Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Ecosystème

Marseille : Wiko va se séparer d’une partie de ses salariés pour faire face à la concurrence chinoise

Publié

le

Avis de tempête pour Wiko France. L’entreprise basée à Marseille qui compte 250 salariés en France, 200 à Marseille, 25 à Paris et 25 en mobilité sur le territoire, va couper dans ses effectifs. Avec un marché à la baisse et une concurrence toujours plus forte, Le fabricant de smartphones doit réduire ses coûts pour être plus compétitif et annonce la mise en place d’une rupture conventionnelle collective, sur la base du volontariat, sans toutefois préciser combien de postes sont concernés par cette restructuration. Selon le droit du travail, dans le cadre fixé par le code du travail, un accord collectif peut prévoir une rupture conventionnelle collective conduisant à une rupture du contrat de travail d’un commun accord entre l’employeur et le salarié.

Mis à mal par la concurrence chinoise
Wiko souffre depuis plusieurs années de la rude concurrence de plusieurs fabricants de smartphones chinois, à commencer par le trio Huawei, Xiaomi et Oppo. Ces constructeurs se sont fait une spécialité de proposer des terminaux de bonne facture à des prix relativement bas. Ils sont directement venus prendre des parts de marché à Wiko en attaquant le marché avec des moyens marketing considérables. Leurs téléphones rivalisent en qualité avec ceux des marques les plus installées. Aujourd’hui, les trois fabricants se sont hissés dans le top 5 du marché, aux côtés de Samsung et Apple. Xiaomi s’est même offert une boutique sur les Champs-Élysées.

Un marché mondial en net recul
Autre cause, le marché global qui a reculé en 2018 (-3 % selon GFK). Concrètement, Wiko affiche un chiffre d’affaires qui stagne en 2018 et ce alors que le fabricant revendique toujours la troisième place du marché français. “Nous sommes archi-leader sur le segment des smartphones à moins de 100 euros, mais c’est le segment le plus touché actuellement“, souligne-t-on chez Wiko. Et d’ajouter que les chiffres de 2018 ont été décevants par rapport aux objectifs fixés au moment où le groupe a recruté en 2016-2017.
La décision de Wiko intervient au moment où le fabricant compte sur le View 3 et le View 3 Pro, ces deux nouveaux appareils présentés au MWC de Barcelone en février, et sur le marché américain pour se relancer. Le fabricant, détenu depuis février 2018 à 100 % par le chinois Tinno, a signé un partenariat avec l’opérateur américain Sprint pour partir à la conquête de l’Ouest.

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cluster, association

Pour la première fois en 17 ans, deux équipes sortent vainqueurs de la finale du Challenge Jeunes Pousses !

Publié

le

Cette année, la délibération a été longue et difficile pour le jury* du Challenge Jeunes Pousses aux personnalités éclectiques et aux sensibilités entrepreneuriales différentes. Ils ont été confrontés à deux projets rapidement mis en avant, très différents mais tout aussi méritants. Résultat : deux équipes terminent ex aequo : Digital Automatic Defibrilator et Sauces & Vous
En 17 ans de Challenge Jeunes Pousses, cela n’était jamais arrivé ! C’est donc une grande première que deux projets sortent vainqueurs de la finale du concours d’entrepreneuriat étudiant qui a eu lieu vendredi 22 Mars à l’Inria Sophia-Antipolis.
Après 6 mois de travail intense, ponctués de coachings collectifs et personnalisés, et de deux étapes de sélection, les 4 équipes finalistes : U-Go, DAD, WilySpot  et Sauces&Vous avaient 20 minutes pour présenter en direct leur projet de startups avant d’affronter les questions du jury. Les présentations conclues, le jury s’est réuni pour élire l’équipe gagnante.
Le projet Sauces&Vous, coaché par Sylvain Lareyre de Job OpportunIT et porté par deux étudiants très déterminés issus de Skema Sophia-Antipolis souhaite ouvrir le 1er Bar à Sauces au monde et offrir une expérience gustative et conviviale unique centrée sur les combinaisons de sauces, “dips”, et accompagnements.

DAD (Digital Automatic Defibrilator) coaché par Fabrice Lebas de l’Université Côte d’Azur équipe constituée d’étudiants de Skema Sophia-Antipolis veut commercialiser le tout premier défibrillateur autonome miniaturisé inclus dans une coque de smartphone. 

Sauces&Vous et DAD  remportent et se partagent le prix « Isabelle ATTALI » composé de :

1 500 € en bons cadeaux pour l’ensemble de l’équipe offerts par Telecom Valley.
1 500 € supplémentaires et 1 an d’adhésion gratuite chez Telecom Valley dès création officielle de l’entreprise.
6 mois d’hébergement dans l’espace de coworking du Business Pôle à Sophia Antipolis de la part de la Communauté d’Agglomération Sophia Antipolis pour DAD.
6 mois d’hébergement dans l’espace de coworking du CEEI NCA de la part de la Métropole Nice Côte d’Azur.

Pour Sauces&Vous
Diagnostic de leur projet pouvant déboucher sur 6 mois de pré- incubation avec l’incubateur Paca-Est
2 places pour le BrandBootCamp offertes par Brandsilver

Mais aussi et surtout la légitimité d’une victoire et de 6 mois d’expérimentation entrepreneuriale !

*Membres du jury : Vincent Desnot, CEO de Teach On Mars et Président du Jury, Jérémy Maisse, Co-Fondateur de Lycie, Phillipe Metais, Direction économique technopole Sophia-Antipolis, Christian Gazquez, Directeur du CEEI de Nice Côte d’Azur, Guillène Ribière, chargée des Partenariats et Innovation à Inria, Caroline Dumond, Déléguée Générale Les Premières Sud

Facebook Comments
Lire la suite

Ecosystème

Kalyzée équipe l’école hôtelière de Cannes de sa solution de diffusion audiovisuelle en direct

Publié

le

Spécialiste de solutions audiovisuelles d’enregistrement et de diffusion (streaming) pour le marché des professionnels de la formation, de la collaboration et de l’événementiel, Kalyzée vient d’équiper de sa solution audiovisuelle Kast Classique, l’Ecole Hôtelière de Cannes, un CFA municipal géré par la Ville de Cannes. Chaque année plus de 400 jeunes et adultes sont formés aux métiers de l’hôtellerie, la restauration et le tourisme. L’Ecole qui s’est vu décerné en 2010 la charte européenne ERASMUS, encourage la mobilité et s’appuie pour cela sur un réseau d’entreprises et d’établissements partenaires implantées souvent à l’étranger… à l’île Maurice, en Angleterre ou en Italie. Et c’est la vidéo qui est utilisée comme outil de connexion et surtout comme vecteur de transmission de la connaissance.
Ainsi dans le cadre d’un programme de coopération transfrontalière entre la France et l’Italie, deux chefs cuisiniers, distants l’un de l’autre enseignent alternativement l’un la cuisine française, l’autre la cuisine italienne. La particularité est qu’il s’agit d’un enseignement professionnel réalisé en présentiel et en ‘’distanciel’’ : le chef français enseigne à la fois à ses élèves français, présents, et aux élèves italiens, distants. Tous réalisent la recette simultanément. Et inversement pour le chef italien la semaine suivante.
Chaque étape d’une recette comprend une explication filmée du chef suivi d’une mise en application par les élèves qui eux ne sont pas filmés. Toutes les étapes de la recette sont en revanche filmées et diffusées en direct aux élèves distants via YouTube. Côté italien, une interprète traduit le chef français.

Côté français, Kalyzée a apporté sa technologie avec un boitier Kast Classique comprenant une caméra bloc et une caméra PTZ programmable. La caméra bloc cadre en gros plan le plan de travail et les mains du cuisinier pour faciliter l’apprentissage des gestes techniques. La prise de son est réalisée par micro-cravate HF sans fil. Le pilotage s’effectue par iPad avec housse de protection étanche. Deux écrans TV sont présents pour montrer les images diffusées et les questions des élèves distants.
La solution de Kalyzée équipe déjà une trentaine d’universités, écoles et autres organisations : le laboratoire d’astrophysique de Marseille, Centrale Marseille, ISEN Toulon, Skema BS, French Tech Central ou encore, Docaposte, pour des sessions d’enregistrement ou de direct, en remplacement des systèmes de visioconférence inadaptés aux pitchs, thèses, séminaires et autres conférences multi-sites.

Facebook Comments
Lire la suite

BioTech, MedTech

La Ciotat : Hellocare lève 2 M€ pour déployer plus largement sa plateforme de téléconsultation médicale

Publié

le

Suite à l’annonce en septembre dernier du remboursement de la télémédecine et notamment des téléconsultations des médecins traitants, la start-up medtech Hellocare connue pour son application qui permet de joindre un médecin à n’importe quelle heure du jour et de la nuit, a ajouté en janvier dernier une nouvelle fonctionnalité à ses services : La consultation d’un médecin en ligne et à distance avec délivrance d’une e-ordonnance. Un cabinet médical virtuel en quelque sorte qui prend la forme d’une plateforme web ! C’est un pas de plus pour la télémédecine car à l’heure actuelle peu d’acteurs sur le marché permettent de mettre en relation si facilement médecins et patients.
Cette plateforme appelée Hellocare Connect apporte ainsi une solution aux patients souhaitant effectuer une consultation en ligne à distance avec leur médecin traitant et être remboursés de la même façon qu’une consultation physique, ainsi qu’aux patients qui souhaitent accéder à une réponse médicale fiable sans avoir besoin de faire de nombreux kilomètres ou de se rendre aux urgences, faute de médecin disponible près de chez eux. Concrètement, Hellocare Connect permet aux patients d’accéder à leur espace santé et de prendre rendez-vous immédiatement avec leurs médecins traitants, et des médecins généralistes ou spécialisés (dermatologues, gynécologues, ophtalmologues et pédiatres). Des médecins de tous types qui auront souscrit un abonnement auprès d’Hellocare. Lancée en janvier, la plateforme a déjà séduit 140 médecins et le premier constat est que Hellocare Connect permet un gain de productivité de moitié et un suivi médical libéré des tâches administratives. C’est donc pour affiner son modèle avec le développement d’une seconde version et déployer le service avec une offre d’abonnement mensuel que la start-up de La Ciotat a réalisé une levée de fonds de 2 M€. Créée en 2016 à La Ciotat, Hellocare avait déjà levé 1M€ en février 2017 auprès d’Inovalis et P. Factory. Avec cette seconde levée, c’est un nouveau fonds qui entre au capital, en l’occurrence le groupe international Hoche Partners, spécialiste de l’accompagnement des entreprises à fort potentiel de croissance.
L’objectif maintenant pour Hellocare : recruter 1.400 médecins d’ici fin 2019 pour accompagner 150.000 patients numériques.

https://hellocare.com

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X