Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

SportTech, santé, bien-être

My Coach, lauréat aux Trophées Sport & Management

La start-up niçoise My Coach a été primée à l’occasion de la cinquième édition des Trophées Sport & Management qui s’est déroulée à l’Assemblée nationale à Paris.

Publié

le

Photo @DR, Cédric Messina à gauche et Vincent Lecrubier

Il s’agit là du premier trophée national pour la pépite niçoise My Coach récompensée à l’occasion de la 5ème édition des Trophées Sport & Management, qui a eu lieu le 11 avril dernier à l’Assemblée Nationale (Paris). Éditeur d’outils numériques dédiés à l’accompagnement et la pratique des sports de masse et du haut niveau, My Coach a remporté le premier prix de la catégorie Start-up parmi une centaine de candidatures.
Créée en 2011 par Cédric Messina, par ailleurs coprésident de l’association French Tech Côte d’Azur, My Coach est parmi les huit “sportech” les plus prometteuses de France. La start-up accompagne déjà 5 fédérations sportives : Football, Cyclisme, Hockey, Volleyball et Surf, et équipe plus de 100 staffs sportifs.
Chaque année depuis 5 ans, les Trophées Sport & Management visent à mettre le sport au cœur du management et récompensent les meilleures initiatives sportives menées par les entreprises, startups, territoires, grandes écoles et universités au service du développement de leur performance économique et sociale. Les lauréats bénéficieront d’une exposition unique et d’un accompagnement privilégié pour le développement de leur projet pendant un an.

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ecosystème

La start-up niçoise Codesna, lauréate du 4ème concours French IoT de La Poste

Grace à French IoT, Codesna bénéficie d’un accompagnement de six mois et obtient son billet pour le prochain CES de Las Vegas en janvier 2019.

Publié

le

Le groupe La Poste vient de révéler le nom des 15 start-up lauréates de son quatrième Concours French IoT consacré aux services connectés, concours qui fait partie du programme d’innovation French IoT et qui a pour objet de développer des solutions IoT made in France.
Parmi la quinzaine de start-up lauréates élues sur 188 candidatures, une est de la région Sud. La start-up niçoise Codesna, spécialisée dans la mesure du stress chronique.
Codesna a développé une solution connectée permettant d’évaluer le risque de stress chronique de manière scientifique et rapide, les résultats sont délivrés en seulement 2 minutes ! Implantée au sein de l’incubateur PACA Est, l’entreprise est membre du pôle Eurobiomed, du CIU Santé et lauréate 2017 de “Réseau Entreprendre”.
Physioner Pro, c’est le nom de la solution, s’adresse avant tout aux professionnels de la santé et du bien-être mais Codesna vient de sortir Physioner Entreprise, un dispositif qu’une entreprise met à la disposition de ses employés dans une démarche de qualité et de sécurité au travail. Il permet en effet aux salaries d’autoévaluer leur stress de façon confidentielle et anonyme. Physioner Entreprise a été primé en mai dernier au salon Preventica de Lyon en obtenant le Prix de l’Innovation dans la catégorie Prévention des risques psychosociaux.
La start-up, qui s’apprête à boucler dans le courant de l’année une seconde levée de fonds de 400 000 euros, va ainsi bénéficier dès le mois de juillet de six mois d’accompagnement complet au sein du programme French IoT visant à développer leur projet et à préparer leur valorisation à grande échelle lors du CES Las Vegas en janvier 2019. Le CES de Las Vegas pour lequel Codesna a gagné du même coup son billet.
Les lauréats bénéficieront également d’un accès gratuit d’un an au Hub numérique de La Poste pour le développement de nouveaux services et pourront expérimenter leur solution avec l’un des partenaires du programme French IoT.

www.codesna.com

Facebook Comments
Lire la suite

Accélérateur, incubateur, pépinière

Nice : Pour la 7ème saison de son accélérateur à Nice, Allianz France retient 5 start-up

Exactcure, Knot, Lifeaz, OnOff et Spoon intégreront dans quelques jours le programme d’accélération de 5 mois du Summer Batch #4 d’Allianz France.

Publié

le

Dans quelques jours débutera à Nice le Summer Batch #4 de l’accélérateur d’Allianz France, basé dans le stade Allianz Riviera avec cinq nouvelles startups : Exacture, Knot, Lifeaz, OnOff et Spoon commenceront alors le programme d’accélération pour une étude de cinq mois. Les cinq jeunes pousses sélectionnées sont issues des secteurs de la robotique, des plateformes d’intelligence artificielle, de l’économie du partage et de la e-santé.

Les 5 startups du Summer Batch#4

Exacture : Start-up niçoise créée par Frédéric Jayan qui a développé  le Jumeau Digital qui simule l’efficacité des médicaments dans le corps du patient selon ses caractéristiques personnelles. L’objectif étant d’éviter les sous-doses, surdoses et autres interactions médicamenteuses.
www.exactcure.com

Knot : La start-up strasbourgeoise Knot apporte une réponse au problème du dernier kilomètre avec ses trottinettes en libre-service, gérées depuis une application mobile. Compacte et facile à utiliser, la trottinette est adaptée aux trajets multimodaux et aux trottoirs. L’intégralité de la solution – software, trottinette, station – est conçue à Strasbourg et manufacturée en France.
www.knotcity.com

Lifeaz : Basée à Paris, Lifeaz a pour mission de faire de tout citoyen un héros potentiel capable de sauver des vies en situation d’urgence. Lifeaz développe une nouvelle génération de défibrillateurs connectés et révolutionne l’apprentissage des gestes qui sauvent.
Lifeaz.fr

Onoff : Onoff, c’est la startup estonienne implantée à Paris de Taïg Khris, ex-champion de roller, qui met les numéros mobiles dans le Cloud pour apporter tous les avantages des applications au monde des Télécom.
Onoffapp.com

Spoon : Spoon, c’est un robot empathique et évolutif qui facilite l’accès au numérique pour tous de façon instinctive. Résultat? La startup parisienne permet une expérience utilisateur augmentée et surtout facilitée.
Spoon.ai

L’accélérateur Allianz est devenu un levier d’attraction reconnu
Depuis la création de l’accélérateur Allianz, il y a trois ans, 33 startups ont été accélérées et plus de 130 millions d’euros levés auprès d’investisseurs internationaux. Sur plus de 20 « Proof Of Concepts » (pilotes) lancés, 25% ont été déployés.
Sylvain Theveniaud, directeur de l’accélérateur Allianz France souligne que « L’accélérateur Allianz est devenu un levier d’attraction important pour les start-up. Un rayonnement qui a été dernièrement renforcé par l’entrée de Nice dans le top 50 mondial des villes où il fait bon de créer une start-up (derrière Los Angeles), résultat de l’action de plusieurs acteurs du territoire dont l’accélérateur Allianz”,
Mais l’implication d’Allianz France va bien au-delà de l’accélération de start-up. Ainsi l’accélérateur lance pour ses clients une expérimentation avec Monuma: la start-up accélérée lors du Winter Batch #3 propose une solution d’expertise de biens à distance via une application mobile. Idem avec Jubiwee, spécialisée en expérience collaborateur, dont l’expertise est déployée chez l’assureur pour accompagner la mise en place de méthodes agiles.
Enfin après Quantilia en 2017, l’accélérateur poursuit sa démarche d’accueil d’entrepreneur In Residence (un entrepreneur étranger hébergé mais non accélérée): il s’agit pour cette année le Chief Technical Officier de la startup américaine Kenz.ai qui a pour ambition de révolutionner la gestion et le suivi des contrats en utilisant l’intelligence artificielle. Il rejoindra l’accélérateur dans le courant de l’été.

Facebook Comments
Lire la suite

Ecosystème

Marseille : onTracks boucle une levée de fonds de 1 M€ pour commercialiser ses montres connectées intuitives

La start-up marseillaise va pouvoir développer et commercialiser sa montre connectée pour sportifs outdoor avant la fin de l’année.

Publié

le

C’est une première levée de fonds réussie que la start-up marseillaise onTracks vient de boucler pour un montant d’un million d’euros. Un tour de table réalisée auprès de Paca Investissement (fonds créé par la Région avec le soutien financier de l’Europe et géré par Turenne Capital), du Crédit Agricole Alpes Provence via sa filiale CAAP Création, de BPI France, Grand Delta Angels, PFactory et de Business Angels privés. Avec cette levée, onTracks souhaite accélérer le développement de son produit et soutenir sa commercialisation prochaine.

Une montre connectée ‘’outdoor’’
Fondée en 2016 par Philippe Leca, onTracks a mis au point une solution de guidage intuitive via une montre connectée, déclinée en deux bracelets portés à chaque poignet, qui permet de suivre un parcours sans carte ni assistance vocale. Concrètement, les utilisateurs doivent renseigner leurs parcours dans l’application, puis se laisser guider par les vibrations émises par les deux bracelets portés aux poignets et connectés au smartphone. Par exemple, s’il faut tourner à droite, le bracelet situé sur le poignet droit vibre et émet des signaux lumineux. C’est le même principe pour la gauche. Les bracelets sont en plus dotés d’un écran afin de compléter l’information si nécessaire.
Avec cette solution, onTracks s’adresse aux sportifs outdoors (VTT, trail, running, randonnée…), aux citadins qui circulent en motos, scooters, vélos et aux piétons qui effectuent des visites touristiques urbaines.

Une commercialisation avant le CES de Las Vegas 2019
Si des prototypes de montres connectées sont encore en cours de tests au Pôle Sport de Luminy à Marseille, la mise sur le marché n’en est pas moins prévue ; ce sera pour le mois d’octobre prochain au prix de 179 euros TTC dans les magasins spécialisés dans les activités sportives de plein air.
onTracks compte également accompagner le lancement de sa montre connectée avec une campagne de crowdfunding d’un montant de 50 000 euros sur Kickstarter à partir de fin juin. Il sera alors possible de précommander la montre OnTracks à prix préférentiel ! La campagne est aussi une façon d’apporter de la notoriété et de l’attraction, estime son dirigeant et d’entendre le retour des premiers clients utilisateurs. Elle est aussi utile pour servir d’une des ambitions de la jeune pousse qui est l’international…cela passera entre autre par le prochain CES de Las Vegas, en janvier 2019, pour lequel les 8 collaborateurs de onTracks se préparent déjà ! Le CES est une place incomparable pour toucher des marchés internationaux et pas que nord-américains. OnTracks y était en 2017 mais avait intelligemment et stratégiquement fait l’impasse en 2018, pour mieux être prêt en 2019 !

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X