Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Logiciels, applications

Natural Solutions lance plus de vingt nouveaux parcours dans son application « ecoBalade »

Natural Solutions lance pour l’été plus de vingt nouveaux parcours dans son application « ecoBalade »

Publié

le

Lancé en juin 2013 par Natural Solutions, éditeur marseillais de logiciels dédiés à la biodiversité, « ecobalade » est une application smartphone, téléchargeable gratuitement, qui propose à tous les randonneurs, promeneurs, scolaires… de découvrir la faune et la flore environnante.

 « ecobalade », c’est un peu le «Shazam » de la biodiversité…ludique, éducative et 100% nature, cette application basée sur la randonnée, premier sport pratiqué par les français, permet de découvrir entre 70 et 100 espèces d’oiseaux, d’insectes et de plantes sur chaque parcours référencé. ecobalade, met ainsi en valeur des territoires et des patrimoines naturels, au travers de balades pour la plupart numériques.

Le principe ? Une fois le téléchargement* de l’application effectué, ecobalade, qui peut ensuite être utilisée hors connexion, aide à reconnaitre une espèce repérée au cours d’une promenade, en donnant toutes les indications nécessaires à son identification. Pour la flore, le promeneur peut également utiliser une clé de découverte, l’assistant dans la reconnaissance des plantes.Par cette clé, étape par étape, il identifie la forme des feuilles, leur disposition, ainsi que la couleur des fleurs. Il valide…et c’est trouvé ! Son observation est alors enregistrée dans son carnet de terrain, pour mieux revoir ensuite ses découvertes. Chaque Espèce est illustrée de photos, de sons et d’une infographie permettant au randonneur de découvrir et d’enrichir son savoir sur la nature rencontrée. ecobalade propose également les chants des oiseaux pour mieux les identifier.

ecobalade derouléVingt nouvelles balades lancées pour l’été

Avec plus de vingt nouvelles balades déjà programmées d’ici la fin du premier semestre, l’année 2015 marque le développement de l’application en région Provence–‐Alpes–‐Côte d’Azur mais également sur d’autres régions. Aux itinéraires déjà disponibles sur les métropoles de Toulon et de Marseille, viennent ainsi s’ajouter plusieurs ecobalades sur le pays d’Aix mais aussi en Camargue, dans le Var, le Vaucluse, les Alpes de Haute–‐Provence, le Luberon, Montpellier, les départements de la Saône et Loire et du Nord, et en Bretagne. Autant de sites chaque fois retenus pour leur faune et leur flore particulièrement riches, mais aussi pour leur point de vue «hors normes », permettant une véritable communion avec la nature «à l’état sauvage». On attend même d’ici la fin de l’année, la sortie d’une ecobalade en plein cœur de Paris ! ecobalade se décline également en version papier et site Internet.

* téléchargement Gratuit sur Apple Store, Google Play Ou via le site internet ecoBalade.fr.

www.ecobalade.fr

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Agriculture, sylviculture

Ombrea, Gojob, Provence Studio et Nathalie Hagège, lauréats des Trophées de l’Economie de La Provence

Publié

le

Franz-Olivier Giesbert interviewant Jean-Baptiste Lemoyne

Plus de 300 personnes ont assisté au Palais de la Bourse de Marseille à la 24e édition des Trophées de l’Économie et de l’Innovation organisée le 3 décembre par La Provence. Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’état auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, était l’invité de cet événement annuel qui récompense des entreprises provençales particulièrement performantes dans quatre catégories : innovation, emploi, développement et enfin le manager de l’année.

Ainsi Jean-Baptiste Lemoyne a remis le Trophée de Manager de l’année 2019 à Nathalie Hagège, fondatrice de la société marseillaise Proneem qui conçoit des produits naturels, donc non toxiques, permettant de traiter les textiles contre les acariens, moustiques et autres punaises de lit. Nathalie Hagège est également depuis 6 mois la présidente du club d’entreprises exportatrices Apex. 
Le Trophée de l’Emploi a été remis à la société Gojob, agence d’intérim digitale 100% connectée. Déjà lauréate du prix “For Good” des Talents Awards de France Digitale il y a 3 mois, la startup aixoise affiche une croissance impressionnante, tout en gardant le cap de la mission qu’elle s’est fixée à sa création en 2015 : offrir un travail avec un salaire décent à tous. Le principe de Gojob est simple : mettre en relation de manière fluide et rapide les entreprises et les personnes qui veulent travailler, quels que soient leur âge, leur sexe, leur origine, leur expérience et leur diplôme, mais aussi sécuriser ces travailleurs en les salariant, via des contrats d’intérim en mission temporaire ou à durée indéterminée. Résultat : Depuis sa création, en 2015, l’entreprise aixoise a embauché plus de 5000 travailleurs temporaires.
Le Trophée du Développement est allé à la société de Martigues Provence Studios, dont les 22 000 m² de plateaux permettent d’accueillir plus de 100 tournages par an (104 en 2018) : des téléfilms américains, des clips (Soprano, Jul…), des publicités (Calor, Skoll Tuborg,Adidas…), des films comme Taxi 5, Les Tuches 2 ou Gaston Lagaffe, des séries TV comme c’est le cas actuellement avec Caïn et La stagiaire…
Provence Studios, c’est aussi le plus grand fond vert d’Europe, 50 mètres de long sur 9 de hauteur, ainsi que d’une zone de 50.000 m2 à l’extérieur où l’on peut recréer des décors grâce à des fonds bleus ou verts, dressés sur des containers.
Enfin, le Trophée de l’Innovation a récompensé la jeune pousse aixoise Ombrea, créée par Julie Davico Pahin et son père, Christian Davico, qui a mis au point un système d’ombrières intelligentes pensé comme un outil de régulation climatique à destination des cultures de plein champ. Ces panneaux mobiles permettent grâce à l’intelligence artificielle (IA) de doser le taux de lumière et d’humidité nécessaires pour que chaque culture grandisse dans les meilleures conditions et soit mieux protégée des aléas climatiques. Au final, les rendements augmentent jusqu’à 50 % et  la consommation d’eau baisse de 30 %. Ombrea emploie 50 salariés (dont la moitié en R & D) réalise un chiffre d’affaires de plus de 500 000 euros et a déjà levé 2 millions d’euros.

Photos ©Frédéric Speich (La Provence)

Facebook Comments
Lire la suite

Digital marketing & sales

Marseille : So-Buzz lance Timeline pour booster le ‘’reach organique’’ de vos publications Facebook & Instagram

Publié

le

Exploiter le potentiel des réseaux sociaux avec des activations ‘’social media’’ sur mesure, voilà la raison sociale de So-Buzz, start-up fondée il y a sept ans, basée à Marseille, qui propose notamment des solutions de jeux marketing sur les réseaux sociaux. Ce spécialiste du social media marketing vient de lancer son nouveau produit : une plateforme SaaS nommée Timelime. ​Timelime vous permet d’accéder à de nombreux jeux originaux et engageants, que vous pourrez déployer sur Instagram et sur Facebook. Le jeu est un grand classique du marketing. A la fois grand public, facile d’accès et efficace, il a le mérite d’offrir une image positive de votre marque. Il permet également de multiplier votre ‘’reach organique’’ et d’atteindre des niveaux d’engagement beaucoup plus hauts que d’habitude grâce à des techniques éprouvées.

Le reach organique et les réseaux sociaux ?
Qu’est-ce que le reach organique dont la notion semble essentielle sur les réseaux sociaux et plus particulièrement sur Facebook et Instagram ? Cela désigne la part de l’audience atteinte par un post publié sur un réseau social sans avoir recours à un format publicitaire. Lorsqu’une marque dispose d’une Page « J’aime » sur Facebook ou d’un compte Twitter, son objectif est d’atteindre un maximum de membres ou de followers lors d’une publication (post ou tweet). On ne parle de reach organique qui si ce ne sont que des publications « gratuites », c’est-à-dire des posts et des tweets dont la visibilité n’a pas été boostée par du « payant ».   

Trois jeux disponibles immédiatement
Avant de vous servir de Timelime, créez votre compte Timelime en quelques clics. Une fois le jeu lancé et que vous êtes sur le tableau de bord, trois jeux standards sont proposés. Ces trois jeux devraient vous permettre d’animer efficacement et régulièrement vos comptes, de faire réagir votre communauté et de la fidéliser :

  • Tirage au sort : chaque participant commente un de vos posts Instagram ou Facebook, vous pouvez tirer au sort le gagnant en un clic depuis le back-office et conserver l’historique de vos concours.
  • Instant gagnant : Réalisez des instants gagnants sur Instagram en invitant les utilisateurs à commenter une publication. Dans le back office, vous pourrez ajouter des lots et les faire gagner à des moments précis. L’heureux gagnant reçoit alors un message automatique quelques instants après avoir déposé son commentaire pour lui indiquer s’il a gagné un lot.
  • Quiz : vous posez une question dans votre post, votre communauté doit répondre en commentaires. Un tirage au sort sera fait en un clic depuis le back-office parmi ceux ayant posté la bonne réponse.

Un Backoffice All in One ! 
Hormis la gestion des tirages au sort, le back-office Timelime vous permet également de suivre les commentaires, l’évolution de vos followers, d’identifier vos ambassadeurs, de suivre les comptes ayant déjà gagné (pour les jeux à gain immédiat) … que ce soit sur la période du jeu ou depuis l’ajout du compte sur la plateforme. Idéal pour mesurer l’impact de ses campagnes et les performance d’un jeu concours. Un tableau de bord global vous permet de suivre l’évolution de votre compte Instagram ou Facebook depuis la création de votre espace Timelime.
Enfin autre atout, la maîtrise des coûts via le back office, vous ne payez que pour les opérations que vous lancez.  Côté tarifs, Timeline est abordable pour toutes les bourses. Le service repose sur un système de crédits. Un crédit vous coûte 50 euros, 5 crédits 150 euros, 20 crédits 500 euros. Si vous souhaitez plus, vous devez passer directement par l’équipe commerciale de So-Buzz.

Facebook Comments
Lire la suite

Ecosystème

Shopopop, le service de livraison collaborative s’étend sur Marseille et Nice

Publié

le

Shopopop est une start-up nantaise qui en l’espace de 3 ans est devenue leader de la livraison collaborative. La jeune pousse, qui s’est implantée dans un premier temps à Marseille et depuis novembre à Nice, propose en effet de faciliter notre quotidien en mettant en relation, via une application mobile disponible sur Android et IOS, des particuliers souhaitant se faire livrer à domicile des courses achetées sur le web, avec une communauté de particuliers – livreurs baptisés « shoppers », désirant optimiser et amortir leurs trajets quotidiens. Le shopper vient retirer la commande au magasin et la livre à une personne, ce qui lui permet de recevoir au minimum 5 €.

Shopopop, une inspiration d’origine indienne
L’idée est venue d’Antoine Cheul, l’un des deux fondateurs de Shopopop. Lors d’un séjour en Inde, il découvre le système des ‘’dabbawallahs’’, des livreurs à pied et à vélo, qui acheminent chaque jour sur le lieu de travail le repas que les épouses ont concocté pour leur mari.  Depuis 130 ans, pour la modique somme de 800 roupies (environ 11 euros), le dabbawallah récupère la dabba (la boîte) contenant le repas au domicile de la famille. Les boîtes sont identifiées avec un code spécifique constitué de couleurs et de lettres permettant aux indiens illettrés de le comprendre facilement : chaque boîte reçoit ainsi une inscription avec l’adresse de livraison et la gare de débarquement. Après le déjeuner, les boîtes vides sont rassemblées et renvoyées au domicile de leur propriétaire selon le même système.
Antoine Cheul et son associé Johan Ricaut ont tout simplement mixé ce concept avec celui, par exemple, sur lequel repose Blablacar. ‘’Nous avons décidé de nous appuyer sur les flux de déplacements quotidiens des habitants pour assurer des livraisons à domicile et à la demande grâce à une communauté de particuliers prêts à se rendre service“.

Comment ça marche ?
L’application Shopopop s’adresse au plus grand nombre. Pour les actifs qui n’ont pas le temps, comme pour les personnes à mobilité réduite, par exemple. Le concept est simple : le client fait ses achats en ligne, soit directement via son magasin, grâce au partenariat noué entre l’enseigne et Shopopop ; soit il publie simplement une annonce, à partir du site Shopopop.com, avec ses informations de livraison et la rémunération proposée, et il se fait livrer à l’adresse, au jour, et à l’heure de son choix, par un membre de la communauté des particuliers-livreurs, les ‘’Shoppers’’, qui récupèrent les courses au drive, et les livrent à domicile contre une rémunération.
Shopopop prend 20% sur chaque livraison, avec un minimum de 5€ pour chacune d’elles. Mais le ‘’business model’’ réside aussi dans le fait que le magasin paye un abonnement – proportionnel au nombre de livraisons – à Shopopop.  La startup est présente dans 846 villes de France et a déjà signé des partenariats avec les plus grandes enseignes : Leclerc, Super U, Intermarché, Auchan, Cora… Au total, plus de 400 commerces partenaires. A Marseille, les magasins concernés sont ceux d’Intermarché, sur Nice, ce sont ceux de l’enseigne Système U.
Aujourd’hui leader dans la livraison collaborative du drive, Shopopop affiche sa volonté de travailler avec le maximum de commerces, y compris les commerçants de proximité comme les fleuristes, les cavistes, etc.., susceptibles d’avoir des besoins de livraison. A ce jour, la start-up nantaise compte 150.000 inscrits pour un nombre de livraisons évalué aux alentours de 168.000.

www.shopopop.com.

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X