Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Economie numérique

Lancement du SmartPort Challenge : 7 entreprises, 7 défis innovants pour construire le port du futur

Publié

le

Le Port de Marseille souhaite développer les solutions qui lui permettront de conforter son excellence dans les domaines de la logistique portuaire, de la performance énergétique et des solutions numériques. Pour enrichir l’écosystème déjà présent, développer et expérimenter des solutions innovantes, les acteurs économiques, portuaires, académiques et institutionnels se sont donc associés pour mettre en œuvre un programme d’innovation ouverte : le SmartPort Challenge qui s’inscrit dans la démarche du French SmartPort in Med.
Le French Smart Port in Med est né de la volonté du Grand Port Maritime de Marseille, de la CCI Marseille Provence, d’Aix-Marseille Université de construire le port du futur : un port attractif, innovant, répondant aux enjeux actuels et futurs par une stratégie axée sur le numérique et le développement durable.

Les trois partenaires se sont une nouvelle fois mobilisés pour lancer le 10 octobre dernier, au Palais de la Bourse, à Marseille, le SmartPort Challenge, avec le soutien de la Préfecture des Bouches-du-Rhône, la Région SUD – Provence-Alpes-Côte d’Azur et la Métropole Aix-Marseille Provence. Ils ont reçu également le soutien de thecamp, campus pour explorer le futur, et de 7 grands groupes internationaux présents sur la Métropole Aix-Marseille-Provence, pour mettre à la disposition des entreprises innovantes des lieux d’expérimentation, des données, des équipes et des moyens de communication.

Un challenge aux 7 défis à relever
Le challenge repose sur 7 défis lancés par des grands groupes internationaux présents sur le territoire métropolitain – Naval Group, Hammerson, La Méridionale, EDF Provence-Alpes-Côte d’Azur, Interxion, CMA-CGM et GPMM – en lien avec leurs problématiques. A partir de ces défis, les startups sont invitées à déposer leur candidature jusqu’à fin novembre. Les lauréats se lanceront ensuite dans une phase d’expérimentations début 2019 à thecamp, campus du futur, pour une durée de 3 mois.
Enfin en mai 2019, un Smart Port Day sera organisé pour dévoiler les solutions innovantes portées par les startups sélectionnées.

Une récompense de 15 000 € lui sera également attribuée, ainsi qu’une visibilité sur le site web et lors de l’événement Smart Port Day.

  • Calendrier Dépôt des dossiers de candidature > du 10 octobre au 30 novembre 2018
  • Sélection des candidats par les organisateurs > début décembre
  • Sélection des nominés par le Jury > le 13 décembre 2018
  • Audition des nominés par le jury > le 20 décembre 2018
  • Cérémonie de présentation des Lauréats > le 25 janvier 2019
  • Développement des solutions innovantes répondant aux Défis > Février – avril 2019
  • Smart Port Day > Mai 2019

Les 7 défis lancés par les grands groupes  
Les grands groupes internationaux présents sur le territoire métropolitain proposent des défis en lien avec leurs problématiques portuaires.

Défi 1 / CMA-CGM : Comment optimiser les opérations portuaires ?
Objectif : optimiser les opérations du terminal conteneurs, acquérir une meilleure connaissance de ce qu’il se passe en amont et permettre d’anticiper le meilleur créneau pour accueillir/sortir les conteneurs des terminaux.
Descriptif :  la logistique portuaire est un ensemble d’actions/d’opérations complexes, ne générant pas suffisamment de données. Le défi vise à optimiser et améliorer la qualité des opérations via l’IoT et l’analyse de données.

Défi 2 / EDF :  Comment s’appuyer sur les énergies renouvelables pour le raccordement des navires au réseau électrique ?
Objectif : le GPMM souhaite développer un système de branchement électrique à quai, de manière à minimiser la dépendance des navires aux combustibles fossiles lorsqu’ils sont en escale. Il a par ailleurs l’ambition d’accroître sa production d’énergies renouvelables.
Descriptif : plusieurs pistes peuvent être explorées pour améliorer le recours aux ENR pour cet usage singulier. Il est proposé d’aborder plus spécifiquement dans ce défi le couplage entre production photovoltaïque en autoconsommation et stockage d’énergie sous forme de batteries.

Défi 3 / GPMM : Comment réduire les émissions de gaz à effet de serre du transport de fret ?
Objectif : la réduction des émissions de gaz à effet de serre est un objectif planétaire acté lors de la COP21 et plus récemment par l’Organisation Maritime Internationale (OMI). Le défi proposé ici consiste à prototyper un « éco calculateur » permettant de quantifier les émissions de gaz à effet de serre selon les trajets door-to-door envisagés d’un conteneur et intégrant des éléments de compensation d’empreinte écologique.
Descriptif :  analyse de la route logistique d’un point A à un point B, incluant le leg terrestre amont, le leg maritime et le leg terrestre aval. Distinguer les différentes options de pré & post acheminement (route/fer/fleuve) et les alternatives de ports d’entrée et de sortie. Paramétrable en fonction des vecteurs de transports utilisés (taille du navire, type de traction fer, type de convoi fluvial, …). Utilisable sur un site internet et/ou via une application dédiée. Le modèle de financement de cet éco calculateur fait partie du défi, en incluant impérativement une version gratuite (avec éventuellement une version plus élaborée faite sur mesure pour telle ou telle partie prenante qui serait payante).

Défi 4 / Hammerson/Les Terrasses du Port : Comment mieux informer les usagers sur et autour du port ?
Objectif : proposer et prototyper une ou plusieurs solutions numériques (application / panneaux d’information innovants / objets connectés) à destination des passagers de croisière et ferries, notamment sur l’offre de transport et de parking existante entre navires et centre-ville, lien aéroport et gares SNCF et les activités (restauration, shopping, culture, hôtels) potentielles autour du port.
Descriptif : ce défi répond au déficit d’information des usagers du port dans leur orientation, dans leur déplacement et besoins d’informations sur l’emprise et autour du port, sur le bassin Est.  Le déficit d’information sur le port et son écosystème concerne tous les usagers.

Défi 5 / Interxion : Comment mesurer la capacité des batteries avec un capteur à bas coût ?
Objectif : créer une solution de monitoring à bas coût pour chacune des batteries de sites Data Center Interxion sur la zone portuaire.
Descriptif : s’inscrire dans la démarche environnementale limitant les changements de batteries au strict besoin et sécurisant en même temps la continuité des services.

Défi 6 / La Méridionale :  Comment informer les chauffeurs de la position à quai d’une remorque?
Objectifs : s’inscrire dans la démarche Smart Port en vue d’améliorer la fluidité du trafic portuaire et de diminuer la consommation de carburant sur le terminal.
Descriptif :  La Méridionale a développé un procédé d’identification des remorques par un tag RFID positionné sur la main de frein des remorques. Dans son application dédiée, cela lui permet d’identifier et de positionner les remorques à quai.

Défi 7 / Naval Group : Comment établir une cyber cartographie portuaire ?
Objectif : élaborer une méthode visant à cartographier l’ensemble des éléments techniques numériques portuaires (bassins, grutages, ponts, réseau électrique, système informatique pilotant les containers, systèmes informatiques internes du port, systèmes de contrôle d’accès…).
Descriptif : ce défi s’inscrit dans le cadre d’une étude de cyber sécurité du domaine portuaire menée par Naval Group en partenariat avec le GPMM.

www.lefrenchsmartportinmed.com 

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ecole, formation

Pôle Emploi lance la Semaine des métiers du numérique

Publié

le

Les métiers du numérique sont en recherche constante de ressources et certains domaines connaissent même des pénuries de profils. Cet événement qui se déroulera du 25 février au 1er mars a pour objectifs de faire connaître les métiers de ce secteur et rendre davantage visibles les opportunités d’emploi et de formation. Près de 1000 événements et animations seront ainsi organisés sur l’ensemble du territoire national s’adressant aussi bien au grand public qu’aux entreprises.
Cette semaine sera l’occasion de :

  • Valoriser les nouveaux métiers, les secteurs innovants, les nouveaux outils : des ateliers seront organisés dans les agences Pôle emploi pour présenter ces secteurs et leurs métiers, ainsi que les opportunités d’emploi et les formations associées.
  • Orienter les jeunes vers les métiers du numérique : grâce à des visites de lieux emblématiques comme l’École 42ou encore la mise en place de portes ouvertes dans des centres de formation.
  • Agir en faveur de l’inclusion numérique : en organisant, entre autres, des ateliers de sensibilisation aux services numériques de Pôle emploi et, plus particulièrement, aux services de l’Emploi Store.

Durant cette semaine, Pôle emploi organisera des job dating, des web émissions thématiques, des sessions découverte des métiers, des ateliers pratiques… Ainsi en Région Sud, ce sont des dizaines événements qui seront organisés dans tous les départements.

Pour consulter l’ensemble des événements département par département de la Région Sud

Facebook Comments
Lire la suite

Economie numérique

La Région Sud primée pour son film « Ici c’est le Sud »

Publié

le

A l’occasion de la 21e édition du TOP/COM Grands Prix Corporate Business 2019, qui s’est déroulée du 11 au 14 février à Paris, le film du lancement de la marque de la Région Sud, « Ici c’est le Sud », a remporté l’argent dans la catégorie Publicité Corporate.
‘’C’est pour supprimer définitivement l’acronyme PACA que j’ai lancé la marque Région Sud et doter Provence-Alpes-Côte d’Azur d’une signature qui reflète sa diversité, son territoire, son attractivité. Nous avons ainsi créé une identité renouvelée, modernisée et résolument tournée vers le monde. a rappelé Renaud Muselier, président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur.
‘’Ce film symbolise la renaissance de notre territoire, celui de la Provence, des Alpes et de la Côte d’Azur, celui du Sud. Je remercie les personnalités emblématiques qui ont participé à sa réalisation. Ils ont su évoquer en quelques mots leur amour pour notre région et les trésors qu’elle recèle. Eux aussi, ils sont du sud et ils ne l’oublient pas ! »
Réalisé pour lancer la marque Région Sud en juin 2018, le film a généré plus de 3 millions d’impressions sur Facebook et Instagram, 700 000 vues sur YouTube. Il a également été diffusé sur BFM TV, France 3 et dans les salles de cinéma de la région entre juin et juillet 2017.
Pour la production, la Région a fait appel à l’agence WDM-Digital et à Raphaël Vital-Durand, réalisateur et artiste peintre, qui a su sublimer le territoire à travers neuf ambassadeurs : les acteurs Michèle Laroque, Kad Merad, Dounia Coessens, l’architecte Rudy Ricciotti, le chef étoilé Alexandre Mazzia, la chanteuse Imane, les apnéistes Julie Gautier et Guillaume Nery, ou encore le champion olympique de snowboard Pierre Vaultier.

Facebook Comments
Lire la suite

Economie numérique

32 entreprises de la Région Sud sont dans le palmarès des Champions de la Croissance 2019

Publié

le

Comme chaque année depuis 3 ans, Les Echos Week-End et son partenaire Statista publient Le palmarès des 500 entreprises tricolores qui, entre 2014 et 2017, ont réalisé les plus belles trajectoires de croissance.  Parmi ces Champions de la Croissance 2019, on dénombre 32 entreprises régionales dont 11 sont implantées dans les Alpes-Maritimes, 10 dans les Bouches-du-Rhône, 4 dans le Var, 3 dans le Vaucluse et 3 dans les Hautes-Alpes, enfin 1 entreprise se trouve dans les Alpes de Haute-Provence.

Classement des 32 entreprises de la Région Sud

21ème : Mediterranean Food Solutions (Avignon – 84) – CA de 3,192 M€ et un taux de croissance annuel moyen de 121% – Spécialisée dans l’Importation et la distribution de produits alimentaires italiens pour les professionnels.

52ème : Univers Auto (Gap – 05) – CA de 11,650 M€ et un taux de croissance annuel moyen de 85 % dans la Vente de véhicules neufs et d’occasion.

72ème : Entreprise Rénovation Génie civil (Nice – 06) CA de 7,27 M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 73%dans la construction de bâtiments.

75ème : Avis Vérifiés (Marseille – 13) – CA de 854 K€ et un taux de croissance annuel moyen de 72% – Spécialisé dans la collecte, la gestion, l’analyse et la publication d’avis consommateurs.

85ème : FourniResto.com (Cannes – 06) – CA de 4,7 M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 71% – Spécialisé dans la vente en ligne de matériel de cuisine à destination des professionnels et collectivités.

115ème : Café Du Cycliste (Nice – 06) – CA de 2,8 M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 59% – Spécialisé dans la distribution de vêtements et produits liés au cyclisme.

121ème : BMB Entreprise Mugnier (Sainte-Maxime – 83) – CA de 3,22 M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 57% – Maçonnerie générale et construction de piscines.

135ème : Nature Dog (La Roche-des-Arnauds – 05) – CA de 3,47 M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 52% – Vente d’alimentation et accessoires pour chiens et chats.

173ème : Welljob (Biot/Sophia Antipolis – 06) – CA de 58 M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 43% – Spécialisé dans le recrutement, gestion et délégation de personnel aux entreprises.

184ème : Edition Bougainville (Cannet – 06) –  CA de 3,6 M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 41% – Spécialisé dans la conception, création et fabrication de tapis haut de gamme.

204ème : Lease Protect France (Marseille – 13) – CA de 16,5 M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 37% –  Spécialisé dans les dispositifs contre la démarque inconnue.

206ème : Néosanté (Salon-de-Provence – 13) – CA de 975 K€ avec un taux de croissance annuel moyen de 37% –  Location et vente de atériel médical.

216ème : Wretman Estate & Consulting (Cannes – 06) – CA de 2,05 M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 36% – Agence immobilière spécialisée dans le conseil aux clients étrangers et plus spécifiquement la clientèle scandinave.

222ème : Insight SiP (Grasse – 06) – CA de 2,8M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 35% – Spécialisé dans la fourniture de composants électroniques pour les objets connectés.

229ème : Aston And Crown (Nice – 06) – CA de 1,7M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 34% –  Magasin de chaussures.

256ème : French Boat Market (Mandelieu-la-Napoule – 06) – CA de 11,3 M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 32% – Spécialisé dans la distribution de bateaux à moteur à usage professionnel.

264ème : Winergia (Marseille – 13) – CA de 1,84 M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 30% – Conseil en efficacité énergétique.

268ème : On-E-Nergy (Marseille – 13) – CA de 2,74 M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 30% – Fournisseur de gaz et électricité.

275ème : Couteauxduchef.com (Mandelieu – 06) – CA de 1,98 M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 29% –  Spécialisé dans la vente en ligne de couteaux et accessoires de cuisines.

277ème : Alertgasoil (Marseille – 13) – CA de 4,64 M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 29% – Solution de mesure et de contrôle des réservoirs de carburants pour la réduction des gazs à effet de serre.

310ème : Neoditel (Sophia Antipolis – 06) – CA de 2,14 M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 25% – Spécialisé dans le conseil en pilotage et optimisation des moyens de télécommunications pour les entreprises.

311ème : PacWan (Aix-en-Provence – 13) – CA de 6,97M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 25% – Opérateur de télécommunications

331ème : Gest On Line (Salon-de-Provence – 13) – CA de 2,75M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 23% –  Editeur de logiciels, spécialisé dans l’audit légal.

340ème : Cartonnerie Moderne (Entraigues-sur-Sorgues – 84) – CA de 6,88M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 23% – Fabrication d’emballages personnalisés à partir du carton pour les métiers de bouches.

360ème : Hecht & Bannier (Aix-en-Provence – 13) – CA de 2,94M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 21% – Négoce en vin.

380ème : Mehari 2CV Passion (Six-Fours-les-Plages – 83) – CA de 2,74M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 20% – Achat et vente de pièces détachées de véhicules.

390ème : Proman (Manosque – 04) – CA de 1,62 M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 19% – Agence de recrutement CDI, CDD et Intérim.

417ème : Lafet Construction (Le Plan-de-la-Tour – 83) – CA de 2,29M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 17% – Construction de bâtiment et rénovation.

436ème : Aladinoo group (Avignon – 84) – CA de 5,10M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 15% – Recrutement et travail temporaire spécialisé dans la force de vente du secteur du luxe.

452ème : Fromagerie de la Durance (Guillestre – 05) – CA de 1,78M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 15% – Production et commercialisation de fromages aux laits crus de vache, brebis et chèvre.

479ème : Newsteo (La Ciotat -13) – CA de 1,50M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 13% – Solution de capteurs sans fil industriels (IIoT) et de gestion des mesures à des fins de traçabilité, d’alerte et de supervision.

480ème : Distrimed (Cuers – 83) – CA de 8,17M€ avec un taux de croissance annuel moyen de 13% – Grossiste en équipements médicaux pour le e-commerce.

Voir le palmarès complet des Champions de la Croissance 2019 (Echos Week-end)

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X