Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Digital marketing & sales

Marseille : Oxatis rachète son concurrent PowerBoutique

Publié

le

Oxatis rachète son concurrent PowerBoutique, spécialiste du SaaS e-commerce, sans pour autant dévoilé son montant. Cette opération, approuvée par le Conseil d’Administration le 20 juillet dernier, s’inscrit dans le plan de développement visant à bâtir un leader européen du SaaS e-commerce. PowerBoutique, créée en 2001 comme Oxatis, apporte au groupe marseillais ses plus de 1500 nouveaux marchands traitant 250 millions d’euros de commandes annuelles. Oxatis met aussi la main sur 30 collaborateurs de PowerBoutique, qui viennent renforcer ses équipes commerciales et de conseil client. En 2017, PowerBoutique a réalisé un chiffre d’affaires de 2,8 millions d’euros, enregistrant un excédent brut d’exploitation de près de 500 000 euros et un résultat d’exploitation négatif de près de 240 000 euros. L’entreprise sera intégrée dans les comptes consolidés d’Oxatis le 25 juillet 2018. Sa contribution au chiffre d’affaires du groupe devrait dépasser 1 million d’euros au second semestre et 2,5 millions d’euros en année pleine.
Oxatis a enregistré au premier semestre 2018 un chiffre d’affaires de 5 millions d’euros, en hausse de 4,2% sur un an, réalisé à 84% en France. L’entreprise confirme les objectifs de croissance qu’elle avait annoncés au moment de son entrée en Bourse. Elle vise une croissance organique à deux chiffres dès le deuxième semestre 2018, misant notamment sur le décollage de ses ventes indirectes réalisées par une série de partenaires comme le groupe Crédit Mutuel. Oxatis espère doubler de taille d’ici 2020 en dépassant les 20 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel.

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Accélérateur, incubateur, pépinière

L’Occitane ouvre Obratori à Marseille, son incubateur et accélérateur de start-up

Au cœur de Marseille, Obratori accueillera une dizaine de jeunes pousses spécialisées dans les cosmétiques, le bien-être ou la digitalisation de solutions pour le retail.

Publié

le

Après L’Oréal et Sephora, c’est au tour de L’Occitane en Provence d’accélérer ses partenariats avec les start-up. Le groupe basé à Manosque ouvre son start-up studio baptisé Obratori à Marseille. Ce lieu se veut être un incubateur et un accélérateur de « projets orientés vers l’innovation dans le domaine du cosmétique, du bien-être, et des solutions digitales pour la distribution ». Il accueillera une dizaine de jeunes pousses en début de croissance, qui ont besoin d’un soutien technique, financier, commercial ou autre, pour une durée maximale de 23 mois.
« La création de start-up à travers le monde est une révolution économique dont on verra les conséquences très vite, ils sont devenus les plus importants acteurs du système entrepreneurial », avance Reinold Geiger, le PDG du groupe L’Occitane.
Obratori occupe le second étage d’un bâtiment, Le Castel, classé style art déco situé au numéro 61 du boulevard des Dames au cœur de la Cité de l’Innovation et des Savoirs Aix-Marseille. Sur ces 950 m2, 108 postes de travail, un laboratoire de recherche cellulaire L2 et un FabLab, c’est-à-dire un laboratoire de fabrication conforme aux critères établi par le Massachussetts Institue of Technology (MIT), sont mis à disposition des start-up. Elles vont aussi bénéficier des ressources du groupe cosmétique.
“Concrètement, les start-up sélectionnées suivront un programme d’accompagnement de 23 mois maximum. Elles bénéficieront d’un espace de travail adapté, du soutien des ressources internes d’Obratori, d’un réseau d’experts et de mentors, et de l’écosystème du Groupe L’Occitane selon leurs besoins, explique Ingo Dauer, DG d’Obratori.  ” C’est un accompagnement sur-mesure que nous proposons. Une start-up peut avoir plutôt besoin d’une expertise en recherche, une autre d’ une expertise en marketing, ou bien de visibilité internationale pour une troisième…”
Les premières start-up sélectionnées, en France ou à l’international, par L’Occitane arriveront dans les locaux d’ici novembre 2018.

Facebook Comments
Lire la suite

Digital marketing & sales

[Etude] 26 % des Français achètent en mobilité

Publié

le

« L’Observatoire du commerce mobile » de la Mobile Marketing Association avance  les derniers  chiffres des achats sur mobile qui prouvent l’importance croissante du mobile, même si la France affiche encore un retard. 17 millions de Français ont réalisé des achats sur mobile au premier semestre 2018. Le mobile s’impose dans les habitudes de consommation, que ce soit de l’Internet et de ses services, ou de l’e-commerce.
L’e-commerce, au travers du m-commerce, est l’un des principaux bénéficiaires de ces nouveaux usages. Ainsi au cours du premier semestre 2018, les achats via mobile en France ont connu une croissance de 24 %. Ce qui offre au m-commerce une part de marché de 36 % de l’ensemble de l’e-commerce.

 

 

Le m-commerce français encore en retard
Certes, nos amis européens prennent de l’avance ! Le m-commerce représente :

  • 54 % de l’e-commerce en Grande-Bretagne ;
  • 48 %  de l’e-commerce en Allemagne ;
  • 46 %  de l’e-commerce en Espagne.

Résultat, au cours du semestre, 26 % de la population française, donc 17 millions de Français, ont réalisé des achats via leur smartphone. Par contre, sur la même période, seulement 2,1 millions de Français ont pratiqué des paiements mobiles…

 

Un effet jusque dans les commerces traditionnels

Autre effet constaté dans l’usage du mobile, il s’impose également dans les pratiques des consommateurs dans les magasins. Le mobinaute dégaine de plus en plus facilement son smartphone sur les points de vente.

Quels usages du mobile dans le magasin ?

  • 40 % – Prendre des photos de produits ;
  • 27 % – Comparer des prix ;
  • 24 % – Echanger avec ses proches ;
  • 24 % – Géolocaliser un magasin.

 

Source : « Observatoire du commerce mobile » de la Mobile Marketing Association (MMA) France, réalisé avec le concours d’App Annie, CB, comScore, Criteo, Mobiyo, newXt, RetailMeNot et BNP Paribas

par  Yves Grandmontagne ,  Directeur des Publications, IT Social

Facebook Comments
Lire la suite

Digital marketing & sales

[Vidéo] C’est le nouvel événement de la rentrée : #Why Digital, ou comment être créatif dans sa transformation numérique !

Publié

le

Créativité, Communication et Commerce, c’est la trame de Why Digital, le nouvel événement que nous avions annoncé en juin dernier et que finalise Hervé Bourdon, déjà à l’initiative il y a 4 ans du salon e-commerce #Shake et président de la commission Marketing Digital de l’association numérique Medinsoft.

La 1ère édition de Why Digital se tiendra les 20 et 21 septembre prochains, et aura lieu à Marseille, en trois endroits ; La Coque, le Théâtre de la Joliette juste à côté et sur devant sur la Place Henri Verneuil où un chapiteau sera érigé pour accueillir les start-up exposantes.
Organisé en partenariat avec Medinsoft, Aix-Marseille French Tech et Kedge BS, l’événement est réservé aux professionnels, gratuit mais sur invitation et il s’adresse à toutes les entreprises qui veulent réussir leur transition numérique, aux commerçants de proximité, aux commerçants sur Internet et à la collaboration entre Grandes Entreprises et Start-Ups.
Pour les visiteurs, dirigeants et managers d’entreprises et de commerces, c’est une occasion d’apprendre ou de se perfectionner dans le domaine de l’innovation, de la communication ou de la vente, avec les outils numériques. Pour les exposants, Why Digital est une opportunité de mettre en avant leur valeur ajoutée et conquérir de nouveaux clients grâce à une plateforme exclusive de RDV d’Affaires.
Pendant deux jours, Why Digital proposera ces fameux RDV d’affaires pour que les agences ou fournisseurs de services de communication, de services et de produits puissent rencontrer en RDV les donneurs d’ordre, des ateliers pratiques animés par les fournisseurs, pour se former et découvrir leurs services, une Creative Room pour découvrir les méthodologies créatives (Design Thinking, management participatif, serious play, gestion de l’innovation) lors de courtes séances d’animation, une expo/salon pour rencontrer les fournisseurs et les start ups et des conférences de haut niveau sur les thématiques actuelles qui nous interpellent sur la place des émotions et de la créativité dans un monde qui se robotise chaque jour.

[Vidéo] Présentation par Hervé Bourdon, fondateur et organisateur de l’événement, du concept Why Digital et de son contenu.

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X