Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Ecole, formation

L’école d’architecture intérieure et de design Camondo s’implante à Toulon

Publié

le

La prestigieuse et très parisienne école d’architecture d’intérieur et de design Camondo va implanter une antenne à Toulon dès la rentrée 2019. Ce projet d’envergure, soutenu par le Musée des Arts Décoratifs et La métropole Toulon Provence Méditerranée devrait voir le jour en septembre sous le nom de Camondo Méditerranée.
Camondo Méditerranée prendra ses quartiers dans le ‘Palais de la connaissance et de l’industrie créative’’. L’école occupera sur 2000 m² les 4e et 5e étages d’un monumental bâtiment en porte-à-faux en cours de construction  pour la CCI dans le futur quartier Chalucet. Cet audacieux bâtiment est conçu par l’agence de Christian Devillers, cotraitant de Corinne Vezzoni.
Sur ce nouveau site, Camondo Méditerranée imagine y déployer le même cursus en cinq ans qu’à Paris, pour un même diplôme reconnu par le ministère de l’Éducation nationale, mais surtout inscrire fortement l’école dans son contexte géographique. Ainsi le projet s’appuiera sur les savoir-faire locaux, le tissu entrepreneurial régional et l’ensemble des partenaires culturels de la métropole et principalement avec la Villa Noailles, Centre d’art d’intérêt national et créateur du Festival Design Parade.
Les premiers étudiants, de quatrième année, arriveront en septembre, au cœur du site Chalucet, pour parvenir à un effectif complet de 150 à la rentrée 2022.
Depuis 75 ans, l’école Camondo fait partie des références dans l’univers du design et de l’architecture d’intérieur. Parmi les quelques 1 800 élèves qu’elle a formés, les noms de Philippe Starck ou Jean-Michel Wilmotte sonnent comme des références et assoient une réputation.

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ecole, formation

Faire développer son site internet gratuitement, c’est ce que propose la Wild Code School Marseille aux entreprises locales

Publié

le

L’an dernier à la même époque le nouveau campus Wild Code School de Marseille lançait un appel à projet pour le moins original : Proposer aux entreprises locales de développer gratuitement leur site internet afin de permettre à ses élèves de travailler sur des projets locaux, réels et pertinents. Cette année encore, l’école de développeurs remet cela sur le même principe. Pendant 5 mois, les élèves vont bénéficier d’une formation intensive au métier de développeur web et le cœur de la pédagogie enseignée à la Wild Code School repose sur la pratique. Afin de sortir du cadre strict de la formation et se confronter à la réalité du métier de développeur web, les élèves auront à gérer un véritable projet client, de la création du site internet jusqu’à sa mise en ligne.
Aussi Grands groupes, PME, startups, collectivités, associations, entrepreneurs, qui ont besoin de créer ou modifier leur site internet avec de nouvelles applications, sont invités à déposer auprès de Thibaut Marlien avant le 5 octobre 2019.

Prérequis pour tous les projets : avoir bien défini ses besoins en amont pour bien cerner le contenu du projet et avoir les éléments graphiques définis

Modalités pratiques et dates clés :

Projets Java JEE (framework Spring / Hibernate)

  • – Décision du comité de sélection : 27 septembre 2019
  • – Période de réalisation des projets : octobre 2019 – novembre 2019 (8 semaines)
  • – Rendu du projet : demo day le 28 novembre 2019

Projets Javascript (framework React / Node.js)

  • – Décision du comité de sélection : semaine du 4 novembre 2019
  • – Période de réalisation des projets : novembre 2019 – janvier 2020 (8 semaines)
  • – Rendu du projet : demo day le 6 février 2020
Facebook Comments
Lire la suite

Ecole, formation

Sophia-Antipolis : Teach on Mars pose un pied en Afrique grâce à un partenariat stratégique avec DMM

Publié

le

D’un côté il y a le Groupe DMM (Palavas-les-Flots), spécialiste depuis plus de 25 ans de la formation liées à la gestion des ressources humaines et la transformation digitale, du coaching et du conseil RH, bien implanté en Europe et en Afrique, de l’autre il y a Teach on Mars (Sophia-Antipolis), éditeur de logiciel, qui a développé en 2013 la toute première plateforme de formation digitale avec une technologie native ”mobile first”, aujourd’hui leader européen du mobile learning. Les deux sociétés s’associent via un partenariat stratégique de distribution exclusive avec pour ambition de devenir le leader du digital learning nouvelle génération sur le continent africain et proposer le meilleur écosystème de formation “mobile first“ au plus grand nombre d’organisations et d’apprenants.
Au travers de ce partenariat, le Groupe DMM et Teach on Mars adressent une demande croissante en solutions de formations pour des apprenants toujours plus mobiles et connectés. L’intérêt de cette collaboration réside dans la synergie entre des savoir-faire complémentaires : un spécialiste des RH, du mobile learning et de la formation et un éditeur de logiciel qui a réussi à faire du smartphone le compagnon d’apprentissage des actifs, en leur permettant de se former n’importe où, n’importe quand et sur n’importe quel device.
‘’Cette alliance va accentuer notre dynamique digitale en nous permettant d’accompagner nos clients et partenaires dans la mise en place de solutions innovantes pour la montée en compétences de leur capital humain ‘’ précise Halim Farajallah, Directeur Général du Groupe DMM.
En mutualisant leurs expertises, les deux entreprises offrent une solution complète et innovante dans le digital learning. Cet accord permet ainsi au Groupe DMM de proposer à ses clients une offre de formation adossée à une technologie native ”mobile first” et à Teach on Mars d’étendre sa présence en Afrique, grâce au réseau de distribution du Groupe DMM.
‘’Cet accord s’inscrit dans le cadre de notre stratégie de développement de partenariats de distribution à l’international. Le Groupe DMM et Teach on Mars partagent des objectifs communs : faciliter le développement des compétences et multiplier les moments d’apprentissage, au service des progrès individuels, collectifs et de la planète’’ explique Vincent Desnot, Co-fondateur et CEO de Teach on Mars.
Ce partenariat sera officialisé lors d’un événement réunissant la presse ainsi que 150 clients et prospects le jeudi 19 septembre à Casablanca, pour marquer le lancement du mobile learning en Afrique.

http://www.groupedmm.com
www.teachonmars.com

Facebook Comments
Lire la suite

Ecole, formation

Marseille accueille une nouvelle école du numérique, La Plateforme

Publié

le

Cédric O, secrétaire d’état chargé du numérique (Photo Robert Poulain)

On connaissait Simplon, le Wagon, la Wild Code School ou la Passerelle, il faudra désormais compter avec la Plateforme Marseille… Inaugurée jeudi 11 juillet en présence de Cédric O, le nouveau secrétaire d’Etat chargé du Numérique, l’école a été créée pour répondre aux besoins de formation aux métiers du numérique, et en particulier au codage, spécifiquement pour le bassin Aix-Marseille et sa région. Ce nouvel acteur de la formation complète ainsi une offre déjà fournie, mais pas suffisante. “Aujourd’hui, en France, 80 000 jobs dans le numérique sont non pourvus, ils seront 200 000 en 2022’’, souligne Cédric O. ‘’Si l’on veut lutter contre le chômage il faut accélérer les formations de ce type. Et les ouvrir à la diversité“.
Car le but de La Plateforme, qui est entrée dans le programme « Grande école du numérique », est  d’encourager la mixité sociale de l’écosystème numérique, un sujet auquel est sensible Cédric O, qui le même jour annonçait  le lancement de “French Tech Tremplin“, un programme visant à encourager l’entrepreneuriat parmi les personnes issues des quartiers prioritaires notamment. La nouvelle structure s’engage en outre à atteindre les quotas de féminisation des effectifs prévus par la Grande école du numérique. “Pour les femmes dans les technologies, le sujet n’est pas catastrophique, il est pire et ça empire…’’ précise le secrétaire d’état, ‘’Il faut que les jeunes filles puissent apprendre le code. Et je crois au rôle des modèles. Elles se diront que c’est possible quand elles verront plus de femmes chefs d’entreprises’’.

Lire aussi : Marseille : Cédric O en visite à Marseille donne le coup d’envoi du programme French Tech Tremplin

Cyril Zimmerman, fondateur de La Plateforme Marseille (Photo Robert Poulain)

Imaginée et créée par l’entrepreneur marseillais Cyril Zimmerman (HiMedia, Hipay), La Plateforme est soutenue par les entreprises du Top20*, club qui regroupe les grands groupes de la Métropole Aix-Marseille Provence, dont le Crédit Agricole Alpes Provence, principal mécène. Soutien également de la Région Sud, du Département des Bouches du Rhône et de la Métropole Aix Marseille Provence.
La nouvelle structure qui ouvrira ses portes au mois de septembre, au 8 rue Hozier, dans le quartier de la Joliette à Marseille, propose trois types de cursus : le code, une spécialisation axée sur l’intelligence artificielle et l’algorithmie et la formation continue.

La Coding School: C’est l’école du numérique ouverte à tous. Avec ou sans bac, sans limite d’âge et totalement gratuite, la formation Coding School offre leur chance à ceux qui veulent faire du numérique leur avenir. La Coding School ce sont 2 ans dédiés à la formation aux métiers du web et du mobile, un titre reconnu par l’état, une année de spécialisation et un modèle pédagogique unique qui s’adapte aux besoins de chacun. La Coding School est inspirée de la méthode de l’Ecole 42, qui privilégie les cas pratiques aux cours magistraux

Ecole Centrale Digital Lab : C’est le post-graduate d’excellence, dédié à l’IA. Le diplôme post-graduate créé en collaboration avec l’Ecole Centrale de Marseille est un parcours d’excellence de formation à l’Intelligence Artificielle. Ouvert aux étudiants diplômés d’un BAC+5, ou en césure, ayant pour objectif de devenir des acteurs clés dans les métiers de haute technologie.

Executive Education : Pour se former aux métiers des nouvelles technologies et aller plus loin dans sa carrière. Des formations continues destinées aux cadres et aux décideurs souhaitant monter en compétences sur les domaines IT, et plus particulièrement l’IA. En formule ou à la carte pour s’adapter au mieux aux besoins des entreprises.

Coding School, Digital Lab ou Executive Education, La Plateforme Marseille a l’ambition de préparer à tous les métiers, du web, de l’IA, du numérique, de l’informatique : Développeur Back-End, Développeur Full Stack, Intégrateur Web, Designer UX, Développeur Front-End, Chef de Projet Web, Ingénieur Big Data ou Data Scientist. Il s’agit de répondre à la pénurie de compétences numériques, et donc aux attentes des entreprises, et offrir des formations qualifiantes à des publics parfois éloignés de l’emploi comme à des publics déjà très diplômés mais à la recherche d’une spécialisation de pointe.
En 2020, Cyril Zimmermann mise sur une centaine d’étudiants codeurs formés par an (gratuitement) à raison d’un cursus sur deux ans. 25 étudiants suivront le parcours “Bac +6” en IA, algorithmie, intelligence des données, conçu avec l’Ecole Centrale Marseille et payant (1.600 euros par an). Une quinzaine de stagiaires composera à la rentrée le premier groupe de formation continue (IA, blockchain…), des effectifs qui évolueront au fil de l’eau en fonction de la demande des entreprises.

*Top 20 : 52 entreprises membres – NGE, Voyage Privé, Compagnie Fruitière, Marbour, Seafoodia, Société Marseillaise de Crédit, Richardson, Foselev, Oxatis, Aéroport Marseille Provence… – représentant 100 milliards d’euros de chiffre d’affaires et 400 000 salariés. Le président actuel du club Top20 est Denis Philippon, président de Voyage Privé.

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X