Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Ecole, formation

Les Arts et Métiers d’Aix ont organisé un Business game pour sensibiliser les étudiants à l’entrepreneuriat

Publié

le

Une centaine d’étudiants et soixante-dix coaches, chefs d’entreprises, créateurs de startup ou cadres de grandes entreprises se sont retrouvés du 13 au 15 décembre pour le deuxième Business game du Campus Arts et Métiers d’Aix-en-Provence. Un événement qui avait pour but de sensibiliser les élèves à l’entrepreneuriat et de faire éclore et découvrir leurs talents cachés, à travers une démarche pédagogique, fil conducteur durant tout un week-end.
Dans un premier temps, les étudiants ont assisté à plusieurs conférences liées à l’innovation, le Business Model Canvas et le pitch. Ensuite il se sont penchés durant le week-end sur les thématiques par Vinci Energies, partenaire de l’événement, des thématiques liées aux problématiques sociétales et environnementales : la ville de demain s’articulant autour du smart building, de la smart city (infrastructures d’énergies et la mobilité) et des services de demain.

Les coaches présents ont accompagné et encouragé les étudiants à affiner leurs idées et à structurer des projets techniquement réalisables. Les étudiants ont ainsi pu réaliser analyses techniques, études de faisabilité et normatives, études des coûts ou encore les enquêtes de marché.
Les équipes se sont préparées aux oraux de pré-sélection, en présentant leurs projets à des jurys blancs. C’est un exercice très formateur qui permet rapidement de suggérer des axes d’amélioration.
Seules 6 équipes parmi les 20 initiales ont été sélectionnées pour participer à la grande finale :

  • PostLight, un lampadaire public intelligent muni de capteurs détecteurs de mouvement pour un éclairage résonné
  • Ec’H2O, un bac de douche qui réduit de 90% la consommation d’eau grâce à son système de filtration et de stockage
  • Eco Bustem, un bus électrique qui se recharge à chaque station d’arrêt à l’aide de super condensateurs
  • QuickPark, une application proposant un mapping de places libres en temps réel
  • Smart Recycling, des bennes de recyclage automatisées pourvus de capteurs volumétriques convoyant les déchets selon leur composition
  • Act’Town, une application permettant aux citoyens de signaler aux collectivités par géolocalisation tous dysfonctionnements urbains (nids de poule, vandalisme, …)

Pour le jury, le choix a été difficile mais une équipe s’est distinguée, il s’agit de Ec’H2O composée de Laura Roberti, Antoine Matrat, Sacha Beulry-Niejinski, Grégoire Thiollier et Mathurin Laurent. Ils ont planché sur un bac de douche qui réduit de 90% la consommation d’eau… Ils ont été félicité et encouragé par Alain Gargani, président de CPME Région et Bouches-du-Rhône venu clôturer le Business Game et ont été invité par Vinci Energies à participer au prochain salon Viva Technology qui aura lieu à Paris du 11 au 13 juin 2020.

 

 

 

 

 

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ecole, formation

En Mai, le Wagon Marseille propose des formations, 100% financées pour les personnes au chômage partiel

Publié

le

Ce sont des formations de 1 à 3 jours que le Wagon Marseille, startup éducative, propose aux personnes en chômage partiel pour leur permettre de monter en compétences sur les bonnes pratiques du numérique ; Applis, développement web, automatisation des tâches, data analyse… une manière de renforcer les équipes qui doivent réinventer leurs produits et services.
Ces formations sont 100 % financées par le FNE. Dans le cadre de la crise du Covid-19, le dispositif FNE-Formation est renforcé de manière temporaire afin de répondre aux besoins de l’entreprise en activité partielle par la prise en charge des coûts pédagogiques. Il est accessible à toutes les entreprises qui ont des salariés en chômage partiel, par une simple convention entre l’entreprise et la Diteccte.
2 niveaux d’accompagnement, 4 domaines de compétence.
Ces formations sont proposées en 2 niveaux : l’acculturation au digital en 1 jour (600 €/HT), ou la montée en compétence en 3 jours (1250 €/HT) et sont disponibles dans 4 domaines :
– le Design UX/UI, pour créer des prototypes interactifs d’applications web avec une approche centrée utilisateur;
– le Développement Web, pour apprendre les bases de HTML et CSS en codant son premier site;
-l’Automatisation et API, pour automatiser des tâches en découvrant les APIs;
– et la Data Analyse pour collecter, nettoyer, analyser et visualiser les données.

Inscription sur bit.ly/2xJ3wtK 

Facebook Comments
Lire la suite

Ecole, formation

#Covid19 : Crocos-Go-Digital met en ligne gratuitement ses cours de code pour enfants pendant le confinement

Publié

le

Pour soutenir les familles durant le confinement, Crocos-Go-Digital, la startup marseillaise spécialisée en neuro-éducation, propose aux enfants de 6 à 15 ans des ateliers numériques gratuits de programmation informatique afin de les occuper pendant la période de confinement.
Conçus pour réduire la fracture numérique, faciliter l’apprentissage du digital et développer les stimulations cognitives par le jeu, les enfants et adolescents peuvent s’initier et approfondir le langage de programmation informatique Scratch ou encore à la création d’un jeu vidéo sur Internet.
« En période de confinement, les écrans occupent une place prépondérante chez les enfants. C’est pourquoi, en qualité d’entreprise sociétale qui travaille sur l’inclusion, Crocos-Go-Digital mobilise tous ses formateurs pour offrir chaque jour à plus d’une centaine de familles un accès gratuit à des ateliers d’une heure pour apprendre et  se familiariser au numérique. Notre équipe a créé des outils spécifiques pour développer l’autonomie et la curiosité des enfants durant cette période particulière, propice à la découverte de nouvelles expériences » déclare Vincent Berge, CEO de Crocos-Go-Digital.
Crocos-Go-Digital propose plusieurs sessions en direct, sur plusieurs créneaux, pour 10 enfants maximum. Deux niveaux sont proposés, INITIATION de 6 à 10 ans et ADVANCED de 11 à 15 ans.
Au programme, initiation au langage de programmation Scratch, création d’un jeu vidéo et découverte de micro: bit, avec pour seul objectif d’encourager la créativité et stimuler les fonctions cognitives. Chaque atelier dure une heure et est encadré par un animateur ce qui permet aux enfants de découvrir grâce à l’outil de visioconférence des notions technologiques et de les appliquer en direct en suivant les conseils de l’animateur.        

Crocos-Go-Digital, une start-up marseillaise engagée

En parallèle de ces ateliers en ligne, Crocos-Go-Digital a également développé en partenariat avec la jeune pousse marseillaise d’innovation sociale Synergie Family, un programme d’ateliers de programmation informatique spécialement dédié aux enfants des soignants et professionnels aidants contraints à travailler pendant le confinement. L’école élémentaire les Pins à Bouc-Bel-Air accueille ainsi chaque jour une douzaine d’enfants. Grâce aux tablettes prêtées et aux formateurs Crocos-Go-Digital, les enfants profitent d’activités atypiques et créatives de stimulation cognitives, susceptibles de faire naître, pourquoi pas, des vocations ?
« C’est notre responsabilité sociétale de mettre à disposition nos technologies, nos formateurs et notre matériel à ce ux qui ont besoin de soutien. L’objectif est de réduire la fracture numérique pour aider les parents et enfants qui n’ont pas d’accès » ajoute Vincent Berge, CEO de Crocos-Go-Digital.

Pour s’inscrire à une session : crocosgodigital.com/pre-inscriptions-ateliers-de programmation-a-distance-gratuits-en-avril/

Facebook Comments
Lire la suite

Ecole, formation

Marseille / Nice : Epitech met en place une task force pour aider les entreprises à recourir au télétravail

Publié

le

Suite aux mesures de confinement mises en place par le gouvernement, et face à l’obligation pour les salariés qui le peuvent de recourir au télétravail, le quotidien des entreprises est profondément bouleversé.
Pour faire face à cette situation inédite, le groupe Epitech mobilise ses étudiants en informatique et annonce la création d’une task force pour aider gratuitement les entreprises, TPE-PME, à mettre en place le télétravail. L’opération est déployée dans les treize villes françaises où l’école est implantée, dont Nice et Marseille.
Les étudiants des 13 campus d’Epitech se rendent ainsi disponibles pour les accompagner et les conseiller à distance sur les approches et les outils à mettre en œuvre afin que les entreprises et leurs salariés puissent continuer leurs activités quotidiennes.
Toutes les entreprises qui le souhaitent peuvent dès à présent solliciter les étudiants d’Epitech, en envoyant un mail à l’adresse correspondant à la ville la plus proche de chez eux.
Pour les Alpes-Maritimes : urgence-teletravail-nice@epitech.eu
Pour les Bouches-du-Rhône : urgence-teletravail-marseille@epitech.eu

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X