Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Ecole, formation

La Wild Code School de Marseille propose aux entreprises locales de développer gratuitement leur site internet !

Publié

le

C’est un appel à projet pour le moins original que lance le nouveau campus Wild Code School de Marseille qui a ouvert ses portes lundi 3 septembre. Pour permettre à ses élèves de travailler sur des projets locaux, réels et pertinents, la Wild Code School propose aux acteurs du territoire de développer gratuitement leur site internet.
Pendant 5 mois, les élèves vont bénéficier d’une formation intensive au métier de développeur web et le cœur de la pédagogie enseignée à la Wild Code School repose sur la pratique. Afin de sortir du cadre strict de la formation et se confronter à la réalité du métier de développeur web, les élèves auront à gérer un véritable projet client, de la création du site internet jusqu’à sa mise en ligne.
Aussi Grands groupes, PME, startups, collectivités, associations, entrepreneurs, qui ont besoin de créer ou modifier leur site internet avec de nouvelles applications, sont invités à déposer leur demande sur le site internet de l’école avant le 5 octobre 2018.

Modalités pratiques et dates clés :

  • Technologie utilisée : JavaScript avec framework react / node.js
  • Prérequis : avoir bien défini ses besoins en amont pour bien cerner le contenu du projet et avoir les éléments graphiques définis
  • Décision du comité de sélection : semaine du 8 octobre 2018
  • Période de réalisation des projets : novembre 2018 – janvier 2019 (8 semaines)
  • Rendu du projet : demo day le 31 janvier 2019
Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ecole, formation

Pôle Emploi lance la Semaine des métiers du numérique

Publié

le

Les métiers du numérique sont en recherche constante de ressources et certains domaines connaissent même des pénuries de profils. Cet événement qui se déroulera du 25 février au 1er mars a pour objectifs de faire connaître les métiers de ce secteur et rendre davantage visibles les opportunités d’emploi et de formation. Près de 1000 événements et animations seront ainsi organisés sur l’ensemble du territoire national s’adressant aussi bien au grand public qu’aux entreprises.
Cette semaine sera l’occasion de :

  • Valoriser les nouveaux métiers, les secteurs innovants, les nouveaux outils : des ateliers seront organisés dans les agences Pôle emploi pour présenter ces secteurs et leurs métiers, ainsi que les opportunités d’emploi et les formations associées.
  • Orienter les jeunes vers les métiers du numérique : grâce à des visites de lieux emblématiques comme l’École 42ou encore la mise en place de portes ouvertes dans des centres de formation.
  • Agir en faveur de l’inclusion numérique : en organisant, entre autres, des ateliers de sensibilisation aux services numériques de Pôle emploi et, plus particulièrement, aux services de l’Emploi Store.

Durant cette semaine, Pôle emploi organisera des job dating, des web émissions thématiques, des sessions découverte des métiers, des ateliers pratiques… Ainsi en Région Sud, ce sont des dizaines événements qui seront organisés dans tous les départements.

Pour consulter l’ensemble des événements département par département de la Région Sud

Facebook Comments
Lire la suite

Cluster, association

Sophia-Antipolis : Plus que 4 équipes en lice pour la finale du Challenge Jeunes Pousses 2019

Publié

le

Elles étaient 10 brillantes équipes à défendre leur projet en demi-finale vendredi 18 janvier, il n’en reste plus que 4 : DAD, Sauces & Vous, U-Go et Wily Spot sont les heureux finalistes de cette 17ème édition du Challenge Jeunes Pousses dont la finale aura lieu le 22 mars prochain.
Le 18 janvier dernier, à l’occasion de la demi-finale, les 10 équipes encore en lice sur les 18 engagées au démarrage du concours ont défendu leurs projets dans la très conviviale salle de conférences de l’hôpital privé Arnault Tzanck à Mougins. Après une matinée de pitchs orchestrée par Jean-François Carrasco, chef de projet bénévole du concours, et une heure de délibération, le Jury, très féminin cette année, composé d’Aurélie Perez (Responsable implantation et hébergement d’entreprises à la Communauté d’Agglomération Sophia-Antipolis), Valérie Groues (Association Les Premières), Pascal Albericci (Senior Investment Manager chez Amadeus), Sandrine Agnelli (chef de projet chez Centre Européen d’Entreprises et d’Innovation à la Métropole Nice Côte d’Azur) et Georges Fritsch (Fondateur de Webelse et Trésorier de Nice Start-Up) a choisi les 4 équipes qui accèderont à la Finale :

  • DAD (Digital Automatic Defibrilator), équipe coachée par Fabrice Lebas de l’Université de Nice, propose de créer un défibrillateur miniature capable d’être intégré dans les coques de smartphone, tablettes…
  • Sauces & Vous, équipe coachée par Sylvain Lareyre de JobOpportunIT, souhaite développer le premier concept de bar à sauces dans le monde et offrir une expérience culinaire unique basée sur une association entre sauces et accompagnement.
  • U-Go, équipe coachée par Christophe Imbert CEO de Milanamos, souhaite créer une plateforme visant à faciliter l’expérience étudiante à l’étranger.
  • Wily Spot, équipe coachée par Frédéric Eichelbrenner d’Ellipso Facto, propose une application qui permettra aux utilisateurs d’observer la fréquentation des bars/restaurants à Nice afin de trouver la soirée qui leur correspond.

Les finalistes ont désormais accès à une enveloppe de 900 € qui leur permettra de développer leurs projets à commencer par le dépôt de marque. Ils bénéficieront de plusieurs autres sessions de coaching collectif (juridique avec le cabinet Abid Avocats, et prise de parole en public avec Guy Sepahi) ainsi que la continuité de leur accompagnement par leur coaches individuels.
Ils se retrouveront le vendredi 22 mars 2019 (de 14h à 19h) pour la Finale du Challenge Jeunes Pousses 2019 l Cette ultime étape se fera sous forme de présentation orale devant un nouveau jury de professionnels pour élire l’équipe gagnante, selon les critères de sélectivité du concours : le profil éclectique et complémentaire des membres de l’équipe, le degré d’innovation du projet, son niveau de maturité ainsi que sa faisabilité.
Né en 2002 au sein de l’association Telecom Valley, le CJP a pour objectif principal de sensibiliser les étudiants de niveau Licence Professionnelle, Master et Doctorat à l’entreprenariat dans le domaine de l’innovation technologique, sociale et touristique. L’objectif est surtout de donner aux étudiants l’envie d’entreprendre et de se former à l’esprit entrepreneurial lors d’un concours créé, structuré, coaché et jugé par des professionnels compétents dans leurs domaines.

Facebook Comments
Lire la suite

Ecole, formation

Marseille : La start-up Crocos Go Digital s’implante à Aix en Provence et sur l’Ile de la Réunion

Publié

le

Cinq mois après l’ouverture sur Marseille du premier centre « Agitateurs de Neurones Crocos » aux Terrasses du Port, et après l’école l’Université des Petits sur Bouc Bel Air, c’est au tour d’Aix en Provence et de l’Ile de la Réunion d’accueillir ces formations nouvelle génération à la programmation.
A Aix-en-Provence, c’est le Carrefour de l’innovation (C-in) qui propose depuis le début de l’année, aux enfants et seniors de participer aux ateliers de programmation et robots et drones, les mercredis et samedis, avec quelques nouveautés pour ce centre : certaines sessions seront données entièrement en anglais et d’autres seront consacrées aux personnes dites « DYS » (dyslexie, dyspraxie…). Cette installation pour quelques mois de Crocos Go Digital s’inscrit dans la volonté de changement de cap du C-in qui souhaite apporter plus d’animations au public.
Sur l’Ile de la Réunion, c’est à Saint-Paul, dans une école privée baptisée “Ma Kindy” (Kindy étant le diminutif du mot anglais pour école maternelle : kindergarten), que les formations Crocos seront proposées pour les classes du CP au CM2, mais aussi pendant les périodes extra-scolaires. L’ouverture prend la forme d’un partenariat en franchise, piste éventuelle pour le futur développement du concept qui vise, rappelons-le, en s’appuyant sur la programmation de robots et drones, à repérer les dysfonctionnements cognitifs éventuels chez les enfants et les seniors.

Des formations innovantes mixant nouvelles technologies, neurosciences et gamification.
Conçues pour booster les enfants de façon ludique, pratique et interactive, ces formations à la programmation de robots et drones ont deux grands objectifs : stimuler les fonctions cognitives et faire comprendre l’univers digital dans lequel nous évoluons.
Travaillées par des orthophonistes et des neuropsy, elles permettent d’améliorer les capacités de concentration, les processus d’apprentissage et d’acquisitions, et peuvent ainsi être parfaitement adaptées à tous les enfants, y compris des enfants DYS. Les premiers résultats sont très encourageants : sur les différents ateliers organisés, des enfants qui perdent habituellement leur concentration au bout de 10 min, arrivent, avec cet apprentissage à rester stimulés pendant quasiment 1 heure.
Récemment créée, la startup marseillaise Crocos Go Digital lancée par Vincent Berge, Toni Doublet et Roberta Von Arx poursuit son développement : En 5 mois, elle a enregistré 4 ouvertures de site, une 1ère levée de fonds réussie et ses premières embauches ; la jeune pousse comptabilise déjà 7 salariés.

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X