Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Logiciels, applications

Natural Solutions lance plus de vingt nouveaux parcours dans son application « ecoBalade »

Natural Solutions lance pour l’été plus de vingt nouveaux parcours dans son application « ecoBalade »

Publié

le

Lancé en juin 2013 par Natural Solutions, éditeur marseillais de logiciels dédiés à la biodiversité, « ecobalade » est une application smartphone, téléchargeable gratuitement, qui propose à tous les randonneurs, promeneurs, scolaires… de découvrir la faune et la flore environnante.

 « ecobalade », c’est un peu le «Shazam » de la biodiversité…ludique, éducative et 100% nature, cette application basée sur la randonnée, premier sport pratiqué par les français, permet de découvrir entre 70 et 100 espèces d’oiseaux, d’insectes et de plantes sur chaque parcours référencé. ecobalade, met ainsi en valeur des territoires et des patrimoines naturels, au travers de balades pour la plupart numériques.

Le principe ? Une fois le téléchargement* de l’application effectué, ecobalade, qui peut ensuite être utilisée hors connexion, aide à reconnaitre une espèce repérée au cours d’une promenade, en donnant toutes les indications nécessaires à son identification. Pour la flore, le promeneur peut également utiliser une clé de découverte, l’assistant dans la reconnaissance des plantes.Par cette clé, étape par étape, il identifie la forme des feuilles, leur disposition, ainsi que la couleur des fleurs. Il valide…et c’est trouvé ! Son observation est alors enregistrée dans son carnet de terrain, pour mieux revoir ensuite ses découvertes. Chaque Espèce est illustrée de photos, de sons et d’une infographie permettant au randonneur de découvrir et d’enrichir son savoir sur la nature rencontrée. ecobalade propose également les chants des oiseaux pour mieux les identifier.

ecobalade derouléVingt nouvelles balades lancées pour l’été

Avec plus de vingt nouvelles balades déjà programmées d’ici la fin du premier semestre, l’année 2015 marque le développement de l’application en région Provence–‐Alpes–‐Côte d’Azur mais également sur d’autres régions. Aux itinéraires déjà disponibles sur les métropoles de Toulon et de Marseille, viennent ainsi s’ajouter plusieurs ecobalades sur le pays d’Aix mais aussi en Camargue, dans le Var, le Vaucluse, les Alpes de Haute–‐Provence, le Luberon, Montpellier, les départements de la Saône et Loire et du Nord, et en Bretagne. Autant de sites chaque fois retenus pour leur faune et leur flore particulièrement riches, mais aussi pour leur point de vue «hors normes », permettant une véritable communion avec la nature «à l’état sauvage». On attend même d’ici la fin de l’année, la sortie d’une ecobalade en plein cœur de Paris ! ecobalade se décline également en version papier et site Internet.

* téléchargement Gratuit sur Apple Store, Google Play Ou via le site internet ecoBalade.fr.

www.ecobalade.fr

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ecosystème

Cannes : Lycie, l’appli destinée à sauver des vies grâce à une technologie spatiale obtient le Prix ESA

Publié

le

Après avoir remporté le #ActInSpace Région Sud à Cannes en mai dernier puis la finale nationale un mois plus tard, la startup cannoise Lycie et son application éponyme ont obtenu le Prix ESA – European Space Agency – lors des Galileo Masters.
L’application Lycie, en référence à Christophe de Lycie, patron des voyageurs, est basée sur un brevet du Centre National d’Etudes Spatiales (CNES) qui était utilisée pour vérifier le bon état de marche des satellites. Aujourd’hui grâce à quatre ingénieurs, Antoine Bocquier, Guilhem Vavelin, Jean Galinowski et Jérémy Maisse, Lycie permet de réduire les accidents de la route et donc les coûts de l’assurance.

Une appli basée sur une technologie spatiale
Tout a démarré en mai dernier à l’occasion de l’édition cannoise d’#ActinSpace, un challenge tech en lien avec le secteur aérospatial auquel participent les quatre ingénieurs. Pour ce challenge, ils doivent choisir parmi une liste de brevets du CNES pour le transposer dans un autre domaine. Leur choix s’est porté sur l’intelligence artificielle et le machine learning.
Conçue à l’origine pour détecter les problèmes sur les satellites et créer un modèle de comportement, la techno choisie est adaptée sur smartphone par le quatuor afin de contribuer à la sécurité routière.
Grâce à différents capteurs présents dans le téléphone (l’accéléromètre, le gyroscope, les deux caméras pour analyser à la fois la route et le conducteur, les données satellites…), Lycie va compiler les infos, détecter une situation dangereuse et lancer une alerte visuelle et audio. Le conducteur doit alors corriger ou s’arrêter. Endormissement au volant, distance de sécurité, véhicule arrêté, piétons, Lycie veille au grain et serait capable, selon ses créateurs, de réduire d’un tiers le nombre d’accidents.

En phase de test
Aujourd’hui Lycie est en phase de test sur les parkings et les voies privées, mais les quatre ingénieurs souhaitent, grâce à la récompense reçue avec le Prix ESA, un chèque de 10.000€, accélérer le développement commercial et technique de leur appli.  Epaulée par l’incubateur PACA-Est, Lycie sera disponible gratuitement sur iOS et Android au cours du premier trimestre 2019. S’ils tiennent à sa gratuité “pour que la sécurité soit accessible à tous”, les porteurs du projet entendent adresser sous forme de licence les assurances, loueurs et transporteurs, pour qui la réduction du nombre d’accidents est une question stratégique. Selon ses créateurs, ‘’grâce à l’application, il sera possible d’économiser 30 %.’’

Facebook Comments
Lire la suite

Ecosystème

Grasse : Perfumist, l’application qui permet de trouver le parfum idéal est déployée au sein des enseignes Beauty Success.

Publié

le

C’est l’application numéro 1 sur smartphones et tablettes qui permet de choisir le bon parfum pour soi ou pour faire un cadeau. Perfumist a été téléchargée près de 100 000 fois à travers le monde en un an, créant au passage une immense communauté internationale de plusieurs dizaines de milliers d’utilisateurs. Créée à Grasse par la start-up Perfumist de Frederick Besson, l’application digitale consacrée aux parfums est désormais présente au sein des enseignes Beauty Success, la 4e chaîne de parfumerie française. Pour l’heure, l’accord de partenariat ne concerne que les 120 boutiques du réseau national, les 180 franchisés devraient suivre à compter de février 2019. Resteront ensuite les 30 magasins à l’étranger.

23.000 parfums et 1.300 marques recensés
Chez Beauty Success, la solution est déclinée sur tablettes pour permettre aux conseillères en magasin d’aider le client à découvrir de nouveaux parfums. L’application Perfumist fait en effet “matcher”, via un algorithme, une personne avec une fragrance parmi 23.000 parfums et 1.300 marques recensés. À partir des goûts et des parfums portés par chacun, l’application, via son algorithme très complexe,  propose d’explorer de nouvelles fragrances sélectionnées parmi des milliers de flacons existants et disponibles sur le marché. En fait, vous dites ce que vous portez ou ce que vous aimez et Perfumist reclasse le magasin pour vous, instantanément, en fonction de votre profil olfactif et vous propose les 15 parfums qui vous correspondent le plus.

Une ambition clairement internationale
Perfumist fonctionne dans plus de 30 langues et l’ambition de la start-up est clairement internationale. Ainsi, comme un bonheur n’arrive jamais seul, Perfumist va aussi être déployée dans onze aéroports européens grâce à un accord avec Aelia Duty Free, filiale du Groupe Lagardère. De plus, Frederick Besson souligne qu’il travaille sur d’autres partenariats en Europe qui devraient lui garantir en 2019 une présence dans un millier de magasins environ.
L’appli est gratuite pour les particuliers et est téléchargeable dans un app-store ou sur le site www.perfumist.fr. En revanche, elle est payante pour les professionnels qui veulent le meilleur service pour leurs clients. Perfumist, dont l’équipe atteint aujourd’hui une dizaine de collaborateurs au sein de l’incubateur InnovaGrasse, table sur 1 million d’utilisateurs dans le monde à la fin de l’année 2018.

Facebook Comments
Lire la suite

Ecosystème

Arles : Skillinked remporte le ‘’Startup Challenge’’ en marge de l’événement e-sport Maximus Cup

Publié

le

C’est en marge de la seconde édition de la Maximus Cup qui s’est déroulé du 30 novembre au 2 décembre derniers, au palais des congrès d’Arles, que s’est tenue une journée dédiée à l’e-sport organisée par la CCI du pays d’Arles. La Maximus Cup est une compétition de jeux vidéo, trois tournois de jeux, League of Legends, Fifa et Fortnite, réunissant 120 joueurs venant de France et d’Europe.

le “Maximus Startup Challenge” 
La journée de networking dédiée à l’e-sport (ou pratique compétitive du jeu vidéo) a été quant à elle l’occasion de mettre en relation le monde de l’e-sport avec d’éventuels partenaires ne venant pas nécessairement de cet univers. Il y a été notamment question lors des keynotes de problématiques telles que : ‘’Comment trouver des partenaires financiers et des sponsors ?’’ ‘’Comment et pourquoi investir dans l’e-sport ?’’ ou ‘’Quelle est l’importance de l’aspect juridique dans l’e-sport business ?’’
Différents types d’animations et des rendez-vous business ont marqué cette journée ainsi que le concours de start-up, le “Maximus Startup Challenge” : Présélectionnées par un jury de professionnels, 3 start-up de la région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur et Occitanie, évoluant dans l’e-sport, sont venues ‘’pitcher’’ sur scène et c’est Skillinked, la plateforme en ligne destinée à aider les joueurs à se professionnaliser qui a remporté le premier prix et les 2 000€ qui vont avec. Skillinked bénéficiera également d’un programme d’accompagnement afin de les aider à poursuivre leur développement.

Skillinked, un site pour passer de simple joueur au e-sportif professionnel
Ce sont cinq provençaux qui ont lancé fin 2017, justement à l’occasion de la première édition du Maximus Cup, leur plate-forme Skillinked permettant d’aider les amateurs de jeu vidéo à se professionnaliser. “Nous souhaitons apporter aux autres l’aide que nous n’avons pas eue”. C’est ainsi que Robin, Jonathan, Jérôme, Gaëtan et Fabien, les cinq fondateurs, décrivent leur idée de plate-forme multifonction dédiée à l’e-sport.  Skillinked offre notamment la possibilité aux joueurs de se créer un “eCV”, un curriculum vitae en ligne. L’objectif est de leur permettre de gagner en crédibilité auprès des recruteurs et cela permet aux joueurs de partager leurs expériences et niveaux de jeu. Ces statistiques sont ainsi immédiatement consultables par les recruteurs professionnels, bien sûr, mais aussi par d’autres joueurs. L’idée est aussi de permettre aux futurs e-sportifs de se rassembler pour former des équipes et s’entraîner ensemble.
Pour l’heure, Skillinked connait des débuts timides, la barre des 8 000 utilisateurs vient d’être dépassée grâce à un partenariat avec la communauté Fortnite. La jeune pousse envisage de quitter son siège de Pertuis pour s’implanter à Marseille et songe à augmenter son capital. Une levée de fonds de 500 000€ n’est pas à exclure ?

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X