ambitieux de croissance du chiffre d’affaires et de rentabilité. Les lauréates bénéficient d’une visibilité nationale et internationale accrue, de l’appartenance à une communauté d’excellence et d’un accès prioritaire et coordonné aux offres des partenaires du Pass French Tech : Business France, Bpifrance, DGE, INPI et UGAP.

Publié

le

Fabrice Caquin, CEO de Selerys témoigne de son expérience du Pass French Tech

Selerys (Rousset – 13) produit, conçoit et commercialise des solutions intelligentes pour prédire les risques météorologiques. Après avoir développé son système de détection du risque orageux SKYDETECT, la société a lancé il y a quelques mois un système intégré de lutte active contre la grêle très innovant baptisé LAÏCO. Les solutions développées par Selerys sont utilisées dans 7 pays d’Europe et d’Asie Mineure (Espagne, Belgique, Pologne, Ukraine, Arménie, Turquie), chez de grands arboriculteurs, viticulteurs et serristes, ainsi que dans le secteur automobile.

www.selerys.fr

Facebook Comments
Lire la suite

Agriculture, sylviculture

Le Var lance une plateforme numérique franco-italienne pour l’agroalimentaire

“Food & Wine Market Place” est un projet européen transfrontalier lancé pour favoriser le “business agroalimentaire”

Publié

le

“Food & Wine Market Place” est un projet européen transfrontalier lancé pour favoriser le “business agroalimentaire” et vise à faciliter les relations entre les producteurs locaux et les acheteurs ou distributeurs du département, mais aussi de la Corse, la Ligurie, la Sardaigne et la Toscane. Il figure parmi les 13 dossiers de la CCI du Var compris dans le programme Interreg Marittimo France-Italie 2014-2020 regroupant les régions de Corse, Ligurie, Sardaigne, Toscane et Var.
« Ce projet vise à augmenter fortement la visibilité et l’attractivité non seulement des producteurs agroalimentaires du Var, mais aussi du territoire transfrontalier et bien au-delà car la filière peut également agir de manière transversale et complémentaire dans des domaines comme le tourisme, en proposant un tourisme éthique, durable et de qualité, avec des circuits de types oenotouristiques ou gastronomiques », explique Eric Mascaro, élu de la CCI du Var.
Concrètement, ce projet s’appuie sur une plateforme en ligne www.fw-marketplace.com, pilotée par l’Union patronale du Var, qui permet la mise en relation directe entre producteurs et acheteurs/distributeurs/internautes. Le paiement en ligne devrait être mis en place sous peu. Entièrement gratuite pour les entreprises, les partenaires de la place de marché “Food & Wine” espèrent un millier d’inscriptions d’ici février 2019.
Pour favoriser les échanges, la CCI accompagne également des entreprises lors d’évènements, à l’image des rencontres proposées lors des salons Var.up et Bacchus.
Le projet « Food & Wine Market Place » se traduit également par l’accompagnement d’entreprises lors d’événements, à l’image du Salon Var Up et du Salon Bacchus qui se sont tenus à Toulon dans le courant du mois de mars. Sur le Salon Bacchus, une dizaine de producteurs de Corse, d’Italie et du Var occupait un espace de vente « Food & Wine Market Place ».
« Food & Wine Market Place » représente un investissement de 153 000€, financé à 85% par l’Union européenne.

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X