Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Ecosystème

Qwant prêt à rémunérer la presse française à hauteur de 5% de ses revenus

Publié

le

Le moteur de recherche indépendant européen Qwant, “attend les RIB des éditeurs de presse” pour les rémunérer, assure son patron Éric Léandri, qui propose aussi de créer un système décentralisé pour vérifier facilement à qui appartiennent les photos publiées en ligne. Dans un entretien à l’AFP, le cofondateur et président de Qwant prend ainsi position sur la meilleure façon selon lui d’appliquer la réforme européenne sur le droit d’auteur, adoptée fin mars par les eurodéputés.
Cette directive, que les Etats membres devront transposer dans leur droit national dans les deux années après la publication au journal officiel de l’UE, prévoit la création d’un “droit voisin” du droit d’auteur pour la presse, afin que les plateformes (Google News, Facebook) rémunèrent mieux les médias pour les articles qu’ils utilisent.
Nous avions commencé à mettre en œuvre le paiement de la presse avant le vote“, précise Éric Léandri, pour qui l’actualité “rend le moteur de recherche vivant“. “Sans les news, nos résultats web sont beaucoup moins pertinents“, remarque-t-il.

1 million d’euros rien que sur 2019
Éric Léandri compte appliquer le même accord que celui passé avec VG Media, l’association des éditeurs de presse en Allemagne: 5% des revenus “web et news” sont reversés aux médias concernés.
En France, il espère que la presse va s’organiser de la même façon, mais en attendant “on va envoyer des chèques à ceux qui nous envoient leur RIB”, à commencer par le magazine Le Point, qui s’est déjà exécuté.’’
Qwant pourrait ainsi verser environ 1 million d’euros aux éditeurs de presse en 2019, si ses résultats se révèlent à la hauteur de ses prévisions. “Si Google applique la même chose, il devra 150 à 200 millions par an à la presse française“, affirme-t-il. Soulignons que depuis 2015, dans le cadre de sa “Digital News initiative” (DNI ou Initiative pour le journalisme numérique), Google attribue des fonds à des titres de presse sélectionnés lors d’appels à projets annuels, notamment sur “la diversification des sources de revenus”. En mars, son fonds pour les médias a ainsi redistribué un total de 25,6 millions d’euros en Europe, dont près de 6,6 millions d’euros en France.

Création d’un ‘’panier numérique décentralisé et ouvert”
Éric Léandri entend aussi profiter de la réforme européenne pour proposer une solution qui réponde aux enjeux actuels de rémunération de la propriété intellectuelle. Qwant a créé un “panier” numérique et décentralisé, qui a vocation à être utilisé par les propriétaires de contenus (photos, textes, vidéos, musique…), pour les “déposer”, et par les sites qui publient des contenus, pour les authentifier au moment de la publication.
Ni les géants du web, ni personne ne pourra dire qu’on n’a pas pu vérifier à qui telle photo appartenait“, conclut le patron de Qwant.

Source : AFP

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ecosystème

Marseille : Anotherway adapte sa production pour survivre, les jeunes cadres se retrouvent derrière les machines

Publié

le

En ces temps de crise sanitaire et de confinement, la jeune start-up marseillaise Anotherway qui développe les Bee Wraps, produits phare de l’entreprise, s’organise pour conserver une partie de son activité́ (et de son optimisme) et innove pour faire face au mieux à la situation actuelle
« On s’adapte, on se serre les coudes, on fait au maximum pour préparer la suite de l’année et assurer la survie de l’entreprise » déclare Samuel Olichon, fondateur de la société́ en 2018.
Après quelques jours à l’arrêt au début du confinement, les salariés d’Anotherway se sont retroussés les manches pour continuer à faire tourner la société́ et assurer au mieux l’avenir. Ainsi, Gaëlle, responsable des opérations ; Victor, responsable commercial ; Elie en charge de la production ; Samuel, fondateur et CEO, les 4 cadres de l’entreprise relaient depuis début avril à la production 2 jours par semaine, au sein de l’ESAT Le Rouet – Association AMSP, basé dans le 12e arrondissement de Marseille. C’est dans cet Établissement et Service d’Aide par le Travail que la start-up a relocalisé il y a à peine 6 mois sa production jusque-là réalisée en Asie. En temps normal, à Marseille, une douzaine de personnes en situation de handicap s’active mais aujourd’hui, pour des raisons sanitaires évidentes, elles ne peuvent plus travailler. Ces douze personnes réalisent non seulement l’enduction de la toile de coton, mais également la découpe, le pliage et la mise sous pli et l’expédition des Bee Wraps, ces emballages alimentaires réutilisables, réalisés à partir de tissu coton, de cire d’abeille, de résine de pin et d’huile de tournesol. 100% bio, le Bee Wrap se présente comme une alternative durable aux films alimentaires plastiques. En ces temps de confinement, les commandes sur le site internet www.another-way.com restent actives et les expéditions sont assurées une fois par semaine.

De plus durant tout le mois d’avril, Anotherway a décidé́ dans le cadre d’un partenariat avec une autre « jeune pousse » marseillaise, d’offrir dans toutes les commandes initiales, 2 grainettes, des ‘’ bombes à fleurs’’ conçues pour préserver la biodiversité́, et fabriquées par la société́ marseillaise Grainette, dans le même ESAT. Quelques mois après avoir mis en terre les grainettes, on obtient grande quantité́ de fleurs sauvages précieuses à la survie des insectes pollinisateurs.
Pour Samuel Olichon, c’est ‘’L’occasion de se serrer les coudes entre jeunes start-up, de partager un peu de bonne humeur dans les commandes et d’agir, une fois de plus, pour la planète’’.

Anotherway en quelques chiffres :
+ 90 000 produits vendus
+ 800 points de vente en France et dans 8 pays d’Europe 1 équipe de 12 passionnés
4,6/5 obtenu avec Avis Vérifiés

Facebook Comments
Lire la suite

Digital marketing & sales

#Covid19 : Beez (Venelles) et Waps (Aix-en-Provence) s’allient pour soutenir le commerce de proximité

Publié

le

La crise du Covid-19 a un impact énorme sur l’économie française, et plus particulièrement sur l’économie locale, celle des collectivités dont les acteurs sont les commerces, les artisans, les producteurs et les sociétés de services. Cette crise met en lumière le manque de coordination entre ces acteurs et les consommateurs. Seule la grande distribution et le e-commerce (notamment sur l’alimentaire) sortent gagnants de la situation. Aujourd’hui les producteurs, artisans et commerçants doivent s’organiser souvent seuls, s’ouvrir à de nouveau modes de vente pour survivre. Il y a un vrai déficit d’information sur les offres locales à destination des usagers. De plus, les personnes isolées n’ont pas accès à l’information, celle-ci circule partiellement sur les réseaux mais n’est pas gérée et laisse-les moins digitalisés de côté.
Face à ce constat, Beez (Venelles) et Waps (Aix-en-Provence) ont décidé d’unir leurs forces et leurs compétences pour proposer une offre digitale territoriale, complète et intégrée à destination des collectivités et des acteurs de l’économie locale. Cette solution gratuite et sans engagement pendant le temps du confinement est une véritable plateforme web de communication pour développer l’économie locale, valoriser les commerces, les circuits courts, et donner à tous l’opportunité de pouvoir vendre leurs produits de manière efficace.

Deux start-up investies dans le commerce de proximité

Les deux sociétés, Beez et Waps, sont des acteurs reconnus dans leur domaine, complémentaires et partageant une vision éthique et un même engagement en faveur du commerce de proximité.
Beez qui est développé par Hexa Solutions, est un écosystème numérique aux couleurs des territoires permettant d’orienter la consommation vers l’offre de proximité. En redonnant la maîtrise des données aux acteurs territoriaux publics et privés, Beez est un élément central des stratégies d’ouverture des données publiques et de redynamisation des cœurs de ville depuis 2017. L’application Beez est déjà déployée sur plusieurs villes en collaboration avec les CCI, CMA, et les acteurs économiques des territoires (fédérations et associations de commerçants etc.). Istres, Venelles, Jouques, Digne et Meyreuil en sont les témoins.
Waps est spécialiste de la digitalisation des commerces, grâce à une solution tout-en-un. Commerçants et restaurateurs peuvent remplacer les outils existants (caisse, site internet, programme fidélité, …) par un seul outil afin de gagner en efficacité et en visibilité. Depuis 2015, Ils offrent de nouveaux services qui améliorent la satisfaction client et augmentent leur rentabilité. Des centaines de restaurateurs et commerçants utilisent Waps au quotidien.

Une Plateforme web de communication pour valoriser les commerces

Expertes et actives depuis plusieurs années auprès des collectivités, des commerces et des acteurs de l’économie locale, les équipes de Beez et Waps mettent à disposition des collectivités, initialement pour la durée de la crise, un écosystème collectif de vente en ligne basé sur la complémentarité de plusieurs solutions innovantes. Il s’agit de mettre en place sans engagement et sans frais un site internet aux couleurs du territoire qui présentera une cartographie des établissements ouverts ainsi que leurs offres, avec un système d’inscription pour les commerces et les producteurs locaux. En parallèle, est également proposé gracieusement un système de vente en ligne avec gestion des commandes simple et complet via le site internet collectif. Chaque entité a accès à son espace d’administration et peut diffuser ses informations. L’offre offerte durant la crise est simple à communiquer, unifiée, centralisée, la solution web peut être déployer rapidement (2à3jours) pour répondre à l’urgence et elle met en valeur les propositions locales en permettant de faciliter la vente des produits et services et la mise en valeur des circuits courts.

+ d’informations : https://hexa.solutions
https://beez.app
https://waps.solutions

Facebook Comments
Lire la suite

Ecosystème

#Covid19 : Jaguar Network renforce sa plateforme Atlas Healthcare pour faire face aux demandes exceptionnelles

Publié

le

Face à la situation liée à la pandémie du Covid-19, Jaguar Network, l’opérateur et hébergeur, filiale B2B du Groupe Iliad, anticipe les besoins des acteurs de la santé en termes de débit, de capacité de stockage et d’infrastructures cloud certifiées. Sa plateforme Atlas Healthcare dédiée à l’hébergement de confiance des données de santé a été renforcée afin que toute structure issue du monde de la santé puisse travailler sereinement au sein d’un espace sécurisé, souverain et certifié HDS.

Analyser, anticiper, organiser : maîtres mots de la méthode Jaguar Network

Dès la diffusion des premières informations concernant une potentielle pandémie, les équipes de Jaguar Network ont pris le temps d’analyser la situation et ont déclenché le Plan de continuité d’activité prévu à cet effet pour répondre aux besoins de l’ensemble de leurs clients et partenaires. Jaguar Network s’est notamment assuré de disposer des ressources d’infrastructures prioritaires cloud pour les hôpitaux, les laboratoires et les établissements de santé, dont les besoins ont été décuplés ces dernières semaines. Garant de la sécurité des données de bout en bout, Jaguar Network a obtenu la certification HDS il y a plusieurs mois lui permettant de proposer des solutions de proximité qui répondent aux critères exigeants du monde de la santé. Ses datacenters basés en France à proximité des Groupements hospitaliers de territoire lui confèrent la souveraineté, atout indispensable en cette période où le traitement des données doit, plus que jamais, être maitrisé.

Edge Computing et VMware, un partenariat gagnant de premier plan

Jaguar Network a renforcé ses liens avec l’éditeur VMware en obtenant le prestigieux label Cloud Verified. Le groupe dispose d’un passeport pour délivrer des solutions de continuité de service entre son cloud et les sites clients avec des solutions sans coutures utilisant des services télécoms à haute performance. Jaguar Network offre ainsi à ses clients et partenaires un service premium de bout en bout qui repose sur l’infrastructure VMware vCloud : interopérabilité, qualité, intégration, optimisation des coûts et flexibilité. Cette continuité permet de mettre en œuvre des infrastructures fiables directement intégrées par nos experts qui exploitent ces plateformes VMware en 24/7.
Laurent Cheyssial, COO chez Jaguar Network, déclare « La mise en œuvre de notre Plan de continuité d’activité – près de deux semaines avant le confinement annoncé par le gouvernement – nous a permis d’affronter au mieux cette crise qui plonge les activités de notre pays dans une situation inédite. Nous avons reçu de nombreux messages de la part de nos clients nous témoignant de leur confiance et remerciant nos équipes de leur mobilisation.  Aussi, nous avions anticipé les commandes auprès de fournisseurs et nous avons renforcé notre plateforme Atlas Healthcare pour parer à la montée en charge. Immédiatement nous avons répondu favorablement à l’élan de solidarité en proposant la gratuité de cette solution pendant un mois. »

La solidarité numérique, réflexe premier de Jaguar Network

Afin de permettre à toutes les organisations, privées comme publiques, du monde de la santé de bénéficier des meilleures technologies de cloud en cette période complexe, Jaguar Network répond avec innovation à l’appel à solidarité lancé par le gouvernement. La société offre la solution Atlas Healthcare en mettant simplement à disposition une architecture de cloud sécurisée HDS qui comprend une machine virtuelle, un firewall et un espace de stockage durant la période de crise.
Pour bénéficier de cette offre solidaire, les entreprises et organisations du monde de la santé sont invitées à prendre contact via l’adresse suivante solidarite@jaguar-network.com . Elles seront recontactées immédiatement par nos experts en données de santé.

Atlas Healthcare by Jaguar Network  : https://www.jaguar-network.com/produit/atlas-healthcare

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X