Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Cluster, association

La première Maison de l’Intelligence Artificielle en France ouvre à Sophia-Antipolis : Le rêve devient réalité !

Publié

le

C’est un espace unique en France qui a été inauguré mardi 10 mars, une structure de moyens partagés vouée à rassembler et fédérer l’écosystème IA du territoire. Cette maison de l’IA implantée sur le campus de Sophia Antipolis vise à préparer la population des Alpes-Maritimes aux enjeux et défis qui découlent de l’IA, et leur permettre de comprendre les challenges qui attendent notre société en mutation.
Elle a été souhaité par le Conseil départemental des Alpes-Maritimes, aidé en cela par l’Université Côte d’Azur (UCA), la Communauté d’Agglomération Sophia-Antipolis (CASA) et la Chambre de Commerce et d’Industrie Nice Côte d’Azur (CCINCA). Tous ont décidé d’unir leurs forces afin de créer dans un ancien “bunker” du CNRS, la 1ère Maison de l’Intelligence Artificielle (MIA) dans le département des Alpes-Maritimes. Une réalisation qui s’inscrit dans la politique départementale du SMART Deal.

Une ambition commune : accompagner la révolution numérique pour le bénéfice de la société

La Maison de l’IA est avant tout une vision, l’ambition de porter une Intelligence Artificielle responsable et éthique pour le développement du territoire, où l’Humain est toujours au cœur des réflexions.
L’intelligence artificielle va constituer l’un des grands défis du 21ème siècle. C’est pourquoi, le Département des Alpes-Maritimes a établi avec ses partenaires des collaborations fortes pour une ambition commune : accompagner la révolution numérique pour le bénéfice de la société.
Ainsi les 4 partenaires de la MIA ont déjà lancé, le 18 novembre dernier, l’OTESIA, le 1er Observatoire des Impacts technologiques économiques et sociétaux de l’Intelligence Artificielle en France et en Europe. Ils ont également signé un partenariat unique au monde entre l’OTESIA et l’OBVIA, Observatoire International des Impacts sociétaux de l’Intelligence Artificielle et du Numérique de l’Université Laval, Québec, pour répondre aux défis internationaux autour de l’IA.
De plus, le territoire des Alpes-Maritimes a été officiellement labellisé Institut Interdisciplinaire d’Intelligence Artificielle par le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation en avril 2019. Le département intègre ainsi le réseau très restreint de l’intelligence artificielle en France, aux côtés des trois autres instituts 3IA, à Paris, Grenoble et Toulouse. Le 3IA réunit les acteurs majeurs de la recherche et du développement de l’IA, les entreprises et les collectivités locales. Il a pour objectif de travailler sur différents axes de recherche autour de l’IA, la médecine et la biologie numériques, l’IA bio-inspirée et les territoires intelligents et sécurisés. Véritable levier de développement pour le territoire, le label 3IA offre une visibilité nationale et internationale aux recherches et sera porteur d’emplois.

Charles Ange Ginésy, Président du Conseil départemental des Alpes-Maritimes, Président du Syndicat Mixte de la Maison de l’Intelligence Artificielle (S2MIA), a inauguré la Maison de l’Intelligence Artificielle (MIA), en présence de Marco Landi, Ancien président d’Apple, Président du comité d’experts du SMART Deal, de Jean Léonetti, Maire d’Antibes Juan-les-Pins, Président de la Communauté d’Agglomération Sophia Antipolis (CASA) et du Syndicat mixte de Sophia Antipolis (SYMISA), de Michel Rossi, Vice-président du Conseil départemental des Alpes-Maritimes en charge du numérique, Maire de Roquefort-les-Pins, Vice-président de la Communauté d’Agglomération Sophia Antipolis, de Jean-Pierre Savarino, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) Nice Côte d’Azur, de Jeanick Brisswalter, Président d’Université Côte d’Azur (UCA), de Jean-Marc Gambaudo, Président de la ComUE UCA, Vice-président du projet IDEX, de Jean-Pierre Leleux, Sénateur, Maire honoraire de Grasse, d’Eric Pauget, Député, de Marc Daunis, Sénateur, et de nombreux autres élus.

La MIA, c’est 700 m² au service de la Recherche

La Maison de l’Intelligence Artificielle  regroupe tous les services nécessaires à un bon développement de la recherche. D’une superficie de 700 m², la MIA comprend trois principales zones :

  • Le showroom de 300 m²: cet espace d’exposition vise à informer, acculturer et guider les Maralpins dans la découverte de l’IA, ses impacts sur la vie courante, les modes de vie, l’environnement professionnel, l’évolution de l’éducation, du bien vieillir… Il met également en avant les innovations du territoire pour susciter l’intérêt des entreprises locales mais aussi pour attirer de nouveaux investisseurs.
  • Le training room : cet espace d’information et de formation est dédié à l’hébergement de colloques et de manifestations à thème sur l’IA. Il permet aussi de préparer et former les agents du public et les employés du privé au regard de la transformation des métiers.
  • Le Lab IA: cet espace de collaboration permet aux entreprises, startup, chercheurs et aux collectivités de s’unir pour travailler sur des projets communs.

Plusieurs entreprises du département ainsi que des chercheurs d’Université Côte d’Azur ont déjà répondu positivement pour présenter leurs recherches ou leurs solutions à la MIA. C’est le cas de la société SpooN qui sera chargé d’accueillir les visiteurs de la MIA avec son robot empathique, Spoony, ou bien PER CONSEIL et son agent virtuel Sophia capable de renseigner sur le Département des Alpes-Maritimes. KINAXIA présentera son démonstrateur Cityscan qui est un service en ligne de géodécision immobilière capable d’évaluer à 360 degrés n’importe quelle adresse en France métropolitaine grâce à plus de 70 indicateurs facilement compréhensibles. Il permet d’obtenir en quelques clics toutes les informations pertinentes sur l’environnement d’une adresse (immobilier, transports, éducation, qualité de vie, risques…). Il sera aussi question de vidéo surveillance avec le démonstrateur de la société ESI ou celui de VIDETICS qui est un système de vidéosurveillance avec anonymisation en temps réel sur vidéo.
De grands groupes seront également présents tels que Orange qui présentera un moteur de recherche contextuel dans les vidéos, IBM avec TJBot robot ou comment développer des applications d’IA simples à partir de modules disponibles sur le Cloud IBM : robot de détection et reconnaissance d’objets, de visage, d’émotions… citons enfin Amadeus et ses solutions d’IA pour l’industrie du voyage.

L’Intelligence Artificielle en chiffres

Dans le département des Alpes-Maritimes, l’IA représente :
25 000 emplois dans le numérique
2ème CA après le tourisme et avant la santé
1740 entreprises (industrie digitale et IA)
4,9 milliards d’euros de CA (télécoms, sécurité , véhicules connectés, e-learning, réalité virtuelle)
300 chercheurs spécialisés en IA sur le territoire
7 Masters spécialisés dans l’IA
Le 3IA Côte d’Azur est le 3IA avec le plus de chercheurs de niveau international (20% des chercheurs)
La Région Provence-Alpes Côte-d’Azur est la 2e région française en termes de densité d’emploi dans l’industrie digitale représentant 3,7% de l’emploi régional total avec 69 000 emplois

En France :
1,5 milliards d’euros sont consacrés au développement de l’écosystème de l’IA dans le cadre du plan Intelligence Artificielle lancé par le gouvernement en 2018
+ 5 300 chercheurs spécialisés sur l’IA
109 startups appartenant au domaine de l’IA
+ 140 datacenters
13 250 chercheurs travaillent sur des problématiques liées à l’IA

Facebook Comments
Lire la suite
Commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cluster, association

Sophia-Antipolis : Telecom Valley s’offre une nouvelle identité à l’occasion de son AG 100% digitale

Publié

le

Ils étaient plus de 60 personnes, adhérents et partenaires, à s’être connecté pour suivre en direct l’assemblée générale 2020 de Telecom Valley, le cluster numérique de Sophia-Antipolis. Non élective, cette édition 2020, qui a eu lieu le 31 mars, restera gravée dans l’histoire de l’association puisque c’était la première dans un format 100% digital, où solidarité et éthique entre adhérents avaient une place prépondérante. Ce fut aussi l’occasion pour Telecom Valley de démontrer que le numérique est une véritable force pour maintenir le lien avec ses adhérents et poursuivre son activité d’animation de l’écosystème pendant la crise.
Une semaine auparavant, le 25 mars, c’est au format ‘’Webinar’’ que s’était joué la finale du 18ème Challenge Jeunes Pousses en présence là aussi de plus de 60 personnes connectées. Le 26 mars, c’est la communauté Emploi-Formation qui organisait un « Live » sur l’état d’urgence sanitaire et le droit du travail avec l’intervention d’une avocate pour répondre aux questions des présents connectés. Et toutes les réunions des différentes communautés thématiques de l’association se tiendront en avril au format ‘’Webinar’’.
A l’occasion de cette AG assurée par les co-présidents de Telecom Valley, Frédéric Bossard (Agence Wacan) et Franck Lavagna (Orange), et après les traditionnels rapport moral, rapport financier 2019 et budget prévisionnel 2020, a été dévoilé la nouvelle identité visuelle de l’association.
C’est suite à un concours de proposition de logos, lancé auprès des adhérents de Telecom Valley en automne dernier, que cette nouvelle identité visuelle est né. Elle est le fruit du travail de Grégory Biondo de l’agence Hetiss qui remporte ainsi un an d’adhésion gratuite et un cadeau offert par le partenaire du concours « La Fabuleuse épicerie ».
Moderne et dynamique, la nouvelle identité visuelle répond aux enjeux de mise en valeur de l’histoire, de la territorialité et du dynamisme de l’association, grâce à un nouveau jeu de couleurs, de typographie et l’accent mis sur la base line « Animateur azuréen du Numérique » dans le nouveau logo. Outre le logo générique « Telecom Valley », les 12 communautés thématiques bénéficient également de leurs propres logos, déclinés aux couleurs de la nouvelle identité visuelle.

 

 

Découvrir la nouvelle identité visuelle
Télécharger le Rapport d’activité 2019

Facebook Comments
Lire la suite

Cluster, association

Sophia-Antipolis : Le projet Geoffre, lauréat de la finale 100% digitale du Challenge Jeunes pousses

Publié

le

Telecom Valley l’avait annoncé : l’adaptation de ses événements aux circonstances exceptionnelles pour continuer d’animer l’écosystème du numérique azuréen. Une belle manière agile de garder le lien de façon innovante avec ses adhérents et de montrer le savoir-faire du numérique.  La finale de la 18ème édition du Challenge Jeunes Pousses a donc été maintenu le 25 mars dans un format 100% digital via Zoom, la plateforme de vidéoconférence.
Pour rappel, le Challenge Jeunes Pousses est le rendez-vous annuel de la création de startups étudiante sur le territoire azuréen. Plus de vingt équipes pluridisciplinaires ont participé au lancement du concours en octobre dernier. Cinq mois plus tard, elles étaient quatre à atteindre la finale. Les équipes Clava, Swety, Geoffre et Ucango ont défendu leur projet d’innovation en live et près de 50 personnes les ont soutenues en direct de chez eux. Les 4 équipes ont une nouvelle fois ‘’pitché’’ leur projet pendant 15 minutes avant de se prêter à l’exercice des questions/réponses en live avec le jury composé deLaurent Londeix (Orange), Christian Gazquez (Métropole Nice Côte d’Azur), Dorothée Lamée-Laroche (Communauté d’Agglomération Sophia-Antipolis), Pierre Corbucci (Pirotekniks) et Brigitte De Angelis (Communauté d’Agglomération Cannes Pays de Lérins). À la suite des délibérations à huit-clos, c’est via les réseaux sociaux que le jury a annoncé l’équipe gagnante et désigné lauréat de cette 18ème édition, le projet Geoffre.

Geoffre, l’assistant virtuel de gestion du secteur de la restauration

Monté par l’équipe d’étudiants composée de Mélina, Thibault, Mathieu et Gabriel, le projet Geoffre se présente comme un assistant virtuel de gestion qui permet à un restaurateur, un hôtelier ou un propriétaire de bar, de calculer les besoins exacts d’ingrédients en fonction du nombre de couverts et de plats choisis par les clients. Il est capable de calculer le coût de revient des recettes, de planifier les menus et l’approvisionnement en quelques clics. L’utilisateur peut ainsi acheter ce dont il a besoin, ce qui lui évite de jeter. Il connaît précisément le coût de chaque recette, maîtrise mieux ses achats. Le tout afin de réaliser des économies. Selon les calculs de l’équipe, cet assistant doit lui permettre une économie de 10 à 15% sur les achats. L’assistant est proposé sur abonnement à 49 euros par mois.

Facebook Comments
Lire la suite

Cluster, association

Coronavirus : Telecom Valley adapte son programme d’animation des semaines à venir sous un format plus digital

Publié

le

Face à la situation sanitaire en France et aux nouvelles mesures prises par le Gouvernement le 12 mars, le cluster numérique de Sophia-Antipolis Telecom Valley s’adapte et modifie l’ensemble de ses animations du mois de Mars et d’Avril. L’association fait le choix de maintenir sous un format plus digital ces évènements et souhaite renforcer l’entraide et la solidarité avec ses membres.
Ainsi, La Finale du Challenge Jeunes Pousses, prévue le 25 mars, est maintenue grâce à un format spécialement adapté aux circonstances : les équipes finalistes soumettront au jury d’experts, une présentation vidéo de leurs projets. Ce nouveau format permettra également à l’ensemble des adhérents d’assister à ce moment fort de l’association en live via l’outil choisi par l’association.
L’Assemblée Générale, grand rassemblement annuel des adhérents et partenaires de l’association, initialement prévue le 31 mars, est maintenue sous un format 100% digital. L’évènement festif et convivial de fin d’Assemblée Générale sera quant à lui reprogrammé au terme de la crise sanitaire avec notamment la présence des finalistes du Challenge Jeune Pousses.
Les réunions de communautés thématiques du mois de Mars sont reportées au mois de Mai 2020.
Les réunions thématiques du mois d’Avril vont également expérimenter ce nouveau format digital notamment la communauté Startups du 2 Avril et la réunion inter-communautés Data & IA et Test Qualité Logiciel, le 9 avril. Ces réunions thématiques permettront des échanges sur la situation de chaque entreprise et start-up.
En collaboration avec L’Université Côte d‘Azur et Polytech Nice Sophia Antipolis, SoFAB @ La Fabrique sera fermé à partir de demain, mardi 17 Mars. SoFAB reste joignable par téléphone (07 82 28 33 92) vis-à-vis de tous ses utilisateurs réguliers notamment artisans et startups pour ne pas mettre en péril leur activité.
Dans ce contexte inédit, Telecom Valley reste au contact de ses adhérents et, en étroite liaison avec les pouvoirs publics, continue de travailler à l’adaptation de son programme d’animation en fonction de l’évolution de la situation. L’association est plus que jamais au service de ses membres et à l’écoute de leurs besoins. Dans ce cadre, elle souhaite relayer les mesures d’accompagnement suivantes pour les entreprises provenant de la Préfecture des Alpes-Maritimes, la CCI Nice Cote d’Azur et du Syntec Numérique.

Mesures d’accompagnement des entreprises

Compte tenu de la conjoncture sanitaire et de ses conséquences économiques, certaines entreprises peuvent rencontrer des difficultés. La Chambre de Commerce et d’Industrie Nice Côte d’Azur a mis en place un dispositif d’information et d’accompagnement des entreprises qu’elles peuvent contacter dès à présent :
Tél : 04 93 13 75 73 de 8h30 à 18h00
Messagerie : allocci@cote-azur.cci.fr.
Celle-ci  recense son site web les mesures de soutien aux entreprises annoncées par le Ministère de l’économie et des finances, les recommandations gouvernementales en matière de conduite à tenir en cas de suspicion de contamination et une enquête sur l’impact de cette épidémie sur l’activité économique du territoire.
En parallèle, le Gouvernement a diffusé un document de synthèse sur les mesures de soutien et contacts utiles pour les entreprises (en pièce-jointe).
Syntec Numérique a rassemblé des éléments pratiques pour aider les entreprises du Numérique dans leur activité, dans ce contexte de pandémie.

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X