Bonjour, veuillez faire une sélection:

(*format pdf)

(** à défaut d'un CP en format pdf, vous pouvez nous envoyer les infos ici)

Vos infos

Suivez-nous

(Mais pas de trop près quand même...)

Mobilité, transport

La Poste accélère sa transformation numérique et propose un service d’expédition des colis depuis sa propre boîte-aux-lettres

La Poste accélère sa transformation numérique et propose un service d’expédition des colis depuis sa propre boîte-aux-lettres.

Publié

le

Dans un contexte de transformation numérique de la société, Le Groupe La Poste accélère sa mue en proposant toute une palette de services numériques autour de son rôle d’opérateur universel des échanges.

Afficher l'image d'origineL’ensemble des 2 300 facteurs des Bouches-du-Rhône sont désormais équipés de Facteo, un smartphone embarquant tous les éléments indispensables à leurs tournées et améliorant les échanges avec les clients. Grâce à ce terminal, les facteurs proposent de nouveaux services numériques.

 

 

L’expédition ou le retour d’un colis depuis votre boîte-aux-lettres, disponible dans les Bouches-du-Rhône.

En plus de la numérisation des services postaux comme la procuration et la réexpédition de son courrier en ligne, le choix de la livraison personnalisée, le paiement en ligne des services, La Poste propose désormais l’expédition et le retour en boîte aux lettres des colis.

Une révolution des usages du e-commerce, mais aussi des échanges entre particuliers.

Un client peut ainsi déposer un paquet à expédier dans sa propre boîte aux lettres !

Désormais, les clients peuvent expédier un colis ou retourner leurs achats effectués sur Internet à partir du site www.laposte.fr. Il suffit de l’affranchir en ligne, la veille de l’expédition avant 23h. Le client doit ensuite déposer le colis directement dans sa propre boîte aux lettres normalisée avant 8h le matin.

Le facteur, averti sur son Facteo, smartphone comprenant tous les éléments indispensables à la tournée, collectera le colis du client lors de son passage et le flashera. Ce dernier laisse en échange un avis de prise en charge. Ce document confirme que le colissimo a bien été récupéré et constitue une pièce justificative de l’expédition. L’expéditeur sera également informé sur son compte La Poste de la prise en charge du colis, ainsi que des étapes d’acheminement.

 Comment profiter de ce service ?

Les clients bucco-rhodaniens peuvent bénéficier de ce service si :

 Ils envoient un Colissimo affranchi en ligne vers la France métropolitaine ou vers un pays de l’Union Européenne.

 Ils disposent d’une boite aux lettres normalisée.

 Leur Colissimo emballé rentre dans la boite aux lettres.

 Facteo, un nouvel outil qui simplifie la vie des clients.

Le terminal Facteo propose 3 principaux usages : « Mon téléphone » (un usage de type téléphonie, SMS, email, internet), « Ma Poste » (un accès aux actualités du Groupe et aux informations internes) et « Ma Tournée » (un accès aux fonctionnalités facilitant la tournée du facteur et le service rendu aux clients).

Ce smartphone facilite de nombreuses démarches : la signature du client directement sur le téléphone pour attester la réception d’un objet suivi, l’enregistrement des procurations… et la possibilité d’enregistrer les réexpéditions et les expéditions depuis les boîtes aux lettres.

Cet investissement est un signe fort de la transformation numérique de La Poste, de sa modernité et de sa capacité à répondre aux nouvelles attentes des clients en matière de services de proximité et de relations de confiance. Il place ainsi les facteurs au cœur du projet stratégique « La Poste 2020 : Conquérir l’avenir».

L’ambition du Groupe La Poste est de s’affirmer comme un opérateur universel des échanges physiques et numériques, au service de tous les Français, pour les accompagner et faciliter leur vie numérique.

Facebook Comments

Ecosystème

Puget-Théniers : Deux camions bennes roulent en partie avec du carburant créé à partir de déchets plastiques

Publié

le

C’est une 1ère mondiale qui a été présentée le 17 juillet dernier à Puget-Théniers, une commune à proximité de Nice, dans les Alpes-Maritimes. Dans le cadre de la politique Green Deal, politique volontariste dans le domaine du développement durable, Charles Ange Ginésy, président du Conseil départemental des Alpes-Maritimes, président de la Communauté de Communes Alpes d’Azur, l’acteur Samuel Le Bihan, président de l’Association EarthWake qui porte le projet, Pierre Corporandy, maire de Puget-Théniers, vice-président de la Communauté de Communes Alpes d’Azur, ont présenté un camion-benne et un camion-grue qui circulent depuis le 25 mai avec 10 % de diesel produit à partir des déchets plastiques grâce à un procédé de pyrolyse à haut rendement.
Baptisé Chrysalis, inventé par Christofer Costes, un ingénieur azuréen, la machine est capable de produire du carburant utilisable dans les moteurs diesel et les groupes électrogènes : ”Pour obtenir un gasoil qui est normé aujourd’hui et qu’on peut utiliser dans un camion benne c’est un très long travail. Aujourd’hui c’est une fierté pour moi et une grande émotion que de voir rouler les premiers camions bennes.

Comment ça fonctionne ?

Christofer Costes, inventeur de la Chrysalis

La machine Chrysalis peut recycler deux types de plastique (polyéthylène et polypropylène), celui des bouchons en plastique ou des bouteilles de lait et celui des récipients alimentaires réutilisables. Ils sont broyés, chauffés à 450°C degrés puis distillés. ‘’C’est le principe connu de la pyrolyse, explique son inventeur Christofer Costes lors d’une rencontre avec la presse. ‘’Les déchets sont chauffés à 450 degrés sans oxygène. En deux à trois heures, 40 kg produisent 40 l, dont les deux tiers sont du diesel, le reste étant du gaz et de l’essence utilisable par exemple dans des groupes électrogènes’’ et ce sans générer de pollution additionnelle directe.
La Chrysalis, dont c’est la deuxième version, a été installée dans un atelier à la sortie de Puget-Théniers. Elle alimente une pompe à carburant où les chauffeurs viennent se servir à 5 heures du matin avant leur tournée: 2600 litres ont été écoulés en près de deux mois. Quant aux habitants de Puget-Théniers, ils peuvent déposer leurs déchets plastiques dans deux points de ramassage spéciaux. Cette expérimentation, unique au monde est au service d’une ambition : dépolluer la planète de ses déchets plastiques en faisant du recyclage du plastique une source de revenus.

Donner de la valeur à nos déchets

La Chrysalis est le fruit de 3 ans de recherche et est porté par EarthWake, une association cofondée et présidée par l’acteur Samuel Le Bihan. Son but : revaloriser les plastiques, leur trouver une seconde vie pour éviter qu’ils ne finissent en mer. Pour Samuel Le Bihan, l’originalité de cette mini-raffinerie autosuffisante réside notamment dans sa taille et sa mobilité. A terme, l’équipement pourra tenir dans un conteneur afin d’être utilisable facilement. L’autre intérêt tourne autour du concept vertueux d’économie circulaire, poursuit Samuel Le Bihan, puisque « l’on donne de la valeur à ces déchets et on incite à leur ramassage »
L’initiative est soutenue depuis ses débuts par des entreprises privées, la région Sud mais surtout le département des Alpes-Maritimes qui a versé, au total, 170 000 euros de subvention. Son président, Charles Ange Ginésy, se dit « convaincu que la Chrysalis fait partie des solutions pour lutter contre les 8 millions de tonnes de déchets plastiques qui asphyxient chaque année nos océans ». A court terme, 4 camions bennes seront mis en circulation avec ce carburant issu du plastique, soit 10 % de la flotte de la Communauté de Communes Alpes d’Azur.

EN CHIFFRES

  • 320 millions de tonnes de plastiques sont fabriquées chaque année.
  • 8 millions de tonnes de déchets plastiques se retrouvent dans nos océans chaque année.
  • 160 kg de plastiques peuvent être transformés en 120 L de gazole par jour avec La Chrysalis.
Facebook Comments
Lire la suite

Ecosystème

Air Liquide va ouvrir à Fos-sur-Mer la première station Hydrogène pour poids-lourds d’Europe

Publié

le

Si l’utilisation de poids-lourds à hydrogène est de plus en plus évoquée, encore faut-il un réseau de stations pour les alimenter. Et à ce titre, en matière d’infrastructures alternatives, l’Europe est très en retard en comparaison avec notamment le Japon qui accueille 117 stations d’hydrogène.
Le groupe Air Liquide vient d’annoncer la création d’une première station hydrogène française dédiée aux camions. Installée sur le site du groupe à Fos-sur-Mer, dans le département des Bouches-du-Rhône, cette station de 700 bars proposera une capacité d’avitaillement d’une tonne par jour. Elle permettra d’avitailler quotidiennement jusqu’à 20 camions. Sur le segment des véhicules lourds, ce projet va permettre de réduire les émissions de CO2 de 1500 tonnes/an
Construite dans le cadre de HyAMMED (Hydrogène à Aix-Marseille pour une Mobilité Écologique et Durable), cette station hydrogène est en partie financé par l’ADEME et est intégré au programme européen H2Haul. Elle bénéficie également du soutien de la Région Sud et de l’Europe via le FCH JU (Fuel Cells and Hydrogen Joint Undertaking). Parmi les autres partenaires du projet figure des transporteurs et des acteurs de la grande distribution tels que Carrefour, Coca-Cola European Partners et Monoprix.
Attendue début 2022, la station alimentera une première flotte de huit camions de 44 tonnes spécialement conçus dans le cadre du projet. Au-delà des poids-lourds, la station pourra aussi accueillir des bus et autres véhicules utilitaires.

Facebook Comments
Lire la suite

Ecosystème

Mandelieu La Napoule déploie son dispositif de stationnement intelligent et connecté

Publié

le

Depuis début juillet, il n’aura jamais été aussi simple de se garer à Mandelieu La Napoule grâce au dispositif de stationnement intelligent et connecté mis en place par la municipalité. Dispositif qui indique, en temps réel, la disponibilité et la localisation des places gratuites, se situant aux alentours du conducteur.
Issu du ’’Plan mobilité 2020-2026’’ de la commune, ce projet doit servir à optimiser le stationnement gratuit et faire gagner un maximum de temps aux utilisateurs. Le parking des Ecureuils et ses 524 places gratuites situé au Centre-Ville est le premier grand équipement couvert à en bénéficier. A terme ce dispositif sera progressivement déployer, afin de couvrir d’ici la fin de l’année, une plus grande partie du stationnement gratuit de la commune, qui comporte près de 6 000 places. Cela concernera les parkings “en pleine voie”: parking du Bureau d’Accueil de l’OTC, Avenue de Cannes, parking “Mimosa/Escota”, ainsi que les parkings couverts “Carré des Arts” et “Absolu Cœur”.

Laissez-vous guider !

Deux solutions de guidage sont proposées : le guidage visuel au sein du parking et le guidage GPS à l’aide d’une application mobile gratuite disponible sur les stores.
Le guidage visuel consiste en l’affichage des places disponibles en temps réel sur un panneau situé à l’entrée. L’usager est ensuite guidé dans les allées par des diodes lumineuses au plafond : vert = place libre; rouge = occupée, bleue = place réservée aux personnes à mobilité réduite (PMR). A terme toutes les structures seront équipées de tableaux d’affichages permettant la transmission, en temps réel, du nombre de places disponibles. Une fois tous les parcs équipés, des panneaux urbains seront également implantés aux entrées de ville, comme en sortie de l’A8, pour indiquer le nombre de places disponibles à l’instant T sur le territoire.
Le guidage par GPS est permis grâce à l’application gratuite “Modality“, développée par ParkingMap, qui vous indique en temps réel les places disponibles et proches de votre position. Petit plus de l’application, elle mesure aussi la surface des espaces afin de proposer une place adéquate en fonction de la dimension du véhicule du conducteur.

Un dispositif aux multiples avantages

Le nouveau système présente trois avantages selon la mairie: le premier est, bien sûr, l’aide au stationnement pour les usagers, le second parce qu’il sera un outil de gouvernance et de statistiques de la politique de stationnement de la commune. Et, enfin, pour la police municipale, il sera l’opportunité de surveiller les véhicules ventouse. Grâce aux informations transmises en direct, sur des panneaux connectés aux entrées des parcs de stationnement, il sera plus facile de repérer les véhicules restant garés plusieurs jours d’affilée au même endroit. « Notre ville entre dans l’ère du stationnement connecté. Cette solution technologique a pour objectif de favoriser la rotation des véhicules et de lutter contre les véhicules ventouses.» explique le maire, Sébastien Leroy.
Enfin, c’est aussi une aide dans la lutte contre la pollution. En effet, la ville a estimé que près de 30 % des embouteillages de la commune étaient causés par des automobilistes cherchant un endroit où se garer, générant de la pollution et des nuisances inutiles.. Avec ces parkings intelligents les usagers n’auront plus à tourner des heures pour trouver une place et réduiront, par la même occasion, la pollution causée par le moteur de leur véhicule.
Sur l’année 2020, la municipalité de Mandelieu La Napoule a investi 700 000 € dans ce dispositif.

Facebook Comments
Lire la suite

Facebook

Trending

X
X