Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

International

Monaco Telecom prend le contrôle à 100% de MTN Chypre

Publié

le

Opération de croissance externe pour Monaco Telecom qui a annoncé le 16 juillet dernier avoir obtenu un accord avec le groupe MTN pour le rachat de l’ensemble des parts de MTN Chypre (MTN Cyprus). Il s’agit de l’opérateur télécom connaissant la plus forte croissance à Chypre, avec plus de 400 000 clients et un chiffre d’affaires de 123 M€ en 2017. Lancé en juillet 2004, MTN Chypre a obtenu la deuxième licence de téléphonie mobile à Chypre. Il propose également une offre fixe. MTN Chypre est rapidement devenu un des opérateurs majeurs sur l’île, l’opérateur a vu sa part de marché croître de 7% au cours des 5 dernières années.
Cette transaction qui devrait se conclure au troisième trimestre 2018 s’inscrit dans la stratégie de développement international entamée en 1999 par Monaco Telecom, désormais sous le contrôle de Xavier Niel, le patron de Free (52%) et le gouvernement de la principauté de Monaco, via la Société nationale de financement (48%). L’opérateur monégasque réalise désormais 16% de son chiffre d’affaires à l’international.
Monaco Telecom dispose du monopole sur les services de téléphonie fixe, d’accès à Internet et à la télévision (box 4K) aux résidents et entreprises de Monaco. En revanche, son marché sur la téléphonie mobile est soumis à la concurrence.

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ecosystème

#CES Unveiled Paris : Neuf start-up régionales décrochent un CES Innovation Award 2019

Publié

le

La Région Sud Provence Alpes Côte d’Azur était venue en force à Paris pour le CES Unveiled Paris qui s’est tenu le 3 octobre, pour la première fois à Paris Expo-Porte de Versailles, aux côtés du Mondial de l’Automobile de Paris. Pour cette sixième édition, 80 start-up européennes de la Tech étaient présentes afin de montrer leurs dernières innovations dans les domaines de la santé au fitness, en passant par la mobilité, l’automobile, la robotique et l’IA. Un avant-goût de ce qui sera dévoilé au CES de Las Vegas en 2019 (8 au 11 janvier).
“Cela fait cinq années consécutives que nous organisons le CES Unveiled en France, et le pays continue d’impressionner par son approche entrepreneuriale et son enthousiasme pour les technologies”, a déclaré en ouverture Gary Shapiro, président et CEO de la CTA, la Consumer Technology Association (CTA) qui organise le CES depuis 1967. Et de conclure, “S’associer au Mondial de l’Auto est une étape naturelle pour nous cette année, étant donné que nous cherchons à élargir notre portée à un public plus international et diversifié”.

onTracks (Marseille)

Neuf start-up régionales primées
Belle récompense pour l’entreprenariat régional, neuf start-up ont reçu hier soir un CES Innovation Award 2019, récompense suprême glorifiée lors du prochain CES de Las Vegas. Neuf start-up dont quatre de la Pépinière Cleantech du Technopôle de l’Arbois : Protecto – BioPoolTech BeeLife et ConnectedGarden.
Protecto, start-up arlésienne, décroche pour sa première participation un Innovation Award pour sa housse Protectonnect. Une housse innovante de protection et d’isolation contre le gel des compteurs d’eau qui avait déjà obtenu le 1er Prix du Concours Lépine International 2017 (Unibal).
Bio Pool Tech, spécialisée dans les piscines et spas écologiques a été sélectionnée pour son système connecté de contrôle et de gestion de piscine bio, Bio Pool Safe pilotée par son smartphone et la voix.
BeeLife et sa ruche Cocoon, une ruche isolée pour favoriser le confort thermique des abeilles, afin de les sécuriser et d’améliorer leurs conditions de vie.
Et ConnectedGarden dont c’était également la première participation avec Archibald, son coach digital de jardin.
Félicitations également aux deux start-up marseillaises qui obtiennent un Innovation Award. onTracks pour sa montre GPS intuitive, les GuiddeWatches. La jeune pousse vient de lancer une campagne de financement participatif pour pré-commercialiser son innovation. Et Notilo Plus pour son Ibubble, un drone sous-marin autonome.
Le Var et les Alpes-Maritimes ne sont pas en reste. La start-up d’Ollioules, Boarding Ring et ses lunettes de voyage contre le mal des transports a décroché ce précieux Award, tout comme B2b cosmetics et sa machine Emuage qui permet de créer ses propres produits cosmétiques à partir d’eau et de matières premières encapsulées et aussi facilement que l’on se fait un café ! La start-up de La Seyne-sur-Mer a déjà été primé au CES de Las Vegas 2018.  Enfin, Ellcie Healthy de Villeneuve-Loubet et ses lunettes dotées d’Intelligence Artificielle est également sélectionnée pour le CES Innovation Awards 2019. Grâce à des capteurs embarqués dans leurs montures, ces lunettes aident à prévenir l’endormissement au volant et pourront demain détecter et prévenir les chutes. Une innovation, lauréate du 9ème Trophée PME de la région Sud-Est et qui a été récompensé par le prix innovation Sécurité Routière 2018.

Protecto (Arles)

D’autres jeunes pousses de la région Sud étaient également présentes à Paris, Azur Tech Concept (Sophia Antipolis) et son SmartEar qui permet la visualisation des sons pour les sourds et malentendants, Volumic3D (Nice), ou Dreaminzzz (Montfavet) et Hilo, sa thérapie à la demande contre le stress et le manque de sommeil. Elles n’ont certes pas été récompensé mais via le CES Unveiled, elles ont eu l’occasion de tisser des liens stratégiques investisseurs, acheteurs…, de découvrir les tendances actuelles du marché et de se préparer bien évidemment pour le salon de Las Vegas 2019 (8 au 11 janvier 2019).

Facebook Comments
Lire la suite

Big Data

Kingston s’associe à Ontrack pour offrir des solutions d’effacement de données à ses utilisateurs

Publié

le

Entreprise de produits informatiques basée à Fountain Valley, en Californie, aux Etats-Unis, Kingston Technologies Company, Inc. Est un des plus grands fabricants indépendants de disques SSD et de produits mémoire au monde. Afin d’offrir des services d’effacement de données à des tarifs avantageux aux utilisateurs de ses produits, l’entreprise américaine s’associe à la start-up marseillaise Ontrack qui propose une suite logicielle et fournit des services technologiques pour aider les consommateurs, entreprises et administrations à effacer les données de manière efficace. Grâce à cette alliance et ses solutions d’effacement, Ontrack aide les utilisateurs de Kingston à résoudre des problèmes complexes de données imposés par la nouvelle règlementation RGPD.
L’absence d’effacement sécurisé, que ce soit par des erreurs humaines ou techniques ou des procédures d’effacement erronées, peut avoir des répercussions considérables sur les entreprises et les organisations, compte tenu des exigences strictes de protection des données imposées par le RGPD. La suppression permanente de données nécessite du temps, des ressources et un processus d’effacement sécurisé et vérifié.
« La meilleure méthode pour supprimer des données consiste à réécrire à plusieurs reprises, en particulier lorsque l’effacement des données doit respecter des normes d’écrasement légales spécifiques.», rappelle Phil Bridge, vice-président d’Ontrack.
Le partenariat de Kingston avec Ontrack inclut :
10% de réduction sur les services d’Ontrack,
des effacements réalisés par des techniciens expérimentés pour tous les types de périphériques de stockage Kingston,
service dans plus de 40 bureaux dans 19 pays,
destruction des données sur tous les supports pour les réutiliser ou les éliminer,
assistance à la vérification des processus d’effacement interne des entreprises,
assistance dans la sélection et l’exécution de la meilleure méthode de destruction des données en fonction des besoins,
fourniture de la certification finale de l’effacement.

Facebook Comments
Lire la suite

Industries

Marseille : Letsignit annonce une levée de fonds de 5 millions d’euros pour amorcer son développement international

L’entreprise marseillaise a développé un système qui transforme les envois de messages en campagnes de communication non intrusives.

Publié

le

Après quatre ans de développement et deux de test, le système de gestion de signature d’email développé par Letsignit pour Office 365 et largement soutenu par Microsoft, prend son envol à l’international. C’est tout au moins dans ce sens que l’éditeur marseillais annonce avoir réalisé une levée de fonds de 5 millions d’euros auprès d’Entrepreneur Venture, de différents Business Angels et du management de Letsignit
Avec sa solution, Letsignit aide les entreprises à contrôler leur image de marque en équipant le service communication, d’une solution pour créer et diffuser des signatures mails uniformisées, enrichies à la demande de bannières maison : participation à un salon, nouvelle agence, produit à découvrir…

Damien Neyret, fondateur et CEO de Letsignit

« Notre application transforme la signature email en outil de communication non intrusif et récurrent pour diffuser de l’information ciblée auprès de l’écosystème le plus intime de l’entreprise : prospects, partenaires et clients », explique Damien Neyret, fondateur et CEO de Letsignit.
Letsignit est convaincu que la communication interpersonnelle et plus particulièrement l’email quotidien est l’un des canaux les plus efficaces pour véhiculer l’image de son entreprise. Tous les jours, un employé envoie plus de 30 mails à l’extérieur, à l’échelle d’une société de 300 collaborateurs, cela représente plus de 2 millions d’opportunités par an.
A travers cette levée de fonds, Letsignit souhaite accélérer son développement à l’international avec pour ambition d’équiper 10 000 000 d’utilisateurs dans les 5 ans à venir. L’éditeur compte notamment étoffer son réseau de distribution en tissant de nouveaux accords mondiaux structurants, renforcer ses équipes avec l’embauche de 80 collaborateurs d’ici 3 ans (actuellement 45 collaborateurs) et ouvrir une nouvelle filiale à Seattle pour se rapprocher de Microsoft.
« Notre ambition est claire ! poursuit Damien Neyret, Apporter une solution simple et accessible pour manager les signatures mail de toutes entreprises dans le monde, équipées ou en cours de migration sur Office 365. En démocratisant son accès, nous permettons à nos clients, et notamment aux directions métiers, d’utiliser un outil innovant et de capitaliser sur un asset important et souvent sous-estimé. » Selon plusieurs études, 1 milliard d’adresses emails devraient migrer vers le Cloud d’ici à cinq ans, principalement vers Google et Microsoft. « Notre solution défriche un marché encore vierge, mais potentiellement explosif », conclut-il.
Lancée en janvier, l’application a déjà séduit en France un millier de clients, dont Pernod Ricard, Sephora ou Stéphane Plaza, qui ont rapporté près de 1 million d’euros de chiffre d’affaires.

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X